AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203388102
Éditeur : Casterman (17/12/1993)

Note moyenne : 4.32/5 (sur 152 notes)
Résumé :
Celle-ci dura, dit-on, cent ans.
Comme la grêle et la peste, la guerre s'abat sur la campagne lorsque le blé est lourd et la fille jolie... La Mariotte est jolie. Du soir ou du matin, le crépuscule s'étire entre lumière et ombre, comme entre chien et loup. Le Chevalier est loup. Ces deux-là méritaient un compagnon fidèle. Mais l'Anicet est lâche...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
BazaR
  07 septembre 2016
Un nombre d'années que je ne veux pas mesurer est passé depuis ma première lecture de cette BD. Je l'avais énormément apprécié la première fois, et ça ne change pas aujourd'hui. Bourgeon ne m'a jamais déçu.
Je me souvenais bien de la rouquine, la Mariotte, et de sa force morale et de son amour de la vie malgré les vicissitudes de la guerre de cent ans dans lesquelles elle est plongée. C'est une digne ancêtre d'Isa, l'héroïne des Passagers du Vent.
Je me souvenais de la tête à claque d'Anicet. Mais j'avais oublié le degré élevé de sa poltronitude, tel que si le chiffre désignait une température, on aurait l'impression de regarder un soleil.
Et j'avais complètement oublié le Chevalier, ce type qui cache un drame personnel derrière ses bons mots. Ce bonhomme qui possède des gênes de Thanos, le personnage adorateur de la Mort chez Marvel Comics, mais qui rejette cette hérédité.
Encore pire, j'avais oublié qu'il s'agissait d'une BD de fantasy, et l'apparition du petit peuple rimeur habillé avec élégance de branches et de feuilles, m'a profondément surpris et reconquis.
Et je me suis donc à nouveau délecté de la quête de notre trio qui n'oublie jamais de prendre à bras le corps le moindre instant de plaisir, que ce soit se moquer de son voisin ou faire l'amour avec lui, et ce avec d'autant plus de force que le contexte ne cesse de démontrer sa cruauté.
Le dessin m'a curieusement un peu déçu au début. Mais dès l'apparition du petit peuple, le souci du détail ne peut qu'imposer une révérence devant le maître.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          432
domisylzen
  21 mars 2016
Durant la guerre de cent ans, trois personnages se retrouvent en vadrouille.
Il y a, un chevalier sans visage qui garde constamment son heaume et qui fait office de chef. Une jeune fille rousse un brin sorcière, Mariotte, rejetée par ses contemporains et qui fuit son village, décimé suite à sa vengeance. Un jeune homme un peu simplet, l'Anicet, seul rescapé du massacre.
Pas une bande dessinée pour les petits. L'ouvrage commence avec le caillassage de Mariotte par quelques jeunes du village puis le massacre de celui-ci. Corps ensanglantés, dépenaillés, les dessins sont très réalistes et nous plonge dans l'horreur de la guerre. Mais nous y verrons aussi les formes les plus exquises de corps en complète liberté.
Un scénario, somme toute, très simple mais l'histoire, les dessins sont efficaces. La qualité du papier, la colorisation, la couverture souple ajoute au plaisir de la lecture. Il faut un petit temps d'adaptation pour s'habituer au style de l'écriture, les textes sont en partie écrits en vieux françois.
Un bande dessinée un peu étonnante et surprenante dans sa deuxième partie, ou l'on ne sait si l'on est dans un rêve ou dans la réalité.
Parait qu'il y a trois tomes, j'vais essayer de dégoter les deux autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
lyoko
  13 mars 2015
Bourgeon est quand même très fort. Quel que soit le domaine il réussi a nous inventer un histoire palpitante et prenante.
Ses talents de dessinateurs ne sont pas en reste, et m'émerveillent à chaque page.
Quelque soit le sujet, la façon de parler de ses personnages est toujours adéquate et porte parfois à sourire.
Bref après Cyan et les passagers du vent, je me régale une fois de plus avec une BD de Bourgeon.
Commenter  J’apprécie          260
Crazynath
  15 mars 2015
Ma première lecture du sortilège du bois des brumes date de mes années lycées, (oups ...) mais le plaisir que je prend lors d'une relecture est toujours intact !
Cet album est celui qui m'a fait découvrir Bourgeon . Je me rappelle encore que j'allais au CDI , non pas pour réviser mon bac, mais pour lire et relire cette BD qui n'était pas empruntable ...
Que dire des dessins à part qu' ils sont tout simplement magnifiques ! Que ce soient les personnages, les paysages... le moindre détail est un plaisir pour les yeux..
Et l'histoire, quelle belle plongée au coeur de la guerre de cent ans matinée d'un peu de fantastique...
Je reconnais que la lecture de cet album a été pour moi une révélation et je suis depuis devenue une fan absolument inconditionnelle de Bourgeon et de son oeuvre...
Commenter  J’apprécie          200
ioionette
  18 novembre 2014
Bien que moins connue que Les passagers du vent, série phare de l'auteur, cette trilogie ancrée au Moyen-Âge remporte pourtant ma préférence. Bon bien sûr ça à sans doute un (vague) rapport avec le fait que je fais de la reconstitution médiévale hein...
Pour vous résumer l'histoire, celle-ci se déroule au XIVeme siècle en France et suit, depuis leur rencontre et quasiment sur une année entière, l'errance de trois personnages dont l'assemblage semble bien hasardeux. On a donc un chevalier sans visage dont le passé est bien sombre et l'avenir plus encore, une jeune femme rejetée en tant que rousse et sorcière et qui a provoqué le massacre de son village et un jeune homme survivant de ce même village dont la lâcheté semble être la caractéristique principale. D'un premier tome mettant en place les personnages et la dynamique qui se crée entre eux, on passe ensuite à un second centré sur une aventure franchement fantastique pour finir avec un long tome de conclusion qui ramène tragiquement aux horreurs perpétrée par les seuls humains.
Alors soyons clair, âmes sensibles s'abstenir, la guerre de 100 ans ainsi que l'arrivée de la peste ne rendent pas l'environnement dans lequel évoluent nos héros des plus agréables et peu sera épargné au lecteurs des viols et des massacres, parfois sans raisons, parfois prémédités s'abattant au hasard sur les personnages. On meurt facilement au XIVe siècle, pas de doute là-dessus. Et pourtant j'ai trouvé que, loin de dégouter le lecteur, ce côté poisseux de l'environnement ne faisait que l'impliquer plus, tout comme les défauts et les erreurs des personnages amènent à s'attacher plus à eux que s'ils n'avaient, comme c'est souvent le cas dans la fiction, que des "faux défauts" qui ne portent pas à conséquence (tel que la curiosité, le perfectionnisme...), ou qu'il ne faisaient que des erreurs dont les conséquences peuvent être rattrapés d'un claquement de doigt.
Ajoutez à cela un dessin de Bourgeon au meilleur de sa forme (personnellement je préfère son travail à l'époque que l'actuel) et une colorisation qui n'est pas faite à l'ordinateur (la série étant sortie en 81 ça semble normal, elle n'a heureusement pas été recolorisée pour la nouvelle édition comme c'est le cas de Sambre (et c'est un ratage, achetez l'ancienne édition si vous la trouvez)) et vous comprendrez pourquoi je vous recommande chaudement de lire cette bande dessinée.
A savoir qu'il existe, pour compléter votre lecture (si vous aimez l'histoire) un livre présentant la quasi-totalité des sources desquelles François Bourgeons à tiré les éléments de sa série : enluminures, sculptures, textes, etc. ; le tout commenté par Michel Thiebaut, un historien spécialisé dans l'étude de la représentation de l'histoire en image. La série étant extrêmement bien documentée, le livre en question est long et passionnant.
Lien : http://ioionette.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
BazaRBazaR   28 août 2016
(Le chevalier): Là!
(Lutine): Ah! Ah! Hi!
Ne craignez rien!
C'est Mathurin.
Le bon crétin végétarien.
Tire ton épée
et va-t-en lui trancher
la toute extrémité
de sa moustache hideuse...
Au frais, bien conservée,
elle pourra frétiller
encore toute une année
et faire plus d'une heureuse.
(Lutin): Veux-tu d'un coup de trique
garcelette lubrique ?!
Ta recherche érotique
d'un substitut phallique
notre tâche complique!
(Lutine): SSHhhhhh ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          204
MusardiseMusardise   10 mars 2015
[Dialogue entre l'Anicet et le Chevalier]

- De grâce, Messire, je plaisantais !... Je ne réclame que l'honneur de vous servir, et n'accepterai rien d'autre que le gîte et le couvert.
- Tu n'auras pour gîte que celui des errants et tu ne mangeras que ce que tu sauras nous procurer. Sais-tu poser des collets ?...
- Les fourches patibulaire sont amplement garnies de poseurs de collets.
- Par le cul Dieu ! Aurais-tu peur d'aller à la brune ?... Un écuyer ne peut être lâche : tu ne seras que mon valet !
- Et... Je n'aurais plus à poser de collets ?...
- Si ! Mais tu y mettras un peu moins d'élégance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
domisylzendomisylzen   21 mars 2016
Il n'y a rien de juste au bout de notre route ! Rien de logique non plus que rien de raisonnable ! Ce que certains nomme "fatalité et que d'autres appellent "volonté divine" ne sont, beau damoisel, que les imprévisibles caprices de celui vers qui nous avoyons.
Commenter  J’apprécie          180
issablagaissablaga   01 avril 2015
Haon ! Maudits humains, maintenant, écoutez ! :
Mes oreilles s’en froissent, et cela me chagrine de m'adresser à vous dans la langue crétine mais c’est, du moins dit-on, celle que vous parlez.
Sur quelle terre déshéritée le petit peuple des forêts devra t-il donc se réfugier pour s'abriter de vos méfaits ?... Cette nuit, vos chevaux ont foulé du sabot un tout petit hameau.
Commenter  J’apprécie          60
domisylzendomisylzen   15 mars 2016
Dépend-la-moi, plutôt ! La nature lui a déjà bien assez roussi le duvet pour que tu ailles lui braiser la coquille.
Commenter  J’apprécie          180
Videos de François Bourgeon (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Bourgeon
Les Passagers du Vent - La saga historique est de retour
autres livres classés : moyen-âgeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1651 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..