AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9781021403049
OSKAR ÉDITEUR (23/02/2015)
3.8/5   10 notes
Résumé :
A 17 ans, Kenza ne rêve que d'une chose : quitter le Maroc pour découvrir le monde. Peut-être Nabil, décidé à tenter sa chance au Canada, l'emmènera-t-il dans ses bagages ? Mais non : on surprend leur baiser. Alors pour éviter la honte et le déshonneur, la jeune fille est forcée d'épouser Mouloud, qui vit en France et a besoin d'une femme pour tenir la maison. Commence alors pour Kenza un voyage en enfer...
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Kawane
  19 novembre 2015
Kenza 17 ans, marocaine, n' a d'ambition que de s'instruire pour accéder à un métier passionnant qui lui offrirait la liberté des ses actes et de ses mouvements : rêver et voyager... hélas surprise entrain d'embrasser son amoureux, et son destin bascule : un mariage de raison forcé, sous le joug de sa nouvelle famille, sa vie ne devient qu'humiliations et souffrances.....mais sa "soif de liberté " va lui donner le courage afin de franchir le pas pour s'échapper. ...
Bouleversant témoignage que ce récit qui reflète hélas toujours quelques réalités qui dans notre époque est encore d'actualité. le destin féminin est encore bien loin de "la parité".......
Commenter  J’apprécie          130
orbe
  26 mars 2015
Suite à un baiser imprudent, Kenza est marié à 17 ans à un marocain installé en France. Son rôle ? satisfaire tous les désirs de son époux, sa belle-mère et son jeune fils d'un premier mariage.
Pourtant la France reste pour cette jeune marocaine l'espoir d'un avenir meilleur et surtout de la liberté. Mais comment s'évader dans un lieu dont elle ne connait ni la langue ni les codes ?
Un portrait gris de la condition des jeunes filles maghrébines obligés de se marier avec des époux souvent plus vieux et dont la seule mission est de tenir le ménage.
Le récit par petites touches du mariage est réaliste, effrayant et saisissant mais c'est l'enfermement qui suit qui est encore plus mortifère. On comprend l'envolé improvisée de l'héroïne, qui à se brûler les ailes...
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          110
Odlag
  22 juillet 2020
Roman de la collection Court métrage, Saison rouge aborde le sujet de la condition des femmes dans la culture marocaine. J'avais déjà lu le silence d'Isra d'Etaf Rum, roman de littérature adulte sur le même thème que j'avais adoré, donc j'étais curieuse de voir ce que ça pouvait donner avec un roman pour ados.
Nous faisons ici la connaissance de Kenza, jeune marocaine de 17 ans qui voit petit à petit ses amies se marier et perdre leur joie de vivre, de plus en plus voûtées comme si un lourd fardeau pesait sur leurs épaules. Kenza ne comprend pas vraiment ces changements de caractère. Jusqu'au jour où elle a le malheur de se faire surprendre en train d'embrasser un garçon. Pour éviter la honte, son père la marie à un homme qui l'emmène vivre en France. D'un coup, Kenza perd toute liberté et se fait sans cesse humilier par sa belle-famille qui la juge trop fainéante et la traite comme une esclave. Petit à petit, Kenza se perd, se soumet, mais hurle intérieurement à l'aide, crie secrètement un appel désespéré à la liberté.
On ne peut que se sentir révolté face à l'injustice que subit la jeune fille, séquestrée (oui, disons-le clairement, c'est de la séquestration) par sa belle-famille qui ne l'autorise que rarement à sortir, et uniquement accompagnée par l'un d'entre eux pour faire les courses, traitée comme leur larbin, battue et violée par son mari (oui quand l'épouse ne veut pas mais que l'époux continue quand même, ça s'appelle un viol). Kenza est perdue dans un pays qui pourrait lui permettre d'être libre, mais les obstacles sont nombreux : la surveillance de sa belle-famille, la barrière de la langue, le fait qu'elle ne connaisse personne, etc. Il va lui falloir un sacré courage pour se sortir de là, et Kenza est une fille courageuse qui parvient à ne pas perdre totalement espoir. Alors on ne peut qu'espérer pour elle.
Tout ça, certains se disent que dans notre société actuelle, ça ne peut pas avoir lieu. Mais si, c'est encore le quotidien de beaucoup de femmes vivant au sein de familles qui restent accrochées à des traditions dépassées et injustes, choquantes.
Un sujet sensible et nécessaire pour nous pousser à voir les choses telles qu'elles sont vraiment, cachées derrière des sourires de façade et des mensonges bien formulés. Je regrette par contre que l'histoire soit aussi courte, le sujet aurait mérité un traitement davantage développé. Parce que, du coup, ça m'a donné l'impression que les événements se passaient trop vite, que les choses se sont résolues trop rapidement. Comme une impression de facilité, alors que ce n'est pas simple du tout pour Kenza, au contraire.
En bref...
Avec Saison rouge, Charlotte Bousquet nous livre le témoignage poignant et percutant d'une jeune marocaine mariée de force à un homme plus âgé qu'elle et qui vit un enfer au sein d'une belle-famille très ancrée dans des traditions qui poussent à considérer la femme comme une esclave chargée de tenir la maison et de perpétuer la lignée. Un court roman sur les conditions de la femme dans la culture maghrébine écrit de manière efficace, quoiqu'un peu trop court pour un tel sujet.
Lien : https://escape-in-books.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Sahlielle
  23 avril 2016
On voit le mariage forcé à travers les yeux de Kenza, une jeune fille de 17 ans, obligée de se soumettre à un mari qui ne s'occupe pas d'elle, voire la brutalise, et à sa belle-famille qui la prend pour une esclave.
Toute l'horreur de la situation transparaît à chaque ligne. Il est facile de s'identifier à Kenza, à ses rêves de voyage, d'ailleurs. J'admire le courage dont elle fait preuve, en dépit d'un environnement étouffant et clos. Belle écriture.
Commenter  J’apprécie          20
lapetitefadette
  22 septembre 2017
Un petit roman coup de poing sur la condition des femmes à partir de l'exemple de Kenza, jeune marocaine mariée de force à cause d'un baiser et devenue l'esclave de son mari violent et de sa belle-mère. On s'attend au pire car Kenza a trop soif de liberté. Petit livre mais grande histoire.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
orbeorbe   24 mars 2015
L'été, c'est la saison des drames et des larmes, des herbes sèches où pourrissent des bêtes aux ventres gonflés. L'été, c'est la saison des charognes et des mariages arrangés.
Commenter  J’apprécie          90
KawaneKawane   02 mars 2016
Si je dois demeurer enfermée ici sans autre fenêtre sur le monde que la télévision ou l'appartement des voisins., si je dois me transformer en esclave, en fantôme anonyme au regard vide, qu'Allah me pardonne, mais je préfère encore mourir. Mourir, oui.
sans honneur, peut être, mais libre.
sans honneur, mais digne.
Commenter  J’apprécie          20
KawaneKawane   02 mars 2016
L'honneur avant le bonheur. L'honneur avant les rêves, la vie.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Charlotte Bousquet (54) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charlotte Bousquet
Avec les autrices et auteurs Charlotte Bousquet (Âmes libres, Scrinéo), Nadia Coste (Mystère, le roman, La Martinières jeunesse) et Jean-Baptiste de Panafieu (Extinction, le crépuscule des espèces, Delachaux et Niestlé – Dargaud). Présenté par Willy Richert avec Yalda Heidari.
Avec la participation de la classe de 3eD du collège Amédée Laplace de Créteil.
Et avec la participation d'Anaïs, Ariel, Chaïma, Dayann, Djibril, Elya, Julia, Lydia, Simine, Yasmina et Zoé du collège Sólveig Anspach de Montreuil pour « Nous ? le feuilleton ».
Penser un Nous qui embrasse tout ce qui vit, un Nous qui parle, qui rugit, qui s'enracine. Penser avec urgence le Nous comme un tout où toutes les espèces ont le droit de cité.
+ Lire la suite
autres livres classés : marocVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le dernier ours

Qui est le personnage humain principal ?

Anuri
Karen Avike
Svendsen
Kiviuq

12 questions
16 lecteurs ont répondu
Thème : Le dernier ours de Charlotte BousquetCréer un quiz sur ce livre