AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782258077522
352 pages
Presses de la Cité (07/05/2009)
3.63/5   63 notes
Résumé :
Au cœur des champs d'amandiers, ces arbres millénaires, Françoise Bourdon signe une ode éternelle à la Provence à travers une fière héroïne.
Haute-Provence, 1890. Anna, jeune amandière, se croyait promise à Martin, héritier d'un riche producteur aptésien de fruits confits. Or, sans explication, celui-ci épouse une fille de notables.
Seule sa passion pour les amandiers donne désormais un sens à la vie de la jeune femme. Lorsqu'elle rencontre Armand, pât... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,63

sur 63 notes
5
3 avis
4
7 avis
3
2 avis
2
2 avis
1
0 avis

Marylva
  11 février 2021
En 1890. C'est au pied d'un amandier qu'Anna et Martin, fils d'un riche confiseur, se font la promesse de s'aimer toujours. Mais sitôt après avoir fait sa demande au père de la jeune fille, Martin disparaît et l'abandonne sans un mot d'explication.
Profondément meurtrie, Anna va alors se consacrer à sa grande passion pour les amandes et les amandiers, comme l'ont fait avant elle son grand-père et son père.
Anna, femme forte et attachante, est le personnage central de ce roman. Si l'histoire recouvre les deux guerres avec leurs lots de malheurs, tout n'est pas que tristesse, loin de là.
J'ai pris beaucoup de plaisir à me promener parmi les amandiers en fleurs, à humer le doux parfum de la lavande, à me délecter de massepain et de nougat et à écouter le chant des cigales.
Un régal pour les sens et une lecture savoureuse !
Commenter  J’apprécie          90
patriciabiron
  25 novembre 2021
Je suis toujours éblouie par les romans et les sagas de Francoise Bourdon. Son talent de conteuse m'embarque à chaque fois grâce aux portraits qu'elle dresse de ses personnages, et sa connaissance historique et économique de la région dans laquelle elle les fait évoluer.
La nuit de l'amandier est une saga familiale qui s'étale sur 5 générations, de la fin du 19eme siècle jusqu'au milieu du 20eme. Elle se déroule dans les beaux paysages de Haute Provence, sur les pentes du Ventoux.
Le personnage principal, c'est Anna, et sa passion est celle que lui a transmise son père, celle des amandiers. Elle aime ces arbres plus que tout et c'est eux qui donneront un sens à sa vie lorsque Martin, son amoureux, épouse sans explication la fille d'un notable. Sa marraine l'avait pourtant mise en garde « un fils d'industriel ne peut épouser une fille de paysan, c'est la règle ».
Quelques années plus tard, Anna épouse Armand, un pâtissier amoureux des traditions provençales et elle réalise son rêve en créant le meilleur des nougats. Mais, le temps n'efface pas le souvenir de Martin, le premier et grand amour de sa vie, qui hante souvent les nuits d'Anna…
La suite est l'histoire de ces 2 familles qui vont traverser le temps et l'histoire, marquées par des drames, des deuils, des naissances, des jalousies, et surtout par deux guerres, dont celle de 39/45 laissera des traces indélébiles.
C'est aussi une belle histoire d'amour, de passion et de transmission des savoirs, de résistance et de résilience.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BVIALLET
  06 octobre 2012
En 1890, en Haute Provence, sur un plateau proche du Mont Ventoux, vit une famille d'arboriculteurs spécialisés dans la culture des amandiers. Anna, leur fille, amoureuse de Martin, fils d'un riche confiseur d'Apt, croit qu'elle va se marier avec lui. Mais au dernier moment, il l'abandonne pour épouser Mathilde, la fiancée de son frère, mort suite à un accident de cheval. Un peu plus tard, elle rencontre Armand, pâtissier fabricant de nougat. Elle l'épouse et se croit heureuse dans sa vie de femme. Mais la première guerre mondiale et la mort de Mathilde vient bouleverser la donne. Martin adresse à Anna une lettre dans laquelle il lui avoue l'avoir toujours aimée et devoir lui révéler un secret...
Un roman de terroir émouvant et bien ficelé, illustrant des métiers et des techniques pas forcément très connus comme l'exploitation de l'amande, la technique de fabrication du nougat ou des fruits confits et la culture de la lavande. Une saga familiale s'étendant sur trois générations et plus d'un demi-siècle. Si les deux familles ne sont pas trop perturbées par la guerre de 14 (des hommes partis et tous revenus sains et saufs, seul Georges rentrera unijambiste), celle de 40 aura des conséquences beaucoup plus dramatiques. Bien écrit, cet ouvrage est touchant et émouvant ne serait-ce que par l'évocation de la vie de petites gens à la fois si proches et si loin de nous-mêmes. Françoise Bourdon a bien su doser sa recette : un peu de familial, un peu de sentimental, un peu de techniques anciennes, des amours contrariés et une fin en crescendo dramatique. Un ensemble finalement très réussi et bien agréable pour amateurs du genre.

Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
oreliep
  24 juillet 2022
Premier livre de cette auteure mais sûrement pas le dernier.
L'amour, si rude peut-il être, triomphe toujours.
Ici, en plus de cela, se mêle la seconde guerre mondiale avec toutes des déconvenues ( départ, maladie, ....), mais ces personnages très attachants vont en prendre leur parti, surtout la petite Philippine.
une belle histoire dont on ne se lasse pas
Commenter  J’apprécie          90
Chrystaalle
  04 août 2013
C'est un livre qui m'a appris plein de chose concernant la culture des amandes dans le Vaucluse; en effet suite aux attaques du phyloxera dans les vignes au milieu du 19ème siècle les paysans se sont reconvertis en plantant des amandiers, de la lavande et des cerisiers. Ce qui allait changer le physionomie du pays.
D'où le choix des personnages sans doute: une famille d'industriels fabriquant des fruits confits, un homme traumatisé par la guerre de 14.18 plantant de la lavande et une famille s'orientant vers la fabrication artisanale du nougat.
Sorti de là, j'ai trouvé que l'histoire était narrative, les événements s'enchainent les uns après les autres parce qu'ils doivent arriver sans que les personnages arrivent à prendre la consistance du nougat dont par contre je sentais parfaitement tous les arômes.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
domdu84domdu84   12 novembre 2011
1917

Le givre craquait sous les pas d’Anna. Le ciel, d’un bleu de vitrail, aurait voulu faire croire que l’hiver était déjà passé. Pourtant, les fleurs rose et blanc, brûlées par le gel, dispersées parle vent, témoignaient de l’âpreté du
climat.
« Il faut que je vous dise enfin la vérité, Anna », avait écrit Martin et, au fond de son lit, elle avait eu la tentation de froisser la lettre et de la jeter dans la cheminée. Le vent hurlait, secouait les portes, menaçait d’arracher les volets, et Anna pensait que ce n’était rien, comparé aux bombardements qui pouvaient durer plus de trente heures. Il le lui avait écrit. L’enfer à M.H. Elle avait cherché dans sa mémoire. Chaque jour, elle se précipitait sur le journal afin de lire les comptes-rendus des batailles mais, bien sûr, elle ne pouvait pas retenir tous les noms. Armand s’était moqué d’elle, d’ailleurs, à ce propos, et lui avait suggéré de se procurer une carte d’état-major.
M.H. .. Que pouvaient signifier ces deux initiales '?
Cet endroit se trouvait-il du côté de Verdun, ou bien du
Chemin des Dames ? Elle avait frissonne. Si elle pensait
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
domdu84domdu84   12 novembre 2011
1890

L’ aube n’ avait pas encore chassé toutes lesombres de la nuit. Des pans de voiles mauves s’accrochaient aux cimes des sapins et des chênes blancs, grimpant à l'assaut des croupes montagneuses. Chaque matin, en
poussant les volets de la salle, Anna se tordait le cou en tous sens afin d’ apercevoir le champ d’ amandiers situé en contrebas du mas.
« Pourvu que... " murmurait-elle, sans oser terminer sa phrase.
Brune, sa marraine, qui s’affairait déjà devant le potager accolé à la cheminée, se retournait vers elle.
« Eh bien, petite ? »
Et Anna, le cœur soudain plus léger, répondait gaiement :
« Encore une nuit et un jour de gagnés ! »
De tout temps, la floraison prématurée des amandiers avait posé problème. Déjà, au XVIIIè siècle, on se demandait si’ l’on ne pourrait pas suspendre éclosion des fleurs de cet arbre trop précoce. On suggérait aussi de faire pousser l'amandier en buisson mais, dans ce cas, il ne donnerait pas de fruits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BVIALLETBVIALLET   06 octobre 2012
Parce que vous croyez encore à tous leurs beaux discours ? Tant d'hommes sont morts, pour quelques mètres de terre... Je suis certain que, dans plus de cinquante ans, on retrouvera encore des cadavres. Les pauvres diables n'en peuvent plus, et moi non plus. La paix, voilà à quoi j'aspire. J'ai essayé de sauver sa jambe, reprit-il. Ai-je eu raison ? Recommandez bien à l'infirmière de le surveiller. S'il passe la nuit, il aura peut-être une chance de s'en tirer.
Le blessé reprenait lentement conscience. Sa tête et sa jambe le faisaient horriblement souffrir.
Je vais mourir, pensa-t-il.
Il n'avait qu'une hâte, sentir à nouveau le parfum des amandes grillées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
BVIALLETBVIALLET   06 octobre 2012
Cette douceur était si ancienne qu'on ne savait plus à qui attribuer son invention. Certains la faisait remonter au Moyen-Age. Une légende prétendait en effet que des moines de Bondonneau avaient les premiers fait cuire des noix et des amandes dans du miel du Ventoux. D'autres citaient une vieille demoiselle vivant à Montélimar à la fin du XVIIème siècle. Tante Manon – famille et amis l'appelaient ainsi – recevait ses neveux et nièces chaque jeudi et leur préparait un dessert composé de miel et d'amandes. Les enfants, à chaque fois, s'écriaient, ravis : « Tante Manon, tu nous gâtes ! » L'histoire affirmait que tante Manon avait légué sa recette secrète cachée dans son missel à sa nièce Lina. Celle-ci et son époux fabriquèrent le « nougat » qui devint vite célèbre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
BVIALLETBVIALLET   06 octobre 2012
Petite, il y a bien des choses qu'on n'accepte pas. On voudrait hurler comme une louve, et se coucher pour ne plus se relever. Mais tu appartiens à une lignée qui s'est toujours bien battue. Pas question de flancher à cause d'un fils de bourgeois qui ne sait pas travailler de ses mains !
Les mises au point de Brune, même si elles étaient rudes, avaient le mérite de la lucidité. Lentement, Anna avait redressé la tête. Il lui fallait oublier Martin, c'était la seule solution. Même si elle rêvait de lui chaque nuit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Video de Françoise Bourdon (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Françoise Bourdon
Samedi 21 mai 2022 dans l'Antre des livres : L'Histoire au coeur de la fiction Avec : Françoise Bourdon, le secret de Belle Epine, éd. Calmann-Lévy Pascale Hilaire, Une robe de chambre doublée de soie bleue, éd. Élan Sud Les romans historiques font l'objet de recherches approfondies. Sur la thématique du moulinage, mais sur une période différente, les auteurs lèveront le voile sur leur façon d'aborder ce sujet. Animée par Dominique Lin, écrivain. L'antre des livres est le festival de l'édition indépendante qui réunit à Orange (84) des maisons d'édition indépendantes venues de toute la France et De Belgique. https://www.lantredeslivres.com
+ Lire la suite
autres livres classés : roman du terroirVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2632 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre