AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2207302105
Éditeur : Denoël (23/04/1976)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Peut-on jouer impunément avec le cerveau humain ? Un biochimiste va en tout cas payer cher son expérience, il a donné à son fils Marlon, arriéré mental, un médicament de sa composition qui améliore le quotient intellectuel. Et l'intelligence de Marlon devient prodigieuse. Mais terriblement dangereuse. S'emparant du médicament, le jeune homme va l'utiliser pour réduire en esclavage les trois quarts de l'humanité.

De son vrai nom Boyd Upchurch, John Boy... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
KORTO
  21 octobre 2014
Boyd fait partie de ces écrivains de SF qui ont vieilli, qui ont un style très marqué des années 70... mais qu'on aime beaucoup pour une raison obscure ! Une belle anticipation sur un biochimiste qui va jouer à Dieu avec son fils attardé et qui le faire payer involontairement à la race humaine... on est proches des Fleurs pour Algernon en suivant l'évolution intellectuelle de Marlon, pour finir sur du Mary Shelley où la créature échappe à son créateur...
Commenter  J’apprécie          102
evertoncapt
  31 août 2014

J'ai été assez marqué par quotient intellectuel à vendre qui est à mon sens un livre très actuel a l'heure où les pilules censée améliorer les performances intellectuelles envahissent le marché.
Bien évidement le culte de la performance conduit à ce que l'on pourrait appeler du nazisme. on en est pas loin dans le dernier quart du livre.
Boyd à le chic pour créer des femmes complexes qu'on a bien du mal à cerner, sont elles capables d'amour ou seulement de manipulation ? On ne peut que se poser la question en pensant à Lisa. la mère de Marlon qui est d'une dualité effrayante
Il y a un petit côté vieilles valeurs des années 60 qui est assez sympathique
http://sfsarthe.blog.free.fr
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   27 mai 2016
Les « spiritueux » étaient un de ces euphémismes dont usait Lisa pour parler des alcools qu’elle ingurgitait. Elle dissimulait sa saoulographie derrière de tels euphémismes, habitude que Dorsey déplorait, mais qu’il respectait. S’il l’avait traitée d’ivrogne, Lisa aurait piqué une crise de nerfs. Et il était incapable, même dans un mouvement de colère, de la traiter d’idiote, ce qu’elle aurait pourtant mérité. Il ne voulait pour rien au monde blesser sa sensibilité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   27 mai 2016
Ma décision, se dit-il, n’a rien de sentimental, elle ressort du domaine clinique. Si son fils mourait, il ne pourrait vivre ni avec Lisa, ni avec lui-même, ni avec les remords qu’il lui faudrait affronter, et aucun agent d’assurances n’attribuerait à un suicide la mort d’un homme ayant succombé à une tumeur cérébrale.
Les dés peuvent aussi bien rouler dans un sens que dans l’autre, pensa-t-il en remplissant les douze ampoules.
Si son expérience était couronnée de succès, l’homme d’affaires de troisième ordre qu’il était, doublé d’un biologiste spécialisé dans l’étude des cellules, deviendrait peut-être le plus remarquable cytologue dans l’histoire de la science.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 mai 2016
Lorsqu’il l’avait épousée, elle paraissait trente ans. Dix-neuf ans plus tard, elle paraissait toujours trente ans. Grande et mince, une vraie blonde aux yeux noisette, elle alliait à beaucoup d’allure une chaleureuse spontanéité et ses amis, sûrs de trouver en elle compréhension et sympathie, lui confiaient volontiers leurs problèmes.
En amour elle était ardente et expérimentée, aussi bien ivre que sobre. Elle n’était pas de ces femmes qui invoquent migraines, malaises ou règles pour se dérober à leurs devoirs conjugaux, et son charme était irrésistible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 mai 2016
Entre toutes les femmes, seule Lisa avait su éveiller ses rêves d’adolescent qui idéalisait l’amour et, fervent de cinéma, se représentait deux amoureux s’en allant dans la vie, la main dans la main, en toute innocence. Depuis le jour où elle lui était apparue dans toute sa beauté, elle personnifiait pour lui toutes les héroïnes chantées par les poètes. Et lorsqu’elle semblait répondre à l’image qu’il se faisait d’elle, il était sous le charme, tout en sachant parfaitement, au fond de lui-même, qu’il l’avait créée de toutes pièces.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   27 mai 2016
Elle avalait les livres avec autant d’avidité que le whisky, et ses connaissances étaient aussi éclectiques que sa sensualité. Elle passait aisément de la poésie la plus classique au jazz le plus dissonant, du Black Power au Gay Power avec autant d’esprit que d’intelligence.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2918 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre