AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jeannine Thomassin (Collaborateur)
EAN : 9782082000895
247 pages
Éditeur : Flammarion (31/08/1993)

Note moyenne : 4/5 (sur 21 notes)
Résumé :
Qui eut cru que la cuisine médiévale, cuisine d'une "époque méconnue, trahie, occultée, qu'on a baptisé au XIXe siècle 'Moyen Age' par ignorance et mépris", comme le rappelle à juste titre Jeanne Bourin, susciterait un tel engouement en cette fin de XXe siècle? Par la voie de la gastronomie, l'auteur a voulu nous faire sentir tout le charme d'un passé moins éloigné de notre présent que nous pouvions le croire, et la tentative nous a séduits: en témoigne le succès co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Ode
  25 janvier 2013
« Chez maître Brunel, la chère était bonne, la table réputée... »
C'est après le succès de "La chambre des dames" que Jeanne Bourin a décidé, pour répondre aux nombreuses sollicitations de ses lecteurs, d'écrire cet ouvrage dédié à la gastronomie du Moyen Âge. Joliment réédité fin 2010 par Flammarion, avec reliure à l'ancienne, tranche dorée et de joyeuses enluminures à chaque chapitre, ce grimoire de recettes a de quoi ravir notre appétit de connaissances et nos papilles.
L'introduction offre quantité d'informations sur la vie quotidienne, les goûts et les coutumes de nos ancêtres du XIIIe siècle qui, contrairement aux idées reçues, ne négligeaient ni confort, ni propreté et veillaient au raffinement des mets. Y est aussi précisé le sens initial de certains termes encore employés aujourd'hui. Les "potages", par exemple, « étaient tout autre chose que ce que nous appelons de la sorte. Il s'agissait alors de viandes et de légumes cuits ensemble dans des pots (d'où leur nom), ce qui les différenciait des rôts. Ils étaient beaucoup plus proches de nos potées que de la soupe à laquelle nous nous sommes accoutumés. »
Pâté de champignons, purée de fèves, oeufs heaumés, brochet au gingembre, anguille renversée, civet de chevreuil, mistembec, blanc-manger, sauce paresseuse, verjus... Les recettes, nombreuses et variées, sont pour la plupart tirées du "Ménagier de Paris" ou du "Viandier de Taillevent". Citées en vieux français, parfois en latin, elles sont ensuite traduites et adaptées de manière simple et pratique. Il se trouve même en fin d'ouvrage une petite liste de trucs et astuces qui, entre autres tours, vous apprendra comment réaliser de la poudre aphrodisiaque à base de carcasses d'écrevisses. Il suffit d'y croire, n'est-ce pas ?
Bon, je vous laisse pour aller déguster mon lait d'amandes... en espérant vous avoir mis l'eau à la bouche et, au passage, donné envie de (re)lire "La chambre des dames".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
ValentineF
  05 septembre 2014
Ok, j'avoue, j'ai acheté ce livre pour sa très belle couverture relié et parce que je trouvais l'idée originale.
Il n'en demeure pas moins que ces recettes ont l'air bien sympa (Pas encore tester), l'auteur ayant pris soin d'adapter les épices et les ingrédients aux goûts et aux ressources modernes.
Malgré tout, certaines vont être un peu compliquées à réaliser (C'est pas au supermarché que je trouve de l'oie, moi).
Commenter  J’apprécie          101
nekomusume
  02 décembre 2018
Une magnifique édition reliée avec tranche dorée qui rappelle les livres anciens, un livre gourmand et médiéval... toutes les conditions étaient réunies pour me faire craquer...
Transcription et traduction de recettes médiévales adaptées à la cuisine d'aujourd'hui, c'est l'ouvrage idéal pour étonner vos convives ou réaliser un repas sur ce thème précis. Attention toute fois, certaines sont assez techniques, et certains ingrédients ne sont plus aussi courant de nos jours, mais dans l'ensemble c'est possible sans trop de difficultés.
Commenter  J’apprécie          90
LadyPortdragon
  16 octobre 2015
Où sont les poulardes ? J'ai faim ! Où sont les veaux, les rôtis, les saucisses ?[…] Ces amuses-bouches m'ont mis en appétit !
Comme son nom l'indique, il s'agit d'un livre de cuisine médiévale. Celui-ci a la particularité de proposer les recettes en langue originale et leur traduction dans notre français actuel. Mais pas que ! Les recettes sont mises au goût du jour avec de réelles proportions. le système de dosage du Moyen-âge était différent du nôtre, et on ne retrouve plus certains ingrédients de nos jours. Jeanne Bourin a pris le parti de retranscrire 160 recettes pour nous faire apprécier des saveurs anciennes aujourd'hui.
Les plus de ce livre de cuisine ?
Tout d'abord, une reliure très soignée imitant du cuir avec une tranche dorée et une couverture aux lettres dorées également qui en font un superbe livre. A l'intérieur, des pages avec des enluminures élégantes qui égayent chaque recette. Pour un peu, on ne voudrait pas le salir en faisant la cuisine !
L'indexation est assez claire et se divise en 12 chapitres qui permettent de balayer l'ensemble du répertoire de la cuisine médiévale allant du pâté au dessert, passant par les gibiers, potages et autres entrées.
Un chapitre intitulé « Les recettes impossibles » retrace certaines recettes totalement véridiques mais impossibles à réaliser car les ingrédients utilisés sont pour la plupart des espèces protégées (baleine, marsouin…). Mais l'idée reste amusante.
Les recettes proposées sont celles du petit-peuple, donc pas de choses grandioses mais que de bonnes idées pour se remplir la panse.
Les moins de ce livre de cuisine?
Les recettes justement ! On en a testée certaines et je dois avouer que tout cela reste assez riche. Certes à leur époque, ils devaient penser à manger à leur faim, mais à notre époque, on en ressort l'estomac lourd.
Les épices utilisées notamment la poudre fine à toutes les sauces peut dérouter avec un mélange de sucré/salé quand on n'est pas habitué.
Les recettes ne sont pas non plus pour les apprentis cuisiniers même si ce sont des recettes issues du peuple. Mais cela reste quand même accessible en comparaison d'autres livres de cuisine médiévale que l'on trouve dans le commerce.
Certains ingrédients achetés pour une recette vous restent sur les bras une fois terminée votre expérience (ex : poudre de clou de girofle)
En résumé : Un très beau livre avec des recettes assez riches à essayer si vous avez l'âme d'un aventurier qui n'a pas mangé depuis un mois !
Lien : http://portdragon.fr/cuisine..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
peneloppe277
  18 octobre 2019
Des recettes simples, sympas... et surtout originales pour tous les jours ainsi que quelques "perles" oubliées.
Une autre vision de l'alimentation médiévale.
Dans un très beau livre se qui met encore plus les mets en valeur .
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
OdeOde   25 janvier 2013
Si vous voulez vous amuser à faire des œufs heaumés, un soir où le feu dans la cheminée a laissé beaucoup de braises incandescentes, prenez des tuiles ou plus simplement un plat en terre à feu que vous placez sur les charbons.
Percez soigneusement un trou dans chaque coquille d'oeuf, en surface seulement, pour ne pas risquer de percer le jaune.
Videz le blanc de la coquille, au besoin en aspirant par le trou. Puis placez ces coquilles, dans lesquelles il ne reste que le jaune, dans le plat en terre à feu et laissez cuire sur les braises.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
OdeOde   31 janvier 2013
Les chambres, situées aux étages supérieurs, étaient garnies de coffres et de larges lits où il était habituel de coucher à plusieurs : toutes les filles de la famille, par exemple, ou tous les garçons (comme dans le "Petit Poucet"), ou bien les grands-parents et certains de leurs petits-enfants et il arrivait que, par amitié et déférence, on reçût un hôte de passage dans le lit conjugal. Le mari se plaçant entre l'invité et son épouse !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Video de Jeanne Bourin (3) Voir plusAjouter une vidéo

Régine Pernoud
- Régine PERNOUD, médiéviste : critique l'enseignement de l'histoire ; intérêt et exigences des études historiques. Evoque sa formation. Fait l'éloge du livre de Jeanne BOURIN "La chambre des dames". Considérations sur la culture orale ; la place des femmes au 12ème siècle ; l'histoire du droit qui la passionne. Parle de ses voyages et de son prochain livre sur le thème de la femme au...
autres livres classés : Cuisine médiévaleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La chambre des dames - Jeanne Bourin

A quelle époque se situe le récit ?

Préhistoire
Antiquité
Moyen Age
Renaissance

10 questions
55 lecteurs ont répondu
Thème : La chambre des dames de Jeanne BourinCréer un quiz sur ce livre