AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702144152
Éditeur : Calmann-Lévy (02/04/2013)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Le garde-chasse Joe Pickett termine sa dernière semaine de travail temporaire dans la ville isolée de Baggs, Wyoming. D’étranges événements (tentes déchirées, campements pillés, orignaux massacrés...) se produisant sur son territoire, il décide d’enquêter pour ne pas laisser cette tâche pénible à son successeur. Bien mal lui en prend. À peine s’est-il enfoncé dans les forêts de la Sierra Madre qu’il rencontre deux frères jumeaux si inquiétants (ils sont armés, lisen... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
encoredunoir
  18 juin 2013
Alors qu'il ne va pas tarder à quitter son affectation à Baggs, dans la Wyoming, le garde-chasse Joe Pickett entreprend une dernière expédition dans la Sierra Madre après que des chasseurs lui ont confié s'être fait dérober un wapiti qu'il venait d'abattre. Il rencontre bien vite deux jumeaux vivant reclus dans la montagne et refusant de se soumettre à une quelconque autorité, Pickett devient une proie traquée. Échappant finalement à ses poursuivants il se trouve alors confronté à la mise en doute de son aventure aussi bien par la police locale que par le FBI ou ses supérieurs. Supputant que tout cela cache quelque chose et décidé à réparer l'humiliation qu'il a subie, Pickett décide de retourner dans la Sierra Madre.
Pour la dixième aventure mettant en scène son héros récurent, C. J. Box décide d'offrir au lecteur deux romans pour le prix d'un : un roman du type de ce que l'on appelle dans le cinéma d'horreur « survival » où le personnage principal se trouve traqué par des psychopathes dont on ne peut qu'imaginer ce qu'ils feront de lui une fois qu'ils lui auront mis la main dessus d'une part, une enquête plus classique d'autre part centrée comme souvent chez Box sur des citoyens injustement victimes de la corruption des politiques et de la collusion de ces derniers avec les milieux d'affaires.
Deux romans donc, d'intérêt peut-être inégal avec une grosse centaine de pages de pur thriller à travers cette effrayante poursuite dans les montagnes, et plus deux cents pages où l'auteur s'attarde plus sur le sentiment de peur et d'humiliation que ressent son héros et sur son enquête. Enquête qui est l'occasion pour C.J. Box de faire passer comme souvent un message un peu ambigu sur les valeurs américaines et notamment la liberté et la poursuite du bonheur. Vues par un auteur de ce nord-ouest des États-Unis encore sauvage dans lequel se réfugient nombre de survivalistes et de milices qui ont fait de l'État fédéral leur pire ennemi, ces valeurs ont tôt fait de glisser vers l'autodéfense et la légitimation d'actes moralement répréhensibles au nom de la défense de la liberté. Certes, Box ne prend pas clairement parti et même, à travers le personnage de Pickett, montre que la loi doit l'emporter, mais la manière dont il finit par présenter les jumeaux ermites et la position de Nate Romanowski – l'autre héros de sa série, évoluant de l'autre côté de la loi et en quelque sorte alter ego en négatif de Pickett – demeure ambigüe comme c'est souvent le cas dans ses romans.
Reste que, au-delà de ces considérations, C.J. Box semble, après un coup de mou qui a duré le temps de quelques romans, reprendre du poil de la bête. On retrouve dans Fin de course les ingrédients qui font le charme de cette série : une nature sauvage à la fois refuge et source de dangers particulièrement bien décrite, un suspense bien tenu et les soucis très terre à terre de la famille de Joe Pickett qui permettent de créer une véritable complicité entre le lecteur et le héros. Un honnête divertissement.

Lien : http://www.encoredunoir.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
Pat0212
  09 mai 2018
Voici un polar assez déroutant qui nous plonge au fond d'une Amérique proche de celle des pionniers.
Joe Picket est garde-chasse dans le Wyoming, il a été affecté à un district du sud particulièrement isolé et montagneux durant ces deux dernières années par la volonté du gouverneur dont il est un des proches. Il entame sa dernière tournée avant d'être réaffecté dans le district où sa femme et ses filles ont continué d'habiter. Il laisse son pick up en bas d'une piste et continue à cheval. Son inspection doit durer quatre ou cinq jours. Des braconniers sont venus se dénoncer à son bureau en racontant qu'ils ont tué un wapiti, mais lorsqu'ils sont arrivés près de la carcasse vingt minute plus tard, la viande avait déjà été débitée et emportée. Ils ont eu si peur qu'ils ont préféré avoir une amende à payer plutôt qu'y échapper en se taisant. Joe pense que l'affaire sera vite résolue et que les braconniers étaient surtout tellement ivres qu'ils n'ont pas retrouvé le wapiti mort. Au départ de la piste, il se rend au bistro du coin pour y interroger les habitués. On signale qu'il se passe des choses étranges dans la montagne, des campements ont été vandalisés, des voitures cassés et les éleveurs n'osent plus laisser du bétail dans les alpages. On parle de vendigos (des créatures surnaturelles) venus du Canada.
Joe prend tout cela à la légère, bien content de retrouver bientôt sa famille et il monte dans la montagne. le début de sa tournée se passe très bien, puis il est assailli de mauvais pressentiments, il entend des bruits suspects ou des silences encore plus suspects. L'ambiance change, Joe repense au vendigo et je me suis demandé si le roman allait évoluer à la Stephen King, mais pas du tout. Joe tombe sur un pêcheur étrangement accoutré d'habits vieillots et très concentré qui l'ignore manifestement. Joe veut contrôler son permis de pêche, le soupçonnant de ne pas en avoir, l'homme lui demande gentiment de laisser tomber. L'officier refuse arguant du respect de la loi et le menaçant de le convoquer au tribunal, il veut aussi contrôler son campement. L'homme obtempère, mais Joe ne sait pas encore qu'il vient de déclencher une machine infernale.
C.J. Box nous fait découvrir un monde de marginaux qui aimeraient vivre comme au temps des pionniers. Ils rejettent la société moderne et son évolution, mais surtout les injustices, la corruption et le pouvoir de l'argent. Ils estiment que l'Etat moderne a renié les valeurs américaines fondatrices. Si les frères Grim semblent être de dangereux marginaux – ce qu'ils sont assurément – nous découvrons leur histoire au fil du livre. Nous les découvrons victimes broyées par les puissances d'argent qui gangrènent les USA.
Ce livre est très agréable à lire, on est tout de suite pris dans l'histoire et le suspense. Les frères interrogent Joe sur la légitimité de son action et on ne peut que s'interroger avec eux sur la finalité de la loi, finalement qui protège-t'elle?
Ce roman nous montre une facette peu connue des USA, même s'il semble que le nombre de citoyens révoltés et vivant dans la clandestinité bien loin du rêve américain est important.

Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
colin22
  15 août 2016
Dixième aventure de notre joe pickett et pas des moindres.
Au coeur des rocheuses, cette fois ci joe a échappé de peu a la mort face a deux marginales surnommé "les freres grim".
Grands espaces, tueurs, dusparus,cette fois ci Pickett aidé de nate va vivre l aventure la pius touchante decsa carrière.
Pour faire court, si vous aimez les grands esoaces ,plongez vous dans "fin de course".
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (2)
LaPresse   11 juillet 2013
À la fois western, roman d'aventures et polar, ce roman aux accents parfois lyriques [...] est un des meilleurs de cette série exceptionnelle et propose une réflexion déchirante sur la notion de liberté, le rôle envahissant de l'État dans la vie quotidienne et les valeurs corrompues de l'Amérique d'aujourd'hui.
Lire la critique sur le site : LaPresse
LesEchos   04 juin 2013
Derrière le polar, inspiré de faits réels, C. J. Box dévoile une Amérique de marginaux revenus aux valeurs des pionniers et qui contestent radicalement la légitimité du gouvernement. Une Amérique en rupture de ban où la voix des armes à feu n’est pas prête de se taire.
Lire la critique sur le site : LesEchos
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
mesrivesmesrives   17 août 2015
Après avoir fait demi-tour et être revenu sur ses pas, Joe le vit enfin. Au premier coup d'oeil, il se réprimanda. C'était juste une branche dépassant d'un tronc d'arbre à vingt pas de son chemin. Néanmoins, en y regardant de plus près, il vit que ce n'était pas du tout çà, mais une flèche plantée dans le tronc. La hampe était de fabrication artisanale, bien droite, lisse, dépouillée de l'écorce et terminée par des plumes. La seule fois où il avait vu une flèche primitive de ce type, c'était dans un musée. Il la photographia avec son appareil numérique, puis il enfila des gants en latex, l'attrapa par la hampe et exécuta avec force des tractions de haut en bas. Au bout d'un moment, elle se dégagea d'un coup sec et il l'examina. La pointe était en obsidienne, finement effilée et fixée à la hampe par des tendons d'animaux. L'empennage était en plumes de dindon sauvage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mesrivesmesrives   17 août 2015
Le terrain sauvage et inconnu, devenait plus rude à mesure qu'il montait. Ce qu'il en connaissait, il l'avait vu du haut d'un hélicoptère et sur des photos de levés aériens. L'air sévère et spectaculaire, la chaîne des montagnes déroulait canyons, suite de crêtes coiffées de roches déchiquetées et d'anciennes forêts touffues qu'on n'avait jamais exploitées parce qu'y percer des routes eût été trop technique et trop cher pour être rentable. Le panorama depuis le sommet ressemblait à un décor outré: les montagnes à l'horizon de tous les côtés, leurs replis où les bouquets de trembles viraient déjà au doré, les lacs d'altitude et les cirques pareils à des jetons de pocker bleus jetés sur le feutre vert, les centaines de kilomètres de pins tordus, dont beaucoup, déjà à l'agonie, rongés par les scolytes avaient pris une teinte rouille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
mesrivesmesrives   17 août 2015
En fait, d'après son expérience, la forêt pouvait être franchement bruyante. Les arbres, surtout les pins, avaient des systèmes racinaires creux et larges. Les vents forts les renversaient et ils tombaient avec fracas, dévoilant leurs amas de racines. Les branches mortes se détachaient et dégringolaient. Un sapin tombait sur un autre. Parfois, un ours ou un félin tentaient de grimper à un petit arbre et le faisait basculer sous son poids. Une harde de wapitis foulant du bois mort dans la forêt faisait autant de bruit qu'un train de marchandises qui déraille.
Mais une branche sèche se brisant sous le pied d'un homme avait un bruit bien particulier. C'était un son grave, assourdi, comme un coup de feu étouffé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SbllySblly   16 décembre 2018
— Alors pour finir, c’est vrai ? avait enchaîné Farkus en écarquillant les yeux. C’est ce qui vous amène ici, non ? Vous allez là-haut pour trouver le type qui leur a pris leur wapiti… si vous pouvez. Eh bien, j’espère que vous y arriverez. Personne n’aime l’idée qu’un type vole la viande d’un autre ! Ça dépasse les bornes ! Et ces wendigos2 à la con… d’où ça sort ? Des racontars d’Indiens…
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   14 août 2018
Il tentait de ne pas faire attention à ses blessures et de s’empêcher d’y penser. Malgré lui cependant, il les trouvait à la fois alarmantes et étrangement fascinantes. Il ne pouvait imaginer combien de sang il avait perdu, mais c’était trop, il le savait. Il était étourdi et affaibli. Il avait le corps brisé et pourtant en état de fonctionner, comme si ses muscles étaient doués de volonté, et sa peau était trouée en quatre endroits. Qu’il puisse jamais guérir de ses blessures lui semblait un miracle extrême. En attendant, il gardait les yeux sur la piste de gibier devant lui et il répétait son mantra.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de C.J. Box (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de C.J. Box
C.J. Box intervient dans Murder at The Magic City.
Non sous-titré.
autres livres classés : wyomingVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1645 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre