AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782070268566
272 pages
Éditeur : Gallimard (22/01/1969)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 5 notes)
Résumé :
La première de ces deux dames « sérieuses » avec lesquelles le lecteur est invité à faire connaissance est en fait une demoiselle, Miss Christina Goering. Jeune fille distinguée, issue d'une excellente famille, elle est dotée de moyens d'existence confortables. Mais notre héroïne a manifesté, durant son enfance, un tempérament particulier et aussi un mysticisme qui a grandi avec les années. Et maintenant, Miss Goering est décidée à assurer son salut et à tout faire ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
oiseaulire
  11 février 2016
"Deux dames sérieuses" est un livre un peu déroutant. Il m'a fallu du temps pour me dégager de l'impression qu'il s'agissait du parcours de vie de deux dames vivant vers 1920, riches et oisives, se voulant originales à tout prix, l'une dans sa recherche de la sainteté (Christina Goering), l'autre dans celle des amours saphiques (Mme Copperfield). C'est extrêmement bien écrit, mais me semblait creux.
Peu à peu ces personnages se sont enfoncés dans une dimension plus tragique : Christina, empreinte d'une spiritualité un peu morbide, est convaincue qu'elle gagnera son salut en agissant en toutes choses au contraire de ce qu'elle aime. Elle aime la beauté de sa grande maison, elle la vend au profit d'une misérable bicoque. Elle aime la tranquillité et se laisse envahir par une bande d'amis turbulents. Elle aime être servie, elle fait par elle-même les tâches ménagères les plus ennuyeuses. Les hommes ne l'attirent pas, voire la dégoûtent : elle cède à leurs avances par esprit
d'humilité et de sacrifice. Ce dernier comportement, loin de prêter à rire, permet de mesurer la dimension de l'effacement de sa personne, passant par une mortification charnelle pas si éloignée,
chez cette femme très peu sensuelle, du silice.
On a envie de crier à cette héroïne qu'elle a une compréhension déviée de la spiritualité qui ne consiste pas à s'écraser soi-même, mais qui est le lecteur pour se le permettre ?
La seconde, Mme Copperfield, aime son mari mais ce dernier ne lui donne pas l'affection dont elle a besoin. On devine que ce couple est inspiré par celui de l'auteur et de son mari John Bowles, écrivains tous les deux et homosexuels. A la faveur d'un voyage à Panama, Mme Copperfield fréquente les bordels de la ville de Colon à la recherche d'un peu de chaleur humaine, et elle la trouve en la personne de la jeune Pacifica, hispanique à la vie tumultueuse, une accompagnatrice dégourdie et sentimentale comme semblent en produire aux yeux de l'héroïne certains pays pauvres et joyeux. Trouvera-t-elle un apaisement à sa solitude en compagnie de cet être si proche et pourtant si différent ?
Ces dames sont "sérieuses" car sous un masque de superficialité elles dissimulent les aspirations fondamentales de l'humanité, la spiritualité et l'amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Wictoriane
  16 juillet 2012
New York, années 40. La très riche Miss Christina Goering décide soudainement de changer de vie et se met en tête de désormais suivre ses instincts jusqu'àlors réprimés par une grande envie d'être une sorte de sainte. A la grande déconvenue de Miss Gamelon, sa dame de compagnie, Miss Goering quitte sa belle demeure ancestrale pour une modeste maison perdue dans une île où ne tardent pas à venir s'inscruster des intrus qui se sont entichés de Christina. Son amie Mrs Frieda Copperfield est quant elle effrayée par toute forme de voyage et de nouveauté et c'est bien à contre coeur qu'elle accepte de se rendre en vacances au Panama avec son bel époux ; pourtant, une fois arrivée, elle n'hésite pas à le laisser jouer le touriste tout seul tandis qu'elle préfère s'installer dans un bouge où habite Pacifica, une jeune prostituée.
lire la suite
Lien : http://lecturesencontrepoint..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
WictorianeWictoriane   16 juillet 2012
Elle vont être déçues. Je leur ai dit que je serai de retour avant minuit et que nous sortirions fêter l'évènement. Je suis certaine que Mrs Quill sera très désappointée. Elle adore ces petites cérémonies.
- Mais qui donc est cette Mrs Quill ?
- Mrs Quill... Mrs Quill et Pacifica.
- Oui je sais, mais c'est tellement ridicule ! Il me semble qu'après les avoir vues un soir ça devrait te suffire. A mon avis, il doit être facile de savoir très vite ce que sont ces femmes.
- Oh, je sais bien ce qu'elles sont, mais je m'amuse tellement en leur compagnie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
WictorianeWictoriane   16 juillet 2012
- Je déteste cette robe de chambre rose, dit-il.
- Pourquoi dis-tu cela maintenant que nous avons de la compagnie ?
- Parce que la compagnie ne change rien à cette roce de chambre.
Il adressa un clin d'oeil à Miss Goering puis parti d'un grand éclat de rire. Miss Goering s'esclaffa de bon coeur à cette remarque.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Jane Bowles (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jane Bowles
Vidéo de Jane Bowles
autres livres classés : panamaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1377 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre