AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2021360490
Éditeur : Seuil (02/11/2017)

Note moyenne : 3/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Un don juan patenté s'impose la chasteté mais compense en collectionnant les baisers volés ; un kleptomane retrace son parcours de vie à travers les objets qu'il a dérobés ; un couple séparé se retrouve par hasard et remonte les cinq ans de sa relation, en partant de la rupture banale pour revenir au coup de foudre initial ; une jeune femme qui accumule les échecs professionnels et amoureux réussit à toujours avancer en faisant du surplace ; un acteur naïf voit sa v... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
PiertyM
  23 avril 2018
Tous ces chemins que nous n'avons pas pris rassemble neuf nouvelles de taille et d'intensité différentes, mais dans lesquelles on retrouve des personnages à la quête de leur identité, et surtout ils sont hantés de leur passé. S'il y a des nouvelles qui m'ont, quelque peu, laissée de marbre, il y'en d'autres que j'ai savouré promptement. Je veux parler de la dernière nouvelle, Jeu d'esquisse en Ecosse: une aventure, où j'ai retrouvé la verve vivante de l'auteur, ce goût pour l'aventure, et de l'ironie qui pose toute fois la limite entre fiction et réalité. J'ai aussi aimé la nouvelle épistolaire Lettres en souffrance, où les lettres au départ solliciteuses nous tiennent en haleine jusqu'à ce qu'elles finissent par exploser. Ce qui est formidable dans la nouvelle les diaristes, c'est la prouesse à laquelle s'est exercé l'auteur en prêtant la narration à plusieurs personnages dans une courte histoire. Enfin, je dirais que le style de l'auteur aussi variant d'une nouvelle à une autre a été une réussite, sur ce, je viens de passer un agréable moment avec ce livre malgré que je n'ai pas accroché à certaines nouvelles!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
motspourmots
  08 novembre 2017
J'adore William Boyd, mais je crois que je le préfère nettement comme romancier plutôt que nouvelliste. Même si ce recueil est plaisant et que l'on retrouve la plume agile de l'auteur d'excellents romans, je suis restée un peu sur ma faim. La première partie rassemble plusieurs petits textes d'une moyenne de 20 pages, qui mettent en scène des personnages bien campés, quelques gentils losers qui se laissent dépasser par leurs émotions ou rattraper par une impulsion surgie de nulle part et qui met en péril le fragile équilibre de leur vie. C'est drôle mais inégal. Ceci dit, toute la palette que les fidèles de l'auteur ont pu apprécier dans ses romans est ici distillée sous forme d'échantillons (le journal intime, le roman épistolaire, l'exploitation de la moindre faille...). Une palette qui se déploie beaucoup mieux dans les 2 dernières parties qui offrent des textes plus longs (110 pages et 60 pages) et avec lesquels on a enfin le temps de se laisser un peu faire... Notamment avec le dernier texte qui se déroule en Ecosse (terre natale de l'auteur) et qui met en scène un acteur de série B qui voit soudain tous les ingrédients d'un film d'actions envahir sa vie. Là, le talent de conteur et l'imagination de William Boyd s'expriment parfaitement. Les lecteurs attentifs s'amuseront à reconnaitre dans Les rêves de Bethany Malmooth quelques personnages croisés dans les autres nouvelles tout en compatissant au sort de cette anti-héroïne qui a tendance à trop rêver sa vie en attendant que quelque chose se passe.
Bref. Un recueil plaisant que les aficionados comme moi ne pourront pas s'empêcher de lire tout en se répétant : vivement son prochain roman !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
traversay
  22 novembre 2017
William Boyd nous donne des nouvelles régulièrement. Des histoires courtes, assez joliment troussées, qui font patienter en attendant de le retrouver dans le genre où on le préfère : le roman. Tous ces chemins que nous n'avons pas pris commence par 7 récits relativement brefs, un peu inégaux dans leur intérêt, parmi lesquels on peut distinguer L'homme qui aimait embrasser les femmes, évocation ironique d'un macho atteint de donjuanisme qui a l'impression de ne pas tromper son épouse en collectionnant les baisers d'autres femmes, sans aller plus loin. Comme à son habitude, Boys réussit en quelques lignes à tracer un portrait très visuel et psychologique de son héros au bord du pathétique. La deuxième partie du livre n'est constitué que de deux amples nouvelles, des novellas, en vérité, dont la plus longue, Les rêves de Bethany Mellmoth, occupe près de la moitié du recueil. du bon Boyd, mais rien d'époustouflant. L'écrivain termine par un dernier récit, de 60 pages, où l'on retrouve intégralement sa verve et sa malice dans une sorte de thriller où un acteur de série B se retrouve en Ecosse pour une livraison qu'il n'a accepté que pour l'argent. L'intrigue rappelle fort celle des 39 marches d'Hitchcock et se révèle excitante au-delà de son caractère absurde par son sens du suspense et son humour caustique aux dépens d'un personnage qui se réfère à ses rôles dans de multiples navets pour agir dans des circonstances inquiétantes. Cette ultime nouvelle est du nanan et contribue à faire pencher la balance du bon côté quant à l'impression générale vis à vis d'un livre qui ne restera cependant pas marquant dans l'oeuvre de l'auteur de Comme neige au soleil.
Lien : https://cin-phile-m-----tait..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          152
Bigmammy
  06 décembre 2017
Le plus récent opus de William Boyd, grand écrivain britannique et, le plus souvent possible, citoyen de la Dordogne, est un recueil de nouvelles. On les lit avec délices, tant le style est franc et souple – comme on le dit d'un vin.
On sent que l'auteur fait provision de personnages pour ses futurs romans, et qu'il griffonne sur une feuille les traits essentiels de ses créatures, comme le faisait, par exemple Degas (qui fait l'objet d'une belle exposition de à Paris).
Personnages attendrissants, comme Bethany Mellmoth, « intermittente du spectacle », toujours enthousiaste, mais souvent déçue, ou Yves, ce vieux poète qui hante un jardin public de Londres, ou personnages imbus d'eux-mêmes jusqu'au ridicule, comme tous ces adultes qui ne se soucient de leurs enfants que pour se vanter de leurs exploits.
La situation de l'emploi à Londres multiplie le nombre des artistes au chômage, jongleurs, acrobates, mimes, figurants payés « au lance-pierres », tandis que quelques négociants en arts doublent allègrement le prix des tableaux en millions de Livres.
William Boyd est aussi à l'aise avec les paysages qu'avec les personnages, comme le montre, à la fin du recueil, la fantasmatique poursuite de nuit en Ecosse.
Donc une oeuvre à savourer pour Noël, notamment pour apprécier les noms propres placés dans le texte comme autant de clins d'oeil (Calder, Aldous Huxley). Et pour encourager l'auteur à explorer peut être, encore d'autres chemins.
Lien : http://www.bigmammy.fr/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Philbast
  21 janvier 2018
Laissez tomber toutes les calendar girls et suivez Bethany avec William Boyd !
Elle est l'héroïne touchante, drôle et terriblement contemporaine de la deuxième partie du livre. Avec elle, on sait que tout ne se passera pas bien mais qu'elle y survivra... Une des héroïnes les plus intéressantes de ces dernières années peut être...
Avant cela, vous aurez lu quelques nouvelles singulières : l'homme aux baisers qui s'est fixé des principes auxquels il aura le malheur de déroger ou une amusante vengeance exécutée à l'aide d'une huître.
Pour finir une road story vous emmène en Écosse avec un scénario qui n'a même pas la prétention d'être vraisemblable ; car avec Boyd, l'essentiel est ailleurs : des personnages que rien ne prédisposait à se rencontrer, des hasards en cascade, des bouteilles de whisky un peu trop vite descendues...
Et déjà le livre est fini...
Vivement le suivant !
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   11 décembre 2017
Douze ans après La femme sur la plage avec un chien, l’écrivain britannique William Boyd nous revient enfin avec un nouveau recueil de nouvelles.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
grandcaffegrandcaffe   17 janvier 2018

Elle n'est pas inquiète, elle est calme.
Car c'est normal, c'est la vie.
Cette situation correspond à sa nouvelle interprétation du monde et de la condition humaine. La vie, elle le sait maintenant, est un système défaillant. La panne, le dysfonctionnement,j le glitch : voilà la norme. Dès qu'on accepte ce fait, tout devient facile. "Certaines choses tournent mal"., tel est le trait caractérIstique de notre monde. Cela s'applique aux lave-vaisselle, aux voitures, aux ordinateurs, aux agrafeuses, au chauffage central, aux chasses d'eau, à Internet, à la Bourse, aux avions de chasse hors de prix, aux imprimantes, aux grille-pain, aux centrales nucléaires, aux bouilloires, aux appareils photo, aux stylos à plume et, bien sûr, à toutes les espèces de relations humaines.
Certaines choses tournent mal.
Ce sera son nouveau slogan, son mantra personnel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ElidoreElidore   24 octobre 2018
En fait, elle est troublée ce matin par quelque chose qu'elle a lu dans le journal durant son trajet en bus (court mais pénible) de Stoke Newington à Dalston : la durée de vie moyenne d'un être humain est d'environ mille mois. C'est parfaitement rationnel, parfaitement logique, elle le comprend bien, mais son malaise n'en est pas moindre. C'est beaucoup trop court, bien plus terrible que de savoir qu'on vit au moins quatre-vingts ans. Quatre-vingts- ans cela paraît étonnamment long; mille mois, cela paraît effroyablement court.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ElidoreElidore   24 octobre 2018
Deux chemins divergeaient dans un bois jaune,
Et, désolé de ne pouvoir emprunter les deux,
Car n'étant qu'un seul voyageur, je suis longtemps resté,
A scruter l'un des deux aussi loin que je le pouvais
Jusqu’à un tournant dans le sous-bois.

Puis j'ai suivi l'autre...

Robert Frost 1874-1963
Le chemin inexploré (1916).
Commenter  J’apprécie          00
ElidoreElidore   24 octobre 2018
C'est mon anniversaire. On n'a pas tous les jours vingt-cinq ans.
- Ben si, pendant un an. Tous les jours pendant un an jusqu'à ce que tu en aies vingt-six.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de William Boyd (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de William Boyd
Pour ce sixième numéro de la Petite Librairie (émission produite par La Griffe Noire), Gérard Collard s'est entouré de 3 chroniqueurs... Marie, Didier Debroux et Jean-Edgar Casel...
Bon visionnage !!!

LE COUP DE COEUR DE GERARD COLLARD
Les Mille Talents d'Eurídice Gusmão de Martha Batalha et Diniz Galhos aux éditions Denoël
LE COUP DE C?UR DE DIDIER DEBROUX Les vies multiples d?Amory Clay de William Boyd aux éditions Points
LES COUPS DE C?UR DE GÉRARD COLLARD Les délices de Tokyo de Durian Sukegawa et Myriam Dartois-Ako aux éditions Albin Michel
Une vie entre deux océans de Margot Stedman et Anne Wicke aux éditions Livre de Poche
Les Filles des autres de Amy Gentry et Simon Baril aux éditions Robert Laffont
RENCONTRE AVEC HAROLD COBERT? La Mésange et l'ogresse de Harold Cobert aux éditions Plon Jim d?Harold Cobert aux éditions Livre de Poche
LE COUP DE COEUR DE GERARD COLLARD Par amour de Valérie Tong Cuong aux éditions JC Lattès
LE COUP DE COEUR DE SOLVEIG DARRIGO Traité de miamologie pâtisserie de Stéphan Lagorce aux éditions 180°C
LE COUP DE GUEULE DE GERARD COLLARD Terreur de Yann Moix aux éditions Grasset
LES COUPS DE COEUR DE GERARD COLLARD Toxique de Niko Tackian aux éditions Calmann-Lévy
Le Loup peint de Jacques Saussey aux éditions Livre de Poche
Ne prononcez jamais leurs noms de Jacques Saussey aux éditions Toucan
Canicule de Jane Harper et Renaud Bombard aux éditions Kéro
CHRONIQUE JEUNESSE
Combien de bébés ? de Guido van Genechten aux éditions Albin Michel Jeunesse
Les enfants les pires du monde de Tony Ross aux éditions Albin Michel Jeunesse
Ourse & Lapin : Drôle de rencontre de Jim Field et Julian Gough aux éditions Flammarion
LE COUPS DE C?UR DE GÉRARD COLLARD Peggy Dans les Phares de Lacasse Marie-Eve aux éditions Flammarion
LE BLOC-NOTES Exposition Henri Matisse à Lyon
Henri Matisse, le laboratoire intérieur de Collectif aux éditions Hazan
Histoire du théâtre dessinée d?André Degaing aux éditions Nizet
LA CHRONIQUE DE JEAN-EDGAR CASEL Tintin au Pays des Soviets Couleur de Hergé aux éditions Casreman
SERIE TV Suspect numéro 1 - L'intégrale des saisons 1 à 7 Borgia
LA CHRONIQUE DE MARIE D'après une histoire vraie: Livre audio 1CD MP3 - Suivi dun entretien entre Delphine de Vigan et Marianne Épin aux éditions Audiolib
Vous pouvez commander cette sélection de livre sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

ARMADILLO, LE PETIT SOLDAT

Le héros de ce roman est ...........

William Boyd
James White
Lorimer Black
Jonathan Roscoe
Michael Bottom
Conrad Milliband
Waldemar Strike

15 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Armadillo de William BoydCréer un quiz sur ce livre