AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266150361
320 pages
Éditeur : Pocket (12/04/2006)
3.8/5   25 notes
Résumé :

Au milieu du XIXe siècle, la saga de deux familles ardennaises, les Lefort et les Warlet, dans l'univers rude de l'ardoise, industrie locale et tradition séculaire. En 1863, les ardoisières du domaine " les Ecaillères ", gérées par Eugène Warlet, font vivre tout un bourg.

Ardoisiers, les Lefort le sont aussi depuis des générations et travaillent pour les Warlet. Bertrand Warlet, né d'une union mal acceptée entre les deux familles, reprend ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
ADAMSY
  24 août 2015
Un roman facile à lire et passionnant. On y croise essentiellement deux familles : celle du patron et celle des ouvriers travaillant dans les ardoisières. Cela se passe fin 19ème, début 20ème, dans les Ardennes. On se rend compte de la difficulté du travail des ardoisiers et on comprend aussi leur révolte quand il s'agit de moderniser le travail : ils craignent le chômage. Quant à la période de guerre, elle n'arrange rien. Les femmes sont à l'honneur du début jusque la fin.
Commenter  J’apprécie          80
Titlilou
  25 septembre 2020
Je pensais que l'ardoisier posait des ardoises sur les toits...
Merci Françoise Bourdon de m'avoir éclairée sur ce métier pénible identique à celui du mineur, qui a causé de nombreux morts suite aux accidents dans les fosses et à la poussière inhalée pendant le travail.
Le livre est très documenté et l'histoire de la famille Warlet intéressante.
Un peu long à démarrer mais on finit par s'attacher à tous ces personnage.
J'aime.
Commenter  J’apprécie          80
manon08440
  30 mars 2016
Un roman se déroulant dans les Ardennes, mon département, dans les années 1860 jusqu'en 1938.
Au début, j'ai eu peur, que ce soit un roman trop historique, retraçant uniquement l'histoire des ardoisières, sans fil conducteur.
mais en fait, non, ce fut un réel plaisir de lire ce roman, de découvrir les Ardennes dans l'ancien temps, en période de guerre, avec des personnages attachants d'un côté, et de l'autre certains irrascibles.
L'humanité toujours debout malgré la guerre.
une belle découverte pour mon premier roman de Françoise Bourdon!
Commenter  J’apprécie          60
elematt44
  05 avril 2013
J'ai beaucoup aimé cette saga familiale bien ancrée dans le terroir. Les personnages sont très travaillés, presque vivants et on prend plaisir à les accompagner au fil des années qui passent. L'auteur brosse toujours avec autant de passion ses Ardennes natales, sans oublier la tragique période 14 -18 qui a ravagé cette région et ses habitants. J'ai découvert les métiers liés à l'ardoise, métiers passionnants mais éprouvants, épuisants pour ces générations d'hommes (et de femmes) dont c'était l'unique gagne pain.
Commenter  J’apprécie          50
meknes56
  18 août 2019
Françoise Bourdon nous livre, encore, un bon roman régional facile à lire et très prenant..Nous sommes vraiment entrainés dans cette histoire se situant dans les Ardennes...Encore une bonne découverte d'un métier dont je ne connaissais pas les difficultés : les ardoisiers.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
ADAMSYADAMSY   24 août 2015
La vie, mon Dieu, nous autres, les femmes, on est bien obligées de la subir sans trop se plaindre.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaouirkhettaoui   01 février 2018
Dites-vous bien que nous sommes chez nous en Ardenne. Quoi qu’il arrive, vous ne parviendrez pas à vous libérer de notre joug. Vous êtes chez nous, tout nous appartient et si vous êtes encore ici, c’est que nous vous tolérons.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   01 février 2018
Vivre aux côtés d’un peintre lui avait aiguisé le regard. Elle ne pourrait plus se contenter de l’existence étriquée des Lefort, désormais, ni de leur univers borné par les verdoux. C’était peut-être pour cette raison qu’elle avait choisi de couper les ponts avec sa famille.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   01 février 2018
Les ardoisières étaient un monde d’hommes, même si, depuis les premiers temps de l’exploitation, des femmes avaient travaillé à pomper l’eau avant que l’on ne fasse l’acquisition de pompes à vapeur capables de refouler près de vingt mètres cubes d’eau à l’heure.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   01 février 2018
Les accidents ne sont pas une fatalité. C’est en réfléchissant tous ensemble que nous pourrons trouver des solutions.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : Ardennes (France)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1192 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre