AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2814506498
Éditeur : publie.net (09/10/2012)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Chaque génération s'invente ses héros, comme une négation de ceux qui les ont précédés. Début des années 80, la vague punk pousse tout à l'excès. Coiffures et maquillages, Robert Smith en fut une des icônes majeures, parce que sa musique (le groupe The Cure) en est l'illustration la plus noire, la plus rebelle, la plus profonde et la plus belle.

Du moins c'est ce que pense le narrateur, et ça suffit pour ce thriller d'un soir.

Tout là-... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
brigetoun
  16 juin 2012
Le souvenir de la sortie de l'adolescence, de la vie coincée, de l'admiration pour un chanteur, du désir d'être lui, de l'imitation, d'une nuit de défaite sans doute tellement devinée à l'avance, au delà de l'espoir, ou avec cet espoir né empoisonné.. et de la rencontre, plus tard.
Un adieu qui ne veut pas l'être tout à fait, de l'homme «mûr»
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
brigetounbrigetoun   16 juin 2012
se dire que Robert Smith alors, le vrai, vivait comme ça, était comme ça, plus souvent à la glace que sur les scènes donc, une vie étrange, une vie de maquillage, une vie à cache-cache, et qu’on aurait pu le croiser dans les rayons du petit supermarché de M*** sans réaliser que cet homme planté longtemps devant les mascaras dans le rayon réservé par habitude aux filles, c’était lui.
Commenter  J’apprécie          40
brigetounbrigetoun   16 juin 2012
sorte de rêve fou et d’absurdité totale dont on n’avait pas le moins conscience, certain alors que c’était par là que se ferait la sortie de la vallée et de la terre aux sillons hauts dont on voulait tant s’échapper sans deviner encore (ironie de notre sort à tous qui oublions toujours que nous emportons intégralement partout où nous courons la sorte de valise molle que nous nous sommes) qu’on emmènerait partout où l’on irait cette vallée, certain que c’était par là, donc, en devenant soi-même ce Robert Smith cathodique et médiatique et donc rock-star et donc autre chose qui de là, de la vallée, semblait éminemment enviable, qu’on trouverait un ailleurs habitable où l’on pourrait vivre, qu’on s'imagine ça et cela suffira.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
brigetounbrigetoun   16 juin 2012
que tout le monde stationné là en attente de verser son obole et d’obtenir le sésame, un coup de tampon sur la face interne du poignet et qui le lendemain, au réveil, témoignera que non, ce n’était ni un rêve ni un cauchemar ce qui, quand même, aurait toujours mieux valu que de se dire alors donc c’était vrai,
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
Videos de Daniel Bourrion (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daniel Bourrion
Vidéo de Daniel Bourrion
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
750 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre