AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
L'encre du passé tome 1 sur 2
EAN : 9782755686562
473 pages
Hugo Poche (11/03/2021)
4.24/5   54 notes
Résumé :
Entre Clément et Seven, l'alchimie est immédiate, mais leur première rencontre est brève et Clément a peur que leur relation soit éphémère, alors il préfère ne pas s'investir trop physiquement. Pourtant, émotionnellement, c'est plus fort que lui, il se donne, il s'ouvre, se découvre, en particulier lorsque Seven lui propose de jouer ; un chiffre, une proposition, des confessions qui mèneront probablement à l'amour, avec un peu de temps...
Les deux hommes entr... >Voir plus
Que lire après L'encre du passé, tome 1Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
4,24

sur 54 notes
5
10 avis
4
8 avis
3
0 avis
2
2 avis
1
0 avis
Aie ! Je vais complètement à contre-sens des avis sur la toile… Attention, l'ouvrage n'est pas mauvais ! Je pense simplement qu'il n'était pas fait pour moi et que je n'ai pas fait les choses correctement. Pour tout vous avouer, il s'agit du premier titre que je lis de l'auteure. J'ai été attirée par ce roman, car il proposait un couple qui changeait des romances contemporaines (un Réunionnais et un métisse Coréen homosexuels), mettait en avant le monde de l'Art (tatouage, dessin, écriture) et semblait faire l'unanimité chez les lecteurs. Néanmoins, j'ai réalisé que, bien qu'il s'agisse d'un premier tome, il était préférable de commencer par « Promesse tenue », une autre série. Dans une introduction, Erika Boyer a précisé que la saga « L'encre du passé » commençait trois ans avant « Promesse tenue » et qu'elle se terminait après. Elle a bien spécifié que l'on pouvait lire « L'encre du passé » indépendamment. Dans un sens, elle a raison : c'est concentré sur l'histoire de Clément et on peut aisément la suivre.

Toutefois, si, comme moi, vous n'avez rien lu de l'auteure, je vous déconseille de plonger directement dans ce premier tome… Au fil de ce dernier, on va faire référence à une pluie de personnages secondaires qui ne seront pas développés. (Ce qui est normal, puisqu'ils ont une saga qui leur est dédiée !) Certains sont en couple, d'autres non. Ils ont tous leur personnalité et leur histoire. Dispatchés dans une région ou une autre, ces camarades verront physiquement le héros, tandis que d'autres se contenteront de SMS. Entre Riley, Lara, Luigi, Sandy, Violette, Patrick, Nicky, Danny, Jules, Thomas et d'autres que je ne citerais pas, il y a de quoi se perdre ! Il y a trop de noms à retenir ! Par ailleurs, la plupart d'entre eux ont des surnoms, ce qui a eu pour effet de me dérouter davantage. On croise également d'autres personnages de « Sous le même ciel », une autre publication d'Erika Boyer. Autant dire que j'ai eu l'impression de manquer d'éléments. Pour moi, ce fut un véritable sac de noeuds ! Ainsi, j'étais confuse dès que l'on se retrouvait dans une conversation des amis de Clément. J'avais presque envie de lire en diagonale ces discussions afin de poursuivre l'histoire d'amour de Clément et de Seven… Hélas, l'amitié a une immense place dans le récit. de ce fait, les dialogues mettant en scène l'entourage du tatoueur seront très fréquents… Certes, quelques répliques sont drôles cependant, je n'y trouvais pas grand intérêt. Cela qui a fortement nui à mon appréciation générale…

Pour en revenir à la romance, j'avoue ne pas avoir été convaincue non plus… La première chose qui m'a sauté aux yeux fut la vitesse à laquelle le tandem a éprouvé des sentiments. Au risque de décevoir, je ne crois pas au coup de foudre. le fait que les deux narrateurs s'aiment dès les premiers échanges m'a donc rebuté. En revanche, j'ai apprécié le fait que l'auteure laisse le temps aux héros de se découvrir. En effet, plutôt que de permettre au duo de consommer leur attraction mutuelle, elle va les laisser s'apprivoiser petit à petit. le tandem a ce que l'on appelle une relation longue distance : ne résidant pas au même endroit, les garçons ne se voient que ponctuellement. La plupart du temps, ils conversent par téléphone. Il leur faut attendre plusieurs mois pour se retrouver physiquement, passer du temps ensemble, s'embrasser, puis se câliner. Et c'est tant mieux ! Cela a donné plus de crédibilité aux deux amants. D'ailleurs, j'avoue que j'ai adoré leur jeu sur les nombres qui apportait une belle dynamique au texte !

Malheureusement, j'ai eu de plus en plus de mal avec cette relation qui m'a fait serrer les dents… Au fil des chapitres, Clément a finalement réussi à percer ma carapace. J'ai fini par apprécier sa personnalité, sa bienveillance, sa loyauté et sa façon d'être. Je n'ai donc pas accepté le fait que Seven soit aussi mystérieux avec lui. Et, quand on a appris une part de ses secrets, j'ai encore plus détesté l'écrivain, car j'avais l'impression qu'il manipulait son petit-ami. À l'inverse de Clément qui est droit dans ses bottes, Seven est du genre à mentir ou à fuir les problèmes. Il est surtout très larmoyant. Les chapitres où il est narrateur m'ont parfois fait lever les yeux au ciel. le jeune homme est sans cesse en train de se morfondre ou utilise le pathos ! Vous l'aurez compris : si je peux concevoir l'idée de proposer un bel écrivain enrobé de secrets, j'ai moins adhéré à son tempérament et à son comportement.

Bien que le début soit assez léger et mette en avant une idylle mignonne (bien que compliquée), le dernier quart de l'ouvrage se révélera sombre. le dénouement de ce roman est assez brutal et appelle une suite. Certes, j'apprécie l'idée que le texte gagne en profondeur toutefois, je n'ai pas ressenti grand-chose… le manque d'attache pour tous ces personnages secondaires a clairement joué sur mon empathie : puisque je ne les connaissais pas, je me fichais un peu de ce qui pouvait leur arriver. Seul Clément m'intéressait. Cela dit, ayant jeté un oeil sur le site de l'auteure, la suite sera apparemment encore plus difficile, révoltante, torturée et sensible que le premier tome… Pour ceux et celles qui ont lu les titres dans l'ordre ou qui ont réussi à passer outre le nombre de protagonistes, attendez-vous à sortir les mouchoirs. Hélas, ce sera sans moi… Dommage ! Il y avait beaucoup d'éléments susceptibles de me plaire…
Lien : https://lespagesquitournent...
Commenter  J’apprécie          140
Je remercie les éditions Hugo New Romance pour l'envoi de ce roman.

Une fois de plus, la plume d'Erika Boyer a encore frappé. Après avoir découvert l'auteure avec le premier tome de Promesse Tenue, j'étais vraiment super impatiente d'en apprendre davantage sur le personnage de Clément. Que puis-je vous dire de plus si ce n'est que j'en ai fait qu'une seule bouchée. Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait de nuit blanche pour terminer un livre et quand je vous dis que ça en valait la peine, c'est que ça en valait vraiment la peine.

Avec cette nouvelle duologie, Erika Boyer nous entraîne dans une magnifique romance et plus particulièrement dans une homoromance. En effet, L'encre du passé est l'histoire de Clément, meilleur ami de Sandy que l'on a pu rencontrer dans Promesse Tenue, et de Seven. Comme l'indique l'auteure au début du livre, cette histoire peut se lire indépendamment de Promesse Tenue, mais il vaut tout de même mieux avoir lu le premier tome de la première duologie.

L'histoire de Clément et Seven débute trois ans avant les évènements de Promesse Tenue. À l'occasion d'une virée à moto avec le reste des membres de Lost Souls, Clément fait la connaissance de Seven. Dès leur première rencontre, l'attirance est immédiate, mais ce premier face à face sera bref. Il leur faudra attendre six mois avant de se revoir, alors durant ce laps de temps, par le biais de chiffres, de propositions et de confessions, Clément et Seven commencent par tomber petit à petit amoureux l'un de l'autre. Ne restant jamais bien longtemps dans une même ville, les deux hommes entretiennent une relation à distance et c'est grâce à leur travail respectif qu'ils finissent à chaque fois par se retrouver. Mais il devient de plus en plus difficile de se quitter et ce jeu de mots et de chiffres semblent faire accumuler pas mal de secrets et de non-dits dans leur couple. Tiraillés par l'amour qu'ils ressentent l'un pour l'autre et par les blessures de leur passé, Clément et Seven pourraient ne pas ressortir indemne de cette relation…

Première homoromance que je lis et honnêtement, je ne m'attendais pas à ça. Certaines personnes diront que ça ne diffère pas tellement d'une hétéroromance, mais pour ma part je pense que cela dépend de la façon dont l'auteur(e) a décidé de l'aborder. Ici, Erika Boyer a parfaitement su retranscrire les sentiments et toutes les émotions qui résultaient de cette romance. Comme toujours, je suis en admiration face à la délicatesse qu'a su insuffler l'auteure tout au long du récit. J'aime toujours autant la tendresse, le positif et la bienveillance qui se dégagent de ses histoires. de plus, que ce soit au niveau des thèmes ou des personnages, Erika Boyer nous offre une réelle diversité. Il y en a pour tous les goûts, de tous les genres et c'est ce qui fait que l'on arrive sans mal à s'identifier aux personnages.

Le personnage de Clément m'avait déjà bien intriguée dans Promesse Tenue. On faisait sa connaissance par le biais de Sandy et la façon dont ce dernier le décrivait donnait très envie d'en apprendre davantage sur son compte. En le découvrant enfin dans l'encre du passé, j'ai été heureuse de constater que le personnage de Clément se révélait être aussi intéressant que je l'avais espéré. Sentimentalement, Clément aime ses amis sans compter, mais dès qu'il s'agit d'une relation romantique, le jeune homme, de peur de souffrir, préfère ne pas trop s'investir dans une relation. Ce que j'ai aimé chez lui, c'est sa fragilité et sa gentillesse. Clément n'essaye pas de cacher ses émotions, il ne ment pas et ça c'est quelque chose que j'apprécie fortement. Il est authentique, sincère et quand il aime, il donne tout. Pour toutes ces raisons, j'ai eu un énorme coup de coeur pour son personnage.

Pour ce qui est de Seven, tout comme Clément, quand il aime c'est passionnément. Il ne fait pas dans la demi-mesure et c'est également pour ça qu'il est autant attachant. Seven est une personne tendre, douce, attentionnée… Et oui, j'ai aussi complètement accroché avec lui. Lui-même cache de nombreux secrets et il semble avoir un lourd passé. C'est un peu plus difficile de vous parler de Seven car par rapport à Clément j'ai eu un peu plus de mal à le cerner au début. Pour l'instant, on n'en sait pas énormément sur sa vie passée, il a beaucoup plus de difficultés à s'ouvrir. Certains de ses secrets se dévoilent progressivement, mais en terminant le premier tome je pense que l'on est encore très loin du compte. C'est pourquoi, il me tarde vraiment d'avoir la suite entre les mains !

Pour finir, la romance. Et quelle romance ! Comme je le disais plus haut, celle-ci est tout simplement magnifique. Étant donné que c'est une homoromance, j'appréhendais un peu, mais Erika Boyer est rapidement venue effacer mes craintes.

Malgré leur très forte alchimie, Clément et Seven ne vont pas immédiatement se sauter dessus, bien au contraire. Ils vont tout d'abord prendre le temps de se découvrir, de s'apprécier et plutôt que de coucher très vite ensemble, il faudra attendre au moins un an avant qu'ils ne décident de passer aux choses sérieuses. Un petit jeu de séduction se met donc en place par l'intermédiaire de textos et de retrouvailles. Ce jeu de séduction, très loin d'être aussi passionné et tumultueux de ce que j'ai l'habitude de voir, est très tendre, très doux et ça valait véritablement le coup de patienter. Bien sûr, rassurez-vous, leur relation ne manque pas de passion, mais c'est surtout cette sensation de douceur qu'il me vient à l'esprit lorsque je pense à Clément et Seven. Je ne sais pas comment vous parler correctement de cette idylle car elle m'a tellement touchée et ébranlée qu'il m'ait très difficile de mettre des mots sur ce que j'ai ressenti. La romance nous plonge dans un sublime et délicieux tourbillon d'émotions dont il est quasiment impossible de se défaire. En arrivant à la fin de ce premier tome, je n'avais absolument pas envie de les quitter et ça a été un véritable crève-coeur.

En conclusion, sans surprise, Erika Boyer est parvenue une fois encore à m'entraîner dans son univers. C'est par le biais de personnages aussi charismatiques qu'attachants que ses romans tirent leurs forces et c'est à chaque nouvelle lecture un pur régal. Si vous hésitez à vous lancer dans cette histoire, je ne peux que vous la conseiller ! Désormais, il ne me reste plus qu'à attendre le second tome et je sais d'avance que cette attente va être divinement longue...
Lien : http://lesjolieslecturesdepa..
Commenter  J’apprécie          30
Nouveau coup de coeur pour les romans de Erika Boyer ! J'avais été conquise par Promesse Tenue, la duologie avec laquelle j'ai découvert sa plume ainsi que son univers, et je suis de nouveau heureuse de revenir vous présenter une autre duologie que j'ai adoré : L'encre du passé ! Comme Promesse Tenue, j'en attendais beaucoup de ces romans, c'est pourquoi j'ai longuement hésité à les acheter, mais une fois encore, Erika ne m'a absolument pas déçue. Sa plume est si addictive que j'ai dévoré les romans en deux jours !

Impatiente de lire Promesse Tenue, j'ai donc commencé par ces romans et je ne le regrette pas ! A l'inverse, je me serais spoilé P.T et j'aurais été tellement déçue ! Pour moi, les duologies peuvent se lire indépendamment, mais il est préférable de commencer par P.T pour éviter de spoiler les sujets les plus « importants » ; Sandy et Danny sont finalement une parenthèse dans l'histoire de Clément et Seven, car celle-ci se déroule sur plusieurs années – presque 9 ans.

Je n'ai pas été dérangée ici concernant le fait que le roman se déroule sur plusieurs années, alors que ça ne l'a pas fait avec moi sur un autre livre. Oui, on découvre les personnages sur plusieurs années, mais l'auteure a réussi à créer des liens entre leurs nombreuses rencontres, entre lesquelles se passe parfois une année, ce que j'ai énormément apprécié.

Comme Promesse Tenue, ces romans abordent des sujets difficiles, tels que la mort, la maladie, les violences verbales, les abus physiques, l'humiliation, l'addiction… Des sujets que je ne m'attendais pas à retrouver ici, mais que j'ai apprécié, car c'est ce qui fait la richesse et la diversité des romans de Erika. Si l'auteure n'aborde pas ces sujets en détails dans le premier tome ainsi que dans la première partie du second, la seconde partie m'a vraiment fait mal au coeur. Je suis admirative de sa plume, car Erika parvient à nous transmettre les émotions et les sentiments de ses personnages avec justesse et sensibilité, comme si ils parlaient à sa place ! C'est troublant, mais c'est ce que j'aime ressentir quand je lis ses livres.

J'ai adoré la romance, très douce, et j'ai complètement craqué pour ces deux hommes ! Clément et Seven ont un coup de coeur l'un pour l'autre dès le premier regard ; ils ne l'avoue pas, mais c'est évident. Ils sont complices dès le départ et se provoquent sans cesse, ils se cherchent et se découvrent ensemble. Et le jeu qu'ils créent avec ces chiffres et qui leur appartient m'a fait grandement sourire.

Bien sûr, comme pour les personnages de Promesse Tenue, j'ai adoré ceux de LDP ! J'ai l'impression de retrouver ma famille, d'appartenir à ce groupe d'amis que j'aime tant suivre dans leurs aventures. Ils sont dévoués, généreux, souriants, amusants, touchants, complices. On ressent leur amitié sincère et éternelle, leur amour les uns pour les autres. Comme l'a dit Clément : « On peut aimer aussi intensément sans que cela soit d'un amour romantique » et c'est exactement ce que j'ai ressenti entre eux !

Clément est un personnage que j'aime énormément et dont j'avais hâte de découvrir son histoire. C'est un homme renfermé, solitaire et méfiant qui n'aborde jamais ses sentiments, préférant faire passer ses amis avant lui. Mais il est généreux, dévoué, créatif, souriant et amusant. Je l'ai adoré. J'ai eu le coeur brisé en comprenant son passé sombre, douloureux, et je l'aime davantage pour sa force et son courage de se battre chaque jour face à ce traumatisme.

Seven est un personnage que j'ai également apprécié et avec lequel j'ai tout de suite accroché. Déjà, il s'appelle « Sept » ce qui m'a fait sourire, mais c'est un des personnages que j'aime suivre dans les romans : il est adorable, gentil, chaleureux, souriant et amusant. Il n'a pas une vie facile non plus, perdu entre son amour pour Clément et les secrets qui le rongent au quotidien, il préfère les garder pour lui que d'avoir à les affronter, afin de protéger Clément. Mais c'est ce qui les éloigne l'un de l'autre...

Coup de coeur pour ces romans que j'ai dévoré et que je vous conseille absolument, pour la plume > addictive, fluide, belle et poétique ; pour l'histoire > douce, adorable, poignante et riche ; pour tous les personnages > touchants, amusants, sensibles et amoureux !
Commenter  J’apprécie          00
Il y a un an, j'ai découvert la plume d'Érika Boyer avec [Promesse tenue]. J'ai adoré l'histoire de Sandy et Dany, j'ai même totalement craqué pour Sandy. Franchement, il me manque énormément ce mec, c'est fou.

Du coup, en lisant Promesse tenue, j'ai appris à connaître Clément le meilleur ami de Sandy et j'avais vraiment hâte d'avoir ce livre entre les mains. On se doute déjà sans entrer dans les détails qu'il y a un mal-être évident sur ce jeune homme. le peu qu'on sait sur lui, on se doute que son histoire ne sera pas très facile.

Je suis sous le charme complet de Clément. L'histoire commence bien avant celle de son meilleur ami Sandy, trois ans pour être exact, et sa rencontre avec Seven est juste fantastique. Je suis le genre de personne à croire au coup de foudre et au destin. Alors même si j'avais beaucoup de ressenties négatives sur Seven (et ça, c'est dû à ma lecture de promesse tenue), je n'ai pas pu lui résister. Un peu comme Clément en fait.

J'ai été conquise par Clément, j'adore la relation qu'il entretient avec ses amies qui sont aujourd'hui sa famille et surtout Sandy. Mais en même temps avec lui, on est obligé d'avoir ce lien avec lui et de l'aimer plus que tout. Mais là, je m'égare, revenons à Clément et Seven. J'ai trouvé leur que c'était simple alors qu'elle a tout l'air d'être compliqué, ils se donnent les moyens de se voir et de d'être amoureux malgré la distance. On sait que tous les deux cachent énormément de secrets et ont un bagage émotionnel très intense. Surtout Clément que j'ai réussi à cerner un peu par rapport au personnage de Seven.
Clément est doux, attachant, aimant, mais tout autant mystérieux.

Seven, quant à lui, et comme je le disais, je suis plus que mitigé, même si sur les 3 quarts du roman, je l'ai adoré. Ce que j'ai le plus apprécie, c'est l'amour qu'il porte à Clément, et je pense que c'est ce qui a fait pencher la balance du bon côté le concernant. Mais certains de ses silences et de ses actions m'ont laissé un peu sur le cul. Je ne comprends pas tout ce qui se passe dans la tête, et malgré tout ce qu'il fait par amour pour Clément, ça me brise le coeur qu'il décide de se taire. Il est encore plus secret que son amoureux.

Et je peux vous jurer qu'une fois [l'encre du passé #1] refermé, je n'ai qu'une hâte, c'est d'avoir la suite qui s'annonce beaucoup plus sombre. J'ai énormément de théorie concernant Clément, mais aucune sur Seven. Mais je meuuuuurs d'envie de le savoir. Il en va de ma santé mentale.

J'aime beaucoup les romances MM, même si je n'en lis pas autant que je le souhaiterais, mais j'ai souvent du mal à trouver quelque chose qui me transporte et qui a l'air vraiment « réel ». J'aime vivre un roman comme si l'histoire existé pour de vrai, et ici avec l'encre du passé, j'ai ressenti énormément d'émotions. L'intensité entre nos deux héros est sensationnelle. J'ai adoré le jeu qu'Érika a décidé d'installer entre eux. Les mots et les chiffres ont une grande place dans leur relation, ce qui la rend assez unique. C'est pour ça que je ne comprends pas Seven et ses secrets… Cette histoire n'a pas fini de me rendre folle !!

Point important j'ai adoré avoir des passages de Promesse tenue, c'est, à mon sens, judicieux. de toute façon pour les personnages qui l'ont lu, comprendrons que la fin de promesse tenue #1 et la fin de l'encre du passé #1 est exactement la même… Et du coup, on est paré à repartir sur de bonnes bases (enfin, je l'espère) pour la suite de l'histoire de Clément et Seven. Et je tiens à souligner également, que le fait de faire une histoire sur trois ans est judicieux. Car même si nos deux protagonistes ont eu un coup de foudre, l'un pour l'autre, l'auteure insiste vraiment sur le fait qu'ils vivent leur relation à distance comme ils le souhaitent, mais surtout sans pression ni rien. Dès le début, ils sont clairs l'un envers l'autre de ce côté-là et c'est vraiment chouette. Ça rend l'histoire vivante.

J'ai vraiment un eu un coup de coeur pour ce premier opus et j'ai hâte de connaître le fin mot de l'histoire. J'aime toujours autant la plume d'Erika Boyer, je ne suis jamais déçue avec ses récits.
Lien : https://auxrevesdesmots.com/..
Commenter  J’apprécie          10
Si l'année 2020 a été pour la plupart une année vide, pour moi niveau lecture elle a été également l'année des découvertes en genres littéraires comme en auteurs. Et c'est justement le cas avec Erika et sa duologie "Promesse Tenue" publiée chez Hugo New Romance qui fut un sacré coup de coeur ❤

Depuis, je regarde attentivement ses parutions en ME comme en auto-édition. Alors quand j'ai su qu'il y aurait d'autres romans sur l'univers des Lost Souls avec comme personnage principal Clément, j'étais en joie et j'ai eu raison de l'être.

Dans cette chronique ce n'est pas tant de ce qui se passe dans le roman dont je vais vous parler mais plutôt de nos deux héros, parce qu'après tout c'est leur histoire.

Avant même d'avoir fini ma lecture j'avais déjà une image de ce que représentait Clément à mes yeux : le vent. Vous le sentez arriver, il est autour de vous, vous enveloppant même dans un cocon rien qu'à vous mais il est également instable. Il n'a pas de point de chute, il vogue sur des vagues agitées, il souffle le chaud et le froid. Mais son plus gros problème reste qu'il vit perpétuellement dans le passé...

Seven est un mystère à lui seul : il n'a pas de réelle identité mais le problème c'est qu'il vit dans un mensonge perpétuel. Il se ment à lui-même et par conséquent à ses proches. Son métier d'écrivain lui fait subir le syndrome de l'imposteur. Mais il a de nombreux secrets qui le rongent dont un qu'il n'a pas le choix de dévoiler à celui qui a pris son coeur ! Je crois que son point faible le plus évident concerne son manque de confiance en lui, un problème dont souffre également Clément.

J'ai beaucoup aimé retrouver la délicatesse de la plume d'Erika, j'ai aimé sa manière d'aborder des sujets délicats et de nous prévenir avant même de commencer notre lecture mais je reste très frustrée par ce tome 1 mais je reste optimiste car dans très peu de temps j'aurai le fin mot de l'histoire !
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (33) Voir plus Ajouter une citation
J'ai ressenti bien des choses dans la vie, à commencer par l'amour - ce n'est pas pour rien que j'ai commencé à écrire ce type de livres -, mais ce que Clément a fait vibrer dans mon cœur, je ne connaissais pas encore.
Commenter  J’apprécie          30
La moitié d'une année sans le voir. Je n'ose compter combien cela représente en semaines, en jours, en heures, en minutes et encore moins en secondes. À quel moment a-t-il commencé à me manquer ? Je me demande si ce n'est pas à l'instant même où il m'a quitté, à moins que cela n'ait été après notre première séparation, le long de ce ruisseau dans lequel je suis tombé après que sa voix m'a déséquilibré.
Commenter  J’apprécie          10
Je croyais avoir déjà aimé avant toi, mais je me suis trompé, ça n’avait rien à voir, et je pense qu’il faut avoir un peu de magie en soi pour réussir à me faire tomber amoureux comme ça.
Commenter  J’apprécie          30
J'espère qu’elle ignore que je ne suis toujours pas certain d’être quelqu’un… Le plus souvent, je ressens trop le poids du passé pour être autre chose que ce que j’étais : un gamin abandonné par ses parents, un enfant pas assez bien pour être aimé qui est devenu un adolescent trop compliqué à apprécier et un adulte un peu bancal.
Commenter  J’apprécie          10
Je l'ai aimé de nombreuses façons, je l'ai aussi beaucoup détesté, mais sans jamais réussir à ne plus avoir d'amour pour lui.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Erika Boyer (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Erika Boyer
Vidéo de Erika Boyer
autres livres classés : roman d'amourVoir plus
Les plus populaires : Roman d'amour Voir plus


Lecteurs (130) Voir plus



Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
5254 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..