AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782246818991
280 pages
Éditeur : Grasset (07/11/2018)
3.39/5   23 notes
Résumé :
Pendant des années, il a agi en toute impunité. Depuis sa première condamnation en 1966, à l’âge de vingt-quatre ans, près de 40 ans de la vie d’un prédateur sexuel qui a su profiter des failles du système judiciaire et du manque de communication entre les différents services de police. A l’une de ses victimes en 2003, Michel Fourniret affirme : « Je suis pire que Dutroux ».
Le 28 mai 2008, Michel Fourniret écope d’une réclusion criminelle à perpétuité incomp... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Melieetleslivres
  17 mars 2019

J'ai acheté ce livre pour voir ce que pouvait bien écrire Stéphane Bourgoin. Ce type est réputé pour être LE spécialiste français des tueurs en série du monde entier. Il en a rencontré et interviewé plusieurs centaines. Mais il me fait une impression bizarre lorsque je le vois dans certaines émissions ou vidéos : dans une émission "normale", il a une voix parfaitement normale. Par contre, lors de ses interviews avec ces tueurs en série, ou juste après, sa voix est anormalement vibratoire et limite tremblante. C'est une chose qui me trouble beaucoup, je ne sais comment expliquer : les tueurs sont souvent enfermés depuis des décennies, entravés, séparés par une vitre. Il est "spécialiste", mais sa voix me semble être le reflet d'une trouille intense, ce qui est extrêmement déstabilisant pour l'auditoire (en cas de conférences) et les télespectateurs ou vidéospectateurs.
Ce qui me trouble également est son positionnement à peine caché : il ne parle pas de psychopathes et autres problêmes psychiques qui ont mené ces hommes à faire ces horreurs, lui, il a dit, et le sous-entend souvent : ce serait le Diable. Il n'approfondit pas sa pensée, il dit que c'est le Mal. J'ai beaucoup de mal avec ça.
Voici une petite bio de l'auteur :

Né en 1953, Stéphane Bourgoin est un écrivain français, journaliste, cinéphile et libraire spécialisé dans la criminologie et le roman policier. Chroniqueur de films de série B et d'horreur dans les fanzines Vampirella et L'Écran fantastique, il part en 1974 aux États-Unis où il joue le rôle d'homme à tout faire de producteurs de films à petit budget. En 1976, le viol et le meurtre de sa compagne par un serial killer dans leur appartement de Los Angeles en Californie est à l'origine de son intérêt pour les serials killers. En 1978, sur place aux États-Unis, il s'ouvre à l'enquêteur qui lui fait rencontrer ses premiers serial killers. Pour "exorciser et comprendre", il enquête, rencontre des policiers à l'académie du FBI de Quantico, étudie des dossiers déjà jugés, puis rencontre des criminels sexuels en prison.
Depuis 1979, Stéphane Bourgoin a interrogé 774 serial killers différents sur tous les continents. Autodidacte, il a enseigné au Centre national de formation de police judiciaire (C.N.F.P.J.) de l'école de gendarmerie de Fontainebleau pendant plus de douze ans et est membre fondateur de l'association Victimes en Série (ViES). Il a écrit et co-écrit une bonne centaine de livres sur le sujet des tueurs en série.
Au sujet du livre sur Michel Fourniret : Les premières 50 pages sont très bonnes : année par année, l'itinéraire de cet homme, ses crimes et délits, vols, allers retours en prison, vie privée, mariage, enfants, et les crimes avoués, chaque victime, les circonstances. C'est très clair.
Ensuite un chapitre sur la vie de Monique Olivier. Ensuite les interviews retranscrites avec des journalistes qui ont suivi l'affaire, en France et en Belgique, des policiers (SRPJ de Reims, un Procureur du Roi en Belgique, des avocats de parties civiles, le témoignage de victimes et l'association VIES, et les rapports de certains psychiatres qui ont expertisé Michel Fourniret et Monique Olivier.
Il y a donc énormément de redites, on retrouve au mot près dans les témoignages et expertises des phrases que Bourgoin a utilisées et s'est appropriées dans la première partie du livre.
Mon avis : le grand intérêt du livre, pour moi, est le pointage de chaque faille dans ce dossier de 37 ans d'errance de ce criminel entre la Belgique et la France, et surtout dans toutes les régions de France. Fourniret a passé sa vie à entrer et sortir de prison pour divers actes d'agressions sexuelles depuis ses 17 ans. Il s'en est sorti chaque fois avec de petites peines, et sortait de prison avant la fin de la peine effective. Aucune communication entre les départements, les régions, les services, les juges, pour ce criminel récidiviste qui aurait dû être repéré très vite. Et heureusement ça commence à s'arranger, des fichiers sont mis en place, mais un dossier commun à toute l'Europe n'est pas encore vraiment utilisé. Il manque également un service de cold cases pour réétudier les disparitions non résolues. Ce qu'on commence à faire avec l'affaire Nordhal Lelandais.
Un autre intérêt aussi est la personnalité de Fourniret, décrite par ceux qui ont eu à l'interroger. Un QI très élevé, une haute vision de sa propre intelligence, un mépris total pour les autres, aucune intention de demander pardon, au contraire. Il décrit minutieusement ses crimes lorsque Monique Olivier l'a incriminé et qu'il est obligé d'avouer. Il sait, dit, et les enquêteurs savent qu'il y a eu bien plus de victimes, non retrouvées, et Estelle Mouzin est probablement une de celles-ci. Il a développé une morbide fascination pour la virginité des femmes et des adolescentes, et a probablement eu des relations incestueuses avec sa mère.
La personnalité de Monique Olivier est bien plus complexe : il est avéré que Fourniret ne tuera ses victimes qu'à partir de sa rencontre avec elle. Les enquêteurs sont marqués par les interrogatoires de cette femme, elle reste tassée sur elle même, reste muette des heures durant, des enquêteurs diront d'elle que c'est un "mollusque". Ce qui tranche avec son QI encore plus élevé que celui de Fourniret.
C'est elle qui "avouera" les crimes de Fourniret. Certains crimes. Parce qu'elle est loin d'avoir tout dit, elle ne veut pas. Ce qui est marquant lorsqu'on termine ce livre, c'est cette impression que l'ombre de Monique Olivier plane sur tout cela, et qu'on la zappe un peu trop vite.
Stéphane Bourgoin n'a jamais rencontré ni Fourniret ni Monique Olivier. Tout au plus a-t-il assisté au procès de 2008. Cela ne l'empêchera pas de dire à la fin du livre qu'il sent l'ombre maléfique du mal planer sur lui après avoir rédigé le bouquin.... toujours ce truc bizarre qu'il a avec les criminels.
Livre intéressant, mais seulement la 1 ere partie. La 2e ne sont que des annexes des psys etc. Mais intéressant tout de même.
Stéphane Bourgoin - L'Ogre des Ardennes - Grasset, nov 2018, 283 pages, 19€
Lien : https://melieetleslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lenezdanslesbouquins
  24 mars 2019
Je ressors complètement ébranlée de cette lecture…J'en ai pourtant lu des livres sur les serial killer mais là… Est-ce parce que c'est un tueur français, ce qui le rend plus proche, plus palpable, plus réel?…Je ne sais pas si je me fais bien comprendre. En tout état de cause, ce bouquin m'a fait cauchemarder et je comprends ce que Stéphane Bourgoin a ressenti en écrivant ce livre :
« Ecrire, tourner des reportages et participer à des conférences à leur sujet incarnent, à mes yeux, une forme de catharsis qui me permet d'évacuer et de mettre toute cette noirceur à distance. En quelque sorte, je me « sors » ces serial killer de la peau. Avec Michel Fourniret et Monique Olivier, je n'y suis pas parvenu. L'écriture de cet ouvrage m'a marqué, choqué, bouleversé, déstabilisé même. »
Et effectivement comment ne pas être bouleversé par cet enchainement de viols et de meurtres, par cette froideur, ce sadisme et ce narcissisme à outrance dont Fourniret fait preuve lors de ses entretiens avec le psychiatre expert. Comment comprendre la complicité de sa femme, qui est, je l'apprendrais alors, quelqu'un de très intelligent (131 de QI) et de dissimulateur (Elle est née à Tours celle là aussi…avec la folle qui congèle ses bébés on est lotis !). le cocktail explosif de deux grands malades…Comment peut-on ? Mais comment?
Alors je vous le dis, on ne trouve pas la réponse parce qu'il n'y en a pas. Rien n'est excusable, rien n'est compréhensible à ce niveau là d'inhumanité. Je connaissais très peu Fourniret, ses crimes, son enfance, sa vie… Je connaissais juste sa quête obsessionnelle de virginité à travers les enlèvements de jeunes filles qu'il commettait avec sa femme et son fils de 1 an qui servait d'appât. Dans ce livre, Stéphane Bourgoin retrace son parcours criminel, sa vie, ses traumatismes, il raconte l'enfant, l'amant, le père, ses mains disproportionnées d'étrangleur…Les expertises psychiatriques des deux monstres sont retranscrites et sont très intéressantes bien qu'extrêmement perturbantes à lire.
Quelques extraits :
Monique Olivier : « J'ai donc accepté de laisser Fourniret prendre son plaisir là où il le trouvait, même si je savais qu'il sacrifiait des gamines. Se faire violer on en meurt pas. »
Michel Fourniret (à propos de Monique Olivier) : « Elle, elle s'est façonnée à mon image et je ne la punissais pas, je l'ai soumise à des jeux de manipulation et elle n'avait pas voix au chapitre Elle n'avait fait aucune difficulté à donner son corps à un militaire (virginité) et elle me donnait son âme »
Michel Fourniret (à propos des victimes) : « En fait quand je leur donne la mort, je mets fin à leur éventuel futur traumatisme et leurs familles devraient me remercier d'avoir accompli le geste ultime et irréparable. »
L'analyse de la dynamique du couple qui nous permet de comprendre comment ils fonctionnaient est très éclairante car ça a cassé toutes les idées préconçues que j'avais à ce sujet. le mythe « dominant/dominé » s'effondre très rapidement.
Pour les « fans » de psychocriminologie, n'hésitez donc pas à vous procurer ce livre fort documenté (entretiens des victimes, des familles, des enquêteurs, des psy, photos, chronologies, documents des tests psychatriques…) mais attention aux âmes sensibles, ça retourne vraiment.
Lien : https://lenezdanslesbouquins..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lapapiv0re
  10 mars 2020
On retrouve ici la plume de Stéphane Bourgoin et sa méticulosité dans la rédaction des faits. Ce que j'aime chez lui, c'est qu'il rapporte les faits de manière quasi scientifique, sans sentiment. Les sentiments viennent à la fin lorsque Stéphane Bourgoin donne son avis sur le serial killer dont il parle. Pour Michel Fourniret, il écrit en post-face que ce livre l'a choqué et déstabilisé. En effet, comment rester insensible aux viols et meurtres de ces jeunes filles ? Il explique d'ailleurs comment il arrive à sortir de ces histoires : en écrivant tous ces livres et en participant à des conférences, il se sort les serial killer de la peau. Cela a un effet cathartique.
Dans ce livre, nous avons la parole des victimes avec notamment le témoignage de Danina le Guennan qui a été violée par Fourniret en 1982 à l'âge de 14 ans. Il y a aussi les témoignages des familles des victimes, dont un qui m'a émue aux larmes : celui des parents d'Isabelle Laville. Il y a aussi la parole des enquêteurs. On y trouve les témoignages des policiers et experts qui ont eu affaire à Fourniret et sa femme, Monique Olivier, et notamment l'expert psychologue qui a dressé les profils psychologiques des deux accusés. Il a mis trois semaines à digérer les 9 heures d'entretien avec Michel Fourniret. Pour lui, Fourniret est le plus abouti des criminels, le plus organisé. Il est certain qu'il recommencerait s'il était libéré de prison.
On apprend également, et c'est révoltant, que des ADN inconnus ont été retrouvés dans la camionnette de Fourniret (celle dont il se servait pour enlever et violer les jeunes filles) et que ces ADN n'ont toujours pas été analysés ! Alors que tous les protagonistes de l'enquête sont certains que le couple de monstres a fait beaucoup d'autres victimes que celles qu'ils ont reconnues.
En un mot
Ce Michel Fourniret est un monstre de la pire expèce, et je me dis que sa bonne femme est peut-être pire encore.
Quant au livre en lui-même, pas de surprise : Stéphane Bourgoin m'a rarement déçue. J'ai eu l'occasion de le rencontrer en chair et en os, il est très intéressant. Pour peu que l'on soit intéressé par les tueurs en série !
Lien : https://lapapivore.com/2019/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
CATHY69
  18 janvier 2019
plongée dans le monde et les cerveaux de ce couple infernal. Bien écrit, structuré aborde toutes les facettes possibles, victimes, lieux, psychologie, interaction dans le couple, les expertises etc. Complet, bravo encore à Mr Bourgoin.
Commenter  J’apprécie          50
moustiqueflo
  04 juin 2020
C'est un livre affreux a lire avec beaucoup de redondance. A ne pas mettre entre toutes les mains.
Ce qui m'a marqué le plus c'est que fourniret n'a aucuns remord et qu'il dit qu'il a rendu service aux familles en tuant les enfants après les avoir violés. Cela leur permet de ne pas vivre avec ces viols.
Affreux et j'espère que ce livre n'atterira jamais entre ses mains car il en serait fier.
Commenter  J’apprécie          10


Videos de Stéphane Bourgoin (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Bourgoin
Rencontres littéraires - Ma Tasse de T - Polar : entre mythe et réalité Interview de Cédric Sire et Stéphane Bourgoin. Animée par Eduardo Castillo et la fnac.
autres livres classés : tueur en sérieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2168 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre