AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Mandragore


Mandragore
  17 mai 2020
Stéphane Bourgoin, alias Etienne Jallieu, demande une entrevue avec Michel Fourniret. Ce dernier refuse. Il doit alors faire preuve de psychologie pour qu'il cède. C'est la partie qui m'a toujours fascinée. La psychologie. Entrer dans la tête d'un tueur, le pousser à avouer. Stéphane Bourgoin a déjà rendu visite à Monique Olivier. Il a des éléments pour faire céder Michel. Un jeu fascinant entre l'écrivain et le criminel. On remonte également à l'enfance de Michel, la relation avec sa mère. Quels éléments ont pu le conduire à basculer du côté obscur.

Le couple se renvoie la balle. Qui de Michel ou de Monique dit la vérité ? Monique est-elle réellement une victime, ou bien Michel un jouet qu'elle manipule à la perfection ?

On n'épargne pas dans ce roman graphique la rudesse des actes. le macaron sur la couverture le rappelle : public averti. C'est dur. Il faut digérer cette lecture, qui peut hanter un petit moment après.

Malgré tout, les interrogatoires passionnants nous rappellent combien la place de la psychologie dans la police a été indispensable pour anticiper et arrêter ces serial killers. Je ne peux m'empêcher de faire le parallèle avec la série Mindhunter, qui retrace cette histoire là. Je vous la conseille d'ailleurs vivement.

Comme j'ai commencé ce roman graphique, je finis avec une pensée pour les victimes. Et remercie Stéphane Bourgoin pour ce partage d'expérience.
Lien : https://jen-s-addiction.blog..
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus