AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Né d’aucune femme (357)

palamede
palamede   22 juin 2019
Les retours ne sont jamais sereins, toujours nourris des causes du départ.
Commenter  J’apprécie          530
palamede
palamede   23 juin 2019
... être lâche, c’est pas forcément reculer, ça peut simplement consister à faire un pas de côté pour plus rien voir de ce qui dérange. 
Commenter  J’apprécie          500
Cancie
Cancie   20 avril 2019
Le silence me pesait pas et j'aurais pu jurer que c'était le seul endroit où se sentir bien, si jamais le silence peut être un endroit où se réfugier quand on se sent pas bien avec quelqu'un, ou peut-être trop bien.
Commenter  J’apprécie          420
Ladybirdy
Ladybirdy   14 juin 2019
C’est tout le problème des bonnes gens, ils savent pas quoi faire du malheur des autres. S’ils pouvaient en prendre un bout en douce, ils le feraient, mais ça fonctionne pas comme ça, personne peut attraper le malheur de quelqu’un, même pas un bout, juste imaginer le mal à sa propre mesure, c’est tout.
Commenter  J’apprécie          392
marina53
marina53   11 mars 2019
Nous n'avons rien à espérer du passé. Ce sont les hommes seuls qui ont l'audace d'inventer le temps, d'en faire des cloisons pour leur vie. Pas un seul ne peut vivre assez longtemps pour se croire exister, pas un seul n'est en mesure de saisir la vie quand elle le traverse.
Commenter  J’apprécie          392
Annette55
Annette55   06 avril 2019
«  Je possédais encore un corps avec des bras, des jambes et une tête pour penser, mais en vrai j’étais morte, enfermée, bien décidée à laisser fondre le dedans de ma tête pour qu’on puisse plus rien me prendre. »
Commenter  J’apprécie          380
marina53
marina53   15 mars 2019
Ce sont des odeurs de printemps suspendues dans l'air frais du matin, des odeurs d'abord, toujours, des odeurs maculées de couleurs, en dégradé de vert, en anarchie florale confinant à l'explosion. Puis il y a les sons, les bruits, les cris, qui expriment, divulguent, agitent, déglinguent. Il y a du bleu dans le ciel et des ombres au sol, qui étirent la forêt et étendent l'horizon. Et ce n'est pas grand-chose, parce qu'il y a aussi tout ce qui ne peut se nommer, s'exprimer, sans risquer de laisser en route la substance d'une émotion, la grâce d'un sentiment. Les mots ne sont rien face à cela ils sont les habits de tous les jours, qui s'endimanchent parfois, afin de masquer la géographie profonde et intime des peaux ; les mots, une invention des hommes pour mesurer le monde.
Commenter  J’apprécie          372
nadejda
nadejda   01 mars 2019
Les mots, j'ai appris à les aimer tous, les simples et les compliqués que je lisais dans le journal du maître, ceux que je comprends pas toujours et que j'aime quand même, juste parce qu'ils sonnent bien. La musique qui en sort souvent est capable de m'emmener ailleurs, de me faire voyager en faisant taire ce qu'ils ont dans le ventre, pour faire place à quelque chose de supérieur qui est du rêve. Je les appelle des mots magiciens : utopie, radieux, jovial, maladrerie, miscellanées, mitre, méridien, pyracantha, mausolée, billevesée, iota, ire, parangon, godelureau, mauresque, jurisprudence, confiteor, et tellement d'autres que j'ai retenu sans effort, pourtant sans connaître leur sens. Ils me semblent plus facile à porter que ceux qui disent. Ils sont de la nourriture pour ce qui s'envolera de mon corps quand je serai morte, ma musique à moi. C'est peut-être ce qu'on appelle une âme. p 268
Commenter  J’apprécie          370
Harioutz
Harioutz   11 avril 2019
Il a ramené une gamine, hier.
Elle s'appelle Rose.
Bon Dieu, ça peut pas être le hasard.
Rose.
Elle est belle comme un jour de soleil.
Elle dit qu'elle a seize ans.
Je crois qu'elle ment, même si elle est déjà formée et qu'elle a l'air de savoir s'y prendre dans le travail.
Elle a des yeux noirs avec de l'or autour.
On peut pas passer à côté de son regard.
Je connais ce genre de regard, capable de lire dans les autres regards, comme si c'étaient rien que des livres ouverts avec des mots à lire.
Bon Dieu, je connais.
Elle sent pas la mousse;
Elle sent la terre juste retournée.
Ca lui va bien.
Du moment qu'il s'agit pas de l'odeur de la mousse.
Je sais pas où il l'a trouvée.
Elle a pas voulu me dire.
Ils vont lui mener la vie dure, lui et la reine mère, c'est sûr.
Il y a pas grand chose qui peut les arrêter, je suis bien placé pour le savoir.
Ici, le malheur, il est caché partout.
J'ai dit à la fille qu'elle ferait mieux de repartir.
Je crois pas qu'elle m'écoutera sans preuve.
Elle a l'air futée, mais en même temps trop fière pour que ça lui serve à quelque chose.
Bon Dieu de bon Dieu.
Ca me regarde pas.
Elle est rien pour moi, cette Rose.
Faut que j'arrête de m'en faire pour elle.
Quand je l'ai laissée, je suis allé dans la forêt.
Y a que ça qui m'apaise quand j'ai la tête mal tournée, être seul au milieu des bois.
J'ai marché longtemps.
Et puis je me suis arrêté et j'ai fermé les yeux.
J'ai senti l'odeur de la mousse en premier.
Et puis l'odeur de la terre l'a recouverte.
J'ai alors vite rouvert les yeux en panique.
Faut pas que je mélange les odeurs.
Bon Dieu, pas tout mélanger.
Rose, elle s'appelle.
Rose, bon Dieu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          365
marina53
marina53   12 mars 2019
En vrai, ça dure pas bien longtemps, une journée qui se répète pour rien. Je préfère la nuit. Quand j'en ai pas assez, je garde les yeux fermés une partie du jour. Tout se ralentit dans l'obscurité, vu qu'il y a rien qui indique le temps si on n'a pas de pendule, et il y en a pas dans ma chambre, juste la cloche qui sonne dehors, mais je l'ai perdu depuis longtemps ce compte-là. C'est pour ça que j'aime la nuit, parce que le temps peut s'accrocher nulle part.
Commenter  J’apprécie          330




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonRakutenCulturaMomox






    Quiz Voir plus

    Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

    Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

    seul
    profond
    terrible
    intense

    20 questions
    1730 lecteurs ont répondu
    Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre