AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782264062819
336 pages
Éditeur : 10-18 (16/01/2014)

Note moyenne : 4.33/5 (sur 15 notes)
Résumé :
Alors qu'une maladie étrange fait des ravages dans tout le Gévaudan, Barthélemy reçoit la visite d'un vieux Juif, Baruch, qui lui fait une demande peu commune : il veut retrouver sa fille, perdue quarante ans auparavant, quand sa famille, comme tous les Juifs du royaume, ont été expulsés par décret royal.

Barthélemy, récemment nommé bayle de Châteauneuf par le sire de Randon, se lance à la recherche de cette enfant, dont la disparition semble plus com... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
stefmet
  07 avril 2014
Encore une réussite pour Laetitia Bourgeois!
Entre une jeune enfant juive disparue 40 ans auparavant, un trafic de viandes échappant aux taxes, une épidémie et le retour d'exil d'une famille juive, Barthelemy Mazeirac a fort à faire dans sa fonction de bayle pour le seigneur de Randon. Accompagné de sa femme, la guérisseuse Ysabellis, il devra résoudre les énigmes qui s'offrent à lui, tout en maintenant la paix entre les communautés, mise à rude épreuve par les rumeurs, la peur, la maladie et le rejet de l'autre.
Tout à long des 330 pages de cette histoire, nous sommes véritablement embarqués dans ces enquêtes. J'ai beau chercher, je ne vois aucune longueur, à aucun moment je ne sens l'histoire piétiner.
J'aime beaucoup l'évolution de Barthelemy dans ce tome. J'ai l'impression qu'il gagne en autorité et en charisme dans sa fonction de bayle de Châteauneuf.
Et puis surtout j'adore les livres qui nous révèlent des choses inattendues jusqu'à la dernière page...
Commenter  J’apprécie          80
MediathequeSaintPaulien
  06 septembre 2014
Gévaudan. 1365. de retour à Châteauneuf, Baruch presse le bayle de rechercher sa fille disparue il y a quarante ans au moment où la famille a été expulsée.
Tandis qu'il mène cette étrange enquête, Ysabellis, sa compagne, guérisseuse combat un mal mystérieux qui tue les enfants, les femmes enceintes et les plus faibles.
Confrontés à la maladie, à la contrebande et à l'absolutisme religieux, les deux héros vont se battre pour ramener un peu de justice et de paix.
Finalement, l'immersion au coeur de la société médiévale n'est pas un grand dépaysement, mais plutôt amène à la triste constatation que, malgré le temps qui passe, l'âme humaine est toujours aussi noire ; heureusement qu'il existe encore et partout des Barthélémy et des Ysabellis.
C'est toujours un plaisir de retrouver l'univers et les personnages récurrents des romans de Lætitia Bourgeois.
Un très beau roman qui est pour nous le Livre du Mois de Septembre 2014.
Commenter  J’apprécie          50
Pat0212
  09 mai 2018
Barthélémy est depuis peu bayle (ce qui signifie officier du seigneur) de Châteauneuf. Il partage sa vie entre cette ville où il dirige en quelque sorte la police locale, si on peut appliquer ce terme aux institutions du quatorzième siècle et Marcouls où il possède un petit domaine qu'il cultive. Sa femme Ysabellis, appelée aussi Aelis est guérisseuse, spécialiste des plantes. Elle est enceinte et se donne sans compter pour ses malades. En ce moment une étrange épidémie s'est déclenchée dans la village, touchant surtout les enfants. Les souvenirs de la peste noire sont encore très vivaces en ce printemps 1365 et tout le monde est très inquiet. Ysabellis soigne en particulier la petite Nita, fille de leurs voisins.
Alors qu'il cultive son champ, Barthélémy est abordé par un vieux Juif, Baruch qui recherche sa fille disparue depuis quarante ans. La population locale déteste particulièrement les juifs qu'elle tient pour responsable de la peste et autres catastrophes. Barthélémy ne partage pas ces préjugés, mais il se méfie quand même du vieil homme. Sa fille a disparu peu après l'expulsion de sa famille, alors qu'elle était en nourrice et malade. Son père n'a jamais perdu espoir et continue de la chercher quarante ans plus tard. Bathélémy le soupçonne de cacher quelque chose et d'avoir peut être une idée de vengeance en tête. En tous les cas l'obstination de Baruch lui paraît suspecte, il promet toutefois de l'aider. Baruch et sa famille sont revenus s'installer à Châteauneuf dès que les Juifs ont été autorisés à regagner le royaume de France.
L'enquête de Barthélémy piétine, il reste peu de témoins, ceux qui savent ne veulent pas parler, mais surtout le Sire Randon, seigneur du lieu interdit à son bayle de poursuivre cette enquête, craignant qu'il ne sorte rien de bon du fait de déterrer de vieux cadavres. Il préfère que son officier résolve une affaire de contrebande. Barthélémy continue son enquête avec plus ou moins de discrétion.
La même maladie sévit à Châteauneuf qu'à Marcouls et Barthélémy demande à sa femme de le rejoindre pour essayer de comprendre ce qui se passe et de soigner les gens. Elle va voir les différents médecins de la région pour essayer d'en savoir plus et de trouver enfin un remède.
On suit ces deux personnages dans leurs enquêtes, qui vont bien sûr se rejoindre. Ce polar est tout à fait palpitant, le suspense est très bien entretenu, la fin très surprenante, bref tout ce qu'il faut pour réjouir les lecteurs. Cet opus est nettement plus intéressant que le précédent de la série, on ne peut plus le lâcher une fois commencé. Un des éléments qui le rend si passionnant est d'avoir été écrit par une spécialiste de cette période, les détails historiques abondent et forment un vrai cadre de vie pour les personnages, on a l'impression de plonger à leur suite dans le quatorzième siècle. On voit la situation des femmes se dégrader peu à peu, les Juifs être en butte aux accusations les plus stupides, la médecine chercher des solutions. C'est une vraie immersion dans ce moment de l'histoire, ce qui rend ce livre très riche alors que certains polars historiques font vivre des héros de notre temps dans un décor médiéval de carton-pâte.
Je suis déjà impatiente de découvrir la suite des aventures de Barthélémy et Ysabellis, car je pense qu'il y en aura, même si notre détective se trouve au chômage à la fin du livre, son patron n'appréciant guère sa liberté d'esprit.

Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Groucho
  01 novembre 2014
Jusque cette intrigue, Laetita Bourgeois me captivait légèrement moins que Jean d'Aillon ou Jean-François Parot.
Là, avec son dénouement, j'attends la suite avec impatience, car elle a frappé fort !
Commenter  J’apprécie          10
Manu_14
  14 octobre 2014
Toujours aussi accrocheur les romans de Laetitia Bourgeois, avec un épilogue étonnant et surprenant. suspens jusqu'à la dernière page.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
stefmetstefmet   02 avril 2014
-Et vous avez beaucoup de lois comme ça? attaqua Barthelemy, plus rudement qu'il ne l'aurait voulu.
-Quelques-unes, fit Baruch, apaisant. Le Créateur n'est pas toujours miséricordieux, et je préfère enfreindre quinze lois humaines plutôt qu'une loi divine.
-Cela, je peux le comprendre.
Commenter  J’apprécie          60
GrouchoGroucho   08 novembre 2014
Ysabellis revit en pensée le visage mangé de rides du vieil homme, ses yeux écarquillés, son expression de joie inattendue. Il avait retrouvé sa fille, finalement, l'enfant de son enfant, rendue à lui quelques instants avant de trépasser. Avait-il compris, à ce moment là, qui elle était, ou avait-il cru voir se mère, par une exceptionnelle faveur du destin ? Elle ne le saurait jamais.
Commenter  J’apprécie          30
GrouchoGroucho   08 novembre 2014
Sur un lit de bois simple, un vieille homme étendu, le visage angoissé, les cheveux éparpillés sur un oreiller froissé.
.../...
Ysabellis entra. Le blessé écarquilla les yeux et ouvrir la bouche. Aucun son n'en sortit, mais un spasme de souffrance tordit ses traits. Ysabellis approcha, l'examina un instant..
.../...
Seriez-vous Baruch de Montpellier ? interrogea-t-elle à mi-voix.
Le vieil homme cligna des yeux en signe d'assentiment.
.../...
Rien de ce qu'elle connaissait, ne pouvait plus le sauver, mais elle pouvait au moins soulager ses derniers instants.
.../...
Ses lèvres s'ouvrirent une dernière fois et, sans que le moindre son ne sorte de sa bouche, tous comprirent "Elisheva". Sa mâchoire se figea sur la dernière syllabe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
GrouchoGroucho   08 novembre 2014
- Vous partez ? interrogea-t-il sans préalable.
- Oui, répondait Douce à voix basse.
- Mais...
- Vous voulez sans doute dire que la situation est maintenant assainie, et que nous, Juifs, pouvons vivre en paix avec les Chrétiens.
- Oui, j'allais dire quelque chose comme ça.
- Mais moi, je ne le pense pas.
- Vraiment ?
- Revenir ici, était le désir de Baruch. Il est mort, et nous ne resterons pas dans cette ville, en attendant la prochaine expulsion.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
stefmetstefmet   04 avril 2014
Et d'autres, dont elle-même, étaient entrés dans les maisons infectées, avaient soigné les bubons sans même ressentir un début de fièvre. À l'époque, cela avait engendré des rumeurs. Elle en ressentait encore une sorte d'aigreur, comme si on lui reprochait d'être vivante, de ne pas avoir suivi tous ceux qu'elle avait aimés dans la tombe. Tout comme Barthelemy elle «avait eu de la chance», la chance de voir les siens fauchés et de rester pour les pleurer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Video de Laetitia Bourgeois (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laetitia Bourgeois
Salon du Livre médiéval de Bayeux - Laetitia Bourgeois .A l'occasion du Salon du Livre médiéval de Bayeux qui s'est déroulé les 6 et 7 juillet 2013, Laetitia Bourgeois vous présente son ouvrage "Les assiégés du mont Anis" aux éditions 10-18. http://www.mollat.com/livres/bourgeois-laetitia-les-assieges-mont-anis-9782264061218.html Notes de Musique : Brigitte Lesne - Qui Loiaument Sert S amie (Motet)
autres livres classés : épidémieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2080 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre