AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782700259285
288 pages
Rageot Editeur (12/06/2019)
3.86/5   39 notes
Résumé :
Lorsque Mallory arrive dans son nouveau lycée, les autres élèves de sa classe sont plutôt impressionnés: non seulement la jeune fille est engagée pour les animaux, mais elle n'hésite pas à mettre en oeuvre ses convictions, en slammant sur YouTube ou même en remettant à sa place leur prof de philo! Chris, Nadia et Mika se lancent à sa suite dans l'aventure: en relevant le défi de devenir végétariens, ces ados très motivés en apprendront plus sur les animaux et sur ce... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 39 notes

Harioutz
  24 avril 2020
Voici un roman ado « rafraîchissant » et rempli d'optimisme, avec un fond de combat, une couche d'amitié, un soupçon d'amour, et une happy end, comme je les aime.
Je vais faire court et aborder l'essentiel, l'histoire est assez classique : à la rentrée scolaire, une classe de lycée, des groupes qui se toisent et parfois s'affrontent, et, Mallory, une « nouvelle venue » forcément mystérieuse, youtubeuse très engagée dans la défense de la cause animale, qui peine à s'intégrer dans l'un des groupes, en raison de ses préoccupations à mille lieues de celles des autres élèves.

Peu à peu (et de façon prévisible) Mallory parvient à semer et faire germer ses idées dans l'esprit d'une poignée de ses « camarades de classe ».
Afin de se rapprocher d'elle, et dans le « secret » espoir de la conquérir, Chris (évidemment mal dans sa peau d'ado obèse) décide, sans grande conviction, de ne plus consommer de viande, puis finit par découvrir que, même si son but initial n'a pas été atteint, ce nouvel engagement a donné du sens à sa vie.
Bon, dit comme ça, c'est un peu plat (sans viande bien sûr !), mais si vos enfants ou élèves sont des grands collégiens, ou des jeunes lycéens, et que la cause animale leur est chère, alors n'hésitez pas, offrez-leur Veggie – tendance – Vegan de Charlotte Bousquet.
Le plaisir de lecture est assuré et, cerise sur le gâteau, ils trouveront, en guise d'épilogue, une bibliographie intéressante pour aller plus loin, et qui sait, pourront-ils s'engager à leur tour et militer pour cette noble cause.
« Je me dis souvent que si nous n'avions pas accepté, depuis des générations, de voir étouffer les animaux dans les wagons à bestiaux, ou s'y briser les pattes comme il arrive à tant de vaches ou de chevaux, envoyés à l'abattoir dans des conditions absolument inhumaines, personne, pas même les soldats chargés de les convoyer, n'aurait supporté les wagons plombés des années 1940-1945. »
– Marguerite Yourcenar -
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11616
coquinnette1974
  22 juin 2019
Je remercie énormément Rageot éditeur pour l'envoi, via net galley, de Veggie tendance vegan de Charlotte Bousquet.
Quand Mallory débarque dans sa classe de terminale, Chris tombe vite sous son charme. Mais il se sent maladroit et balourd face au charisme de la jeune fille, végétarienne, slameuse et youtubeuse, engagée dans la lutte contre les violences faites aux animaux.
Coaché par son amie Nadia, il décide de devenir végétarien lui aussi pour se rapprocher de Mallory. Progressivement, il se prend au jeu, lit les livres que lui conseille sa camarade et décide de parler à ses parents de ses nouvelles convictions.
Quand le prof de philo annonce un exposé en commun, Chris propose à Mallory et Nadia de travailler sur le thème de l'animal. Trouvera-t-il le courage de dévoiler ses sentiments ?
Veggie tendance végan est un très bon roman pour adolescents, aussi bien garçon que fille, mais aussi pour les adultes. Il y a deux narrateurs : Mallory et Chris. Ils interviennent tour à tour ce qui permet au lecteur, quelque soit le sexe, de pouvoir à un moment ou un autre s'identifier au narrateur.
Ce roman surfe sur le fait que de nombreuses personnes, jeunes comme moins jeunes, se posent des questions sur le fait de manger de la viande. Sans parler obligatoirement de devenir végan, beaucoup d'entre nous mangent moins de viande. Moi même je ne prends pas plaisir à manger un steak, je n'ai pas cessé de manger de la viande mais j'en mange peu. En fait, je mange essentiellement du jambon blanc, et pas tous les jours. le goût ne me plait plus, surement car j'ai regardé (pas forcément de mon plein grès, je suis souvent tombé dessus par hasard) trop de vidéos sur les conditions de vie des animaux d'élevage, et sur les conditions dans lesquelles ils sont tués, aussi ! du coup, cela fait réfléchir.
Beaucoup de points soulevés dans ce roman pour adolescents sont très pertinents, concernant le fait de manger de la viande mais aussi sur les conditions de vie des animaux, sur la chasse, ou encore sur le fait de porter de la fourrure. L'auteur donne de nombreuses données sur la condition de vie de milliards d'animaux, ce qui est très intéressants et apportent un vrai plus à cet ouvrage.
Certaines actions faites par Mallory et ses amis de Normandie (où elle vivait avant) sont parfois un peu limites mais ce que j'ai apprécié c'est qu'elle en a conscience et qu'elle n'emmène pas ses nouveaux amis dans cette voie là. Il est bien rappelé plusieurs fois qu'il faut faire attention aux actions menés pour aider les animaux car la loi peut s'en mêler. Il est idiot de se mettre dans l'illégalité, de risquer une garde à vue et même un casier pour avoir voulu sauver des animaux, et pénétrer pour ça dans une propriété privée ! Mallory en a conscience même si elle n'hésite pas pour autant de faire des choses très limites.
Chris, lui, est plus posé. Il décide de devenir végétarien pour attirer l'attention de Mallory, avant de se rendre compte qu'il devient important d'aider les animaux et de les protéger. Il est conscient qu'il ne faut pas porter de la fourrure, mais il n'ira pas jusqu'à taguer le manteau de vison d'une vieille dame pour montrer qu'il est contre ceci.
A ma grande surprise, l'auteure a réussi à ne pas accumuler les clichés. On n'en trouve pas dans ce roman, au contraire le ton est juste, elle explique énormément de choses et nous sommes libres de prendre en compte ou non ces informations une fois le livre refermé. Après avoir terminé Veggie tendance vegan le lecteur continuera peut-être à manger de la viande, mais il est fort possible qu'il sera un peu plus sensible au bien être des animaux.
Je suis ravie de ma lecture et je mets cinq étoiles à ce très bon roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
LesLivresdeFlo
  04 juillet 2019
Je remercie les éditions Rageot d'avoir accepté de me confier ce livre. J'aime beaucoup cette maison d'édition, et étant moi-même vegan, j'ai eu envie de découvrir cette histoire.
A première vue c'est une histoire pour ado pas très originale : un jeune homme pas trop bien dans sa peau va tomber amoureux de la nouvelle arrivée dans sa classe, et tenter de la séduire. Si l'intrigue principale de m'a pas vraiment surprise, ce sont les messages, plus ou moins cachés, que nous fait passer l'autrice, les convictions qu'elle défend dans ce roman, qui m'ont charmée. Charlotte Bousquet a écrit énormément de livres, et une grosse majorité de ses oeuvres me tentent ou me plaisent. J'aime sa plume, et son univers est très riche et varié. Dans Veggie tendance Vegan elle nous offre une ode à la tolérance, à l'ouverture d'esprit, à la gentillesse et au respect des autres, qu'importe leurs espèces.
La tolérance et la différence est partout dans ce roman. le personnage principal est un adolescent au physique disgracieux (d'après ses dires à lui), sa meilleure amie est musulmane, ses amies sont lesbiennes, et son professeur a la peau foncée et ATTENTION SPOILER On ne peut pas faire mieux niveau diversité. Tout au long de l'histoire ces personnages vont se battre et se questionner sur des questions importantes, comme l'avenir de notre planète et notre production de déchets, la violence, les conflits dans le monde, la maltraitance animale… C'est un roman complet qui a su me séduire par tous ces engagements qui me sont chers. Un roman comme celui-ci à destination d'un public jeunesse est pour moi une merveilleuse idée. Il faut éveiller les consciences des enfants, les faire se questionner, se remettre en question, douter et agir au mieux selon ce qui leur semble être juste. Il faut des romans engagés, et encore plus pour les jeunes.
Pour en revenir à l'histoire elle-même, je l'ai trouvée plutôt agréable à lire. La diversité des personnages est très intéressante. Chris est un geek adorable que j'ai beaucoup aimé et dont je me sentie proche, il fait du jeu de rôle et a d'excellents goûts culturels. Il se montre ouvert d'esprit et arrive à entraîner sa merveilleuse famille avec lui. Je les ai bien aimé. J'ai aussi apprécié Nadia, qui a un fort caractère et un grand coeur. Ce que j'ai moins aimé pourtant c'est Mallory et son histoire. On vit l'histoire à travers les yeux de Chris, mais certains passages sont du point de vue de Mallory. Ils ne m'ont pas apporté grand chose et m'ont laissé sur ma faim, car ils évoquent des questions qui restent sans réponse. Il faudrait un second tome, de son point de vue au complet, pour terminer.
Le jour où nous comprendrons qu'en torturant ou en abattant les animaux, c'est à notre humanité que nous renonçons, alors nous serons peut-être capables de changer le monde et d'enrayer les catastrophes qui se préparent.
Parlons veganisme maintenant. Je suis vegan. Depuis des années. Alors je ne peux pas parler de ce livre sans parler de cette dimension. Ce qui me chagrine le plus c'est que finalement on ne parle que très peu de veganisme dans ce roman. Une jeune fille au début du roman dit être vegan et parle de miel, mais c'est tout. Et c'est dommage parce que c'est dans le titre, et que ça aurait pu apporter une toute autre dimension au personnage de Mallory. Mallory est très engagée, elle milite, elle se met en danger pour ses convictions et pour la condition animale. Elle se renseigne, regarde des vidéos, suit les actualités. Alors comment c'est possible qu'elle ne soit pas vegan ? Quand on est végétarien, et qu'on s'intéresse à la souffrance animale, qu'on se renseigne, on finit fatalement, et assez rapidement, par tomber sur des vidéos de maltraitance animale qui ne concernent pas la viande. Je le sais, je l'ai vécu moi-même. Si elle connaît L214, qui est THE association donneuse d'alerte, elle a vu des vidéos sur les poussins, les poulets, les vaches et les veaux. Et si elle est aussi concernée et impliquée qu'on nous la présente dans le roman, elle doit être vegan. C'est logique, c'est sensé. En fait le personnage de Mallory végétarienne ne me semble pas crédible. Ce personnage doit être vegan. Alors est-ce que l'autrice avait peur d'être jugée trop abusive ? Ou que son livre soit qualifié d'extrémisme, comme les spécistes adorent qualifier les vegans ? Ou est-ce que parce que l'autrice n'est elle-même pas vegan mais végétarienne ? C'est LE défaut du roman selon moi. Et puisqu'on parle des convictions de l'autrice, je dois souligner une phrase du postface :
Et oui on peut être antispéciste sans considérer que celles et ceux qui mangent de la viande sont des criminels… pourvu qu'elles ou ils se mobilisent pour le bien-être des animaux abattus pour leur consommation.
Non. Non ce n'est pas possible ça. Je ne considère pas les omnivores comme des criminels, le mot est trop fort, mais on ne peut pas cautionner la mort d'être vivants innocents. A aucun prix. Jamais. On ne peut pas parler du bien-être d'un animal qu'on l'a fait naître, que l'on a élevé pour le manger, et qu'on va le tuer sans raison, quand on l'aura décidé, pour un plaisir gustatif égoïste, éphémère et non vital. Non. Cette phrase est fausse. L'autrice est engagée et impliquée, mais elle n'est pas antispéciste. C'est faux. Comme le dit merveilleusement Jihem Doe: (si un jour tu lis ces lignes Jihem, un grand merci. Tu as aidé mon fiancé à devenir vegan. Merci pour tes vidéos engagées, drôles et merveilleusement percutantes. We love you. #poureux #parcequeux #onestensemble ❤ )
Il n'existe pas de bonne façon de faire quelque chose de mal. Si nous pouvons tuer humainement, nous est-il alors possible de voler éthiquement ? d'opprimer avec respect ? de frapper avec bienveillance ? d'abuser avec compassion ? – Jihem Doe
Ce n'est pas la façon dont nous exploitons les animaux qui pose problème, c'est de les exploiter tout court. – Jihem Doe
EN BREF : L'histoire de ce livre n'est pas la plus originale, mais elle est divertissante et sympathique. Les personnages sont très variés et représentent bien l'idée générale du livre: la tolérance de la diversité. C'est un roman engagé qui éveille les conscience et qui pose les bonnes questions. Il est a mettre entre les mains de tous les jeunes (et moins jeunes). Je regrette cependant que ce livre n'est de vegan que le nom.
On n'a pas deux coeurs. Un pour les animaux, et un pour les humains. On a un coeur, ou on n'en a pas. – Lamartine
Lien : https://leslivresdeflo.home...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42
Milllie
  06 novembre 2020
Veggie tendance vegan est construit autour d'une trame classique avec un petit zeste de sujets tendance : Chris, adolescent plutôt timide qui ne fait pas partie des beaux gosses du lycée, se réfugie dans les mondes imaginaires qu'il crée pour les parties de jeux de rôle qu'il anime. Mais quand arrive Mallory, une nouvelle qui semble ne pas se préoccuper du qu'en-dira-t-on et qui milite pour la défense de la cause animale, il sera à prêt à tout pour se faire remarquer et lui plaire... même à devenir végétarien ?
Je n'ai pas grand chose à reprocher à ce roman mais je suis restée assez insensible à ma lecture sans vraiment être embarquée dans l'histoire. Peut être parce que tout y est un peu trop convenu et qu'on sent que l'auteur a voulu faire passer certains messages et se montrer didactique et représentative dans ses propos ? En tous cas, j'ai trouvé que cela manquait de peps et d'originalité, on devine beaucoup de choses à l'avance et aucun des personnages n'est vraiment attachant ou surprenant. La description du monde imaginaire des jeux de rôle de Chris ou des vidéos YouTube de Mallory m'a paru souvent assez ennuyeuse et vient aussi briser le rythme de l'histoire.
Alors certes les thèmes évoqués sont intéressants mais ça ressemble un peu à un débat télévisé à l'ancienne mode remis au goût du jour et revisité en version ado. Dommage quand la littérature jeunesse est capable de donner naissance à tellement de livres complètement fous ou atypiques ! Par ailleurs, je suis aussi restée un peu sur ma faim en ce qui concerne le côté documentaire : l'auteur aborde des thèmes importants comme le bien être animal, le végétarisme ou la protection de la nature mais je trouve qu'elle aurait pu aller plus loin dans ses explications ou les exemples cités, justement pour profiter de la forme roman jeunesse pour amener les lecteurs à en savoir plus. Ici on reste quand même pas mal en surface et les quelques exemples choisis sont assez bateaux.
Bref un roman qui pour moi rate un peu son but : ni totalement emballant pour la partie roman, ni très instructif sur le plan documentaire. Dommage pour un sujet pourtant si passionnant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Sharon
  20 août 2019
Plongeons-nous dans le vif du roman, et notons au passage que ce sont les jeunes générations qui s'activent sérieusement pour l'écologie et l'antispécisme - j'espère qu'en prenant de l'âge, ils continueront à s'investir autant, et ne baisseront pas les bras face à des discours à visée moralisatrice et normative. Les réseaux sociaux, de ce point de vue, permettent d'asseoir ses convictions, de les partager, de s'informer. Ainsi Mallory, par le slam, par les vidéos qu'elle tourne, partage ses convictions, son combat. Sur le terrain, elle partage aussi les videos qu'elle trouve, celles que l'on voit de plus en plus grâce à des associations qui prennent des risques pour montrer une réalité que l'on n'a pas envie de voir, et elle entraîne avec elle ses camarades du lycée qu'elle a gagné à sa cause. Oui, là aussi, ses procédés peuvent sembler violents et moi-même je déteste me faire aborder dans la rue avec parfois énormément de maladresse (exemple disponible sur simple demande) mais nous sommes dans un roman, et ils participent à la construction des personnages, de leur révolte. Et Mallory est capable d'aller beaucoup plus loin que cela pour la cause qu'elle défend et d'assumer ce qu'elle a fait.
Il n'est pas que Mallory dans l'intrigue, il est d'autres personnages, et si j'ai commencé par elle, c'est parce que c'est elle qui ouvre le récit et entraîne les autres à réagir. Oui, le thème ne peut s'épanouir que parce que le cadre classique du roman d'adolescent est respecté. Chris, comme Mallory, est en terminal, l'année du bac, année charnière comme se plaisent à le répéter les adultes. Il est un geek, qui écrit des récits de fantasy, des jeux de rôles, il est très investi dans son écriture, sans négliger ses études pour autant. Il a un petit frère, Jules, avec lequel il ne s'entend pas très bien. Ses parents s'entendent plutôt bien, sont soudés, à l'écoute de leurs enfants, comme le montrera l'épreuve qu'ils devront surmonter au cours de l'année scolaire. Ils sont aussi ouvert à la discussion, ce qui n'est pas forcément toujours le cas. Il en est de même des parents de Nadia, la meilleure amie de Chris, qui conjuguent leur foi et le fait de vivre avec leur siècle. Nadia et Chris sont inséparables, toujours là l'un pour l'autre, et ils sont très sympathiques. D'autres amis font partie de leur cercle, montrant toute la diversité de la jeunesse d'aujourd'hui, jusque dans son dénouement.
Veggan tendance veggie - un livre engagé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (1)
Ricochet   20 août 2019
Une lecture indispensable pour continuer le combat déjà amorcé et arrêter de considérer qu'une espèce est supérieure aux autres !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
HarioutzHarioutz   24 avril 2020
– Depuis quand tu t'intéresses à la cuisine toi ?
– Depuis que j'ai décidé de ne plus manger de viande.

Ma mère me dévisage quelques secondes, incrédule.

– Tu as décidé ça …
– Il y a un mois. Plus ou moins.
– Et les boulettes, l'autre soir ?
– Une rechute.
– Mais pourquoi ?
– Pourquoi la rechute ? Parce que ça sentait trop bon, dis-je avec une grimace, espérant lui arracher un sourire. Plus sérieusement, parce que ce n'est pas bien de faire comme si on ne savait pas que les vaches, les cochons, les poulets qui se trouvent dans nos assiettes ont été engraissés dans des conditions dégueulasses et tués dans des conditions pires encore. On a une copine, Mallory, qui nous a montré des vidéos tournées dans des élevages industriels et des abattoirs. On ne peut pas cautionner ça, maman.
– Tu n'as pas terminé ta croissance, Chris. Tu as besoin de protéines !
– J'ai besoin d'être fier de moi, quand je me regarde dans une glace le matin. Et c'est un moyen d'y arriver.

Je prends conscience, au moment même où je prononce ces paroles, qu'elles résonnent profondément en moi, qu'elles sont peut-être la véritable raison pour laquelle je veux bannir les animaux morts de mon alimentation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          622
LesLivresdeFloLesLivresdeFlo   02 juillet 2019
Le jour où nous comprendrons qu'en torturant ou en abattant les animaux, c'est à notre humanité que nous renonçons, alors nous serons peut-être capables de changer le monde et d'enrayer les catastrophes qui se préparent.
Commenter  J’apprécie          30
JournalDuneBibliothecaireJournalDuneBibliothecaire   03 juin 2019
-Je suis monsieur Fall. Votre professeur de philosophie.
Il se tourne vers le tableau, y trace quelques mots :
Qu'appelle-t-on penser ?
Se tourne vers nous, lentement.
-Vous avez deux heures, déclare-t-il en s'asseyant.
Je crois que je viens de trouver le visage de mon méchant.
Commenter  J’apprécie          20
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   21 juillet 2019
« – Mallory ? commence Nadia.
– Heu… Oui ?
– Voilà, avec Chris, on voudrait devenir végétariens. On aimerait savoir comment tu as fait.
– Vraiment ?
Elle hausse les sourcils, visiblement septique.
– Vraiment, réplique Nadia.
A cet instant, Marques entre dans la salle.
– Dans ce cas, si ça vous intéresse, on se retrouve après les cours, dit Mallory. »
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Charlotte Bousquet (56) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charlotte Bousquet
Connaissez-vous les Petits Champions de la Lecture ? Il s'agit d'un grand jeu national de lecture à haute voix, lancé en 2012 et présidé par Antoine Gallimard. Son objectif : encourager la lecture chez les plus jeunes et rappeler que lire est avant tout un plaisir ! À la librairie Dialogues, comme c'est le cas depuis plusieurs années, nous avons eu la grande joie d'accueillir la finale des Petits Champions de la Lecture pour le nord Finistère, au début du mois. Et cela nous a donné envie d'imaginer un épisode spécial de notre podcast, avec de belles idées de lecture pour les enfants. Jérémy et Amélie, nos libraires du rayon jeunesse, ont préparé une sélection de nouveautés pour les 9-13 ans à dévorer dès maintenant.
Bibliographie:
- Cruc, de David Walliams (éd. Albin Michel) https://www.librairiedialogues.fr/livre/16662149-cruc-elle-a-tout-mais-elle-veut-toujours-un-c--david-walliams-albin-michel
- Crime à Ålodden, de Jorn Lier Horst (éd. Rageot) https://www.librairiedialogues.fr/livre/20133913-serie-clue-crime-a-alodden-jorn-lier-horst-rageot-editeur
- le Plan extravagant de Vita Marlowe, de Katherine Rundell (éd. Gallimard Jeunesse) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18886078-le-plan-extravagant-de-vita-marlowe-katherine-rundell-gallimard-jeunesse
- Charles 1943, de Florence Medina (éd. Poulpe Fictions) https://www.librairiedialogues.fr/livre/20161666-charles-1943-florence-medina-poulpe-fictions
- le Berger et l'Assassin, de Régis Lejonc et Henri Meunier (éd. Little Urban) https://www.librairiedialogues.fr/livre/20130420-le-berger-et-l-assassin-regis-lejonc-henri-meunier-little-urban
- L'Héritière des abysses, de Rick Riordan (éd. Albin Michel) https://www.librairiedialogues.fr/livre/19855693-l-heritiere-des-abysses-rick-riordan-albin-michel
- Les Enfants des saules, de Charlotte Bousquet (éd. Gulf Stream) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18464450-1-les-enfants-des-saules-t-1-les-descendants-charlotte-bousquet-gulf-stream
- April et le dernier ours, de Hannah Gold (éd. Seuil Jeunesse) https://www.librairiedialogues.fr/livre/20130359-april-et-le-dernier-ours-hannah-gold-seuil-jeunesse
+ Lire la suite
autres livres classés : militantismeVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Le dernier ours

Qui est le personnage humain principal ?

Anuri
Karen Avike
Svendsen
Kiviuq

12 questions
36 lecteurs ont répondu
Thème : Le dernier ours de Charlotte BousquetCréer un quiz sur ce livre