AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2708242644
Éditeur : Editions de l'Atelier (16/01/2014)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :

L'hostilité envers l'islam et les musulmans grandit.

Cette attitude n'est plus l'apanage du Front National. Un amalgame dangereux se crée entre les musulmans pratiquants respectant les principes républicains et ceux qui prônent un "islam pur" coupé de la société. Les repères se brouillent.

Des jeunes mettent leur islam en avant au point d'adopter des points de vue sectaires et de céder aux sirènes du fondamentalisme.
<... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
thietelp
  12 mars 2014
L'approche est claire et directe : un musulman qui se démarque de la société est un radical.
Sur ce postulat, en s'appuyant principalement sur des faits concrets, l'auteur s'attache surtout à montrer que l'Islam peut tout à fait être compatible avec notre société laïque et que c'est même son comportement normal.
Peu de théorie ou d'exégèse, la démarche s'appuie principalement sur du concret. Cela peut être vu comme positif ou négatif, mon impression finale (à mon grand étonnement) tourne du côté positif.
Plus que le réalisme, le pragmatisme utilisé pour analyser les situations et proposer des solutions donne un angle de vue et ouvre une réflexion différents.
Au final, bien que sommaire, j'ai trouvé ce livre intéressant, facile et agréable à lire. Il a aussi le mérite à mes yeux d'essayer de montrer que vivre ensemble en toute intelligence est possible.
Le rappel concernant les différences à faire dans les écrits entre faits religieux et circonstanciels me semble essentiel.
Mon principal regret serait le manque d'analyse de l'influence radicalisme . Je comprends la démarche et elle impose cette vision tranchée , mais je pense que la popularité du radicalisme a une influence globale, ce point me parait très intéressant et est peu ou pas traité dans cet ouvrage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
maryvernet
  24 mars 2014
Le magazine books en fait un dossier dans son numéro de février 2014 : "un islam des lumière est-il possible". le 29 janvier 2014, La croix nous dit que "La France doit mieux prévenir l'islam radical" introduisant au passage une interview de Dounia Bouzar; le thème est d'actualité...
On se plonge dans ce livre avec une réelle attente de décodage sur ce sujet délicat qui divise.
Si au départ, l'angle d'approche de l'auteur m'a paru un peu simple, j'ai finalement été emmenée par le discours clair, accessible et surtout très factuel; des exemples issus de son expérience d'anthropologue.
La place et le rôle des femmes dans la culture musulmane y sont tout simplement passionnants.
La position de l'auteur est tranchée : l'islam radical est une distorsion de l'interprétation du Coran s'apparentant à une secte et doit être traité comme tel. On comprend toute la difficulté du positionnement sociétale face à cette mutation religieuse, l'enjeu est de maitriser un groupuscule sectaire et radical sans pour autant véhiculer une image d'intolérance envers la religion musulmane qui serait reprise au profit de ces mêmes radicaux.
Les références historiques de l'islam, le port du foulard, le ramadan... : des questions concrètes sont abordées faisant de ce livre un outil de compréhension pour les personnes ayant à gérer la laïcité au sein d'entreprises ou d'institutions ou ayant simplement envie de sortir des débats souvent binaires et stérile "le foulard à l'école" que peuvent nous offrir certains médias.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
OdysseeLn
  09 avril 2014
Ecrit par l'anthropologue Dounia Bouzar tente dans cet ouvrage de distinguer islam et radicalisme. Dans son introduction, elle explique qu'il est temps que "la majorité silencieuse des musulmans se fasse entendre". Dès lors on peut se demander en quoi, Dounia Bouzar va être cette représentante. S'appuyant sur ses études de terrains mais sur une lecture du Coran (sans que elle en soit spécialiste) et sur des imams tels que Tareq Oubrou, elle tente d'apporter un éclairage sur les sujets phares dont les médias sont friands et notamment les dérives sectaires. Elle compare les pratiques des musulmans à ce que les radicaux en font. Elle s'inscrit donc dans le courant médiatique pour montrer que ces dérives seraient de plus en plus présente dans notre société avec des sujets tels que la viande halal, le foulard et le niqab. Mais l'intérêt de ce livre réside surtout dans l'étude des communautés, les "clans", de l'image et de la place des femmes et le rôle des radicaux auprès des jeunes, notamment des jeunes filles.
Cela reste un livre assez agréable à lire même si on en comprend pas bien les objectifs avec des aller-retour sur certains thèmes et qu'il entretient certains clichés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Lexpress   22 avril 2014
La chercheuse Dounia Bouzar décrypte l'islam radical et ses pratiques sectaires. Pour déjouer les pièges de l'extrémisme.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
thietelpthietelp   12 mars 2014
Chez les radicaux, c'est la perspective de reproduire la vie du Prophète qui alimente l'existence. La destinée du Prophète ne vient pas enrichir la signification qu'ils peuvent donner à l'histoire, elle devient un paradis à retrouver, dans un processus régressif qui ne laisse plus de place à la pensée. La répétition des faits et gestes du Prophète leur donne l'impression de rester pur. Au lieu de se référer au Prophète, ils s'identifient à lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
thietelpthietelp   12 mars 2014
La subtilité et la force des mouvements radicaux consistent à persuader musulmans et non-musulmans qu'ils ne font que revenir à la source de l'islam. Leurs membres se présentent comme de simples "littéralistes" prônant la lecture "à la lettre" du texte.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   26 juillet 2017
L'ascétisme ne fait pas partie de la tradition musulmane, sauf pendant la période du ramadan, où il est effectivement demandé de « se priver » pour se rapprocher de Dieu{6}. Les commentaires des savants musulmans en font aussi une lecture sociale : il s'agit de se mettre « à la place d'un pauvre qui ne possède rien » à tous les niveaux : pas de parfum, pas de nourriture, pas de boisson, pas de cigarette, pas de partenaire amoureux, etc. C'est une sorte de rappel ponctuel destiné à faire apprécier au croyant la chance qu'il a de pouvoir manger, travailler, aimer. Une fois ce moment passé, le musulman doit reprendre ce que l'on appelle « la voix du juste milieu » : ni ascétisme ni superficialité. Il ne doit pas se priver du nécessaire mais pas non plus exhiber ses richesses le cas échéant, car « l'argent ne fait que passer pour être redistribué, il n'appartient à personne ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
thietelpthietelp   12 mars 2014
Pour remettre en question une croyance, les individus doivent se sentir dans un climat de sécurité et de confiance. A défaut, ils se raccrochent d'autant plus à leur croyance, qui les sécurise.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   26 juillet 2017
Chacun a besoin de la haine de l'autre pour justifier son existence et ses idées. Les radicaux musulmans se nourrissent des déclarations musulmanophobes pour prouver l'existence d'un complot contre l'islam, ce qui montre à quel point ils détiennent « la Vérité ». Plus ils accentuent leur visibilité pour marquer leur supériorité, leur pureté et leur différence vis-à-vis de la « société païenne », plus ils illustrent la théorie du Front National selon laquelle l'islam serait par essence une religion incompatible avec les valeurs républicaines. Plus il y aura de musulmanophobes, plus il y aura de radicaux musulmans – et vice versa. Ils donnent l'illusion de se combattre, mais ils s'alimentent mutuellement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Dounia Bouzar (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dounia Bouzar
Payot - Marque Page - Dounia Bouzar - Ma meilleure amie s'est fait embrigader
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ma meilleure amie s'est fait embrigader

Comment s’appellent les deux personnages principales ?

Lise et Clara
Sarah et Camille
Lise et Sarah
Clara et Camille

5 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Ma meilleure amie s'est fait embrigader de Dounia BouzarCréer un quiz sur ce livre