AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203388579
Éditeur : Casterman (02/11/1993)

Note moyenne : 3.99/5 (sur 182 notes)
Résumé :
N'est pas MajO qui veut ! Cyann l'est de naissance.
Héritière de la plus importante famille de sOndeurs, la fille du Seigneur Olsimar se trouve propulsée au sommet de la pyramide sociale. Elle n'a qu'un seul mérite, elle accepte de Nacara une amitié sans complaisance. Plus capricieuse qu'autoritaire, plus séductrice qu'amante, Cyann use de ses pouvoirs comme elle abuse de ses charmes. Son égoïsme parviendrait à la perfection, si le destin ne la guettait ! Les... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
domisylzen
  11 septembre 2018
Bande dessinée de science-fiction.
Difficile de résister à la couverture ou deux jeunes donzelles peu vêtues prennent des poses des plus évocatrices. Mouais j'avoue, c'est mon côté pervers pépère. Tout de même c'est plus agréable des dessins avec des nanas bien foutues que … merde j'suis en train de m'embrouiller là. Aïe aïe aïe ma femme est en train de me calotter.
Bon oui euh le scénario … Bé c'est complexe à suivre … très complexe. On a aucun repère et débrouille-toi avec ça. Je pense que pour capter il faut la lire deux ou trois fois. Voici ce que j'en ai retenu.
Cyann est imposée par son père pour mener une expédition sur IliO afin de trouver un remède aux fièvres pourpre qui sévissent sur Olh. Cyann n'est guère emballée préférant en général se distraire ou la compagnie des garçons. Son amie Nacara, elle, est partante. Ensemble elles passeront un test dans un simulateur.
Alors pourquoi t'as mis quatre étoiles ? En grande partie grâce aux dessins, et quels dessins, certains sont de véritables oeuvres d'art. A mettre aussi au crédit de cette BD, l'univers dans lequel on est plongé, c'est bluffant. Tout est travaillé jusque dans les moindre détails, que ce soit l'architecture, la flore et la faune local, les personnages et leurs vêtements ... rien que pour ça elle vaut la peine d'être lu.
Une BD qui vous embarque dans un monde inconnu … Enfin il y a tout de même les filles qui …
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          283
BazaR
  17 juillet 2016
Le début de cette histoire a été pour moi assez laborieux.
Simplement parce que l'on nous installe dans un décor complètement étranger et on porte immédiatement le projecteur sur les deux héroïnes. de plus j'étais perdu avec tous ces noms en « O » qui se ressemblent. J'étais déséquilibré, sans repère à quoi me raccrocher, et j'ai même eu la pensée d'arrêter.
Mais ça n'a pas duré. le volume est assez long ; il donne le temps de s'imprégner de ce monde. Petit à petit la machinerie qui le fait fonctionner se dévoile ; ses forces politiques se précisent ; sa séduction imparable envoûte. Et j'ai été ferré comme un goujon.
Et bien sûr, le tout est emballé dans des décors d'une beauté étrangère et magnétique ; un mélange équilibré de végétation, d'eau et d'oiseaux aux cris étranges.
Bourgeon est là, qui anime superbement ses personnages – surtout les femmes Cyann et Nacara –leur conférant une force peu commune. Cyann est une fille de riche capricieuse, désinvolte et insupportable ; bref, à baffer. Mais elle est aussi fidèle en amitié et intrépide. Ses relations conflictuelles avec son puissant père Olsimar sont remarquablement bien traitées. Les responsabilités qui lui tombent dessus – rien de moins que sauver son peuple en cherchant sur une planète éloignée un remède à une espèce de fièvre rouge létale – devraient lui mettre du plomb dans la tête. Heureusement son ami Nacara, d'origine plus modeste, est d'une autre trempe. Elle devrait lui servir d'ancre dans le futur.
Je regrette quand même un peu cette marque de fabrique de Bourgeon, qui définit chacun de ses héros et héroïne comme un pervers ou une nymphomane. le sexe évoqué dans presque chaque phrase et chaque geste, envahit tout dans ses histoires, comme du chiendent. Je trouve cela lassant. Mais bon, c'est Bourgeon.
Une très bonne découverte tout bien pesé. Je remercie Crazynath et Pavlik pour m'avoir incité à lire ce cycle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          252
Crazynath
  16 janvier 2015
J'ai découvert Bourgeon grâce aux Compagnons du crépuscule. Depuis, je suis une inconditionnelle de ses livres.
Le cycle de Cyann est le premier volume d'une série de six albums.
Cette série est ambitieuse et le dépaysement est garanti grâce à l'univers de la planète où évolue Cyann... Rien que le bestiaire mérite le détour !!
Ambitieuse car une seule lecture n'est pas forcement suffisante pour mesurer toute l'histoire et comprendre toutes les interactions qui existent entre les différents personnages.
Cyann, jeune femme écorchée, à la fois cynique et fragile est une héroïne très attachante! Je vais évidement suivre ses aventures jusqu'au bout...
Commenter  J’apprécie          176
jamiK
  10 avril 2019
Je ne suis pas un grand fan de François Bourgeon, il faut le reconnaître, je ne partage pas l'engouement général pour Les Passagers du Vent, même si j'apprécie assez cette série. Mais là, je n'ai absolument pas réussi à m'immerger dans le récit, le monde qu'il a créé est compliqué, alambiqué, les dialogues sont lourdingues, remplis de nom propres que je n'ai pas eu envie de comprendre, avec des répliques vulgaires qui se veulent drôle. le dessin ne m'a pas non plus enthousiasmé, la colorisation acide et fade à la fois me fatigue les yeux, le graphisme est souvent laborieux et loin d'être aussi élégant qu'il voudrait nous le faire croire, on est loin de Manara et Crepax. Pas une planche sans une paire de fesse ou de nichon, le côté érotico-intello, je n'y crois pas (c'est un euphémisme). Et pour finir, l'héroïne pétasse allumeuse, si vous permettez, je passe. Je n'ai pas réussi à aller jusqu'au bout. En ce qui me concerne, à oublier au plus vite.
Commenter  J’apprécie          140
svecs
  19 septembre 2017
J'ai décidé de me lancer dans la relecture de cette série à la genèse pour le moins troublée.
Le Cycle de Cyann est une série de SF particulièrement ambitieuse de par la complexité de l'univers développé par les auteurs. Je ne vois pas beaucoup d'autres séries de bande dessinée qui soient aller aussi loin dans le processus de créer un univers aussi complet. L'univers de Cyann a une histoire, ces codes, son langage... Tout a été pensé et réfléchi par les auteurs. le risque avec ce genre de parti-pris est de proposer au final un album trop dense qui passe trop de temps à exposer l'univers et pas assez à faire avancer l'intrigue. Pour pallier à ce défaut, les auteurs ont choisi une pagination dépassant les 100 pages, ce qui leur laisse le temps de mettre en place leur univers sans tompber dans trop de lourdeur. Il faut malgré tout une lecture attentive pour ne pas perdre le fil des intrigues politiques.
Concernant l'intrigue en elle-même, il est évident qu'il ne s'agit que d'un tome d'introduction. la planète Ohl est ravagée par les fièvres pourpres. Les autorités espèrent trouver un remède sur IlO, une planète éloignée avec laquelle tout contcat a été perdu il y a plusieurs dizaines d'années. Une expédition est donc en train d'être mise sur pied. Pour la diriger, les clan Olsimar a imposé Cyann, gamine gatée et insupportable. Mais il faut déjà composer avec les rivalités entre factions rivales.
Bourgeon et Lacroix introduisent autant leur univers que leurs personnages, essentiellement Cyann et Nacara, son amie. Je dois reconnaître ne jamais avoir été très amateur de Bourgeon et j'ai suivi cette série de loin en loin. Les 2 premiers tomes m'avaient plu sans pour autant me passionner. Je dois aussi reconnaître n'avoir jamais été très client du dessin de Bourgeon et de sa manie de placer ses héroïnes dans des poses un peu artificielles: seins et/ou fesses en avant. Puis les ennuis commencèrent pour les auteurs. Casterman fut racheté. le magazine (A Suivre) qui avait prépublié les 2 premiers tomes fut arrêté et le tome 3 commençait à se faire attendre. Pour un lecteur, il était clair que cette série devait demander un investissement important des auteurs devant la complexité de l'univers mis en place. Pour le nouveau propriétaire de Casterman ne comptait que la nécessité de rendre ses planches à l'heure. L'affaire se solda au tribunal (avec entre autres une tentative de mise en demeure par l'éditeur pour forcer Bourgeon à rendre ses planches) et Cyann se trouva sans éditeur.
J'avais alors abandonné l'idée de poursuivre cette série et j'avais à peine remarqué que, quelques années plus tard, le tome 3 paraissait chez Vent d'Ouest, puis un tome 4. Je finis par acheté d'occasion le tome 3, mais j'avais oublié les détails de l'intrigue et n'avais pas accroché. le hasard me fit récupéré quelques années plus tard le tome 4, alors qu'un cinquième tome venait de paraître chez l'éphémère éditeur 12Bis. La lecture de ce tome 4 me laissait encore une fois dubitatif, mais, encore une fois, je ne me rappelais que de très loin de l'intrigue générale. Après la faillite de 12Bis, Cyann finit par échouer chez Delcourt qui publia le 6ème et dernier tome. Curieux, j'ai décidé definir la série, repartant du tome 4. Au fil de la lecture, je dois reconnaître avoir toujours eu du mal à rassembler les fils de l'intrigue, mais j'ai surtout réalisé à quel point les auteurs avaient patiemment construit une intrigue dense et complexe qui se conclut de manière vraiment étonnante. D'où l'envie, déjà repoussée plusieurs fois, de relire cette série chronologiquement poue enfin en gouter toutes les subtilités.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
BazaRBazaR   16 juillet 2016
- Nous reviendrons d'ilO, et je te guérirai !
- Il ne s'agit pas de moi ! Il s'agit de milliers de gens ! Nos privilèges sont du vol si nous n'assumons pas nos responsabilités !
Commenter  J’apprécie          110
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   06 novembre 2014
Tu seras bientôt la tête d'un des plus puissants clans de cette planète et tu ne peux plus te permettre d'agir en fonction d'intérêts particuliers!
Le pouvoir s'assume seul. Agir pour le bien des autres, c'est souvent agir malgré eux!
Commenter  J’apprécie          60
MissGMissG   29 août 2013
Tu as peut-être hérité d’une grande gueule et d’un petit châssis à faire bander un mort, mais tu as aussi hérité d’un nom ! Si ton père a besoin de toi, tu ne peux pas te défiler ! C’est ça aussi être Olsimar !
Commenter  J’apprécie          40
BibliotekanaBibliotekana   29 octobre 2014
Attention à ce que tu fais ! Tout l'art de nouer est dans le dernier nœud qui retient tous les autres !
Commenter  J’apprécie          60
jgcentaurojgcentauro   08 avril 2014
les aventures de Cyan sur un monde d'eau . Premier tome qui nous présente les héroïnes aux caractères bien trempés et lance la série.
Dans l'ensemble c'est très plaisant , le dessin est super , mais le scénario est assez embrouillé.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de François Bourgeon (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Bourgeon
Les Passagers du Vent - La saga historique est de retour
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2783 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre