AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
Son espionne royale tome 4 sur 10

Blandine Longre (Traducteur)
EAN : 978B085WGKWJ8
360 pages
Robert Laffont (02/07/2020)
4.11/5   98 notes
Résumé :
Londres, 1932.
La reine demande à Georgie de s'acquitter d'une tâche bien délicate : représenter la famille royale lors du mariage de la princesse de Roumanie et du prince de Bulgarie, qui aura lieu en Transylvanie dans le fameux château de Bran. Georgie accepte avec plaisir, d'autant que la mariée se trouve être une ancienne camarade d'école.
Mais le château est lugubre, l'atmosphère de la région, berceau de toutes les légendes de vampires, macabre. E... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
4,11

sur 98 notes
5
8 avis
4
18 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis

fnitter
  17 juillet 2021
Gorgie est envoyée en Transylvanie représenter la famille royale à un mariage d'une ancienne camarade d'école. Demoiselle d'honneur, bonjour le guet apens oui.
On en change pas une équipe qui gagne. Belinda est de la partie, Darcy aussi. Il y a même maman.
On surfe donc sur ce qui a fait le succès de la série, mais mon léger agacement du tome précédent est en train de se transformer gros déplaisir, il est franchement temps que l'histoire évolue, parce que sincèrement on tourne en rond là. On sera au moins débarrassé de face de poisson ?
On m'a dit qu'effectivement ce tome n'était pas le meilleur et que cela s'améliorait ensuite, dont acte pour la lecture du tome suivant. Mais la série est désormais en sursis dans ma PAL.
Commenter  J’apprécie          653
iris29
  16 décembre 2020
A peine refermé le tome 3 que me voilà partie, avec le 4, loin, en Roumanie, assister à un mariage princier en compagnie de Lady Georgiana, arrière petite-fille de la reine Victoria, s'il vous plaît...
Officiellement chargée de représenter la famille royale qui n'a pas envie de se cailler les miches dans un château glacial, Georgie accomplit son devoir vaillamment , y voyant l'occasion de faire enfin trois repas par jour..., sans se douter qu'on l'envoie au château de Bram, pour trouver un mari parmi toutes ces têtes couronnées - c'est qu'elle se fait vieille ( 22 printemps ).... Mais , un empoisonnement vient gâcher la fête et les retrouvailles entre notre Lady et une ancienne amie de pensionnat, qui a bien changé , et qui est désormais la splendide future mariée. N'écoutant que son courage, qui est grand si l'on compte les créatures escaladant les murs, les yeux de bestioles qui brillent dans la nuit, les canines de certains invités, Georgie va contribuer avec classe et distinction , à la résolution de l'enquête .
Un tome qui tranche par rapport aux autres, car l'auteur met le cap vers un autre pays, glacial, hostile, les choses avancent (un peu...) entre Georgie et Darcy, et un autre personnage fait son apparition...
Vite, le tome 5 !!!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
LePamplemousse
  23 décembre 2020
Lady Georgiana of Glen Garry and Rannoch est l'arrière petite fille de la reine Victoria.
Mais sa famille est sans le sou et Georgie a bien du mal à manger à sa faim tous les jours.
Aussi, quand la reine en personne lui demande de représenter la famille royale lors d'un mariage en Transylvanie, elle accepte aussitôt, elle sera ainsi logée, nourrie et chauffée durant quelques temps.
Et il se trouve que la mariée est une ancienne camarade d'école, les festivités s'annoncent donc plutôt agréables, du moins jusqu'à ce qu'un invité soit assassiné !
Georgie va bien entendu mettre son nez dans cette histoire et s'attirer bien des ennuis.
J'ai beaucoup aimé cette aventure qui se déroule dans un vieux château lugubre et isolé en Transylvanie, berceau de bien des légendes, entre les loups-garous et les vampires.
Georgie est une jeune femme indépendante et ça fait du bien de constater que toutes les jeune filles ne rêvent pas que de se marier et de fonder une famille, certaines ont d'autres désirs et ont surtout envie de faire fonctionner leur cervelle.
Un roman léger, distrayant et qui m'a fait sourire plus d'une fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          273
Caro17
  16 juillet 2022
J'ai beaucoup aimé ce tome 4 et je pense que c'est un de mes préférés pour le moment ! J'ai beaucoup ri en suivant les aventures de Georgie qui essaie de rester rationnelle face à une atmosphère angoissante quelque peu surnaturelle dans un décor propice aux événements étranges : la Transylvanie et ses légendes, et le château de Bran qui est celui du prince « Vlad l'empaleur » qui a inspiré le personnage du comte Dracula.
J'ai également beaucoup aimé le personnage de Queenie, sans filtre et maladroite mais qui essaie de bien faire.
C'est vraiment une série plaisante à lire et je sais que je vais passer un bon moment en compagnie de personnages qui sont devenus familiers.
Commenter  J’apprécie          100
PedroPanRabbit
  02 mars 2021

Après un troisième opus qui avait gagné en qualité, autant dire que ce tome fraîchement arrivé chez nous était attendu au tournant! le premier tiers, fidèle aux codes de la série, permet une fois encore de poser le décor et de faire entrer tour à tour les personnages de l'histoire. On y retrouve avec plaisir Darcy O'Mara, que les activités probablement liées aux services secrets rendent de plus en plus intéressant au-delà de son idylle avec Georgie, même si on s'amuse franchement de voir ces deux-là batifoler de plus en plus, quitte à créer de vrais scandales.
On sent rapidement que l'auteure est certainement une admiratrice du "Dracula" de Bram Stoker, tant l'oeuvre s'invite voire s'impose dans l'intrigue de ce quatrième tome. C'est peut-être même en hommage à ce chef-d'oeuvre de la littérature de l'horreur que Rhys Bowen a tenu à écrire ce roman. Dès lors, il faut justifier le déplacement en Europe de l'Est, ce qu'elle parvient à expliquer de façon assez crédible avec cette histoire de mariage princier. Avant même que l'héroïne n'arrive sur place, l'écrivaine amène dans les discussion la légende du vampire pour préparer le terrain... vampire que l'on guette à la moindre page dès que la jeune lady pose son premier pied en Transylvanie : les paysans brandissant des croix à tout bout de champs, le château de Bran (qui a appartenu au vrai Dracula), une silhouette drapée dans une cape qui grimpe sur le mur de la bâtisse en pleine nuit... voilà qui sonne un peu trop "Bram Stoker". L'affluence de référence est un peu too much, là où de simples suggestions auraient peut-être été suffisantes mais reconnaissons que le château offre un décor de choix, propice aux intrigues et que cette lecture donne furieusement envie de visiter!
Heureusement, le mariage princier reprend vite la place centrale de l'histoire et, une fois le meurtre survenu, l'enquête est fort bien écrite et rondement menée. L'auteure, en évoquant les guerres de territoires et conflits politiques des pays de l'Est à cette époque, montre une fois encore qu'au-delà de la légèreté de cette série, elle continue de reconstituer un contexte toujours nourri de nombreuses recherches qui donnent du corps au roman. On apprécie de voir Georgie mise en avant par Darcy pour participer aux investigations et rester dans le secret de l'enquête lorsque le meurtre survient : même si ce rôle qui lui est donné laisse perplexe de nombreux personnages masculins, la jeune femme s'impose, forte de son expérience... on l'imagine bientôt se voir confiée des missions plus importantes, peut-être à quatre mains avec le mystérieux Darcy?
L'humour revient en force dans cet opus, plus proche des scènes vaudevillesques du premier et du second tomes, principalement grâce au personnage de Queenie, la bonne engagée à la dernière minute et véritable catastrophe ambulante. L'auteur en fait peut-être un peu trop avec cette dernière, mais on est content d'apprendre que Georgie décide de la garder à son service et de la retrouver dans les tomes suivants : sa maladresse peut parfois relever du génie et on s'attend à la voir devenir une aide précieuse à l'avenir. Parmi les autres personnages secondaires, Georgie se voit accompagnée d'un chaperon royal du nom de Lady Middlesex (l'entrée en scène de cette agaçante mais non moins courageuse femme d'ambassadeur laisse planer un instant d'humour en raison de son nom très connoté, passage qui marche cependant mieux en VO qu'en VF) et de la demoiselle de compagnie de cette dernière, Mlle Bickett, paranoïaque mais perspicace. Cependant, les traits de tous ces personnages secondaires sont beaucoup plus forcés que dans les opus précédents et parfois un peu trop caricaturaux. le final est aussi un peu plus inégal : l'écrivaine multiplie les atermoiements pour augmenter le suspens et essayer de brouiller les pistes mais la révélation reste malgré tout trop transparente.
En bref : Un opus qui a de bons côté dans l'évolution du personnage principal et sa relation – voire son association – avec Darcy, mais dont l'intrigue est plus inégale que les précédents. L'ombre du Dracula de Stoker est trop présente et l'histoire que brode Rhys Bowen justifie davantage les références utilisées qu'elle n'existe pour elle-même. Ce quatrième tome reste agréable à lire mais on espère un niveau d'un cran au-dessus à l'occasion du prochain opus...

Lien : http://books-tea-pie.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   17 juillet 2021
Il n’y a pas plus emmerdant qu’un mois de novembre à Londres. Oui, je sais, une lady n’est pas censée employer pareil langage, mais je ne vois pas comment qualifier autrement le brouillard humide, glacial et à couper au couteau qui s’était abattu sur Belgrave Square voici une semaine.
Commenter  J’apprécie          310
iris29iris29   15 décembre 2020
- Est-ce la seule automobile dont vous disposez ? (...)
Il n'y en a qu'une ? Qu'allons nous faire de nos femmes de chambre ? Elles ne peuvent monter en voiture avec nous. C'est tout à fait inconvenant. Y a t-il un bus qu'elle pourraient prendre ?
Commenter  J’apprécie          140
KassuathethKassuatheth   01 février 2021
En revanche, l'instruction que j'avais reçue aux Oiseaux, une école suisse terriblement sélect, réservée aux jeunes filles, ne m'avait pas préparée à grand-chose – je savais par contre marcher avec un livre sur la tête, placer un évêque à table et parler un bon français. J'avais été préparée au mariage, c'était tout.
Commenter  J’apprécie          90
iris29iris29   15 décembre 2020
Ma foi, lorsqu'on voyage, on est forcément confronté à d'étranges coutumes, soupira-t-elle. Tout est si primitif en comparaison avec l'Angleterre.
Commenter  J’apprécie          120
iris29iris29   16 décembre 2020
- Ces Français n'ont pas le moindre sou de jugeote, déclara lady Middlesex. Je ne sais comment ils pensent vivre sans vrai thé.
Commenter  J’apprécie          110

autres livres classés : cosy mysteryVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2453 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre