AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9791096310647
209 pages
Pont 9 éditions (25/02/2021)
3.5/5   3 notes
Résumé :
Discrète voire effacée, Ève n’a rien d’une héroïne, si ce n’est le courage d’affronter la réalité  : elle n’aura jamais d’enfant. Pour accepter d’abandonner tout espoir, la voici qui débarque.Sur l’île aux mères, pas de rayon vert, pas de sauvages hostiles ou accueillants, mais des femmes, rassemblées par les hasards du tourisme. A la manière de l’Heptaméron, elles viennent tour à tour déposer leur histoire, leurs joies, leurs tourments surtout, aux pieds d’Ève. Dan... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique

Face à la difficulté de concevoir un enfant, Eve décide de faire un break et de partir seule quelques jours sur une île méditerranéenne. Là, elle va rencontrer d'autres mères confrontées au handicap, à la radicalisation puis au suicide, à la délinquance puis à la prison, à la crise d'adolescence et au rejet des parents...

Elle prend conscience qu'un enfant ce n'est pas qu'un petit être dont on peut faire une sorte de jouet, mais que c'est plus tard un être conscient, avec ses désirs de réalisation qui peuvent affronter violemment les espoirs des parents.

Elle s'interroge alors sur son envie de maternité.

Psychiatre de profession, l'auteure nous livre un roman de réflexion sur la difficulté d'être mère, de l'incapacité à enfanter à la violence extrême du suicide d'un enfant.

Le livre est intéressant, plutôt bien écrit, mais pas si facile à lire... Je lui reprocherai deux aspects un peu trop manichéens :

- l'absence quasi totale des pères : au mieux ils ne sont là qu'en soutien des mères et leurs ressentis sont presque totalement ignorés, sauf à être décrits par leur épouse ou compagne ;

- l'absence quasi totale de la "normalité" : je sais que ce n'est pas cela qui attire le lecteur, mais dans le sujet traité, il y a quand même des enfants qui vivent une jeunesse heureuse, qui traversent leur crise d'adolescence sans provoquer de catastrophe et qui deviennent eux-mêmes des parents épanouis...

Mais, plus encore, je lui reprocherais une absence de prise de recul. Les femmes s'expriment ; ce qu'elles ressentent est-il normal ou exagéré ? L'auteure, pourtant psychiatre, ne nuance pas. Dommage !

Un premier roman certainement utile, mais qui aurait gagné à différencier et analyser un peu plus les propos...


Lien : http://michelgiraud.fr/2021/..
Commenter  J’apprécie          520

🏝🌊☀️ℛ𝒆𝓼𝓾𝓶𝒆☀️🌊🏝

Discrète voire effacée, Ève n'a rien d'une héroïne, si ce n'est le courage d'affronter la réalité  : elle n'aura jamais d'enfant. Pour accepter d'abandonner tout espoir, la voici qui débarque.Sur l'île aux mères, pas de rayon vert, pas de sauvages hostiles ou accueillants, mais des femmes, rassemblées par les hasards du tourisme. A la manière de l'Heptaméron, elles viennent tour à tour déposer leur histoire, leurs joies, leurs tourments surtout, aux pieds d'Ève. Dans la douceur de la fata morgana, ce phénomène étrange ou terre, ciel et mer se mêlent, les récits alors s'enchevêtrent, tentant de partager le secret le mieux gardé du monde, celui qui lie les mères à leurs enfants.

🧳ℂ𝕖 𝕢𝕦𝕖 𝕛'𝕖𝕟 𝕡𝕖𝕟𝕤𝕖...🧳

Je remercie ainsi que les éditions pont9 pour le service presse, mais également pour leur confiance. L'île aux mères est un roman court de 207 pages où nous traversons de différentes façons la maternité. Aux travers des personnages, nous rencontrons l'infertilité, le handicap, l'adolescence et les problèmes qui y sont liés, la dépression, la solitude... Dans ce roman, nous nous retrouvons face à des mots crus notamment avec la mère de la petite Victoria où alors un amour infaillible d'une mère à son fils malgré les erreurs. Au-delà du sujet principal, il y a en arrière-plan LE phénomène de société : la cruauté des mots, les tchats de rencontre, le système soit belle, mère et tais-toi. Ce premier roman aborde sans détour des sujets diversifiés tout en gardant le cap du sujet principal. Ce que je regrette cependant et cela ne tient qu'à moi, c'est la longueur des chapitres. Il n'y a aucun blanc et ils sont très long ce qui peut alourdir à certain moment le lecteur. Seconde problématique : une erreur d'impression : du chapitre 3 nous passons au chapitre 5. Une erreur de numérotation mais qui perturbe le lecteur.

Je termine ma chronique en me disant que ma lecture était agréable, mais que la mise en page devrait être plus agréable pour le lecteur.

Commenter  J’apprécie          30

Eve ne peut pas avoir d'enfants. Elle choisit de s'evader Dans une pension de famille, sur une île, pour tenter d'échapper à son obsession. Mais les mères qu'elle rencontre sur cette île la ramènent à ces questionnement tout en detournant le sujet d'elle-même, lui ouvrent de nouvelles perspectives et changent son horizon...

Commenter  J’apprécie          20

Qu'il est libérateur et épanouissant de découvrir un roman qui parle de la mateenité, la Vraie, loin de l'image éculée de la vierge à l'enfant. Enfin une auteure qui ose nommer les contradictions présentes chez toutes les mères, à travers le parcours de ces femmes qui se retrouvent et se soutiennenr Sur cette île magique

Commenter  J’apprécie          20

Points négatifs :

- Peut-être un tout petit peu trop court, j'aurais aimé en avoir plus.

- La ponctuation serait à revoir, notamment au niveau des virgules pour donner plus de légèreté au roman.

Points positifs :

- C'est un très bon premier roman, félicitations à l'autrice !

- Agréable à lire, on s'attache aux différents personnages, avec leurs histoires, leurs blessures et leurs passés.

- On les suit tous dans leur souhait d'obtenir une paix intérieure, tout en tissant de très beaux liens.

- Les descriptions des personnages, et des paysages, sont incroyables et très imagées.

- C'était ma première lecture traitant de la maternité, j'avais peur d'avoir du mal à cerner (je n'ai pas d'enfants, et j'ai perdu ma mère étant adolescente), mais c'était libérateur, épanouissant, une bouffée d'air frais. Je n'ai pas l'intention d'avoir des enfants dans le futur (naturellement du moins, je souhaiterai adopter), et j'ai pourtant été bouleversée, tout simplement.

- le titre est une très belle trouvaille, merci infiniment pour ce service presse et pour votre confiance !


Lien : https://www.instagram.com/li..
Commenter  J’apprécie          00


Video de Fatma Bouvet de la Maisonneuve (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fatma Bouvet de la Maisonneuve
Une arabe en France.
autres livres classés : délinquanceVoir plus





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1338 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre