AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782258074002
315 pages
Éditeur : Les Presses De La Cite (02/04/2008)
3.19/5   47 notes
Résumé :
Mélanie est mal partie : abandonnée à la naissance, elle se retrouve placée chez des agriculteurs ardéchois qui lui font la vie dure. Jolie et courageuse, bien décidée à prendre sa revanche sur la vie, elle devient tour à tour cartonnière à Valréas puis productrice d’absinthe, la fameuse "fée verte". Une ascension sociale au prix de mille efforts, d’amours contrariées et de drames familiaux.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,19

sur 47 notes
5
0 avis
4
4 avis
3
2 avis
2
4 avis
1
0 avis

domdu84
  10 août 2011
C'est un livre gentillet, qui raconte la vie d'une fille de l'assistance publique, mais je n'ai pas trouvé dans ce roman ce que j'attendais.
Il est sympa, mais parfois des années sont sautées, sans que l'on apprenne ce qu'il est arrivé, et on reprend l'histoire, je trouve dommage, enfin, j'ai quand même passé un bon moment à le lire.
Commenter  J’apprécie          90
LaurenceChalon
  23 mars 2021
Un scénario mièvre, qui m'a laissé penser que je n'allais pas finir ce roman...Finalement, j'ai tenu bon jusqu'au bout par curiosité : ayant vécu à Avignon, j'ai retrouvé une belle évocation du comtat Venaissin de 1865 à 1918, avec des noms de quartiers que j'avais oubliés ( Montlaur, l'hôpital de Montdevergues, la porte Imbert, Montfavet...) et une trame historique très documentée sur l'histoire de la fabrication l'absinthe et de la famille qui fit fortune avec cet alcool. Beaucoup de rappels historiques intéressants, comme le cadre de la guerre de 1870 et les abandons d'enfants dans la France de la fin du 19 ième siècle font oublier un récit d'une tranche de vie de femme courageuse, déjà souvent romancé...
Commenter  J’apprécie          30
andreepierrette
  05 janvier 2016
Récit d'une jeune femme racontant sa douleur d'avoir été abandonnée à la naissance, recueillie par des religieuse et placée dans des familles d'accueil.
Commenter  J’apprécie          70
mn31
  03 septembre 2020
un roman réussi, attachant et bien documenté. Avec une bonne intrigue on s'attache à suivre le parcours de Mélanie, fille de l'Assistance au destin passionnant en Provence de 1868 à 1918. J'ai aimé.
Commenter  J’apprécie          30
AUDRIT
  05 mai 2021
Quel passionnant roman, une source de renseignements, comme à chaque fois avec cette auteure !
Dans cet ouvrage, elle nous relate tout sur la fabrication de l'absinthe ; l'histoire de ce breuvage en sa pleine heure de gloire, cette fameuse "Fée verte" prisée par tant d'artistes, tels que Toulouse Lautrec, les peintres et poètes de l'époque mais pas que, puisque cette boisson va se populariser.
D'autre part, Françoise BOURDON nous invite à découvrir "Le Félibrige" créé par sept jeunes poètes provençaux : Frédéric Mistral, Joseph Roumanille, Théodore Aubanel, Jean Brunet, Paul Giéra, Anselme Mathieu et Alphonse Tavan.(Association qui oeuvre dans le but de sauvegarder et de promouvoir la langue, la culture et de tout ce qui constitue l'identité des pays de langue d'oc) et ses Félibres (les poètes provençaux).
Lien : http://jose-lire-et-le-dire...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
sld09sld09   06 septembre 2017
Tous les vents semblaient s'être donné rendez-vous sur le piton rocheux qui dominait le village de Puyvert. Une barre de nuages surmontait le haut de la crête. Les chênes, les châtaigniers, les hêtres et les sapins s'étageaient au-dessus de la houle des genêts et des fougères rousses.Chaque fois qu'elle le pouvait, Mélanie partait, loin, avec ses chèvres. Levée avant le jour, rentrée à la tombée de la nuit, elle n'avait pas peur tant qu'elle se trouvait au-dehors. Dès qu'elle apercevait la ferme du Cavalier, son ventre se nouait, elle se mettait à trembler. D'instinct, elle marchait alors plus lentement, comptait ses bêtes, des Rove robustes et fières, aux cornes en forme de lyre, et caressait Pataud, le chien au pelage fauve qui lui tenait chaud la nuit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
andreepierretteandreepierrette   05 janvier 2016
page 22 : - Ne fais pas ta fière, lui ordonne alors la femme. Tout le monde ici sait d'où tu viens.
Commenter  J’apprécie          90
meknes56meknes56   25 juillet 2019
Pourtant, avait enchaîné Eugène Gauthier, l'absinthe représentait aussi un symbole d'amertume. On l'utilisait pour sevrer l'enfant en frottant le sein de sa nourrice avec des feuilles d'absinthe, on mélangeait de la poudre d'absinthe à l'encre afin de préserver les manuscrits des souris et, chez les Romains, le vainqueur d'une course de chars buvait une coupe d'absinthe pour prendre conscience des risques et des amertumes de la gloire

Page 107
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
meknes56meknes56   25 juillet 2019
Il aurait dû porter des lunettes mais jurait ses grands dieux qu'il n'en avait pas besoin. Tout le monde, pourtant, savait que les ouvriers typographes s'usaient les yeux, comme ils risquaient de souffrir de coliques de plomb car ils aspiraient de l'air saturé de poussière de ce métal.


Page 66
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : Enfants abandonnésVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
288 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre