AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203089687
Éditeur : Casterman (27/08/2014)

Note moyenne : 3.07/5 (sur 94 notes)
Résumé :
Une évocation au vitriol du monde des laboratoires pharmaceutiques et des pratiques commerciales, portée par une brillante galerie de portraits. Décapant!

"Pour vendre ce nouveau produit à nos partenaires médecins, nous allons allier l'expérience à la fraîcheur". Ainsi la direction des laboratoires Duprat s'adresse-t-elle à son nouveau binôme commercial pour le convaincre d'accepter une collaboration en réalité imposée. Guy Farkas, surnommé "Le Teckel... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  16 janvier 2015
Un enfant noir amputé soigné par un soldat blanc, "Marshall 2© par Duprat. Pour que renaisse le sourire." Voilà le nouveau spot publicitaire proposé pour le tout nouveau médicament Marshall 2 ou M2, un anti-douleur qui vient indubitablement remplacer le Marshall 1. Et pour cause, celui-ci serait déjà responsable de trois cent décès. Même si rien n'a été prouvé, le directeur Merchon des laboratoires Duprat veut faire table rase du passé et lancer ce M2 en force sur le marché. Pour ce faire, il compte allier la jeunesse et l'expérience pour rendre visite aux partenaires et reconquérir d'anciens clients. Pour la jeunesse, il fait appel à Jérémy, jeune arriviste qui compte bien gravir les échelons (son papa est ami avec Merchon, il compte un peu là-dessus!). Pour l'expérience, le Teckel semble faire l'affaire. Visiteur médical depuis des années, rustre et sauvage, il n'en a que faire que ce petit jeune. le lendemain, jour du départ vers Royan, Jérémy reçoit un appel du directeur l'informant qu'il doit en fait surveiller le Teckel qui ne fout plus rien et leur coûte cher. Chargé de le surveiller et de rendre des comptes, le voyage l'énerve déjà...
Publié initialement dans Professeur Cyclope, cet album, auréolé du prix Landerneau 2014, fait maintenant son apparition dans les rayons des librairies, à l'instar d'Iba ou le sourire de Rose. Hervé Bourhis nous entraîne dans un road-movie... en Vendée ! En compagnie du Teckel, un vieux de la vieille à qui l'on n'a, semble-t-il, plus rien à apprendre et de Jérémy, jeune homo qui n'avait rien demandé, le voyage risque bien d'être dépaysant et les visites chez les partenaires inoubliables. Sur fond de réalisme, l'auteur dénonce ces industries pharmaceutiques sans scrupules qui cherchent à faire des profits et à faire taire toute rumeur, même fondée, sur la dangerosité du médicament. Guy Farkas, alias le Teckel, est un personnage troublant, charismatique, à la fois violent et tendre (surtout avec les femmes) et qui aime réciter du Rimbaud. Evidemment, cela ne va pas se passer comme prévu pour ces deux collègues. le scénario est rythmé, les situations surprenantes et enlevées. Les personnages, au caractère bien trempé, tirent leur épingle du jeu. le trait nerveux et les couleurs bichromiques collent parfaitement au scénario et à cette ambiance étrange.
Le Teckel... attention, il peut mordre!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
LePamplemousse
  05 septembre 2014
Je me suis rarement autant ennuyée avec une bande dessinée.
C'est censée être une peinture au vitriol du monde des laboratoires pharmaceutiques...moi, j'y ai juste vu le quotidien glauque, banal et extrêmement cynique de deux visiteurs médicaux en tournée, l'un étant à la ramasse et l'autre étant un jeune arriviste.
Je n'ai absolument pas accroché aux dessins, que j'ai trouvé moches et vieillots.
Les dialogues sont ternes, tout comme les couleurs employées.
Je n'ai pas vu l'humour et le sarcasme qu'annonçait l'éditeur.
L'histoire manque de peps, il ne se passe pas grand chose, du moins, pas grand chose d'intéressant, et les situations sont assez caricaturales.
Bref, vous l'aurez compris, je n'ai pas ressenti grand chose à cette lecture qui pourtant, aborde le thème des médicaments dangereux, du travail acharné des laboratoires pour vendre leurs produits et des médecins qui ont plus ou moins d'éthique selon le cadeau qu'on leur offre !
Commenter  J’apprécie          370
jamiK
  22 février 2019
Le Teckel, c'est Guy Farkis, un visiteur médical de la vieille école, c'est à dire un VRP de laboratoire pharmaceutique, on lui associe Jeremy, un jeune loup de la nouvelle génération. Autres temps, autres moeurs… c'est le choc des cultures. le graphisme est assez brut, les traits justes ébauchés, les couleurs jouent sur une gamme restreinte de tons, bleu, beige et noir, sauf pour les flash back jouant sur une gamme de rouge lie de vin. L'histoire écorche le monde des laboratoires pharmaceutiques, de leur politique commerciale sans éthique, et aussi l'univers des représentants de commerces, jouant sur le hiatus entre les années 70 et le monde d'aujourd'hui. C'est une critique sociale drôle, cynique et subtile. Le récit nous amène là où on ne l'attend pas, c'est vraiment un bonne surprise. Il y a deux autres tomes que je vais m'empresser de découvrir.
Commenter  J’apprécie          240
Ziliz
  12 novembre 2014
Après un scandale sur un de ses médicaments responsable de trois cents décès, le géant pharmaceutique Marshall doit redorer son blason. Joli spot pub pour faire pleurer la ménagère dans sa chaumière. Et nouvelles méthodes de travail pour les visiteurs médicaux. Ils iront désormais sur le terrain en binôme, un vieux et un jeune pour « allier l'expérience à la fraîcheur ». Pas de chance pour Jérémy qui se retrouve avec « le Teckel », un commercial moustachu de la vieille époque qui roule en CX break et porte de larges cravates à losanges - imaginez Jean Rochefort dans 'Un éléphant, ça trompe énormément'...
Album déroutant et sympathique, road trip entre comédie et polar, où les techniques commerciales et l'industrie pharmaceutique en prennent pour leur grade. J'ai pensé en le lisant à 'La constance du Jardinier' de John le Carré et à 'La quatrième plaie' de Patrick Bard. Et à la célèbre phrase de Renaud « La médecine est une putain, son maquereau c'est le pharmacien ».
[merci à 'mes' deux cinéphiles du soir pour le film avec Rochefort]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Latulu
  30 novembre 2015
Guy Farkas, surnommé le Teckel est un visiteur médical proche de la retraite. le laboratoire pharmaceutique qui l'emploie lui adjoint un partenaire, officiellement pour « allier l'expérience à la fraîcheur ». Son nouvel équipier, Jérémy Labionda, est en effet un jeune diplômé que le Teckel devra former. En fait, Guy s'en doute, le nouveau sera amené à le remplacer. La collaboration débute mal : les deux compères ne sont pas emballés à l'idée de collaborer.
Tout les oppose : l'un est un vieux renard dans le métier et enraciné dans des pratiques anciennes, jugées démodées par son collègue qui ne jure que par la technologie moderne. Les deux compères vont pourtant devoir s'entendre pour booster les ventes du Marshall 2 : un nouvel antidouleur soupçonné d'être la cause de plusieurs décès.
Cette BD, prix Landerneau 2014, a tous les ingrédients pour me plaire : un road trip sur les routes de France, un tandem mal assorti et une galerie de personnages hauts en couleur. le ton est cruel, souvent cynique : l'auteur nous brosse une satire féroce des pratiques commerciales et des laboratoires pharmaceutiques. L'histoire a du rythme, les situations s'enchaînent bien, les dialogues sont parfois savoureux. La mise en page et la bichromie appuient une ambiance « humour noir ».
Dans cette Bd, on vend de la mort mais on la commercialise bien…
Un tome 2 « Les Affaires reprennent » est paru en octobre 2015.
Merci à Babelio et à la Sncf pour cette lecture reçue dans le cadre de la masse critique Polar Scnf.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160

critiques presse (5)
BDZoom   09 janvier 2017
Voilà une vision au vitriol du monde politique vraiment amusante et énergétique : histoire de bien nous aider à démarrer l’année et à appréhender les aléas des prochaines échéances électorales…
Lire la critique sur le site : BDZoom
BulledEncre   28 septembre 2015
Bel essai transformé par Bourhis pour réintroduire avec la manière une figure du cinéma français.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
ActuaBD   08 octobre 2014
C’est intrigant, perlé de répliques très drôles et de situations rocambolesques. L’album dresse un portrait à la fois tendre et féroce de la France profonde aux affres d’un cynisme marchand gavé de superficialité.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Liberation   15 septembre 2014
Le Teckel, aux dessins dynamiques, met en scène la vie morne et un peu beauf d’un visiteur médical. Mais très vite, ce road trip sur nos chères routes départementales se transforme en thriller habile.
Lire la critique sur le site : Liberation
BoDoi   29 août 2014
Avec un dessin tout en souplesse, des cadrages malins et une ambiance bleutée bien maîtrisée, l’auteur du Petit livre rock et de ses petits frères nous mène en bateau pour un album à la fois drôle et intrigant, toujours pertinent. Une nouvelle réussite issue de la revue numérique Professeur Cyclope.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   12 novembre 2014
Il faut que tu prennes conscience que tes statistiques, ton langage marketing, ton 'poher' point c'est de la merde en barre. Il faut donner du rêve ! Parler d'humain à humain ! Prendre la main du client et s'envoler avec lui vers les cieux inexplorés de la persuasion. Faire l'amour avec ses doutes, ses appréhensions. (p. 33)
Commenter  J’apprécie          110
okkaokka   08 septembre 2017
p.47.
Parce que ça aussi c'est vrai. La mort, on n'a plus le droit. Le fameux acharnement thérapeutique. Il faut vivre ! Vivre ! C'est notre moderne punition ! Et on va tous se retrouver bicentenaires, en siège à roulettes ! À souffrir d'être encore en vie. la douleur !! Celle qui ne tue pas et c'est pire ! Celle qui nous retourne les tripes tant elle est insupportable.
Commenter  J’apprécie          40
JeanPierreVJeanPierreV   20 novembre 2015
Je voulais être avocat, j'ai fait du droit. Ça me répugne cette histoire d'antidouleur mortel, et c'est moi qui vend ce poison. Avec une belle cravate. (P. 43)
Commenter  J’apprécie          60
marina53marina53   16 janvier 2015
"Tous les êtres ont une fatalité au bonheur".
Commenter  J’apprécie          230
Martin1972Martin1972   17 octobre 2015
- Oh my god, c’est quoi cette chose !
- Tout droit sorti d’un épisode de ‘Derrick’. Pantashop refait une collection vintage ?
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Hervé Bourhis (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Bourhis
Rencontre avec l'auteur / illustrateur de BD Hervé Bourhis ; en résidence aux ateliers du professeur Demons, sous la tutelle de l'association Regard 9.
Retrouvez sa dernière BD : https://www.mollat.com/livres/2308357/herve-bourhis-et-nos-lendemains-seront-radieux
Notes de Musique : Youtube Audio Library.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : vrpVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
175 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre