AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Doris Jakubec (Préfacier, etc.)
EAN : 9782757801260
128 pages
Éditeur : Points (05/04/2007)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 39 notes)
Résumé :

Dans un entretien, Nicolas Bouvier disait : "La poésie m'est plus nécessaire que la prose parce qu'elle est extrêmement directe, brutale -c'est du full-contact ! ". Pourtant il ne fit paraître qu'un unique livre de poésie. Ecrits entre 1953 et 1997, ces poèmes forment un univers extraordinaire, celui de ce voyageur infatigable, arpenteur des beautés façonnées par la nature au gré des érosions et des a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  21 avril 2015
Je pense être pour un temps (re) rentrée dans ma période "Poésie" et c'est encore une fois à la médiathèque dans laquelle je flâne de temps à autre, lorsque j'ai enfin un peu de temps pour moi, que je trouve mon bonheur (ou pas). Curieuse de nature, je suis sans cesse en quête de nouveaux auteurs, de nouvelles découvertes mais là, pour le coup, j'avoue avoir été déçue par cette dernière trouvaille. Certes, la poésie de Nicolas Bouvier est très belle, il nous emmène avec lui dans les quatre coins du monde lors de ses voyages mais j'ai trouvé que ses poèmes étaient trop tristes racontant bien trop souvent ce qui nous attend indubitablement tous à la fin de notre vie. Oui, il a raison de nous rappeler, à nous lecteurs, que la vie est bien trop courte, qu'il faut savourer chaque instant, voyager, s'évader et s'intéresser à tout ce que l'on ne connaît pas (encore) mais il n'empêche que...ouvrage bien trop sombre pour moi car dans la première partie, le poète se rend dans des pays marqués d'Histoire...et pas forcément celle que j'aspire, moi particulièrement, à découvrir ! Cependant, ce n'est qu'un simple avis et je vous invite tout de même à voir ce que vous ressentez, vous, après cette lecture. En ce qui me concerne, elle m'a mise plutôt mal à l'aise et m'a ramené le moral à zéro mais bon...sait-on jamais ce qu'il en sera pour vous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          211
vincentf
  29 juin 2011
Limpidité d'une poésie simple, âmes des lieux traversés, impressions en couleur d'une vie errante, puis retour sur soi et chez soi, pensée de ce que l'on aime et de ce que l'on quitte. La poésie de Nicolas Bouvier photographie des instants qui deviennent éternité. Les sens y pêchent de quoi dire, une voix et une clarinette de sang, une nuit à la cuisine, un saxophone, une pomme volée. J'aime la poésie simple, juste quelques minutes d'esquisses pour bredouiller les temps forts d'une vie, juste quelques petits coins perdus pour dire l'immensité du monde, juste des mots pour dire tout.
Commenter  J’apprécie          50
frandj
  19 mai 2017
Nicolas Bouvier (1929-1998), écrivain et photographe, a été un des grands voyageurs du XXème siècle. Il a notamment sillonné l'Asie à plusieurs reprises. Il est connu pour "L'usage du monde" qui est devenu un livre culte.
"Le dehors et le dedans" est un bref recueil de poésies qui se réfère librement à divers endroits où l'auteur a séjourné pendant ses pérégrinations. Des impressions fugitives et pourtant fortes, des sensations subtiles et parfois de l'humour. Une évocation de lieux mythiques - et mystérieux pour nous autres lecteurs, qui n'y ont jamais mis les pieds. Pas de lyrisme, pas de longueurs dans ces textes qui semblent à mi-chemin entre réalité et subjectivité. Certains de ces poèmes m'ont bien plu.
Commenter  J’apprécie          10
meyeleb
  04 mai 2012
Au dehors ou en dedans, une même invitation au voyage, la même envie de poser des mots sur des paysages, des visages, des pensées. C'est de loin l'oeuvre de Bouvier que je préfère!
Commenter  J’apprécie          50
charlottelit
  10 septembre 2014
ni sortie ni entrée, texte abscon pour moi ...
jugement qui ne met pas en cause le talent de Nicolas Bouvier bien sûr.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
FarrahLeeFarrahLee   11 septembre 2020
La poésie est le seul antidote contre la solitude et la mort.
Commenter  J’apprécie          10
Malabar_Malabar_   13 novembre 2012
C'est l'été le plus chaud du siècle
le jour le plus chaud de l'été
les ouvrières ont la nuque rasée
et des éventails en papier

Au terminus de la ligne 23
ce matin j'ai appris dix caractères chinois
je suis monté dans cet autobus rose
qui passe un col à l'ombre des bambous
marché le long de la rivière
marché, nagé et maintenant:
le soleil est un fil à plomb
au fil de l'eau passe une figue mordue
les plumes d'un poulet tué par le faucon
Rainettes, salamandres, libellules
le ciel est une éponge grise
trois montagnes font le dos rond

Sur les bornes de la rizière
il est écrit que la vie est fumée
j'en ferai ma fumée à moi
allongé au frais dans ce cimetière
entre Ayabé et Miyama
j'ai oublié dix caractères chinois
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
cicou45cicou45   21 avril 2015
"[...] quand tu savais vivre de peu
ta vie t'accompagnait comme un essaim d'abeilles
et tu payais sans marchander
le prix exorbitant de la beauté"

(extrait du poème "Ulysse")
Commenter  J’apprécie          220
vincentfvincentf   29 juin 2011
La chanteuse a les yeux cernés de fatigue
j'aime beaucoup cette musique d'assassins
Un coup d'archet strident tranche une gorge
cithare et clarinette saignent
en grappes de groseilles tièdes

La voix de cette femme : rêche, bourrée de sang
elle module et se plaint
elle éteint les étoiles
Tout est désormais plaie et douceur
Commenter  J’apprécie          80
DesimoniDesimoni   07 juillet 2019
LA DERNIÈRE DOUANE

DEPUIS QUE LE SILENCE
N’EST PLUS LE PÈRE DE LA MUSIQUE
DEPUIS QUE LA PAROLE A FINI D’AVOUER
QU’ELLE NE NOUS CONDUIT QU’AU SILENCE
LES GOUTTIÈRES PLEURENT
IL FAIT NOIR ET IL PLEUT

DANS L’OUBLI DES NOMS ET DES SOUVENIRS
IL RESTE QUELQUE CHOSE À DIRE
ENTRE CETTE PLUIE ET CELLE QU’ON ATTEND
ENTRE LE SARCASME ET LE TESTAMENT
ENTRE LES TROIS COUPS DE L’HORLOGE
ET LES DEUX BATTEMENTS DU SANG

MAIS PAR OÙ COMMENCER
DEPUIS QUE LE MIDI DU PRÉ
REFUSE DE DIRE POURQUOI
NOUS NE COMPRENONS LA SIMPLICITÉ
QUE QUAND LE COEUR SE BRISE

NICOLAS BOUVIER
Genève, avril 1983

..
N’APPORTEZ RIEN DE PLUS FRAGILE QUE LA FRAGILITÉ
À LAQUELLE TOUT CONDUIT
...


MORTE SAISON

D’UN SEUL COUP
LE TEMPS-ÉCLAIR D’UN MAUVAIS SONGE
TU AS VIDÉ LES ÉTRIERS
LA VIE A PRIS TA MONTURE
ET S’ÉLOIGNE DE TOI
DANS UN GALOP DE CENDRE

LA LAINE DES MOTS AIMÉS
EST PARTIE EN FLOCONS
VERS LE CIEL QUI PÂLIT
BLANC RÉDUIT À RIEN
BLANC OUVERT JUSQU’À L’OS
AMIDON D’HÔPITAL TOUT OUATÉ
DE MENACES
TÊTE FOUDROYÉE QUI BOURDONNE
SANS RIME NI RAISON

DE LOURDES CLÉS ONT FERMÉ DERRIÈRE NOUS
LES SERRURES SONORES DE NOVEMBRE
L’ALCOOL MURMURE EN SECRET
DANS SES JARRES TRESSÉES D’OSIER FRAIS

DÉSORMAIS C’EST DANS UN AUTRE AILLEURS
QUI NE DIT PAS SON NOM
DANS D’AUTRES SOUFFLES ET D’AUTRES PLAINES
QU’IL TE FAUDRA
PLUS LÉGER QUE BOULE DE CHARDON
DISPARAÎTRE EN SILENCE
EN RETROUVANT LE VENT DES ROUTES

NICOLAS BOUVIER
Genève, 25 octobre 1997
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11

Videos de Nicolas Bouvier (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Bouvier
Grande soirée d?ouverture de la 16e édition du festival Lettres du monde intitulée L?usage du monde.
Que nous disent les auteurs étrangers de nous-mêmes ? Que nous disent les auteurs français du monde ? Conversation sans frontières avec quatre écrivains qui nous offrent leur imaginaire pour questionner et réenchanter la vie.
L?usage du monde avec Sylvie GERMAIN, Patrick CHAMOISEAU, Giancarlo DE CATALDO, Tommy ORANGE et son éditeur Francis GEFFARD.
Soirée animée par Marie-Madeleine Rigopoulos, journaliste littéraire et Philippe-Jean Catinchi, le Monde. Interprètes : Christel Sabathier (Italie) et Francis Geffard (États-Unis).
« Au point du jour, nous nous sommes retrouvés à la sortie de la ville avec quantité d?inconnus qui nous connaissaient ? c?est ça « être étranger. »L?usage du monde (1963), Nicolas Bouvier, éd. Payot, 2001
+ Lire la suite
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'usage du monde - Nicolas Bouvier

En juin 1953 débute l’aventure. Nicolas et Thierry partent-ils à pied, en voiture ou à dos d’âne ?

à pied
en voiture
à dos d’âne

10 questions
108 lecteurs ont répondu
Thème : L'usage du monde de Nicolas BouvierCréer un quiz sur ce livre