AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de BazaR


BazaR
  17 juillet 2016
Le début de cette histoire a été pour moi assez laborieux.
Simplement parce que l'on nous installe dans un décor complètement étranger et on porte immédiatement le projecteur sur les deux héroïnes. de plus j'étais perdu avec tous ces noms en « O » qui se ressemblent. J'étais déséquilibré, sans repère à quoi me raccrocher, et j'ai même eu la pensée d'arrêter.

Mais ça n'a pas duré. le volume est assez long ; il donne le temps de s'imprégner de ce monde. Petit à petit la machinerie qui le fait fonctionner se dévoile ; ses forces politiques se précisent ; sa séduction imparable envoûte. Et j'ai été ferré comme un goujon.
Et bien sûr, le tout est emballé dans des décors d'une beauté étrangère et magnétique ; un mélange équilibré de végétation, d'eau et d'oiseaux aux cris étranges.

Bourgeon est là, qui anime superbement ses personnages – surtout les femmes Cyann et Nacara –leur conférant une force peu commune. Cyann est une fille de riche capricieuse, désinvolte et insupportable ; bref, à baffer. Mais elle est aussi fidèle en amitié et intrépide. Ses relations conflictuelles avec son puissant père Olsimar sont remarquablement bien traitées. Les responsabilités qui lui tombent dessus – rien de moins que sauver son peuple en cherchant sur une planète éloignée un remède à une espèce de fièvre rouge létale – devraient lui mettre du plomb dans la tête. Heureusement son ami Nacara, d'origine plus modeste, est d'une autre trempe. Elle devrait lui servir d'ancre dans le futur.

Je regrette quand même un peu cette marque de fabrique de Bourgeon, qui définit chacun de ses héros et héroïne comme un pervers ou une nymphomane. le sexe évoqué dans presque chaque phrase et chaque geste, envahit tout dans ses histoires, comme du chiendent. Je trouve cela lassant. Mais bon, c'est Bourgeon.

Une très bonne découverte tout bien pesé. Je remercie Crazynath et Pavlik pour m'avoir incité à lire ce cycle.
Commenter  J’apprécie          252



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (24)voir plus