AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 235488236X
Éditeur : Gulf Stream Editeur (04/09/2014)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 271 notes)
Résumé :
Je me suis levée, les mains tremblantes. J’entendais des chuchotements, des rires dans mon dos. J’ai pris le morceau de craie, regardé les chiffres inscrits sur le tableau. Des fractions qui auraient dû être faciles, des fractions qui se délitaient devant moi, des chiffres bizarres, monstrueux, qui me frappaient comme les insultes et les ricanements, comme la vérité qui me sautait au visage...

Résumé:
Léa tombe amoureuse de Mathéo. Les amis... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (181) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  22 janvier 2017
Deux jours après la rentrée, au cours d'allemand, Léa se retrouve à côté de Mattéo, un redoublant. Sans sa copine, Solveig, qui a craqué pour lui, la jeune fille ne se serait même pas aperçue qu'il était aussi mignon. le lendemain, il s'installe de nouveau à côté d'elle, ce qui n'est pas sans piquer la jalousie de son amie qui, sur un petit papier, lui écrit qu'elle n'a aucune chance avec lui. Pour prouver à Solveig qu'elle se trompe, Léa passe du temps avec lui et les deux jeunes rentrent souvent ensemble le soir. Quelques semaines plus tard, ils sortent ensemble. Un samedi, le groupe d'amies se retrouve chez Solveig, ses parents étant absents. L'ambiance bat son plein, les filles discutent, blaguent entre elles, boivent un peu et jouent à "Action ou Vérité". Quand arrive le tour de Léa qui choisit "Action", l'une d'entre elles la met au défi de faire un strip-tease. Prise dans l'euphorie générale, la jeune fille s'exécute, exhibant ainsi sa poitrine... Sans avoir remarqué que Lola la photographiait. Une photo qui fera rapidement le tour de la classe...
Charlotte Bousquet, dans ce nouvel album consacré aux affres de l'adolescence, met en avant le harcèlement. L'on fait ici connaissance avec Léa, une jeune fille entourée d'amis, un peu timide mais bien dans sa peau. Malheureusement, une photo prise lors d'une soirée entre filles va faire d'elle la risée de sa classe. L'on se moquera d'elle, on la maltraitera, on l'insultera. L'auteur prend le temps d'installer ses personnages, notamment Léa à qui toute adolescente pourra s'identifier. L'on s'attache à elle et le comportement de ses camarades de classe est d'autant plus violent, voire incompréhensible. Un album habile qui permettra aux adolescents et aux parents d'appréhender cette situation qu'est l'exclusion sociale et le harcèlement moral. Un phénomène encore bien trop d'actualité qui touche les adolescents. Graphiquement, le trait réaliste et les couleurs flashy collent parfaitement à cet album destiné à la jeunesse.
Rappelons qu'un enfant sur 10 est victime de harcèlement à l'école.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          612
boudicca
  19 novembre 2014
Après leur abécédaire féministe et humoristique « Précieuses, pas ridicules », Charlotte Bousquet et Stéphanie Rubini poursuivent leur collaboration avec une nouvelle série destinée aux adolescents. « Mots rumeurs, mots cutter » s'inscrit donc dans la lignée de « Rouge Tagada », même si l'un comme l'autre peuvent tout à fait se lire se façon totalement indépendante. Cette fois, l'ouvrage se focalise sur le personnage de Léa, collégienne un peu timide mais plutôt bien dans sa peau, solidement intégrée dans un groupe d'amies filles, et surtout très heureuse de l'attention que semble lui porter Mathéo, le beau gosse de la classe. Tout allait donc bien, jusqu'à une petite soirée entre les copines qui décident d'entamer une partie du célèbre jeu « Action ou Vérité ». Léa choisit action et doit relever le défi de se dénuder devant les autres filles. Grisée par l'ambiance festive, l'adolescente s'exécute, sans penser à mal. Mais le lendemain, des regards hostiles l'accueillent dans la classe. La jeune fille apprend qu'une de ses copines l'a pris en photo pendant son strip-tease et a fait circuler le cliché sur internet. Commence alors une véritable descente aux Enfers pour Léa...
Après un premier tome consacré au premier amour et à l'homosexualité, les deux artistes s'attellent à un autre sujet sensible chez les adolescents : le harcèlement. Et le résultat est plutôt à la hauteur. Charlotte Bousquet prend bien le temps d'installer la situation et de montrer le quotidien de Léa avant l'incident afin que le lecteur se sente véritablement attaché à la jeune fille. Vient ensuite une succession de scènes assez violentes, notamment au niveau verbale. « Pute », « Salope », « Chienne »..., les insultes fusent et même les amies de Léa finissent par se retourner contre elles, vaincues par la pression sociale. Bousquet met en scène des adolescents crédibles, attachants mais aussi capables de véritable cruauté, que ce soit par pure jalousie ou simplement pour faire « comme tout le monde ». Un aspect renforcé par les graphismes de Stéphanie Rubini, très colorés et centrés presque exclusivement sur le protagoniste dont on ressent sans mal toute la détresse. L'ouvrage montre donc très bien l'engrenage dans lequel se retrouve pris ces adolescents victimes de harcèlement moral, et la rapidité avec laquelle la situation peut dégénérer (notamment sur les réseaux sociaux...). Tout juste pourrait-on regretter que le récit soit aussi court, même si, le public visé étant les jeunes ados, on peut comprendre le parti pris des deux auteurs.
Un ouvrage habilement construit traitant d'un sujet qui continue malheureusement de faire des dégâts chez les adolescents. L'occasion idéale pour entamer une réflexion sur des thèmes d'actualité et souvent sensibles avec des collégiens (voire même de jeunes lycéens). Merci à Babélio et aux éditions Gulf Stream pour cette découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          352
ensial
  01 août 2015
Ce petit livre expose bien le monde de l'adolescence, plutôt chez les filles. C'est un monde clos, violent et très conformiste.
Travaillant en Collège, j'ai souvent à dénouer des histoires de harcèlement, de violence verbale et physique, y compris sur les réseaux sociaux.
Dans les années 70, quand j'étais moi-même collègien, cette violence existait déjà. Relisons "Le Petit Chose" de Daudet ou "Les Désarrois de l'élève Torless" de Musil, pour constater la permanence du fait ! Hélas. le nouveau, c'est que la caisse de résonnance permise par les réseaux sociaux rend l'impact bien plus diffus et difficile à gérer.
La prévention mise en place à des effets limitées. Les sanctions également. Il faudrait faire dès le plus jeune age un travail de fond sur la communication positive, le respect, avec les parents.
Par ailleurs, la segmentation par heure des cours au collège et la multiplications des enseignants rendent plus aisées les pratiques de harcèlement. En primaire, l'instituteur appréhende l'élève dans son ensemble. Il sera plus aisé pour lui de voir si quelque chose cloche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          311
orbe
  30 septembre 2014
Léa mène une vie tranquille au Collège jusqu'à ce que son attirance pour le beau Mattéo provoque des jalousies.
Alors que la jeune fille se demande si elle est prête à aller plus loin que des baisers et des caresses avec son petit ami, une soirée entre filles va faire naître une rumeur et empoisonner sa vie.
Soudainement, Léa a une "réputation". On l'insulte, on la met à l'écart, on l'humilie. Tous les élèves participent au lynchage qui, avec le temps, ne fait que s'aggraver.
Comment survivre ? Comment s'en sortir ?
Roman graphique qui offre le récit des effets dévastateurs de la rumeur. Il montre de façon efficace comment tout le monde participe à la création d'un souffre-douleur.
La victime tente dans un premier temps de se défendre, de rendre les coups, de faire cesser l'agression. Elle se bat, ferme les réseaux sociaux. Mais très vite, le groupe se transforme en meute et accentue la pression, ce qui paralysie la victime.
Il permet de découvrir aussi l'aveuglement des adultes qui ne veulent pas voir la souffrance et l'impuissance des parents face à un enfant qui ne parle plus et dépérit.
Un livre fort, avec une magnifique couverture violette qui représente les petites mots que s'échangent les élèves dans une classe.
Les personnages, au diapason de l'histoire, sont réalistes. Pas de quasimodo ni de princesse mais des jeunes ordinaires qui développent une violence extra-ordinaire par un phénomène de groupe.
Une histoire malheureusement très conforme à ce que vivent les élèves. A lire, à partager, à échanger ! Un formidable outil pour libérer la parole et tenter d'évoquer les pistes possibles pour s'en sortir.

Lien : http://www.cdilumiere.over-b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
CL-ENIMIE
  17 novembre 2015
BAC BD
COTE: BD BOU

Léa est une jeune fille avec beaucoup d'amies. Et, quand Mateo arrive dans sa classe, elle en tombe directement amoureuse. Ils finissent par sortir ensemble.
Quand la jeune fille est invitée à une soirée pyjama avec ses copines, elle n'hésite pas. Toutes ensembles, elles passent une super nuit en se lançant des gages... Quand arrive son tour, ses amies lui demandent de faire un striptease. Au début Léa ne veut pas, puis elle se laisse convaincre: elle commence par enlever ses chaussures, son teeshirt, son pantalon... Puis, voulant jouer le jeu à fond, elle finit par enlever son soutien-gorge...
Hélas, elle découvre bien vite qu'une photo de ses seins nus à été prise à son insu et circule sur Internet...
Mon avis:
C'est un livre très facile à lire, mais peut-être moins à comprendre, c'est pourquoi je ne le recommande pas trop aux jeunes lecteurs... Cette BD a un scénario non complexe et les dessins sont simples et colorés, donc faciles à comprendre.
L'histoire est émouvante, mais je ne la trouve pas assez décrite... Léa aurais du avoir une réaction plus exagérée, pour bien faire passer le message. Sa situation est teeeeellement dure qu'elle aurais due être énervée, plus triste... Ses réactions sont beaucoup trop calmes...
Le harcèlement qu'elle subit l'isole, elle fait groupe à part et mange seule... C'est très dur de se dire que certaines personnes supportent cela sans rien dire...
Je conseille cette bande dessinée à toutes les personnes en âge de la lire et je vous recommande de, tous, réfléchir à celle ci. Et si vous voyez quelqu'un victime de harcèlement, parlez-en et aidez le !
Anaïs (4e)

Léa est invitée à une soirée entre filles chez une amie. Pendant une partie de "action chiche ou vérité", elle choisit action et une des invitées lui demande de faire un strip-tease: Léa se prête au jeu et ne remarque pas qu'on la prend en photo. Le lendemain tout le monde semble être au courant et on commence à l'insulter...
Ce livre m'a plu parce que j'ai trouvé que, malgré la complexité de la situation de Léa, le texte est simple à lire et à comprendre. J'ai aussi beaucoup apprécié les nombreux dessins colorés illustrant l'histoire. Malheureusement la fin est à mon goût trop vague et m'a un peu déçu. Je recommande quand même ce livre aux personnes aimant les récits touchants, réalistes et possédant des illustrations riches.
Apolline (4e)

C'est l'histoire d'une fille qui s'appelle Léa. Elle est séparée de sa copine qui s'appelle Solveig. Quelques semaines plus tard Léa a réussi à créer quelques affinités avec Mattéo. Mais lors d'une soirée avec ses copines, Léa se fait prendre en photo nue. Ce qui va tourner dans l'établissement jusqu'à arriver aux yeux de Mattéo. Par la suite elle va se faire maltraiter, insulter
et elle va devoir surmonter toutes les moqueries.
Mon avis:
Personnellement ce livre ne m'a pas spécialement plu car je trouve que l'histoire n'était pas passionnante. En revanche ce livre donne une leçon de morale aux adolescents victime ou causant du harcèlement. Ce livre est de petite taille. Il est également sous forme de BD, ce qui rend la lecture plus facile. Le texte était facile à comprendre.
Maxence (3e)

Ce livre nous raconte l'histoire le Léa : depuis le début de l'année elle est en couple avec un garçon (Mateo), il a un an de plus qu'elle mais il a redoublé. Un soir, Léa est invitée à une soirée entre filles: comme tout les filles elles adorent le jeux "action, chiche ou vérité". Elles se donnent des gage du genre : "tu doit appeler Rayan et lui faire la BIG déclaration d'amour". Ensuit vient le tour de Léa: les filles lui donnent comme défi de faire un striptease. Elle se lève, danse, enlève son tee shirt puis elle est tellement partie dans son délire qu'elle enlève son soutien gorge. Le soir, chez elle, elle se rend compte qu'une des filles de la soirée l'a prise en photo les seins à l'air et l'a posté sur les réseaux sociaux: Mateo a du voir la photo car il ne répond plus à ses message...
Le lendemain elle attend Mateo à l'endroit où ils ont l'habitude de se retrouver , mais il ne vient pas. Elle arrive en cours (en retard) et quand elle rentre dans la classe, tous les yeux sont braqués sur elle. Elle va s'asseoir à sa place mais elle n'a à peine le temps de sortir ses affaires qu'elle reçoit un mot d'un garçon qui est derrière elle: le mot dit "j'aime tes nichons" et elle le prend mal . A la fin du cour dans le couloir un garçon s'avance vers elle et essaye de la toucher, elle lui donne une gifle , et plus tard dans les vestiaires après le cour de sport , Lola regard Léa de travers. Léa lui saute à la gorge , elle se battent , se tirent les cheveux. A la récré, Léa va voir Mateo en lui disant "laisse moi te parler sil te plait", Mateo lui dit "dégage" et la jette par terre ...
mon avis:
L'histoire se termine sur une note positive mais je n'ai pas apprécié la façon qu'a le narrateur de raconter cette histoire . Je n'ai pas du tout apprécié les dessins que je trouvais beaucoup trop enfantins: à mon avis, l'auteur aurait du détailler un peu plus l'histoire, on ne comprend pas pourquoi la fin est celle ci ...
D'ailleurs il n'y a pas vraiment de fin concrète ...l'auteur ne nous exprime pas assez les sentiments de Léa , ses réactions sont trop insignifiantes par rapport à l'histoire qui lui arrive , qui est quand même assez grave ...
Yuna (4e)

----------------------------------------------------------------------------------------
Une fille nommée Léa, en classe de 4ème, est amoureuse d'un garçon nommé Mattéo. Pendant une soirée entre potes, ses "copines" lors d'un Action-Vérité, vont lui demander un strip tease. Ayant trop bu, elle se lance. Mais une photo de ses seins va circuler dans tout le collège.
C'est là que l'enfer va commencer pour elle....
J'ai beaucoup aimé ce livre, car il raconte l'histoire d'une fille harcelée à cause d'une simple photo. le livre est vraiment émouvant, dans le sens où on aimerait vraiment pas être à sa place : avoir peur de retourner au collège à cause des critiques et insultes à en tomber malade, ne doit pas être facile à vivre du tout.
Le livre est présenté comme une BD et j'ai vraiment adoré les dessins. Il est facile et rapide à lire, mais je le conseille plutôt pour les classes de 4è/3è parce qu'il est assez "choquant" en quelque sorte.
Je vous le conseille fortement !
Amandine (3e) (2015-2016)

Mots rumeur, mot cutter raconte l'histoire d'une fille qui au cours d'une soirée a joué à un jeu et elle a fait quelque chose qu'elle regrette. Elle se fait ensuite harcelée(er) à cause de cet(te) action.qui aura des répercussion sur sa vie sociale...
J'ai adoré ce livre car il parle de quelque chose qui pourrait ce(se) passe(r) réellement, il parle de harcèlement, d'amitié, d'amour. Malgré que la fin soit trop simple ,je le conseille à tout le monde!
Manon (3e) (2015-2016)

C'est l'histoire d'une jeune fille qui s'appelle Léa et qui va sortir avec un garçon nommé Mattéo. Une autre fille de sa classe est jalouse et va tout faire pour que le couple casse. Si vous voulez savoir comment va finir le couple, alors lisez le livre !
J'ai trouvé ce livre bien car il parle de harcèlement et de ce que cela peut causer sur une personne.
Ophélie (3e) (2015-2016)

Léa, une jeune collégienne, est placée dès le début de l’année à côté de Matteo, un beau redoublant. Assez rapidement, ils sortent ensembles, ce qui attire la jalousie d’une de ses copines…
Une après-midi, Léa est invitée chez des amies pour faire un « action ou vérité ». Son gage est de faire un striptease devant ses amies. Léa, un peu saoule se prête au jeu et ne voit pas qu’elle est prise en photo…
La photo est publiée et sa vie bascule…
J’ai beaucoup aimé ce livre, touchant et montrant la dureté du harcèlement au collège.
Les dessins sont simples mais jolis et bien en rapport avec le sujet.
Zoé (3e) (2015-2016)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          74

critiques presse (2)
Ricochet   13 novembre 2014
Le texte percutant de Charlotte Bousquet et les illustrations, un brin rondes et naïves, de Stéphanie Rubini se complètent parfaitement. Un roman graphique tout en intelligence et sensibilité sur un sujet qui ne cesse de faire des ravages dans le monde adolescent !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Actualitte   22 septembre 2014
Un conte tout à la fois joli et triste, qui se conclut sur une note d'optimisme essentielle. Les plus belles rencontres se font souvent dans la pire adversité.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
iss_vnyiss_vny   03 novembre 2018
J'aurais voulu mourir.J'ai seulement pu vomir.Vomir encore lorsque j'ai dû me lever pour retourner là-bas.
Commenter  J’apprécie          00
PegLutinePegLutine   11 juin 2015
Solveig et moi, on est ensemble depuis le primaire. au début, on ne s'aimait pas beaucoup. Solveig se moquait de mes taches de rousseur, je lui tirais les cheveux. L'entrée au collège nous a rapprochées. Quand Nadia est arrivée, à la fin de la 6ème, je me suis effacée. A trois, c'est toujours deux contre une, une en trop, trop de larmes et trop de drames. J'ai préféré rester seule, avoir plusieurs copines et pas de meilleure amie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
lesminionslitteraireslesminionslitteraires   20 novembre 2015
Si vous aimez les BD je vous conseille ce livre...
Car moi qui n'aime pas vraiment lire j'ai eu envie de le lire par rapport qui résumé il avait l'air intéressant .
Ce livre parle d'une fille qui est en couple avec un garçon.
La fille qui est en couple a décidé de faire une soirée entre filles et elle a invité lors de la soirée la fille qui était jalouse d'elle.
Elles ont décidé de jouer à action ou vérité et lorsque c'était au tour de Lisa elle devait faire un strip-tease les autres l'ont pris en photo lorsqu'elle de déshabillait elles les ont envoyés à son copain et le lendemain arrivé en cour il y avait des rumeurs.
Elle a reçu des coups et on lui a tiré les cheveux...
Ce livre est excellent et facile à lire.
Je le conseille aux personnes qui sont victimes de discrimination à l'école car en le lisant ces personnes pourraient se mettre dans la peau du personnage.
Alison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
orbeorbe   28 septembre 2014
Je suis retournée à ma place sans regarder personne.
Je ne sais pas comment j'ai réussi à tenir sans m'effondrer.
Cela ne faisait que commencer.
Commenter  J’apprécie          140
boumabouma   28 octobre 2014
Des fractions qui auraient du être faciles, des fractions qui se délitaient devant moi, des chiffres bizarres monstrueux, qui me frappaient comme des insultes et les ricanements, comme la vérité qui me sautait au visage.
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Charlotte Bousquet (46) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charlotte Bousquet
Payot - Marque Page - Charlotte Bousquet - Hiver indien
autres livres classés : harcèlementVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Avez-vous bien lu "Mots rumeurs, mots cutter" ?

Comment s'appelle l’héroïne ?

Léa ?
Lola ?
Solveig ?
Chloé ?

10 questions
49 lecteurs ont répondu
Thème : Mots rumeurs, mots cutter de Charlotte BousquetCréer un quiz sur ce livre