AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2755638575
Éditeur : Hugo et Compagnie (23/08/2018)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Griffin Shipley, propulsé à seulement 27 ans, chef de famille, (chargé de sa mère, de ses trois frères et soeurs et d'un grand père gâteux), se retrouve à la tête de la ferme familiale dont il hérite. Il s'attendait à tout sauf à tomber sur celle avec laquelle il avait partagé quelques soirées torrides à l'université. Audrey quant à elle, n'avait pas la moindre envie d'atterrir dans ce coin perdu du Vermont.
Pourtant ces deux- là vont se retrouver par hasard ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
Marlene_lmedml
  17 octobre 2018
J'étais hyper pressée de lire ce roman, qui est le premier opus de la saga [Le grand nord]. Il faut savoir que j'adore l'autrice et que j'ai été comblée de bonheur avec sa précédente saga [The Ivy Years] qui se déroule dans le milieu du hockey universitaire. Ici, dépaysement total, direction le Vermont ! Et mon dieu, que j'ai aimé découvrir cette région. J'ai trouvé que cela apporte tout le charme de l'histoire.
Il ne m'a pas fallu grand chose pour faire ce choix de lecture, simplement le nom de Sarina Bowen et le synopsis très intrigant ! J'avais envie d'être dépaysée, j'avais envie de découvrir un univers que je ne connais pas et qui est parfois sujet à des a priori infondés. Bref, j'avais envie de cette histoire, tout simplement.
Ici il est question de fermiers sexy… de la passion de notre héroïne pour la cuisine. Il est aussi question de famille, de loyauté et de seconde chance. Et tout cela dans une ambiance des plus singulières.
Audrey, notre héroïne, est missionnée par une grosse société de Boston pour démarcher les fermiers du Vermont, elle doit négocier l'achat de produits, ici de l'agriculture biologique à bas prix… Elle va se heurter à un Griffin mal luné qui va lui donner du fil à retordre… Car Audrey et Griffin ont un passif, court et intense, mais un passif tout de même.
Dans ce roman, Sarina Bowen aborde beaucoup de sujet. La notion de rêve à la part belle. Audrey rêve d'ouvrir un restaurant, la cuisine c'est sa passion, et même si elle n'a pas encore réussi à réaliser son rêve, elle se donne les moyens pour y arriver. Griffin quant à lui a dû mettre de côté ses rêves pour reprendre les rênes de la ferme familiale. Et s'il aime plus que tout son métier qui fait vivre toute sa famille, il ne peut s'empêcher d'imaginer qu'elle aurait été sa vie s'il avait continué le football. La notion de rêve est très bien représentée dans l'histoire, j'ai trouvé cela saisissant car nos héros se remettent en question, ils évaluent le champ des possibles et composent avec ce que la vie leur a donné.
Audrey est une héroïne passionnée, j'ai aimé cette jeune femme dès le début car elle se donne les moyens de réussir. Elle est généreuse et très touchante. La voir évoluer dans une cuisine est tout simplement magique, elle est dans son élément, elle rêve d'avoir un endroit où elle serait heureuse à faire la cuisine pour une grande famille comme celle de Griffin. Hélas, Audrey n'a jamais connu l'amour et la bienveillance. Tout ce qu'elle a, elle ne le doit qu'à elle même. Elle n'a pas toujours fait les bons choix dans la vie mais elle en assume toutes les conséquences. C'est une héroïne qui ne manque pas de piquant, elle est pleine de nuances et j'ai aimé sa façon d'évoluer. Griffin quant à lui est un peu le genre d'homme grognon que l'on aime au premier regard. Il a énormément de responsabilités et de pression… Audrey débarque à un moment inattendu et pas pour les bonnes raisons. Griffin va être mis à rude épreuve, il n'a jamais oublié cette jeune fille qu'il a eu si peu de temps à l'époque de l'université, pourtant, Audrey lui paraît différente. Griffin est un héros intéressant, j'aime bien les hommes bourrus, un peu nounours qui ont du mal à cacher leurs sentiments. Griffin est aussi passionné qu'Audrey, il est réfléchit et vraiment admirable. C'est un bosseur, une force de la nature, je suis rapidement tombé sous son charme en ayant tout de même envie de le secouer de temps en temps.
Dans ce premier opus, on rencontre de nombreux personnages. Tous plus sympathiques les uns que les autres. Tout d'abord, la famille de Griffin est géniale. Les membres qui la composent sont très attachants, ils s'entraident et s'aiment de la meilleure des façons. On fait aussi connaissance avec Jude et Zach, qui seront les héros des tomes suivants. Je peux déjà vous dire qu'ils ont énormément de potentiels, et que leurs histoires s'annoncent intenses.
L'intrigue est prenante, dès les premières lignes, je me suis sentie à l'aise avec l'environnement. La bienveillance qui se dégage de l'histoire. Les interactions entre les personnages sont réconfortantes, j'ai aimé le fond profondément positif de l'histoire. Je ne peux pas dire que j'ai été surprise par le dénouement de l'histoire et pourtant j'en ressors comblée. C'est le genre de roman que l'on lit au coin du feu, un moment cocooning hors du temps. Sarina Bowen n'a pas omis le côté sérieux à son histoire, elle nous démontre aisément les difficultés que les fermiers rencontrent. C'est saisissant de se rendre compte de tout ce qu'ils doivent surmonter pour continuer de faire perdurer leur agriculture. On ne se rend pas forcément de tout le travail qu'il y a derrière lorsque l'on va chercher ses fruits et légumes, son lait et sa viande. Ce roman m'a permis d'ouvrir les yeux sur le monde agricole, pas que je m'y sois jamais intéressée… mais je pense que l'on oublie facilement d'où proviennent les choses que l'on mange. La passion de Griffin pour ses pommiers est touchantes, j'avoue que j'ai une furieuse envie de découvrir le Vermont. Sarina Bowen a su nous décrire les paysages avec passion. Son écriture est très imagée, j'ai pu me transporter là-bas sans aucune difficulté.
La romance est assez classique mais là encore j'ai tellement aimé Audrey et Griffin que j'ai trouvé l'histoire d'amour hyper addictive. Il faut dire que Sarina Bowen a su mettre en scène ses deux héros, sans se précipiter, en tenant compte de leur passif et de leurs différences. Elle a aussi mis en dualité la vie rurale et la vie urbaine. Les valeurs familiales sont mis en lumière et j'avoue que cela a joué dans le fait que j'apprécie autant ce roman. L'autrice vous réserve aussi des moments sexy qui m'ont donné envie d'acheter un déguisement de fermier à mon homme… Pas sûre qu'il accepte de jouer le jeu ^^
En bref, une très belle découverte du Vermont et de ses richesses. Audrey et Griffin forment un couple adorable et j'ai aimé chaque page de ce roman, le dégustant lentement comme un bon verre de cidre de la cuvée spéciale de Griffin 🙂 Je suis tombée en amour de tous les personnages ainsi que de l'ambiance bienveillante du récit. Une chose est sûre, je vais me jeter sur la suite qui se consacre au personnage de Jude, dès sa sortie.

Lien : http://www.lmedml.fr/2018/09..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Beli_LivreSaVie
  13 septembre 2018
Un roman de Sarina Bowen, je n'y résiste pas depuis que je l'ai découvert avec sa série The Ivy Years ! Cette nouvelle série nous avait été dévoilée lors du Festival New Romance 2017, avec la présence de l'auteure et un petit aperçu de ce premier tome et depuis j'attendais cette sortie avec impatience. L'idée d'embarquer pour un voyage dans les contrées américaines me tentait d'autant plus et ce roman a répondu à mes attentes, je m'y suis régalée et ce dans tous les sens du terme.
Sarina Bowen nous présente ses personnages à travers une double narration : celle de son personnage féminin, Audrey, une citadine qui tente de percer dans le milieu de la gastronomie et Griffin, un fermier qui gère l'entreprise familiale depuis le décès de son père. Vu ainsi, tout les oppose, leurs milieux déjà, la ville et la campagne sont à l'opposé l'un de l'autre. Leur façon de vivre aussi, toujours à cent à l'heure pour l'un et l'autre oui, mais de bien différentes façons. Ce sont des points importants car les personnages eux-même ont bien conscience de ces différences et elles mettront un frein certain au type de relation possible entre eux.
Audrey vient d'une famille aisée, elle a toujours eu une vie facile avec tout à portée de main. Plutôt fêtarde, profitant de la vie étudiante et ne portant que peu d'intérêt aux études, elle a tout alors de la jeune femme qui ne s'implique pas dans ce qu'elle fait. Mais tout change quand elle brave l'autorité maternelle et après avoir été exclue deux fois d'universités différentes, elle décide de se lancer dans ce qu'elle veut faire depuis toujours : la cuisine. Elle se retrouve alors à la rue, sans plus aucune aide financière de sa mère, elle va devoir se débrouiller seule. Elle ne se laisse pas démonter et elle passera des années à se battre pour réussir, elle arrive sur la fin d'une longue période de sacrifices où elle va peut être enfin pouvoir mener son rêve à terme : avoir son restaurant. Pour cela, elle doit mener à bien une mission chez les producteurs du Vermont et obtenir des prix compétitifs pour l'entreprise pour laquelle elle travaille.
De son côté, Griffin est un roc pour sa famille. Quand son père décède subitement, il abandonne tous ses projets de carrière sportive pour venir gérer l'affaire familiale. Il a toujours été ambitieux et n'a jamais eu de cesse que de réussir ce qu'il entreprenait malgré les obstacles qu'ils soient d'ordre financiers ou autres encore. Ce sacrifice qu'il fait pour sa famille lui coûte certes mais il va toutefois oeuvrer et exercer un métier qui lui plait et dans un environnement qui lui convient. Sa famille a une exploitation qu'il aimerait développer, surtout du côté de la récolte des pommes qui leur permet de faire une belle production de cidre. Nous découvrons ce personnage, entouré de sa famille : mère, frères et soeur, ainsi que de fidèles amis avec qui il travaille chaque jour. Il est celui sur qui tout le monde compte et cela lui met une pression supplémentaire pour ne rien rater de ce qu'il entreprend.
Voilà donc, cela se confirme deux personnages bien différents l'un de l'autre. C'est lors de sa mission qu'Audrey va être amenée à aller sur l'exploitation de Griffin. C'est à ce moment-là, qu'ils se rendent compte qu'ils se connaissent et les souvenirs remontent à la surface. Griffin se braque de suite contre elle et leurs retrouvailles sont tendues, mettant à mal la mission d'Audrey, qui va se retrouver en bien mauvaise posture. Ce que j'ai grandement apprécié dans cette romance, c'est que l'auteure nous permet de découvrir ces deux personnages, chacun dans leur univers, nous en apprenons alors beaucoup sur eux : que se soit leur passé, leur présent, leurs ambitions et tous ce qu'ils ont pu traversé, tout comme les enjeux des décisions qu'ils prennent au moment du récit. Sarina Bowen nous expose ses personnages afin que nous puissions bien les connaitre et cela fonctionne bien car on s'y attache et c'est très plaisant de les découvrir. Au delà de cette introspection de leur personnalité, ils vont passé beaucoup de moments à deux, quand Audrey sera à la ferme pour son travail et là, malgré leurs différences, ils seront bien ensemble.
Cet endroit a un effet bénéfique sur toute personne s'y trouvant, c'est apaisant tout en étant stimulant quand on constate qu'il y a toujours quelque chose à faire. J'ai adoré y passer du temps à travers tous ces personnages. Ils oeuvrent à plusieurs pour que cela tourne et chacun a sa place et chacun sait se rendre utile et indispensable pour que cela fonctionne. Audrey, bien que citadine, s'épanouit au contact des autres et aussi lorsqu'elle découvre tous les bienfaits que la nature offre. La voir s'extasier sur les ressources alimentaires que produit la ferme est très exaltant, elle est pétillante d'envies d'expérimentations. Elle va petit à petit trouver sa place, sans s'imposer mais avec toujours beaucoup de respect et bien que celle-ci ne soit pas réellement définie, chacun sait qu'elle est faite pour Griffin, mis à part les concernés. Nous avons là deux personnages que l'on apprend à aimer au fil des pages, nous les découvrons au delà de l'image qu'ils donnent, parfois bien loin de la réalité de leur personnalité. J'ai grandement apprécié la personnalité d'Audrey, qui n'a pas peur d'être honnête même si cela peut lui porter quelques préjudices parfois. Griffin m'a complètement fait craquer, c'est le mâle alpha, celui qui gère tout. Il en impose et dégage un sex-appeal terrible, au delà de ce physique imposant, c'est aussi un homme très appréciable, aux valeurs familiales fortes.
Une lecture qui déborde de testostérone et qui a complètement répondu à mes attentes : je voulais de beaux espaces, un esprit familiale conviviale, des personnages attachants et sexy. Je me suis régalée et toutes ces références culinaires m'ont fait envie, j'ai eu l'impression de me délecter de la moindre petite recette. Faim de cuisine et bien d'autres moments avec la plume de Sarina Bowen qui nous offre des moments torrides et où l'intimité de ses personnages débordent de sensualité. Comment ne pas craquer ? Impossible, de mon côté, j'ai adoré lire cette relation qui s'installe entre ces deux personnages, qui tentent chacun au mieux de vivre leur vie malgré les obstacles qui s'accumulent sur leur chemin.
Elle a su nous attirer avec un Griffin beau, sexy, attirant comme tout et elle a éveillé notre curiosité avec ses personnages secondaires, des hommes qui s'imposent pas leur physique et qui intriguent par leur vécu et par leurs réactions. Déjà que j'ai apprécié ce premier tome, sans savoir à quoi m'attendre, je suis d'autant plus curieuse de découvrir les deux prochains, que je m'empresserai de dévorer dès que je les aurais. Une série gourmande en bien des points !
Un petit mot sur les couvertures de cette série, qui d'un premier abord ne m'ont pas forcément plu d'emblée. Mais en lisant ce premier tome, j'ai tout de suite identifier les personnages à leur image proposée sur les couvertures, et du coup, je les trouve bien imageant l'univers et les personnages de cette série le Grand Nord !
Lien : http://www.livresavie.com/le..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Sourisetdeslivres
  06 septembre 2018
Cette chronique ne sera pas aussi enthousiaste que je l'aurais imaginé au départ. J'attendais vraiment beaucoup la sortie de la saga de Sarina Bowen (j'ai déjà sa saga The Ivy Years et celle qu'elle a coécrite avec Elle Kennedy).
Ce n'est pas une totale déception, mais c'est une lecture moyenne pour ma part. Je vais tenter de t'expliquer pourquoi je suis déçue.
Les personnages de ce premier tome sont Griffin et Audrey, nous allons les suivre de juillet à novembre.
Audrey rêve d'ouvrir un jour un restaurant où elle sera la chef de cuisine, cuisiner la passionne.
En attendant de se faire un nom, elle travaille pour Boston Premier Group ou BPG, un groupe qui possède plusieurs restaurants notamment à Boston où elle vit.
Son nouveau boulot et sa dernière chance de faire ses preuves après avoir accumulé plusieurs (grosses) erreurs est d'aller dans le Vermont rencontrer des agriculteurs afin de faire des achats de produits locaux et éthiques pour faire progresser « La ferme à la table ».
Par un concours de circonstances, la première ferme où elle est obligée de s'arrêter est celle de Griffin Shipley, producteur de pommes et de cidres.
Audrey et Griffin se connaissent déjà intimement, non pas qu'ils ont eu une histoire d'amour, mais disons qu'ils ont passé deux nuits de bons temps.
Si Audrey est bien décidée à mener à bien sa mission et trouver les meilleurs produits au prix le plus bas et satisfaire ainsi ses patrons Griffin, lui ne veut pas faire de concession.
Il connaît la valeur de ses cultures.
Ces deux-là arriveront-ils à se mettre d'accord et peut-être s'accorder une seconde chance ?
Les tensions existantes entre eux s'apaiseront-elles ?
Arriveront-ils à bâtir une relation durable ?
Si je suis déçue, c'est que pour moi, à la fois les choses avancent trop vite entre les héros et surtout trop facilement et à la fois j'ai trouvé la lecture lente, voire monotone. Un suspens inexistant, tout coule de source je n'ai pas été surprise ou étonnée; par contre j'ai beaucoup appris sur la culture des pommes biologiques et sur l'histoire du cidre
Je n'ai pas non plus ressenti d'émotion pour l'histoire de Griff et Audrey, c'est ce que j'attends le plus dans une romance.
J'ai aimé les personnages, ce n'est pas le souci.
Audrey m'a fait rire, j'aime son entêtement comme j'ai aimé Griffin et son côté très protecteur envers sa famille, son côté bougon et têtu, lui aussi, mon problème c'est que dans une romance j'ai besoin de ressentir un frisson, avoir au moins un sourire niais, craindre pour le coeur des personnages, mais je n'ai rien ressenti de tout ça.
Je n'ai même pas trouvé les scènes de sexe très sexy. Plutôt banale, je dirais même.
Je sais, je suis dure avec ce livre, mais je suis aussi honnête avec toi.
Je n'ai pas que des critiques à émettre, rassure-toi.
Si je ne suis pas tombée amoureuse du couple de cet opus, je suis par contre tombée amoureuse de la région du Massachusetts : le Vermont et de la famille tout entière de Griffin.
Une famille soudée, ils vivent tous ensemble à la ferme, Griffin est le chef de famille depuis le décès de son père.
Il gère le domaine et s'inquiète beaucoup pour l'avenir de ses frères et soeurs plus jeunes que lui et encore aux études.
Je me suis très fortement attachée à Ruth, sa mère, à Dylan, Kyle, Zach, May, Jude, je me sentais trop bien dans cette cuisine où tous se rassemblent à l'heure des repas dans une joyeuse pagaille.
Je ne vais pas trop te parler des personnages secondaires puisque je pense qu'ils vont intervenir dans les prochains tomes.
Outre la romance ; Sarina Bowen aborde des causes qui me tiennent à coeur comme le respect de la nature et l'éthique dans les cultures (par contre si tu le lis la scène où le cochon est tué et découpé ensuite elle m'a dégoûtée et je ne la trouve pas cohérente avec l'éthique de Griffin, mais bon passons c'est un détail ça). Sarina Bowen parle aussi très bien du métierexigent et difficile de fermier ou agriculteur, mes grands-parents l'étaient, je sais donc à quels soucis ils sont confrontés, tributaires de ce que le temps va leur apporter ou non, dans ce métier c'est la nature qui dirige.
J'ai aussi aimé le sujet de la relation difficile, quasi inexistante entre Audrey et sa mère, une businesswoman très féministe qui ne comprend vraiment pas ce que sa fille peut aimer dans la cuisine.
D'autres thèmes sont évoqués, mais encore une fois je ne dis rien, car ils concernent des personnages secondaires que je ne serais pas étonnée de retrouver, des sujets traités alors, je l'espère,plus en profondeur.
Le dernier aspect qui m'a déçue, c'est la fin.
Un final que j'ai trouvé trop abrupte, il ne m'aura pas mis les papillons dans le coeur ni étonnée, un épilogue aurait été le bienvenu, il me reste un petit goût amer (sans mauvais jeu de mots), un goût de trop peu.
En bref :
Une lecture légère idéale pour cet automne.
Un couple mignon, mais qui ne m'aura pas ravi le coeur ni fait rêver par contre une région qui m'a, elle, conquise tout comme la famille Shipley.
Pour une fois, une romance qui se passe dans la campagne, c'est rare,cela me plait beaucoup.
Dommage pour les aspects négatifs, je me répète : ce n'est pas un mauvais roman, il n'a juste pas comblé mes espérances, je n'ai pas ressenti d'émotion, Audrey et Griffin ne m'ont pas fait du tout vibrer.
Je lirai malgré tout la suite, car j'aime toujours l'auteure et que les opus suivants me charmeront peut-être davantage.
Est-ce que j'en attendais trop ? C'est fort possible.
Est-ce que je deviens plus exigeante ou lassée par des romans aux mêmes schémas ? C'est probable aussi, je ne le nierai pas.
Il plaira, je n'en doute pas, il trouvera son public, mais pas si tu recherches les belles et fortes émotions ni si tu attends du suspens, des rebondissements et des retournements de situation.
Un roman assez « plat » dans l'ensemble.
Je lui mettrais la note finale de 3/5 pour la tribu Shipley, les produits bios mis à l'honneur, les personnages secondaires et la région que je rêve de visiter maintenant.
Lien : http://unesourisetdeslivres...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LaFouineuse
  30 août 2018
Je suis là devant mon ordi, et j'ai un de ces sourires aux lèvres, c'est un truc de dingue :D
Je suis fan de Sarina Bowen depuis octobre 2016, lors de la sortie de Notre Année Trouble (The Ivy Years #1). Depuis, à chaque nouveau roman je me jette dessus.. Je n'ai donc pas fait exception à la règle, en dévorant ce tout premier tome le soir même où je l'ai reçu dans ma boîte aux lettres ! Je l'ai dévoré en quelques heures seulement. Ça faisait pourtant longtemps que je n'avais pas passé une nuit à lire, mais l'histoire de Audrey et Griffin étant tellement pétillante et addictive, je n'ai pas vu les pages défiler. Pourtant, je venais de passer 2 nuits d'insomnie, je ne m'en pensais franchement pas capable.
Bref, venons-en à l'histoire.
Audrey travaille dans une boîte sans réel plaisir. Son but ultime : ouvrir son propre restaurant.. Comme sa mère lui a coupé les vivres, elle se fait violence pour mettre toutes les chances de son côté, au point d'accepter de se rendre dans le Vermont, pour partir à la rencontre de plusieurs fermiers et négocier des produits pour la chaîne de restaurants de ses patrons.
Premier point que j'ai adoré d'ailleurs : le monde de l'agriculture.. Il faut savoir que j'ai passé toute mon enfance à la campagne, mon père travaillait à la ferme, et c'est donc le sourire aux lèvres que mes souvenirs d'antan sont remontés à la surface tout en douceur.. et un peu moins quan-même, lorsque la scène du cochon est arrivée xD (d'ailleurs, mieux vaut prévenir je pense, les gens végétariens et végans, quelques pages pourraient peut-être vous choquer).. Mais bon, mis à part ça, j'ai trouvé tout le côté commercial, les négociations, les problèmes agriculteur/commerciaux très bien traités.
Pour en revenir à l'histoire, c'est sans réelle surprise qu'Audrey va se retrouver nez-à-nez avec Griffin, un ancien "coup d'un soir" qu'elle avait rencontré quelques années plus tôt, à la FAC.

Griffin, lui, est à la tête d'une ferme depuis la mort de son père. Il a à sa charge sa mère, son grand-père et 3 frère et soeurs. Il a de la peine à tout gérer, mais il y arrive comme un chef, tout en gardant un objectif : réussir à tenir pour payer les études de ses frères et soeur. Il ne s'accorde donc aucun répis, et pour lui, penser aux femmes, c'est hors de question.. Travailler à la ferme, penser à l'évolution prend tout son temps.. Mais en même temps, il n'a jamais vraiment oublié Audrey... d'ailleurs, lorsqu'on apprend comment s'est déroulé leur rencontre, je dois bien vous avouer que j'ai été bouleversée et j'avais vraiment de la peine pour ces 2 personnages qui auraient mérité depuis le début de vivre ensemble...
L'écriture de Sarina Bowen est toujours addictive, c'est donc sans mal que je me suis immédiatement cru dans le Vermont. Très vite j'ai souri, et ce sourire, je l'ai gardé jusqu'à la dernière page. le résumé me faisait déjà penser à mon gros coup de coeur "La danse hésitante des flocons de neige" de Sarah Morgan.. Mais c'était encore mieux, car ici ce sont les personnages qui racontent leur histoire, ce n'est pas écrit à la 3è personne. de plus, nous avons les 2 points de vue de nos protagoniste.. J'ai donc encore plus aimé connaître leurs pensées et leurs doutes, vivre aussi en même temps qu'eux l'évolution de leurs sentiments.
Ce que j'ai aussi adoré, c'est toutes les descriptions.. J'avais l'impression d'y être.. Pire encore, j'avais ENVIE d'être avec eux, voire même d'être à la place de Audrey.. C'est le genre de femme qui me fait craquer, son caractère, son répondant, son côté capricieux et têtu, c'était parfait.
Griffin quant à lui, m'a fait rire à plusieurs reprises.. Avec ses airs d'homme grincheux, c'était tellement plaisant de le voir s'adoucir..
Sa famille m'a aussi beaucoup plu, même si j'aurais aimé que son grand-père soit plus présent, j'ai adoré la mère de Griffin, et ses petites attentions pour Audrey.. Sa soeur aussi, et ses amis.
En résumé, j'ai tout adoré, et j'ai encore la tête dans le Vermont, alors que ça fait plusieurs jours que j'ai terminé ma lecture. en fait, je peux dire que c'est un coup de coeur pour moi : ça faisait des lustres qu'un roman ne m'avait pas fait passer une quasi nuit blanche, et d'ailleurs, une fois la dernière page tournée, j'avais déjà envie de me jeter sur le tome 2.. malheureusement, et heureusement aussi, il va falloir attendre Octobre pour le découvrir..
Une chose est sûre, j'ai encore plus hâte d'être au Festival New Romance le 19 Octobre, pour aller dire à Sarina bowen à quel point j'adore ses histoires. Franchement, je suis FAN !
Lien : http://lafouinotheque.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KingdomOfWords
  05 octobre 2018
La dernière personne que Griffin Shipley s'attendait à trouver coincé dans le fossé de son chemin de campagne, dans le Vermont, est bien son ancien coup d'un soir, avec qui il a partagé cinq ans plus tôt quelques nuits assez torrides. Mais c'était il y a une éternité.
A vingt-sept ans, Griff est maintenant le patriarche par défaut de la ferme familiale. Et même avec ses larges épaules il peine à soutenir sa mère, ses trois frères et soeurs et un grand-père un peu gâteux. Il n'a pas le temps pour la membre d'une sororité qui veut acheter ses récoltes à moitié prix.
Le Vermont n'a jamais été sur les plans de voyage d'Audrey Kudder. Griff Shippley non plus. Mais elle a besoin d'une seconde chance avec le groupe de restaurant qui l'emploie. D'accord – une cinquième chance. Et elle n'a pas besoin qu'un fermier bien trop sexy ne se mette en travers de son chemin.
Ils sont adversaires. Ils attendent tous les deux des choses très différentes de la vie. Dommage que leur alchimie soit aussi brûlante que la sauce secrète d'enchiladas, d'Audrey, et peut-être plus encore…
J'ai aimé découvrir Sarina BOWEN dans une série extrêmement différente de « The Ivy Years ». Cette fois les personnages principaux sont adultes et ont quitté les bancs de l'université depuis bien longtemps. Mais cela ne m'a pas empêché d'apprécier ce nouvel univers ainsi que les personnages décrit dans ce roman. J'ai particulièrement aimé Griffin, qui semble être un homme dur et un peu arrogant au début mais qui cache un coeur d'or. Il est prêt à tout pour sa famille et se tue à la tâche depuis cinq ans pour maintenir à flot la ferme familiale après le décès de son père. C'est pour cela qu'il est sous le choc quand Audrey débarque à nouveau dans sa vie, sans prévenir. Ce rappel, d'un passé désormais révolu, le perturbe plus que de raison et cela joue sur son comportement vis à vis de la jeune femme. Audrey, quant à elle, est sur la corde raide au niveau de son travail. Son patron lui a accordé une dernière chance et l'a envoyé pour une tâche plutôt difficile dans le Vermont. Elle est prête à tout pour garder ce job qui pourrait bien lui permettre de réaliser son rêve. Seulement le fait de revoir Griff, va mettre tout cela en péril, d'autant plus qu'elle ne sait comment réagir face à lui et à son comportement peu accueillant. Mais si Griffin n'est pas enchanté d'avoir Audrey à la ferme, ce n'est pas le cas du reste de sa famille qui semble acceuillir la jeune femme à bras ouverts… Et ils ne sont pas aidé puisque l'alchimie qui existait entre eux cinq ans plus tôt semble être de nouveau présente et peut-être même plus qu'autrefois…
J'ai aimé la relation entre Audrey et Griffin. Tous les deux tentent comme ils peuvent de garder leurs distances mais ce n'est pas si simple. Ils ont tous les deux des caractères assez différents. Griffin est habitué à diriger et à prendre des décisions, pas toujours simple, tandis qu'Audrey a toujours eu l'habitude de faire ce qu'elle pouvait pour satisfaire son entourage, notamment sa mère, sans jamais vraiment y parvenir. Malgré ses différences, on sent qu'il y a une forte connexion entre eux et leurs situations précaires personnelles va les amener petit à petit à davantage se rapprocher. Ce qui m'a énormément plu, c'est la notion d'entraide qui est mise en avant dans ce livre et l'atmopshère familiale qui existe chez les Shipley. Cela apporte une ambiance que j'ai adoré tout au long du livre. On sent que Griff est prêt à tout pour sa famille et que malgré les disputes et les aléas, sa mère et ses frères et soeurs sont là pour le soutenir. J'ai aussi apprécié me retrouver dans l'univers des petites fermes, un peu à l'ancienne, qui sont bien loin des grandes villes et des grosses industries et se basent donc sur un système de coopération plutôt développé que j'ai aimé découvrir. J'ai grandi au contact de la nature et dans un milieu plutôt agricole puisque je passais toute mes vacances à la campagne et j'ai donc eu l'impression de me retrouver plusieurs années en arrière, et j'ai trouvé ce qui était décrit dans ce premier tome, assez proche de la réalité. J'ai eu l'impression que l'autrice défendait ces petites entreprises qui faisaient tout pour garder la tête haute et qui essayaient de proposer des produits sains et respectueux de l'environnement, ce que je trouve plutôt sympa comme démarche. L'histoire en elle-même m'a aussi beaucoup plue et j'ai été touchée à de nombreuses reprises au cours de ma lecture. Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants que les principaux et ils apportent chacun un petit quelque chose. J'ai d'ailleurs hâte d'en découvrir plus sur certains d'entre eux puisque les livres suivants sont centrés sur des personnages que l'on a croisé. le prochain va porter sur Jude, un des travailleurs de la ferme, qui m'intrigue énormément et que j'ai envie de mieux connaître. Je pense me plonger très bientôt dans le tome qui lui est consacré (et qui vient tout juste de sortir en français si cela vous intéresse).
Pour résumé, j'apprécie toujours autant les romans de Sarina BOWEN. Elle sait construire des personnages et un univers de façon réaliste tout en abordant des sujets importants et actuels. Sa plume est toujours aussi plaisante à lire et je ne peux que recommander cette saga, tout comme celle de « The Ivy Years ».
Lien : https://kingdomofwordsblog.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Ninie067Ninie067   22 octobre 2018
– Griffin ?

Face à moi, ma mère assise à la grande table de ferme, tandis que je termine de mâcher la dernière bouchée de son bacon fumé au bois de pommier. Mon ouvrier agricole et moi avons déjà englouti les omelettes au cheddar du Vermont ainsi que le pain fait maison, tartiné avec le beurre que nous donnent nos vaches.

Ce petit déjeuner a été merveilleux, mais ce que ma mère va nous dire va tout gâcher.

– Je vous ai trouvé un nouveau saisonnier.

– C’est vrai ? je réponds, figé, la tasse de café arrêtée à mi-chemin entre la table et mes lèvres.

– C’est vrai… Et il commence aujourd’hui.

– Tu te moques de moi ?

Nous sommes toujours trop peu nombreux à cette période de l’année où l’herbe pousse si vite qu’on peut presque la voir se coucher au sol, et où les insectes mènent une lutte acharnée contre les pommiers.

Il est à peine neuf heures et nous sommes déjà tous deux au travail depuis un bail. On commence à l’aube avec la traite des vaches, réparties par dizaines dans deux étables. Arrive ensuite le moment tant attendu du petit déjeuner que nous prenons à la maison, mais toute bonne chose a une fin. Pendant les huit prochaines heures, nous allons nous attaquer à une série de travaux et de réparations longs comme le bras.

C’est pourquoi l’annonce que maman vient de faire résonne en moi comme une symphonie. Je finis par poser ma tasse sur la table en cherchant son regard.

Ce n’est qu’en voyant son air gêné que je m’inquiète. J’ai le sentiment que, peut-être, je ne vais pas vraiment apprécier notre nouvelle recrue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   17 octobre 2018
Mardi, me voilà de retour à la ferme Shipley. Ces quelques jours sans le voir ne m’empêchent pas d’avoir la langue qui pend en me garant devant la cidrerie. Griff et ses garçons sont tous là, torse nu à empiler des cageots de pommes. Aussi loin que mes yeux peuvent voir, il y a des pommes, des biceps saillants et des pectoraux parfaitement dessinés. Zach est le seul qui, en me voyant sortir de la voiture, attrape une chemise pour se couvrir. Jude, qui au passage est tatoué sur tout le torse, m’ignore. Kyle, qui est lui accroupi, me fait un clin d’œil. Frimeur…

Et je ne sais même pas comme Griff a réagi, car je me fais violence pour ne pas le fixer, lui et ses tablettes de chocolat qui descendent jusqu’à son…

Merde. Je suis une femme d’affaires catastrophique. Déshabiller mentalement son vendeur, c’est interdit… Non ?

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   17 octobre 2018
La saveur de la bouche d’Audrey Kidder me fait perdre la tête à chaque fois. Occupé à lui manger la bouche, là juste en face du Mountain Goat, j’arrête de m’en défendre.

Je ne sais pas pourquoi cette petite femme fougueuse a un effet si ravageur sur moi.

Peut-être bien que je ne le saurais jamais. tout ce que je sais, c’est qu’elle m’excite comme aucune autre. Je la veux de toutes les manières dont un homme peut vouloir une femme. Je la veux dans mon lit, sous moi. Je la veux contre ce mur.

Je la veux même assise à côté de moi quand je vais au marché, à pinailler sur tout ce que je dis. Et je la veux dans ma cuisine, à flâner, à ajouter des cerises dans la sauce Barbecue et à papoter avec mes sœurs.

Putain, je suis foutu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
leslecturessucreesleslecturessucrees   05 décembre 2018
" Cuisiner, c'est comme aimer. On devrait le faire en s'abandonnant complètement ou ne pas le faire du tout." Harriet Van Horne.
Commenter  J’apprécie          30
Marlene_lmedmlMarlene_lmedml   17 octobre 2018
Et c’est reparti pour un tour. Je ne suis pas plus capable de résister à Griff Shipley que Homer Simpson à un beignet. Ce que ce garçon me fait ressentir, rien qu’en effleurant ma main est probablement illégal dans plusieurs Etats.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Sarina Bowen (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarina Bowen
L'amour au travail : vaste sujet n'est-ce pas ? C'est ce à quoi s'attaque justement Sarina Bowen dans le Grand Nord !
Suivez-nous sur les réseaux sociaux ! - Instagram : https://www.instagram.com/hugonewromance - Facebook : https://www.facebook.com/HugoNewRomance/ - Twitter : https://twitter.com/HugoNewRomance - Snapchat : @HugoNewRomance
Si vous avez aimé cette vidéo, n?hésitez pas à vous abonner et mettre un petit pouce bleu, ça fait toujours plaisir ! #MissNewRomance
autres livres classés : grand nordVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les nourritures livresques : la cuisine dans la littérature

Qui est l'auteur de la célèbre scène où le personnage principal est assailli de souvenirs après avoir mangé une madeleine ?

Emile Zola
Marcel Proust
Gustave Flaubert
Balzac

10 questions
298 lecteurs ont répondu
Thèmes : gastronomie , littérature , cuisineCréer un quiz sur ce livre
.. ..