AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Meridiane (01/01/1983)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
D'après l'original de Radu Boureanu, traduit du roumain par Ion Herdan
Album de la collection initiée en Roumanie pour la peinture universelle.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Tandarica
  15 mai 2016
Le livre en soi paraît de qualité médiocre, voire mauvaise, notamment en ce qui concerne les reproductions. Mais il me tient en coeur d'en parler, ne serait-ce que pour indiquer la mention de l'auteur, Radu Boureanu chez Mihai Neagu Basarab, dans La dernière bohème bucarestoise (1964-1976) et établir ainsi des liens entre les livres de ma bibliothèque (si peu partagée finalement, mais tant pis), ou pour attester de l'existence de ce genre de livre dans la Roumanie de Nicolae Ceaușescu (tiens, j'ai un livre de lui aussi, imprimé en Suisse et en français s'il vous plaît, je vais peut être me décider à vous le montrer un jour). En septembre 2012, je préparais avec mon aînée, et danseuse à ses heures perdues, la visite d'une exposition DEGAS à la Fondation Beyeler (si proche). Je me suis donc servi(e) de cet album, que j'ai reçu à peu près au même âge. Malheureusement, ce livre n'a pas su plaider en faveur de l'expo dont nous sommes pourtant sorties ravies et surtout au bout d'une longue et inoubliable visite. Je reprends, avec ses mots, si vous permettez, "c'est vachement mieux en vrai". Une question demeure pour moi: pourquoi un livre en français sur un peintre français, en vente (plutôt sous le manteau) en Roumanie. Fausser compagnie à la censure ? Quoi qu'il en soit, je le garde pour me souvenir aussi qu'à l'autre question "à quoi bon avoir quitté Coasta Boacii" une réponse partielle serait: pour consommer ce type d'expo (tant pis aussi pour la carrière!)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
TandaricaTandarica   15 mai 2016
Degas, lui, conseillait à ses confrères et aux jeunes artistes de ne jamais peindre d'après nature. Pour lui, l'œuvre d'art–en l'espèce, la peinture–était ou, du moins, devait être non point la copie servile d'une chose vue, mais un produit de l'imagination. Même s'il n'hésitait pas, partant en guerre avec sa passion coutumière contre les peintres de "plein-air", à déclarer qu'il fallait "coller ceux-ci au poteau" ou les empêcher officiellement de peindre à leur manière.
p. 9
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : roumanieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Prénoms de grands peintres : trouvez leurs noms ! (3)

Je suis né à Paris en 1848. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven, inspirateur du mouvement nabi, j'ai vécu de nombreuses années en Polynésie où je suis décédé en 1903. Je suis Paul...

Gauguin
Cézanne
Signac

12 questions
415 lecteurs ont répondu
Thèmes : peinture , peintre , art , Peintres paysagistes , Peintres français , peinture moderne , peinture espagnole , Impressionnistes , culture générale , peinture belge , peinture romantique , peinture américaineCréer un quiz sur ce livre