AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Bruno Bodin (Traducteur)
EAN : 9782266181372
480 pages
Pocket (14/05/2008)
3.39/5   32 notes
Résumé :
La surface deVénus est un cauchemar baigné d'acide sulfurique... Pourtant, Van Humphries doit y aller. Son frère aîné y a laissé la vie lors de la toute première mission sur la planète et son père ne lui a jamais pardonné d'avoir survécu.

Martin Humphries, un industriel milliardaire tout-puissant, ne s'est jamais remis de la disparition de son fils Alex lors d'une mission sur Vénus. Quand il décide d'offrir plusieurs milliards de dollars à qui ramène... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
finitysend
  14 août 2012
Voici une nouvelle étape dans le « solar system tour « de Ben Bova qui en anglais propose déjà de nombreuses étapes mais qui semble être la dernière pour les francophones ...
Je diviserais ce bouquin en deux parties ( pour faire simple ) :
- un épisode familial centré sur la relation d'un père et de son de son fils qui embrayent sur une relation ambiguë et conflictuelle alors que l'ombre , d'un brillant frère pour l'un , et d'un brillant fils pour l'autre , et qui est décédé , plane sur la relation entre les deux hommes en attisant aussi des braises plus anciennes mais causes de brulures toujours assez vives . .
- Un vol vers Venus et une exploration limitée de la surface de Venus .
L'auteur a choisi de développer cette relation ambiguë entre le père et le fils , et ce n'est ni mal fait , ni vraiment hors sujet surtout si on considère que l'un des objectifs de la littérature de science-fiction est d'explorer également les relations humaines dans un contexte de civilisation futuriste et dans des environnements qui pour l'instant ne sont pas ( et pour longtemps encore ) à notre portée .
Par ailleurs , cette relation entre le père et le fils impacte cette mission de diverses manières , alors pourquoi ne pas la développer , surtout si l'on se place d'un point de vue romanesque ?
C'est une première partie qui est rondement menée et bien écrite , que certains lecteurs de ce texte trouveront hors-sujet , mais à tort à mon humble avis très misérable ..
La seconde partie , c'est le « vol « vers venus , avec un contexte méticuleusement fouillé de tous les points de vue , que ce soit les aspects techniques avec les contraintes spécifiques à cette destination , comme pour les détails qui abondent dans l'analyse de la psychologie et des comportements du bord .
Quand nos explorateurs du futur arriveront dans les parages de Venus , il se passera quelques bricoles dans la haute atmosphère tourmentée et opaque de cette planète , des bricoles qui se prêtent à une remarquable « scénarisation « de la part de l'auteur avec des questionnements et des contraintes qui se nouent autour de cette haute atmosphère planétaire originale et lointaine .
Quand ils se pencheront sur la chaude surface de ce véritable enfer , là je suis moins crédule et beaucoup plus sceptique et donc incidemment plus déçu , car ma crédulité a de toute façon d'autant plus de limites que les faits ne sont pas solidement étayés d'un point de vue conceptuel dans le récit ( ? ) .
Cependant ce texte est une belle ballade , un peu plus près du soleil que ce à quoi nous sommes habitué couramment , et j'ai pris plaisir à la ballade même si de fait cette ballade constitue la plus grande partie du récit , mais c'est vrai , pas la totalité du récit ...
Personnellement , si je devais avoir des réserves au sujet de ce texte , je les ferais plutôt porter sur la toute fin du roman , mais je ne peux argumenter ici sur ce point , car cela impliquerait de révéler le dernier chapitre du roman et donc c'est impossible évidement ...
D'une façon générale , je pense qu'il ne faut pas minimiser les environnements planétaires que Ben Bova explore dans ces oeuvres de fiction , car il ne faut pas perdre de vue non plus , qu'avant d'être auteur de science-fiction à succès et directeur d'une collection de science-fiction , il fut avant tout , un employé de la NASA , bien assis aux premières loges , pour ce qui est de l'exploration du système solaire .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
fnitter
  16 juin 2012
Le pitch : van Humphries, fils honni d'un multimilliardaire, retourne chercher son frère crashé sur Vénus, où personne n'a encore posé les pieds à cause des conditions cauchemardesques qui y règnent, pour un prix de 10 milliards de dollars proposé par son père. Mais il aura de la concurrence.
Les vols habités sont désormais monnaie courante, la lune est habitée et on fait de la prospection minière dans la ceinture d'astéroïdes.
Vénus a déjà été explorée par de nombreuses sondes.
La vie extra-terrestre (non évoluée) est également courante.
On ne retrouve plus le réalisme et la curiosité qu'on avait pour les deux premiers tomes des "planètes du grand tour" que sont Mars et dans une moindre mesure pour Retour sur Mars.
L'auteur insiste beaucoup sur la vie privée de ses personnages et assez peu sur Vénus finalement. Il y a beaucoup d'action, mais on a l'impression que c'est pour compenser les faiblesses et/ou la pauvreté des connaissances sur Vénus. Et c'est sans compter sur les surprises hautement improbables que le héros va découvrir sur la planète.
Au final, un style fluide et agréable, un rythme suffisamment soutenu pour maintenir un intérêt de lecture tout au long du roman, mais clairement une déception par rapport à Mars et Retour sur Mars.
Il existe des suites dans la série : Jupiter , Saturn , Mercury et Titan mais qui n'ont pas été traduites en français...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Lunateek
  13 janvier 2021
Allez, un peu de planétologie avant de rentrer dans le vif du sujet. Vénus partage avec la Terre de nombreuses caractéristiques : toutes les deux sont faites de roches, elles ont une taille et une masse comparables. Mais leur évolution a été très différente, et la température au sol sur l'étoile du Berger atteint 460 °C.
Très dense et chaude, son atmosphère est constituée à 96 % de dioxyde de carbone ou gaz carbonique [CO2]. On y trouve également de l'azote, du dioxyde de soufre [SO2] et de la vapeur d'eau. Par ailleurs, à une soixantaine de kilomètres d'altitude, les vents soufflent, pour une raison inconnue, à quelque 400 km/h.
La planète Vénus est couverte d'une épaisse couche de nuages dont les sept instruments à bord de la sonde tenteront de percer les secrets pour en tirer également des enseignements sur la géologie et une éventuelle activité volcanique.
"Vénus", tout comme "Mars" et "Retour sur Mars", parus dans la même collection, fait partie de la série Grand Tour. Ben BOVA, à travers une quinzaine de romans, relate l'exploration de notre système solaire. Chaque livre situant son histoire autour d'une planète ou d'un satellite. Chronologiquement "Vénus" est le dernier de la série, mais puisque chaque livre peut se lire indépendamment, l'ordre de parution importe peu.
Quand le multimilliardaire Martin Humphries propose un prix de 10 milliards de dollars à qui récupèrera le corps de son fils, tué lors d'une mission sur Vénus, il s'attend à ce que son vieil ennemi Lars Fuchs soit de la partie. La surprise vient de son deuxième fils qui n'hésite pas à se lancer dans la course. Mais après tout, ce n'est pas ça qui va perturber Martin, il n'a jamais eu pour son fils, Van, que dédain et reproches. Van, lui, a besoin de l'argent, depuis que son père lui a coupé les vivres. Mais plus que tout, il a besoin de se prouver et de prouver à son père qu'il en est capable, qu'il n'est pas tel que le voit son père, un avorton maladif.
Après avoir réunis les fonds nécessaires, construit le vaisseau et embauché un équipage l'expédition vers Vénus est lancée. La rentrée dans l'atmosphère de Vénus va vite apporter son lot de surprises. Une découverte inattendue va rendre la progression vers le sol vénusien plus que hasardeuse…
A première vue, on se dit que "Vénus" n'est que la redite de "Mars" et "Retour sur Mars". C'est-à-dire l'exploration d'une planète du système solaire avec moult rebondissements. Eh bien, c'est aussi ce que l'on se dit à la deuxième et nième vue. le paradoxe vient du fait que malgré la sensation de déjà vue, on se laisse porter par la découverte de cette planète inhospitalière, on vibre au rythme des péripéties de Van, bref on tourne les pages sans pouvoir s'arrêter. - bon je vous accorde aussi que j'ai un coté bon public par moment…
Est-ce le fait que BOVA nous décrive l'exploration d'une planète de notre système solaire, qui rende le récit prenant ? Sans doute. La part de rêve lié à cette planète joue probablement un rôle bénéfique sur le livre.
Toutefois celui-ci n'est pas exempt de défauts. Les personnages sont le point faible de ce roman. Souvent proche de la caricature, ils manquent parfois cruellement de crédibilité.
De plus, dès l'entame du livre on ne peut manquer de faire le rapprochement entre "Vénus" et "Retour sur Mars" quant au traitement de la relation père/fils. Ce qui ne laisse rien présager de bon pour la suite de la lecture tant cette partie était peu convaincante dans Retour sur Mars. Mais heureusement l'histoire rebondie et offre une nouvelle perspective qui permet de mieux comprendre ce que l'on prend initialement pour une parodie de relation père/fils.
C'est assurément un roman qui vous fera passer un bon moment. Et même s'il ne faut pas s'attendre à plus de ce genre de livre, je ne passerais pas à coté des prochaines parutions de la série [s'il y en a].
Ben BOVA sait comment raconter une histoire en maintenant la pression sur son lecteur, en l'obligeant à toujours vouloir connaître la suite des évènements.
– Quand je vous disais que j'étais bon public
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ocyaran
  01 février 2017
Bon roman SF de facture classique, écriture facile et agréable, en somme un récit d'exploration de la planète Vénus agrémenté d'une histoire de vendetta entre les personnages principaux…
J'ai pensé à « 20 000 lieues sous les mers » que j'ai adoré lorsque j'étais enfant et que je relis de temps en temps avec plaisir… ce bouquin-ci m'a fait le même effet… le microcosme du vaisseau spatial, la difficulté d'entente entre les caractères des personnages et la découverte d'un monde (imaginaire, certes, et qui date un peu - mais c'est un roman)…
Commenter  J’apprécie          00
Back
  23 août 2012
L'histoire est cousue de fil blanc. Les bases scientifiques sont moins présentes. Après "Mars" et "Retour sur Mars", ce roman est un ton en dessous.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
fnitterfnitter   15 juin 2012
(...) Je suis vivant! Je suis en train de faire quelque chose de réel, quelque chose qui n'a jamais été fait auparavant, quelque chose qui a de l'importance pour le devenir de l'humanité.
Une petite voix intérieure m'avertissait, sardonique : "Ce que tu fais va très probablement te tuer".
Une autre partie de mon esprit citait Shakespeare : "Nous devons une vie à Dieu... Celui qui la donne cette année est tranquille pour la suivante."
En d'autres termes, j'étais en train de devenir un peu cinglé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
fnitterfnitter   09 juin 2012
Le ciel ne dit mot, mais la terre entière s'enrichit sous son règne muet. Les hommes sont eux aussi touchés par la grâce du ciel, mais la plupart sont des créatures de façade. Il semble qu'ils soient nés l'âme vide et que leur essence provienne des objets et non pas d'eux-mêmes. Naître avec une telle vacuité à notre époque, maelström de bien et de mal, et cependant parvenir à maîtriser sa vie honorablement dans la course aux sommets de la renommée... Cet exploit est réservé aux phénix du genre humain, une tâche hors de portée du commun des mortels.
Ihara Saikaku
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
finitysendfinitysend   29 mars 2013
Qu'est-ce qui a fait de la Terre un paradis et de Vénus un enfer ?
Commenter  J’apprécie          200
ArnoTArnoT   14 novembre 2021
J’étais en retard et je le savais. Le problème sur la lune, c’est qu’on ne peut pas courir.
Commenter  J’apprécie          23

autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3806 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre