AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Marchant Editeur (26/04/1932)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gill
  02 avril 2015
"Atar-Gull" est un mélodrame en trois actes et six tableaux, imité du grand roman d'Eugène Sue par Auguste Anicet-Bourgeois et Michel Masson.
Il a été représenté, pour la première fois, à Paris, le 26 avril 1832, sur la scène du théâtre de l'Ambigu-Comique.
Aux deux premiers actes, la scène est à la Jamaïque, au troisième elle se transporte à Paris.
Le lever de rideau présente le tableau d'une fabrique coloniale en pleine activité.
Dick, le commandeur, a défendu à Job, le vieil esclave, de présenter son écuelle en bois à la distribution des rations de maïs.
Les fatigues et les coups ont usé le corps du pauvre homme.
Il ne semble plus bon à rien.
Il a coûté quinze cent francs au planteur Thomson, son maître, ce n'est pas pour qu'il le nourrisse à rien faire !
On veut donc en finir avec le vieux Job !
Si Atar-Gull n'était pas aux fers, il partagerait sa ration avec son père. C'est un bon fils !
Brûlart, le négrier, a débarqué, le matin même, à l'anse Nelson.
Il peut donner un moyen de faire retrouver, à sir Thomson, le prix de son esclave : les juges de la colonie accordent 2000 francs au maître qui a dénoncé un de ses nègres assassin ou voleur.
Les colons se débarrassent ainsi de leurs esclaves inutiles !...
On dit qu'Auguste Anicet-Bourgeois aurait contribué à l'écriture de plus de 200 pièces de théâtre à une époque où rare était l'oeuvre littéraire qui ne connaissait pas d'adaptation théâtrale....
Les pièces de Michel Masson, qui fut acteur, garçon de café, libraire avant d'entrer au "Figaro", furent représentées dans de nombreux théâtres parisiens...
La collaboration des deux hommes est ici une véritable réussite.
"Si la vengeance du lion est belle, celle du serpent est plus sûre !"
Écrit à quatre mains, ce morceau de scène démontre à quel point le théâtre peut-être parfois lié au roman.
Sa lecture laisse préfigurer l'émotion et le frisson qu'ont pu ressentir, à l'époque de sa représentation, les spectateurs de l'Ambigu-Comique et conserve pourtant la saveur d'un véritable morceau de littérature.
C'est un petit bijou que nous offre, aujourd'hui, la Bibliothèque Nationale Française...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
gillgill   01 avril 2015
Le lever de rideau présente le tableau d'une fabrique coloniale en pleine activité.
Des nègres font tourner la meule, d'autres vont et viennent, courbés sous le poids des charges de cannes à sucre.
Le vieux Job est assis sur un banc.
Le tintement d'une cloche se fait entendre ; à ce bruit, tous les travaux s'arrêtent, les esclaves des deux sexes viennent se ranger en demi-cercle sur le devant du théâtre.
Ils ont chacun à la main une écuelle en bois.
Job, dont la marche et les mouvements, accusent une extrême vieillesse, vient se placer à l'extrémité inférieure de la ligne formée par les esclaves.
Hug arrive, suivi de deux esclaves qui portent, sur leurs épaules, un bâton dans lequel est passée l'anse d'une large chaudière de cuivre....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
gillgill   02 avril 2015
Atar-Gull .- Ah ! Job, je leur rendrai tout le mal qu'ils t'ont fait.
Cham .- Prends ce poison, et la mort détruira leurs troupeaux, décimera leurs esclaves.
Atar-Gull .- Non ! C'est une autre vengeance que je demande, je la veux éclatante, je la veux qui se rougisse dans les flots de sang, qui brille au milieu des flammes !
Il me faut une vengeance d'homme libre, corps à corps, poignard contre poignard !
Je veux qu'elle soit une victoire, et non une lâcheté !.....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
autres livres classés : théâtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
468 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre