AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782371776111
98 pages
Éditeur : publienet (20/01/2021)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Chaque génération s'invente ses héros, comme une négation de ceux qui les ont précédés. Début des années 80, la vague punk pousse tout à l'excès. Coiffures et maquillages, Robert Smith en fut une des icônes majeures, parce que sa musique (le groupe The Cure) en est l'illustration la plus noire, la plus rebelle, la plus profonde et la plus belle.

Du moins c'est ce que pense le narrateur, et ça suffit pour ce thriller d'un soir.

Tout là-... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
EvlyneLeraut
  25 février 2021
« J'ai été Robert Smith une nuit, une soirée du moins. » Daniel Bourrion est jeune. Dans les années 80, il va vivre une soirée émancipatrice. Dans un village en Lorraine, où la campagne assigne les replis, les mouvements ordonnés, les jours semblables les uns aux autres il va bousculer l'ordre établi. « Qu'on s'imagine donc, ce que c'était que de faire ça, se laisser les cheveux pousser jusqu'au plancher au moins (on exagère un peu, disons jusqu'aux épaules) et puis un soir en faire une chose ébouriffée. » Daniel Bourrion se prépare, maquillage, mimétisme : Robert Smith. « Une rencontre imparable. » Ce récit d'une transmutation est un kaléidoscope sociétal et sociologique. On aime le style poli digne d'un génie évident. L'écriture qui nous murmure à l'oreille l'idiosyncrasie d'une époque, de sa propre vie, toujours d'une voix douce dont on voudrait retenir à jamais les sons des confidences. « Quand moi, j'aurai tourné la page, celle de ces années où je voulais être lui parce que je ne parvenais même pas à être moi et donc que grimé, il me semblait que le monde serait vivable, ce qu'il n'était toujours pas. » Daniel Bourrion est ici. le dos collé au mur, il ne bouge plus. Les pensées s'entrechoquent. Les images remontent à la surface. le maquillage coule et sa carapace s'effrite. Il rassemble l'épars de sa vie, de cette existence dans une campagne sublime car authentique ; où ne passe que les migrations d'espérance, trop hautes dans le ciel pour les toucher du doigt. On aime cette teneur certifiée, pleine de sève remontante, regain en devenir. Robert Smith, son double cornélien est la métaphore des risques. le passage de l'enfance vers cet advenir existentiel, le brouillard opaque fragilise ce qui l'interpelle. « Ce soir-là ils joueront « Just Like Heaven » manière de cantique sautillant tombant à pile, chacun entend la messe qu'il veut, moi mon dieu c'est Robert. » « Robert a tant de corps… Les fans dont certains sont les enfants, petits-enfants peut-être de ceux de la première heure _ Il faut porter ici cette légende aux racines vraies possibles. » le charme de cette trame est une invitation. Fouler les fragments qui remontent à la surface subrepticement, tous sont ce parcellaire écarquillé offrant la véracité. La musique à fond couvrant la quête de soi. « Dans la fosse cependant sautillent encore ceux qui, dans leur passé, usés jusqu'à la corde, parlent toujours dravant même s'ils sont juste ici, maintenant. » Ce texte solaire, puissant est celui d'une époque fiançailles d'une contemporanéité placée au plus juste. « J'ai été Robert Smith » est un récit initiatique. « le dernier jour enfin » page 81 est à apprendre par coeur. La clef est ici. « C'est un silence qui est le silence du silence. » Ce récit est bouleversant tant son intrinsèque est fusion. Les morceaux d'architecture sont des myriades. L'aura d'un Robert Smith qui sera le levier pour Xavier Bourrion. le renom est au coeur de « J'ai été Robert Smith ». Je l'ai lu trois fois, annoté, il est de ce bleu nuit qui perce au travers des doutes. Je le relirai encore, demain dans un jour d'incertitude comme le plus bel escompte hyperbolique du futur. Magistral. Publié par Les majeures Éditions Publie.Net.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
brigetoun
  16 juin 2012
Le souvenir de la sortie de l'adolescence, de la vie coincée, de l'admiration pour un chanteur, du désir d'être lui, de l'imitation, d'une nuit de défaite sans doute tellement devinée à l'avance, au delà de l'espoir, ou avec cet espoir né empoisonné.. et de la rencontre, plus tard.
Un adieu qui ne veut pas l'être tout à fait, de l'homme «mûr»
Commenter  J’apprécie          40
xgalaup
  07 octobre 2012
J'aurais voulu être un artiste...
Quel enfant ou quel adolescent ne s'est pas identifié à un adulte exemplaire voire à une personne célèbre? Comme la musique est centrale chez les adolescents, les chanteurs font souvent l'objet d'une adoration irrationnelle... C'est le cas du narrateur de J'ai été Robert Smith qui aime le chanteur au point de vouloir lui ressembler physiquement.
Chaque chapitre est un instantané de la vie du narrateur qui découvre Robert Smith puis qui cherche à exister aux yeux des autres grâce à cette idole et finit dans une désillusion. Dans le dernier chapitre, le narrateur assiste à un concert et dans une salle pas très remplie, R. Smith descend et s'approche de ses fans... pour un moment de grâce et de bascule. L'idole est belle mais moins fascinante.
Dans une langue proche de la mélopée, D. Bourrion donne un souffle envoûtant à cette ode tout autant à R. Smith qu'à l'adolescence perdue. Dans un phrasé qui se prolonge et rebondit sans cesse, nous suivons au plus près l'action et les sentiments partagés du narrateur. A vous d'essayer d'être Robert Smith pendant quelques pages, vous ne regretterez pas le voyage.
Lien : http://xg-melanges.tumblr.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
viduite
  08 février 2021
Des souvenirs d'adoration, la jeunesse qui revient dans une identification clownesque à l'idole. Avec une belle distanciation à lui-même, en de longues phrases musicales et ironiques, Daniel Bourrion nous fait revivre cet événement, son impossible nostalgie mais surtout ressuscite l'exaltation, les moments de découvertes, l'émotion de la musique sans avoir en parler. J'ai été Robert Smith et ses belles bonus tracks, La Nostalgie Robert, dessine un rapport sensible moins au chanteur des Cures qu'à celui qu'on a été, qu'on aurait pu être.
Lien : https://viduite.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
brigetounbrigetoun   16 juin 2012
se dire que Robert Smith alors, le vrai, vivait comme ça, était comme ça, plus souvent à la glace que sur les scènes donc, une vie étrange, une vie de maquillage, une vie à cache-cache, et qu’on aurait pu le croiser dans les rayons du petit supermarché de M*** sans réaliser que cet homme planté longtemps devant les mascaras dans le rayon réservé par habitude aux filles, c’était lui.
Commenter  J’apprécie          40
brigetounbrigetoun   16 juin 2012
sorte de rêve fou et d’absurdité totale dont on n’avait pas le moins conscience, certain alors que c’était par là que se ferait la sortie de la vallée et de la terre aux sillons hauts dont on voulait tant s’échapper sans deviner encore (ironie de notre sort à tous qui oublions toujours que nous emportons intégralement partout où nous courons la sorte de valise molle que nous nous sommes) qu’on emmènerait partout où l’on irait cette vallée, certain que c’était par là, donc, en devenant soi-même ce Robert Smith cathodique et médiatique et donc rock-star et donc autre chose qui de là, de la vallée, semblait éminemment enviable, qu’on trouverait un ailleurs habitable où l’on pourrait vivre, qu’on s'imagine ça et cela suffira.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
brigetounbrigetoun   16 juin 2012
que tout le monde stationné là en attente de verser son obole et d’obtenir le sésame, un coup de tampon sur la face interne du poignet et qui le lendemain, au réveil, témoignera que non, ce n’était ni un rêve ni un cauchemar ce qui, quand même, aurait toujours mieux valu que de se dire alors donc c’était vrai,
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Daniel Bourrion (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Bourrion
Vidéo de Daniel Bourrion
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox