AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de mimipinson


mimipinson
  15 juillet 2011
Un titre intrigant ; que vient faire la couleur bleue marine dans tout cela ?
Une couverture qui ne rassure pas ; un garçonnet les yeux grand ouverts se demandant ce qui se passe devant lui, une fillette tout aussi affolée, en retrait derrière et lui posant la main sur l'épaule en voulant lui "dire tu restes là, dis ! Surtout ne bronche pas".C'est une invitation à aller voir d'un peu plus près pour savoir…

Ce livre est conçu comme un livre de bord, un journal. Les chapitres ne sont pas intitulés comme d'habitude, mais sont horodatés. Chaque jour constitue une partie ; la dernière partie étant le mois suivant ; d'autres auraient intitulé cela une conclusion…

L'action qui nous occupera donc durant 4jours se passe dans le nord de l'Idaho, l'Amérique profonde.

C'est une histoire bien curieuse, car très vite, nous avons qui a fait quoi. Nos deux enfants voient tout, et sont vus ; le lecteur attentifs aux différents personnages sait.
Quel intérêt me direz-vous ? Et bien c'est justement que dans ce coin perdu d'Amérique vont se croiser un tas de personnage qui pages après pages vont se révéler, et surtout vont construire les fils qui les lient les uns aux autres, alors qu'au départ, on se demande bien ce qu'ils peuvent bien faire par ici.
La 4ème de couverture en dit largement pour que je n'ajoute pas mon grain de sel. Si le démarrage est un peu lent ; Il faut persévérer un peu pour que subitement l'on soit pris dans le vif du sujet. Même s'il n'est pas le policier de l'année, il n'en reste pas moins un polar de bonne facture, agréable à lire, sans hémoglobine inutile, ni dialogues de corps de garde. Il y a même de la tendresse dans le comportement quasi paternel de Jess Rawlins, lui, le fermier taciturne, et solitaire.

Lien : http://leblogdemimipinson.bl..
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (2)voir plus