AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Colonie (Ben Bova) tome 2 sur 2
EAN : 9782277210290
J'ai lu (14/02/2006)
3.33/5   18 notes
Résumé :
Né en 1932, Ben Bova a été longtemps rédacteur en chef de la revue de SF, Analog. Auteur de plusieurs romans dont "THX 1138" que le cinéma a rendu célèbre.

"Né" en laboratoire sur Ile Un, David est parti vers la terre, prêt à tout pour sauver ses frères humains.
Déjà la Terre est à feu et à sang, le Front Révolutionnaire des Peuples frappe partout, la navette spatiale de David est détournée... et il se retrouve dans une région perdue de l'Argen... >Voir plus
Que lire après Colonie 2Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Colony est disponible en un seul tome , en anglais maintenant . Colonie 1 et Colonie 2 sont épuisés de longue date en français. Ce roman ( colonie 1 et 2 ) fut publié en deux tomes ( une partie plus spatiale , une partie plus terrestre ). C'est assez opportuniste comme stratégie , mais dans ce cas précis cela fonctionne pas trop mal , car il y a une dissociation sur le fond et les environnements , entre les deux tomes .

C'est un roman qui ne manque pas d'intérêt et de dimension . Une histoire d'amour ( un peu désuète dans le vocabulaire ) , de l'ingénierie génétique , un habitat spatial fabuleux .
Cette sensation est néanmoins bridée par le fantastique habitat spatial , colonial qui est dans ce texte , en orbite terrestre , pour alimenter entre autre la terre en énergie . Cet habitat cylindre est très proche de la grande vague scientifique et romanesque qui a créé , ce concept qui fut popularisé à une très grande échelle à cette époque .
Il s'agit des habitats cylindriques rotatifs pour la gravité . La gravité artificielle , permettait d'investir toutes les parois et le ciel était constitué par la partie supérieure du cylindre occupée par d'autres installations visible depuis le sol qui était assez classique finalement et donc de type planétaire dans son occupation malgré une gravité moindre .

La terre est en proie à une géopolitique chaotique , très conflictuelle et en l'espèce crédible . Cet aspect ne manque pas de parler au lecteur le plus contemporain . Il y a une intrigue bien ramifiée dans ces pages et cette dynamique se télescope avec des problématiques qui nouée à l'intrique viennent nourrir une réflexion de fond , sur des sujets assez inquiétants qui sont les thèmes du roman : mon florilège de citation en donne une vague idée , chercher à citations Ben Bova ou à Colony la version en langue anglaise ) .

La planète bleue est alors peuplée de 17 milliards d'habitants . En fait elle n'est plus très bleue à cause de la pollution excessive . Nominalement la planète est unifiée sous la direction d'un gouvernement central , occasionnellement , officieusement et localement concurrencé pas sociétés privées immenses , une organisation terroriste très active qui veut prendre le contrôle sur les ressources énergétique de la planète (y compris celles qui viennent de l'espace) ou des guérillas locales et des régions sécessionnistes .
Comme aujourd'hui le tableau est noir mais , comme aujourd'hui y a de l'espoir . L'espoir vient de la science , des corps politiques et industries et du hasard. Les personnages sont évocateurs des problématiques qui sont macro –impact(antes) pour la planète .
Dans colonie 2 en français comme dans colonie 1 ( le volume Colony en langue de Shakespeare ). C'est un roman très pensé , et de qualité dans les détails . Il met en lumière une foule d'idées futuristes (toujours futuristes à l'heure actuelle) ou bien non futuristes, et des idées politiques , scientifiques (théoriques et appliquées) , disséquées dans ce texte où les personnages débattent de manière approfondies de sujets expérimentaux ou théoriques) .Nos personnages ne font pas que débattre , ils se débattent aussi dans des situations difficiles sur les terrains mouvants où est requise leur expérience comme leur connaissances.

A mon humble avis c'est un texte intéressant pour se pencher sur le caractère prospectif potentiel de la science-fiction. La question est intéressante je trouve , car le lecteur se ressent nettement comme posé dans un présent alternatif amélioré , plus que dans un futur proche ( un peu comme dans : Tous à Zanzibar ) .

C'est une grande fresque ambitieuse quand même . Cela rappelle les grands textes de Kim Stanley Robinson . Il y a une vision grandiose , un certain humour pince-sans-rire et beaucoup de vie autour de personnages très parlants au plan thématique.
Dans le registre amoureux le vocabulaire a peut-être un peu vieillit , mais ce n'est pas un grand écueil au regard de l'envergure du texte qui possède une réelle ampleur narrative largement déployée sur les deux tomes et des sujets plus prospectifs que les relations sentimentales .
Mais le caractère désuet est perceptible en zone de flirt ( sourires) , c'est vrai .

Sur ce vocabulaire , je pense qu'il ne manquera pas d'insister sur les bases nécessaires de la politesse ( sourires ) , qui enseigne le respect pour les dames , plus qu'à tolérer les comportements qui ont pour effet de les gonfler et de contribuer à dominer tristement dames aujourd'hui , comme hier .
Commenter  J’apprécie          510
Un livre en deux tomes qui flotte entre deux eaux, parfois très prenant, parfois un chouïa lassant.

L'histoire est sympathique à suivre, les personnages tout autant, mais la fin manque d'originalité, trop pleine d'optimisme, alors que rien dans tout le récit n'amène à pouvoir penser qu'un jour cela ira mieux dans le monde qui y est décrit, bien au contraire.

Les intrigues se divisent en deux, amoureuse et socio-politique.

En ce qui concerne l'intrigue amoureuse, on peut dire, en spoiliant un peu, donc :


L'autre, l'intrigue socio-politique, est la plus intéressante et, par certains points, assez proche de ce qui se passe de nos jours. le seul reproche que j'aurais à lui faire (à part celui de ne pas toujours être en accord avec la vision de l'auteur, mais chacun ses opinions) c'est que parfois il amorce une intrigue, mais ne la poursuit pas, par exemple :


En conclusion : Un livre mi-figue mi-raisin, qui a un peu vieilli, mais qui, par certains aspects, résonne avec notre présent, notre actualité, et récupère, par de la même, un brin de l'intérêt, qu'avec l'âge, il avait perdu. Bref, à lire, mais sans trop en attendre tout de même.



Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Le Gouvernement mondial nous promet un avenir enchanteur où tous les hommes seront frères. Mais les affamés du monde entier ne peuvent pas attendre demain. C'est aujourd'hui qu'ils ont faim. Déjà, les masses opprimées des États-Unis se dressent pour prendre ce qui leur revient légitimement.
Les quatre cinquièmes de la population de la Terre ont faim, souffrent de maladies, sont exclus de l'instruction et toute espérance leur est interdite. Ils ne veulent pas d'un Gouvernement mondial. Ils veulent du pain, la terre et du travail. C'est pour satisfaire ces exigences élémentaires qu'ils se battent.
Nous n'avons aucun besoin d'un Gouvernement mondial, cet énorme rempart bureaucratique destiné à protéger les riches des pauvres. Ce qu'il nous faut, ce sont de petits gouvernements, des nations distinctes qui entendent les cris du peuple.
Commenter  J’apprécie          30
S'il faut un bain de sang pour secouer la tyrannie du Gouvernement mondial, eh bien, que coule le sang ! Les pauvres n'ont rien à perdre.
Commenter  J’apprécie          20
A l'avenir, toute assistance fournie aux terroristes sera considérée en soi comme un acte de terrorisme et traitée comme tel.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : science-fictionVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (66) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
5004 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *}