AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anick Hausman (Traducteur)
ISBN : 2757801554
Éditeur : Points (05/10/2006)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.8/5 (sur 46 notes)
Résumé :
Fin décembre, tombée de la nuit, énorme tempête de neige annoncée sur le massif des Bighorn. Le garde-chasse Joe Pickett a garé son 4x4 en lisière de la forêt et surveille un troupeau de wapitis lorsque les premiers coups de feu retentissent. Très vite c'est le massacre, les animaux tombant sous les balles les uns après les autres. Beretta en main, Joe s'approche du tueur et, stupéfait, s'aperçoit qu'il s'agit de Lamar Gardiner, le superviseur du district pour la Tw... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Crazynath
  01 décembre 2014
J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir Jo Pickett, garde-chasse exerçant au coeur du Wyoming.
L'histoire commence sur les chapeaux de roues, avec les premières chutes de neige et surtout le meurtre inexpliqué d'un fonctionnaire d''état .
Jo Pickett aura fort à faire pour découvrir la vérité car énormément de gens semblent se mettre en travers de son chemin.( fort enneigé d'ailleurs le chemin !! )
De plus, lui et sa famille vont être confrontés à une épreuve bien difficile : la petite April qu'ils avaient recueillie est susceptible de retourner chez sa mère naturelle...
J'ai beaucoup aimé cet épisode, très vivant avec une dernière partie riche en tension et suspense.
Commenter  J’apprécie          150
fannyvincent
  19 décembre 2013
Joe Pickett arrête Lamar Gardimer, le superviseur du district pour la Twelve Sleep national Forest, lequel est en train de perpétrer un véritable massacre parmi un troupeau de wapitis. Gardimer parvient cependant à s'échapper, mais est retrouvé sauvagement assassiné peu après. Parallèlement, un groupe d'individus violents et farouchement opposés au gouvernement fédéral vient s'installer près de Saddlestring. Parmi ce groupe, la mère biologique d'April, la fillette recueillie par la famille Pickett…
J'avais été un peu déçu par la précédente aventure de Joe Pickett ("Un mort au fond du canyon"), et commençait à craindre que les enquêtes aient systématiquement une dimension exclusivement écolo, ce qui pouvait s'avérer lassant. Je suis rassuré avec ce troisième opus : l'histoire est très prenante (même si elle interroge sur la notion de justice), les thèmes évoluent, les personnages gagnent en profondeur. le ton est cependant plus sombre que dans les précédentes enquêtes, du fait notamment du drame personnel vécu par le garde-chasse et sa famille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
keisha
  08 juillet 2012
Tout démarre très fort, lorsque Joe Pickett, patrouillant dans la forêt et observant des wapitis, entend des coups de feu. Lamar Gardiner, employé à l'Office des forêts, semble avoir pété les plombs et s'est livré à un vrai carnage, tuant bien plus que l'unique wapiti autorisé pour une année. Alors que Joe le redescend en ville, au milieu d'une tempête de neige, il s'échappe et Joe le retrouve assassiné.
Le moins que l'on puisse dire c'est que Joe ne s'entend pas avec le shérif Barnum et ses adjoints, qui bien sûr vont arrêter un coupable et flanquer une belle pagaille en s'intéressant de trop près à un groupe de marginaux venant d'arriver dans le coin.
Côté perso, Joe est quelqu'un de bien, ainsi que sa femme, leurs deux gamines et la petite April qu'ils cherchent à adopter. Mais la mère d'April est revenue, décidée à remettre la main sur la petite.
Ajoutons la belle-mère de Joe avec qui il a des rapports qu'il espèrerait plus distendus et Melinda Strickland, en mission spéciale en tant que représentante de l'Office des forêts, qui pourrait être la petite soeur de Serena, de Ron Rash, si on veut bien situer le personnage.
Il y avait longtemps que je n'avais pas lu de polar, et j'ai vite été embarquée dans une histoire dont le héros sympathique se pose des questions et essaie de rester correct dans l'adversité et de respecter ses idéaux. Lui et sa famille entrainent l'adhésion du lecteur. L'intrigue policière se lit sans temps morts, et là je pense que je vais m'intéresser aux autres volumes parus dans la série. du classique qui tient la route, sans révolutionner le genre, d'accord, mais vraiment plaisant. Quelques passages sur les faucons qui m'ont ravie, bien sûr...

Lien : http://enlisantenvoyageant.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Derfuchs
  17 avril 2019
J'ai trouvé cette histoire passionnante et le personnage de Joe Pickett encore plus touchant que dans La Mort au Fond du Canyon. La tempête et la neige donnent une dimension différente aux Bighorn, une approche plus difficile, mais que c'est beau, que la description est bien faite. Tout change, les déplacements, la notion de froid, les paysages, les animaux, les hommes, les couleurs. Et il y a la puissance du silence, chhht, écoutez le silence, le bruit du silence, de l'immensité.
Rappelez-vous et fermez les yeux, vous êtes devant un cirque montagneux, devant vous le vide absolu et les montagnes blanches, le ciel, l'immensité et vous, rappelez-vous le silence, le bruit du silence, ça y est, vous y êtes ? C'est cette madeleine de Proust que m'a rappelé ce bouquin, le silence, l'immensité, l'absolu et... ma petitesse !
Box nous transcende par son talent de conteur et sa connaissance, indéniable, de cette contrée magique et, cerise sur le gâteau, il nous initie à la fauconnerie, cet art de la chasse aussi compliqué que passionnant, qui remonte à la nuit des temps, aux Egyptiens comme aux Moghols, aussi sauvage que la nature auquel il appartient : prédateur et proie.
Sans sensiblerie, ni misérabilisme, Box nous conte cette histoire difficile. Il aurait pu tomber dans le piège, il ne l'a pas fait. La trame et l'intrigue sont ardues, parfois le récit est lourd à digérer, la violence est latente et elle n'éclate que lorsque le besoin du l'intrigue le nécessite.
Box parle, dans ce livre de "Citoyens souverains". Comme je ne sais pas qui sont ces citoyens, je me suis renseigné. Il s'avère que ce sont les "gens du voyage" américains et qui bénéficient d'une aire de repos aménagée.

Lien : https://www.babelio.com/livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
veilleelectures
  19 septembre 2014
Joe Pickett, marié, trois filles dont une adoptive, est garde-chasse dans les Rocheuses. A l'approche de Noël, une tempête rend ses patrouilles difficiles. Au court de 'lune d'elles, il interpelle un homme qui, saisi d'une folie meurtrière, a tué sept wapitis. Mais l'homme s'échappe, et lorsqu'il le retrouve enfin, il a été tué, transpercé de deux flèches et égorgé. L'homme était fonctionnaire fédéral, les soupçons se portent très vite sur un marginal, accusé de plus de faire partie d'un groupement de souverainistes, contre l'Etat fédéral. Dans ce groupe, figure aussi la mère biologique d'April, fille adoptive des Pickett...
Un roman policier à la construction assez classique, mais agréable à lire. Il nous fait découvrir un aspect de ces mouvements quelques fois très virulents, liés à la négation de l'Etat fédéral, le tout dans des paysages que l'on s'imagine grandioses.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
CrazynathCrazynath   27 novembre 2014
Ce n'était jamais la neige seule qui causait des problèmes dans le Wyoming. C'était l'association de la neige et du vent qui sculptaient un paysage dur, brillant et impassible. Des tourbillons de neige couraient à trente centimètres du sol, comme un courant de fumée froide.
Commenter  J’apprécie          110
DerfuchsDerfuchs   17 avril 2019
D'après ce que nous savons, nous sommes ici dans un terrain de camping public situé dans une forêt nationale. Et, par définition les citoyens américains sont les propriétaires de cette forêt. En tant que citoyens, nous en sommes donc propriétaires à part entière. Et je suis donc ravi de constater que vous n'êtes pas en train de nous demander de quitter notre forêt
Commenter  J’apprécie          30
CrazynathCrazynath   28 novembre 2014
Des points de suture s'étiraient de son cou jusqu'à son crane comme des rails de chemin de fer.
Commenter  J’apprécie          100
fannyvincentfannyvincent   18 décembre 2013
Comment était-il possible que les survivants, les criminels, les complices, les sympathisants et les victimes d'événements parmi les plus tragiques des Etats-Unis aient pu se regrouper et décider de s'installer dans sa montagne à lui ?
Commenter  J’apprécie          10
CrazynathCrazynath   27 novembre 2014
Si une telle rage se cachait à l'intérieur d'un timoré pareil, c'est que les montagnes étaient un endroit bien plus dangereux qu'il ne l'imaginait.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de C.J. Box (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de C.J. Box
C.J. Box intervient dans Murder at The Magic City.
Non sous-titré.
autres livres classés : wyomingVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1646 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre