AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Anne Pomel (Autre)
EAN : 9791036326981
500 pages
Bayard Jeunesse (25/08/2021)
4.03/5   52 notes
Résumé :
Angèle, Clara et Vincent ont 15 ans.
Ils sont amis pour la vie.
Et pourtant, ils ne se sont jamais rencontrés...


« Le mensonge est un poison qui fait bien plus souffrir que la vérité. »
Que lire après Tout le monde veut des ailesVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
4,03

sur 52 notes
5
8 avis
4
8 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Un résumé qui en dévoile très peu, une couverture aux couleurs douces… Ce roman a su m'intriguer et je suis contente de l'avoir lu. Dans ce paragraphe, je vais tenter de le résumer avec un peu plus de détails. Si vous ne voulez pas en savoir plus, il vous suffit de passer au paragraphe suivant.
Angèle a des idées plein la tête et se lance dans la création d'un forum de RPG – jeu de rôle en ligne – où elle va faire la rencontre de Clara et Vincent. Ensemble, ils vont se mettre à écrire, tous les soirs, à avancer leur histoire. Jusqu'au moment où… Je n'en dis pas plus !

La chronologie du roman est ce qui m'a le plus dérouté. 2017, 2018, dix ans plus tard, vingt ans plus tard, le tout mélangé. Il fallait bien faire attention aux dates pour ne pas se perdre, surtout que le roman est assez lent. J'ai eu du mal à voir où l'on voulait en venir, quelle était l'intrigue principale. Allait-on bêtement suivre les personnages sans action ?

L'évènement qui ‘bouleverse' l'histoire arrive assez vite. Il était prévisible, je le voyais venir, mais il apporte beaucoup par la suite. le roman se lit vite, parce qu'il y a beaucoup de dialogues, ce qui rend l'histoire plus vivante. Toutefois, il faudra attendre la seconde ‘partie' pour que les choses bougent davantage.

J'aime quand les romans sont assez rapides, plein d'action et de péripéties. J'ai un peu de mal avec le contemporain plus traditionnel, qui prend son temps pour instaurer les choses. Toutefois, je ne suis pas mécontente de ma lecture. Malgré sa lenteur, on apprend à apprécier les personnages, à démêler les secrets et à mieux comprendre certains points. Puis, quand le déclic apparait, le rythme semble plus fluide et l'histoire se précise.

Les personnages sont touchants, ils ont chacun une spécificité et une évolution. La fin est belle, presque apaisante. On a encore plein d'hypothèses en tête, on finit l'histoire comme on le souhaite, en quelque sorte. Mais je l'ai trouvé très délicate et personnelle. Elle tape dans notre coeur. Il est difficile de dire quoi que ce soit sans vous spoiler, mais on a une véritable évolution de la situation et des personnages. Il y a des perspectives d'avenir, on parle de ce qui inquiète les jeunes, la vision du monde connecté par les personnes plus âgées … Et aussi de beaucoup d'autres sujets qui s'insèrent bien dans le texte.

Le tout donne quelque chose d'harmonieux mais peut-être un peu brouillon du fait de cette temporalité hachée. Toutefois, avec le recul, j'ai beaucoup aimé quand même. C'est un texte sensible, qui donne de l'espoir et qui m'a rappelé mes années de rôliste. J'ai fait du RPG en ligne pendant plus de dix ans, j'ai fait de superbes rencontres grâce à ça et j'espère un jour pouvoir reprendre, cette fois-ci en IRL, dans un café bien confortable !
Commenter  J’apprécie          80
Je ne saurais que trop recommander “Tout le monde veut des ailes” !


Ce livre m'a sincèrement touché à plus d'un titre. La base du contexte, à savoir trois jeunes qui se sont rencontrés sur internet, m'est familière, et bénéficie d'un traitement vraiment éclairé, que je n'ai que très rarement (pour ne pas dire jamais) vu au sein d'autres médias traditionnels. Un effort est vraiment à saluer de ce côté-ci, car ce contexte dépeint une image qui fait vraie, jamais dans la surenchère positive ou négative. Il est rare de nos jours de lire des ouvrages, qui plus est catégorisées dans la littérature jeunesse qui arrivent aussi bien à saisir cet environnement, sans quasiment jamais y mettre de fausses notes issues de préjugés/clichés qui ont la vie dure.

Le style est bon, tout autant que le rythme général du livre : la chronologie travaillée nous donne vraiment une impression agréable de suivre un morceau de vie des trois protagonistes, sans perte de vitesse tout au long du livre.

D'ailleurs, à l'image de ces “morceaux de vie”, le livre vous fera passer par toute une palette d'émotions différentes. Certaines scènes sont vraiment touchantes, d'autres frustrantes, on ressent vraiment bien les émotions des protagonistes qui sont confrontés à des éléments de vie particuliers tout au long du livre. Je n'irai toutefois pas plus loin concernant ce point là, dans la mesure où je ne voudrais pas spoiler des éléments d'intrigue importants dans votre appréciation du livre.

Retenez simplement que si le livre est catégorisé en littérature jeunesse, celui-ci bénéficie vraiment d'un effet “seconde lecture” qui est souvent très touchant et juste, pour ceux qui auraient un peu plus de maturité.

En bref, “Tout le monde veut des ailes" est vraiment un livre qui mérite d'être découvert, une petite bulle de fraîcheur et de bienveillance pour cette rentrée littéraire 2021 !
Commenter  J’apprécie          110
Angèle, Clara et Vincent ont 15 ans et sont amis. Pourtant, ils ne se sont jamais vus IRL, leur rencontre s'étant faite sur internet grâce à un forum de jeu en ligne où ils partagent la même passion du RPG. Durant des mois, ils se retrouvent chaque soir pour construire leur quête avec l'imaginative Angèle en Maître du jeu, et parfois aussi pour s'épancher un peu sur leur quotidien. Seulement un soir, Angèle arrête de se connecter, obligeant Clara et Vincent à sortir de leur communication uniquement virtuelle.

L'histoire de départ de ce roman, une amitié virtuelle construite autour de la passion commune du jeu en ligne et la disparition de l'un des membres de cette communauté, Laurence Bouvard l'a vécue à travers la triste expérience de l'un de ses proches.
De cette part de réel, elle en a la fait la base d'une fiction sur les amitiés virtuelles qui naissent sur la toile et sur l'importance qu'elles prennent dans notre quotidien, avec autant d'intensité (voire plus) que dans la réalité.

Dans ce récit qui traite bien évidemment d'amitié, il est aussi et surtout question de passion (celle du jeu et de l'écriture), de confiance en soi et dans les autres, mais aussi de trouver une oreille attentive et non jugeante que l'on a parfois l'impression de ne pas trouver dans son entourage.

Il est aussi et surtout question de handicap et de deuil, du dépassement de soi ou de l'effacement des difficultés dans cet espace virtuel.

On parle beaucoup de RPG, d'écriture collaborative mais il n'y a absolument pas besoin d'être un.e initié.e pour comprendre de quoi on parle. L'autrice axant rapidement son récit sur la reconstruction après une perte, sur la force que nous donnent certains événements pour se (re)construire, se révéler à soi à travers une passion, un projet.

L'écriture de l'autrice est très agréable, l'évolution des personnages très jolies. Mon seul regret tient à une première partie de récit que j'ai trouvé assez lente, d'autant que je ne voyais pas encore les intentions de l'autrice. Tout se décante dans la seconde partie, dans un récit touchant et pudique. Au final, c'est un récit doux amer qui vaut le coup d'être découvert.
Commenter  J’apprécie          90
Je dois dire que de prime abord je n'aurai pas lu ce roman ado car la couverture ne m'attirai pas du tout. Mais parfois on peut avoir une bonne surprise et c'est le cas. Je dirai même que c'est un coup de coeur. J'ai dévoré ce livre en une petite soirée.

Trois ados mal dans leur peau ou ne rentrant pas dans les codes établis pour faire partie de ceux qui mènent la danse au collège, se retrouve sur un jeu de rôle en ligne. Ils vont créer leur quête a tour de rôle et une amitié solide va naître entre Angèle, Clara et Vincent.
Pouvoir se parler, se confier même par écrans interposés va leur permettre de se révéler et prendre petit à petit confiance en soit. Mais un jour Angèle disparaît, tout est chamboulé. Que s'est-il passé ? Débute alors une seconde histoire dans l'histoire.

Un beau roman d'amitié virtuelle et réelle et d'amour aussi, rafraîchissant et prenant.
Commenter  J’apprécie          130
Angèle est une jeune adolescente à l'imagination fertile qui a créé un univers de fiction, ainsi qu'un forum pour l'abriter et y convier des joueurs. Cinq mois plus tard deux joueurs l'ont rejoint, ensemble ils étoffent ce monde et y font vivre des aventures aux personnages qu'ils incarnent. Une grande amitié virtuelle naît entre eux, et même un peu plus que ça pour Angèle et Vincent. Mais un jour où Angèle n'est pas présente à leur rendez-vous du soir Clara s'aperçoit par hasard qu'Angèle n'est peut-être pas celle qu'ils croient… Mais alors qui est-elle ? Ella va alors disparaître les laissant avec leurs questions et leurs reproches, mais aussi un formidable cadeau même s'ils n'en n'ont pas conscience tout de suite.
Le récit se construit sur de nombreux flashbacks, ellipses et autres aller-retour. La date exacte étant rappelé à chaque début de chapitre et les ellipses étant bien signalées on ne s'y perd pas trop.
L'histoire est réaliste, il y a un petit suspense et quelques rebondissements, mais l'accent est surtout mis sur les émotions ressenties par les adolescents. Quand Angèle disparaît tout s'effondre pour eux, beaucoup de choses sont remises en question, mais il reste une belle amitié et un beau projet d'écriture commun autour de cet univers de fiction créé par Angèle. de plus, c'est ce qui va permettre à Vincent et Clara d'enfin se rencontrer pour de vrai et d'ainsi tenter de s'épauler pour surmonter leur chagrin et leur colère. Ils vont essayer de rendre hommage à Angèle et de se montrer à leur hauteur de la confiance qu'elle plaçait en eux et leurs capacités.
En revanche je n'ai pas été convaincue par la couverture, ce sont uniquement les bonnes critiques qui m'ont donné envie de découvrir ce livre.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Tout le monde veut des ailes, Vincent. Qui a envie d'être une chenille et de ramper ? Et pourtant même si on ne peut pas voler, on a toujours le choix. Si ta vie ne te convient pas, construis-en une autre.
Commenter  J’apprécie          80
Par exemple, JujuLit2001 écrirait sur Babelio : J’ai levé les yeux au ciel en découvrant que Vincent avait attendu autant de pages pour s’apercevoir qu’il avait des sentiments pour Clara. C’était gros comme le nez au milieu de la figure qu’il l’aimait !
Commenter  J’apprécie          60
Tout le monde doit avoir sa place dans la société. Rejeter les autres parce qu'il sont différents est au mieux stupides et au pire dangereux . La révolte finit toujours par gronder .
Commenter  J’apprécie          50
L'important, c'était de traverser la rivière. Par tous les moyens. Alors, oui, tu n'as pas emprunté le pont tu as nagé - la tête sous l'eau - mais ça a fonctionné : tu es passée sur l'autre rive. Tu l'as fait.
Commenter  J’apprécie          40

Video de Laurence Bouvard (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurence Bouvard
"Tout le monde veut des ailes" de Laurence Bouvard
autres livres classés : forumsVoir plus
Les plus populaires : Jeune Adulte Voir plus


Lecteurs (98) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1502 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..