AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782264049711
224 pages
Éditeur : 10-18 (07/05/2009)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 39 notes)
Résumé :
En octobre 1363, dans le village cévenol de Marcouls, noyé de brouillard et de givre, les paysans luttent quotidiennement pour leur survie harcelés par les épidémies de peste, la guerre, les pillages, les rigueurs de l'hiver et les lourds tributs auxquels ils sont soumis.
Lorsqu'un collecteur d'impôts est porté disparu, toute la communauté est immédiatement soupçonnée. Mais un jeune habitant du village, Barthélemy, sergent de justice obstiné et risque-tout, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Papyriri
  21 juillet 2020
Un roman polar historique gentillet, ça glisse , sans secousse .J ai bien aimé mais comme je l écrivais c est lisse , on ne tremble guère pour les 2 sympathiques héros . Au niveau historique c est bien sûr impeccable , mais pour ceux qui connaissent un peu l époque rien non plus d ébouriffant .Je le conseille pour ceux qui veulent s' initier au moyen âge sans peine et passer quelques heures agréables , il n a que 210 pages, sans faire surchauffer ses neurones , surtout en ces temps de canicule
Commenter  J’apprécie          122
Sharon
  07 février 2020
Deux ans après. Après quoi ? Après l'épidémie de peste de 1361, qui décima tant de gens – hommes, femmes, enfants, dont la femme et la fille de Barthélémy, sergent de justice, ou le père d'Ysabellis, qui n'était pas encore la guérisseuse ostracisée du village : il n'est jamais bon de se comporter différemment des autres, ni de connaître certains petits secrets. Ce jour, cependant, c'est la disparition du collecteur d'impôt qui inquiète, et avec lui, celle de l'argent qu'il avait collecté. Les villageois n'ont pas de quoi payer l'impôt une seconde fois, encore moins celui de subir des interrogatoires comme on en faisait à l'époque.
Plus que l'enquête, qui est bien là, c'est la vie dans un village au Moyen-Age qui m'a intéressé dans ce livre, et qui est au coeur même de l'intrigue. le sentiment qui domine est la peur, quotidienne. Pas de sécurité en dehors du village, les routiers pillent sans souci. Et, à l'intérieur du village, la peur de la mort est toujours présente. Ainsi, Béatrice, la femme de Jehan Abauzit, est présentée de la mère de quatre enfants vivants – trois sont morts, à sa grande douleur, et Margarita, sa fille aînée, souffre de douloureux cauchemars avant la mort d'un des siens. Johanette Freydera veille sur le seul enfant qui lui reste, après la mort de son mari et de ses aînés – la peste est passé par là, la peste, mais aussi la pauvreté qui fait que beaucoup ne mangent pas à leur faim. J'aimerai dire qu'aujourd'hui, ce n'est plus le cas – hélas, non. de même, être une femme seule et indépendante (et jeune) est tout sauf facile. Ysabellis ne recherche pas de protection, et sait très bien aussi que peu se préoccupent vraiment de ce qui pourrait lui arriver, si elle a de quoi se nourrir, de quoi se chauffer aussi. Il serait aussi très simple de la faire disparaître, ou de s'approprier ses biens – une accusation mensongère est si vite arrivée.
C'est en ces lieux qu'enquête Barthélémy, d'abord pour retrouver le collecteur d'impôt, puis pour retrouver ceux qui sont responsable de sa mort. Ce n'est pas tant que l'on veut croire à une mort accidentelle, c'est plutôt que le crime d'une bande de routiers est bien plus facile à accepter, et ne lèse pas du tout les villageois – ni le ou les véritables coupables, on s'en doute. Même les amis du mort semblent satisfaits : il a fallu tant de temps pour trouver le corps, et un coupable qu'on ne va tout de même pas laisser un sergent de justice enquêter davantage. Que pourrait-il trouver que les seigneurs n'auraient pas trouver ? Beaucoup plus, sans aucun doute, parce qu'il veut chercher la vérité, et peut se rendre bien plus facilement dans des lieux peu connus, ou du moins, connus des villageois seuls.
Quant au dénouement, ce n'est pas qu'il laisse sur sa faim, non, c'est simplement qu'il laisse la porte ouverte à une suite – cinq autres tomes ont paru à ce jour.
Lien : https://deslivresetsharon.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Alapagedeslivres
  13 janvier 2021
J'ai besoin de sortir de ma zone de confort et de mes lectures habituelles. J'ai donc choisi ce polar qui se déroule au Moyen-Âge. C'est une bonne idée car cette série d'enquêtes a des qualités indéniables et promet des péripéties intéressantes.
Dans les Deniers du Gévaudan, j'ai fait la connaissance de Barthélémy, sergent de justice au service du seigneur et du roi lorsque l'affaire n'enquête pas autour de morts (de meurtres). Barthélémy, jeune homme qui a perdu sa femme et sa fille de la peste, a une semaine pour retrouver un mystérieux collecteur d'impôts et la somme versée par le village de Marcouls.
Attachée à ce personnage volontaire, Ysabellis évolue dans l'ombre. Elle est guérisseuse, isolée, célibataire… A cette époque, elle fait l'objet de rumeurs… Ne serait-elle pas un peu sorcière ? Elle est admise tant que ses plantes et ses remèdes servent aux habitants mais tous la traitent avec méfiance. Barthélémy n'a pas ses à priori. Dans ce premier tome, je découvre une relation amicale qui pourrait dériver vers des liens plus tendres. A suivre…
Ce roman se déroule au coeur des Cévennes. Une ambiance particulière et parfaitement maîtrisée se dégage. Par les sens, on entend les cavaliers qui s'approchent, on décrypte des indices comme seuls les hommes (et les femmes) de la campagne, habitués à vivre dans la nature, savent le faire. Une trace dans la terre, une branche cassée, une expression de visage : l'écriture de Laëtitia BOURGEOIS est vraiment agréable et suscite une curiosité et une attention très grande chez moi. Je suis charmée par le découpage des chapitres, par le va-et-vient entre Ysabellis et Barthélémy, par le mélange de traque et de sentiments intimes encore inappréhendés.
C'est vraiment une belle découverte que j'ai très envie de poursuivre.
Lien : https://alapagedeslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          43
Lalivrophile
  23 janvier 2012
À l'instar d'Andréa H Japp, Laëtitia Bourgeois sait plonger son lecteur dans un décor et une atmosphère. Dès le début, nous voilà immergés dans un lieu et une époque. L'écriture est fluide et riche. le style est agréable. Moi qui suis réfractaire aux romans que j'appelle «trop historiques», j'ai été ravie de lire la vie d'un village de l'époque. On sent que l'auteur maîtrise son sujet, et il semble qu'il lui est naturel d'évoquer l'époque, ses lieux, ses habitudes, les réactions des gens qui y vivaient...
Cette impression est renforcée par le personnage d'Ysabellis. La guérisseuse est appréciée pour son talent, mais quelque peu crainte parce qu'elle a la science des plantes. La réaction des villageois est bien décrite, là aussi.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
Commenter  J’apprécie          20
pbarbosa
  02 mars 2013
Merveilleux voyage au Moyen Âge dans la France centrale. Parcourir les chemins, entrer dans les casals et oustals dans ce temps tumultueux mais pleins d'humanité et sim,icité est un privilège.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
GrouchoGroucho   08 novembre 2014
- Et puis, éluda-t-elle, qu'avis-tu besoin de sauver la mise à ce gros Jehan qui, lui, n'aurait pas levé le petit doigt pour te porter secours, je te le demande !

Peut-être, et alors ? Je ne peux pas le laisser condamner s'il est innocent, sans avoir rien fait pour lui.

Cette phrase avait été dite avec un peu de malice. Au tout début de sa nomination comme sergent, Ysabellis avait été prise à partie par quelques jeunes du village.
.../...
Seule l'intervention de Barthélemy l'avait alors sauvé, nul homme ou femme n'ayant fait mine de bouger pour lui venir en aide.
.../...
Depuis entre Barthélemy et Ysabellis s'étaient noués des liens de reconnaissance et de réelle amitié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Video de Laetitia Bourgeois (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laetitia Bourgeois
Salon du Livre médiéval de Bayeux - Laetitia Bourgeois .A l'occasion du Salon du Livre médiéval de Bayeux qui s'est déroulé les 6 et 7 juillet 2013, Laetitia Bourgeois vous présente son ouvrage "Les assiégés du mont Anis" aux éditions 10-18. http://www.mollat.com/livres/bourgeois-laetitia-les-assieges-mont-anis-9782264061218.html Notes de Musique : Brigitte Lesne - Qui Loiaument Sert S amie (Motet)
autres livres classés : moyen-âgeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Oyez le parler médiéval !

Un destrier...

une catapulte
un cheval de bataille
un étendard

10 questions
1039 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , vocabulaire , littérature , culture générale , challenge , définitions , histoireCréer un quiz sur ce livre