AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782702144909
374 pages
Calmann-Lévy (17/04/2013)
  Existe en édition audio
3.98/5   59 notes
Résumé :
De 1917 à aujourd’hui, le combat d’une lignée de Provençaux amoureux de la lavande pour gagner leur bonheur menacé par de lourds secrets.

En 1918, Pierre Ferri revient à la Grange de Rochebrune, la ferme familiale située aux confins des Baronnies. « Gueule cassée », il se referme sur ses blessures, visibles et invisibles. Pourtant, l’amour inconditionnel de sa femme Antonia et la naissance d’une petite Valentine lui redonnent le goût de vivre. Il déci... >Voir plus
Que lire après La grange de RochebruneVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
J'aime beaucoup les romans de terroir et notamment ceux de Françoise Bourdon. C'est une conteuse qui adore nous emmener visiter une région, et au travers de ses personnages, nous fait remonter le temps, l'histoire et la spécialité de ladite région. Ici, elle nous emmène en provence et plus particulièrement dans le sud de la Drôme.

A la Grange de Rochebrune, la vie est difficile et la nature inhospitalière. Quand en 1918, Pierre Ferri revient chez lui, il est physiquement et moralement détruit. C'est une gueule cassée. Grâce à l'amour de sa femme Antonia, et la naissance de sa petite Valentine, il reprend goût à la vie et se lance dans la culture de la lavande pour laquelle sa femme éprouve une réelle passion. Une passion de « l'or bleu » que partagera plus tard sa fille Valentine, attachée à sa terre autant qu'à la demeure familiale.

Lorsque la seconde guerre mondiale éclate, la famille Ferri s'engage dans la résistance et Ludovic, un ami d'enfance parti au front, est fait prisonnier.

Après la guerre, chacun va tenter de panser ses blessures, mais pour certains les secrets de guerre ont un goût amer.

Une belle saga familiale qui s'étale de 1918 aux années 2000 avec en toile de fond la grange De Rochebrune, la beauté des paysages alentours et une passion qui se transmet de génération en génération, celle de la culture de « l'or bleu ».
Commenter  J’apprécie          50
C'est la chronique d'une famille d'un siècle à l'autre en traversant deux guerres mondiales. Si l'attache familiale est dans la terre de la lavande, les péripéties de la vie font que l'on croise le destin tragique des jeunes allemandes ou la vie de jeunes anglaises. Si le parti pris de passer d'une époque à l'autre par bons de plusieurs années permet de suivre cette saga au long cours, du coup on y perd un peu en empathie avec les personnages que l'on a l'impression de survoler. du coup cela donne un fonds pessimiste à ce récit, tous les destins semblent inaccomplis et la vie un peu absurde !
Pourtant cela décrit bien les tourments du siècle et l'amour du pays. de l'motion donc mais un petit gout d'inachevé.
Commenter  J’apprécie          40
Antonia marriée à Pierre se retrouve seule pour s'occuper de la grange durant la première guerre mondiale, mais c'est sans compter la méchanceté de sa belle mère. La guerre finie, Pierre, revient, mais il est devenu une gueule cassée. le retour à une vie normale est long, la naissance de leur fille Valentine va leur redonner une joie de vivre oubliée. Antonia décide de planter de la lavande. Mais déjà la seconde guerre mondiale arrive, la famille fera partie des résistants. Valentine va recontrer Thibault, l'amour de sa vie, qui mourra en mission. Ludovic ami d'enfance et secrètement amoureux de Valentine sera déporté et aura un enfant avec une allemande. Lorsqu'il rentre la vie doit reprendre, il épouse Valentine, ils auront un fils. Mais chacun a un secret lourd à porter. C'est un livre qui parle de toutes ses blessures physiques et morales de cette période noire de l'histoire.
Commenter  J’apprécie          20
Dans les romans dits "du terroir", on retrouve souvent les mêmes ingrédients : une exploitation agricole, une belle-mère acariâtre, des amours perturbés, la guerre et le départ des hommes, leur retour transformé, etc...

On les retrouve aussi dans "La grange De Rochebrune", 9e roman que je lis de l'auteure, roman qu'elle résume ainsi : "histoire d'enfance au parfum de lavande et de secret". Et des secrets, c'est vrai qu'il y en a, comme dans toutes les familles. Aujourd'hui encore, je suppose...

1917 : Antonia, jeune mariée, vit seule avec ses beaux-parents. Son mari est parti à la guerre, la laissant dans la ferme familiale située aux confins des Baronnies. Antonia, qui n'est pas du tout appréciée par sa belle-mère, travaille comme un homme. Ce qu'elle préfère, c'est "l'or bleu" : cette lavande au doux parfum qu'elle cultive.

Son mari, Pierre revient de la guerre transformé. C'est maintenant "une gueule cassée" qui se referme sur ses blessures tant physiques que morales.

Après la naissance de Valentine, il décide de développer la culture de la lavande pour laquelle Antonia développe une vraie passion.

Et puis, c'est de nouveau la guerre, l'Occupation, l'appel à la résistance et le départ de Ludovic, un gars du village qui deviendra le correspondant de guerre de Valentine qui tombe amoureuse d'un Résistant.

Ludovic se retrouve travailleur dans une ferme en Allemagne où Else, la maitresse des lieux, lui fait les yeux doux. Elle a perdu une petite fille (sans doute euthanasiée par les nazis parce qu'elle était trisomique) et n'a qu'une idée en tête : la remplacer, même si elle prend des risques en poursuivant une relation avec un Français. C'est l'occasion ici, pour l'auteure, de parler des "lebensborn", ces maternités nazies.

La guerre est loin maintenant et la désertification se poursuit dans les villages : les jeunes préfèrent partir en ville. Les temps changent et Alexis qui travaille et vit avec sa mère, Valentine, ouvre son exploitation au public tandis que les plans de lavande sont atteints par les phytoplasmes...

Voilà un roman très complet, que j'ai beaucoup aimé, qui commence en 1917 pour se terminer en 2007.

Citation provençale retenue : "Au chaudron des sept douleurs, nous avons tous notre écuelle."
Lien : http://phildes.canalblog.com..
Commenter  J’apprécie          00
Antonia et Pierre, Ludovic et Valentine, puis Alexis ; avec la famille des propriétaires de la Grange de Rochebrune c'est toute l'histoire de notre pays au siècle dernier que nous revivons.
La première guerre mondiale et l'horreur de tranchées pour Pierre qui en reviendra "gueule cassée", la seconde guerre mondiale pour Ludovic qui, prisonnier de guerre en Allemagne en reviendra avec un lourd secret, mais aussi le quotidien des résistants avec Valentine et Thibault son amour de jeunesse, puis l'après-guerre, où chacun va tenter de se reconstruire et à avancer et jusqu'à l'an 2000. Avec toujours en toile de fond la beauté des champs de lavande et la passion de ceux qui la cultivent.
Un bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
...
- Tu me prêteras tes livres? osa demander Valentine.
Décidément, Félix était un sage ! Elle ne l'en admirait que plus. Il se pencha vers elle.
- Un à la fois. Parce que, tu sais, un livre, çà se savoure, çà se lit et se relit et, à chaque lecture, tu ressens les choses différemment.
...
Commenter  J’apprécie          20
Antonia avait conscience du fossé qui les séparait. Elle avait souvent limité les effusions avec sa fille durant son enfance, de crainte de lui communiquer sa maladie. Ensuite, il avait été trop tard... Valentine s'était rapprochée de son père et Antonia avait de nouveau eu l'impression d'être une "pièce rapportée". Comme si Aglaé exerçait encore son emprise sur la grange....
Commenter  J’apprécie          10
N'était-ce pas le but recherché par l'occupant ?
Transformer la vie quotidienne en une succession de contraintes et de frustrations afin d'empêcher les Français de penser à autre chose ?
Commenter  J’apprécie          20
La guerre les avait tous profondément marqués, de même que le climat de vengeance et d’épuration régnant dès 1945. Il fallait rattraper les années perdues, vivre, vite, pour oublier la torture, les convois de déportés, les trahisons, la faim et la peur.
Commenter  J’apprécie          10
Il avait cru mourir à deux reprises depuis le début de l’hiver, s’était relevé chaque fois, sauvé par d’incroyables coups de chance. Il en était devenu superstitieux, s’attachant à certains rituels.
Il avait travaillé sur différents chantiers, aussi bien à la carrière qu’aux wagonnets, se demandant comment ses camarades et lui parvenaient à survivre.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Françoise Bourdon (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Françoise Bourdon
Samedi 21 mai 2022 dans l'Antre des livres : L'Histoire au coeur de la fiction Avec : Françoise Bourdon, le secret de Belle Epine, éd. Calmann-Lévy Pascale Hilaire, Une robe de chambre doublée de soie bleue, éd. Élan Sud Les romans historiques font l'objet de recherches approfondies. Sur la thématique du moulinage, mais sur une période différente, les auteurs lèveront le voile sur leur façon d'aborder ce sujet. Animée par Dominique Lin, écrivain. L'antre des livres est le festival de l'édition indépendante qui réunit à Orange (84) des maisons d'édition indépendantes venues de toute la France et De Belgique. https://www.lantredeslivres.com
+ Lire la suite
autres livres classés : lavandeVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (179) Voir plus



Quiz Voir plus

Les romans de Françoise bourdon

La nuit de l'

Ananas
Amandier
Apache
Auteur

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Françoise BourdonCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..