AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2262022437
Éditeur : Perrin (04/11/2004)

Note moyenne : 3.66/5 (sur 59 notes)
Résumé :
Pourquoi et comment les Vikings purent-ils se déplacer dans toute l'Europe, de 800 à 1500 environ ? Dans quelles circonstances se sont-ils installés du Groenland à la Normandie et à l'Angleterre ? Comment ont-ils fondé l'Etat russe ? Auraient-ils pu découvrir l'Amérique ?
Grâce à des sources archéologiques strictement contemporaines de la civilisation viking, Régis Boyer démêle les confusions et les erreurs qui s'attachent au mythe du Viking cruel et sanguina... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
colimasson
  07 octobre 2018
Depuis que la série Viking existe, tout le monde veut en être un. C'est vrai que la vie de viking, ça a l'air cool, surtout depuis le canapé. Pourquoi les gens sont-ils aussi cons à prendre leurs rêves pour des réalités possibles ? Nous ne vivons une époque de merde que parce que nous n'y survivrons pas, mais à part ça, la vie des vikings n'a rien à nous envier. C'est un peu ce que nous rappelle Régis Boyer.

Régis est un spécialiste de l'histoire scandinave et de tous les trucs qui tournent autour. Après avoir lu son gros bouquin sur l'Edda poétique, on m'a filé ça entre les pattes, le jour où j'ai eu 26 ans (c'était il y a longtemps et je me croyais déjà vieille, si j'avais su). Il pleuvait beaucoup ce jour-là, et j'avais dû faire la vaisselle quand même. Heureusement, il restait une bouteille de blanc dans le frigo. C'est ça d'être née en hiver, ça fait pleurer tout le monde.

Avec son livre sur les Vikings, Régis vise avant tout à démythifier le viking. Il nous rappelle qu'avant d'être un viking sanguinaire habité par la furor divine, comme on se l'imagine tous, le viking n'est qu'un commerçant qui cherche à se faire du fric et à coloniser des terres. Sa réussite dépendait moins de son ingéniosité, de sa force ou de sa ruse, mais de la nullité de ses adversaires qui pensaient, parce que le Christ les avait déjà sauvés une fois, que plus personne ne viendrait jamais les tabasser à domicile. Etre plus fort qu'un Irlandais au 9e siècle, ça ne veut pas dire être fort, ça veut dire être moins nul qu'un Irlandais. Aussi, le viking est un type qui s'adapte bien aux contrées qu'il colonise. Il s'acculture très vite, finit par adopter les coutumes, les institutions et la religion. C'est ce qui permit au phénomène viking de durer près de 2 siècles, entre 850 et 1050, et c'est ce qui causa sa fin également. Avec la christianisation progressive de la Scandinavie, le mouvement viking partit en débandade. Régis explique tout ça beaucoup plus en détails mais faut se taper des centaines de pages d'histoire et encore, c'est le foutoir parce que ça ne se passe pas du tout de la même façon en Suède, en Norvège et pour les Danois. Une grosse partie qui prend la tête.

L'autre partie chiante du livre, c'est quand Régis fait l'inventaire technique de l'outillage, de l'habitat, de l'habillement et de la nautique viking.

Une partie intéressante, c'est quand il explique la mythologie viking. On évite les raccourcis sur le Ragnarök (la fin du monde semble en fait préluder à une renaissance, comme Noé et son déluge) et on voit comment les figures des dieux les plus connus, Odinn en tête, ont évolué dans le mélange interculturel. Régis démythifie aussi le phénomène runique en nous disant que ce n'est pas que de la magie et que les runes servaient aussi comme moyen de communication basique, pour compter les moutons, pour faire la liste des courses, ou pour d'autres trucs comme ça.

Enfin, Régis termine en faisant le bilan de la récupération du phénomène viking dans la culture occidentale depuis le 12e siècle. Il nous montre qu'on est passé du viking-méchant au viking-sauveur de l'occident, romantique avant l'heure, et c'est sans doute à cause de cette image romantique (encore une fois, le romantisme est une plaie) que l'occidental en vient à se haïr, alors que c'est finalement lui qui a vaincu le viking à l'usure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Kjeld
  25 octobre 2012
Un livre d'histoire de très bonne qualité rédigé par l'un des meilleurs spécialistes du domaine. Un ouvrage complet qui peut servir de très bonne introduction sur le sujet très controversé qu'est le phénomène viking.
Ce n'est donc pas un ouvrage sur la Scandinavie médiévale mais bien sur la période d'un peu plus de deux siècles (IX-XIe) pendant lesquels se sont déroulés les raids de vikings. le but de l'auteur est autant de décrire une société et un phénomène méconnu que de tordre le cou à des préjugés et des stéréotypes qui ont la vie dure.
Le livre se divise en deux parties. La première, chronologique, reprend le phénomène étape par étape et son évolution. La deuxième, thématique, décrit la société scandinave de l'époque. La lecture de la première partie peut se révéler un peu difficile à cause notamment d'un nombre important de dates, de lieux et de noms.
Ce livre reste une référence pour le sujet. La lecture est plus appropriée pour des personnes lisant régulièrement des livres d'histoire, mais elle reste accessible à tous les passionnés des vikings.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Niele
  12 juillet 2017
Si vous vous intéressez aux vikings et à leur impact sur le monde européen, il vous faut lire ce livre-ci ! « Les Vikings » est composé de deux parties distinctes : l'une consacrée à l'histoire et l'autre à la civilisation viking. le livre se restreint évidement à la période des raids et à la société viking exclusivement, c'est-à-dire à l'extérieur de leurs pays d'attache (en situation d'implantation), le sujet n'est pas l'histoire et la vie quotidienne dans les pays scandinaves.
Comme toujours avec Régis Boyer, le contenu est dense, très intense en informations. L'ouvrage est donc très complet et précis. Il convient certainement de prendre des notes sur les personnages, les lieux et les dates afin de pouvoir suivre aisément le déroulement des événements ou de relire plusieurs fois certains passages. le sérieux des sources tient dans leur nombre, leur origine diverse et leur étude objective et emplie de bon sens. Il en sort une mise au point radicale sur le mythe viking !
En mettant au placard l'influence romantique du XIXe siècle au sujet de ces hommes aventureux, Régis Boyer met à bas les préjugés, fausses idées mises en avant également par les textes médiévaux. N'en déplaisent à beaucoup, il remet sur pied ces commerçants transformés uniquement en guerriers sanguinaires, transforme les barbares en hommes férus de connaissances (navigation, artisanat, art…) avec leurs qualités et aussi leurs défauts.
Un peu obscur par instant, il reste quand même abordable pour débuter. Je le conseille comme première approche au monde viking.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
stefmet
  13 mars 2014
Avant de lire ce livre, on pense connaitre globalement les Vikings... Et puis on se rend compte que tout ce que l'on croit savoir n'est qu'idées reçues et autres choses du même genre. Un ouvrage passionnant et qui vous apprendra énormément de choses. Pas toujours très facile à lire, mais tellement utile.
Commenter  J’apprécie          70
gilou33
  04 août 2018
Un livre très complet voire un peu trop complet...
Si on ne reste pas bien concentré, l'auteur peut vite nous perdre en route à cause de trop de termes techniques et de longues explications à coup de parenthèses, crochets ou traits d'union.
La partie Histoire-expansion est plus facile à suivre que la partie civilisation-mode de vie.
Voilà pour les côtés négatifs.
Pour le reste, Régis Boyer s'attache à briser les clichés et idées reçues que l'on a tous sur ce, mal connu, peuple Viking.
Il nous fait donc redécouvrir une Hisoire, une civilisation que l'on ne connaît, finalement, qu'en surface.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
colimassoncolimasson   18 octobre 2018
Dans une très grande majorité, ces sources sont le fait d’ecclésiastiques, les seuls, en général, à savoir écrire à l’époque, et donc à rédiger les annales, chroniques, etc. qu’il nous faut utiliser. Or ces clercs ne sont à peu près jamais objectifs (quand ils ne délirent pas purement et simplement, comme les Irlandais).
Commenter  J’apprécie          40
colimassoncolimasson   16 octobre 2018
Une étude attentive des toponymes et surtout des microtoponymes (lieux-dits) de Normandie devrait fournir la preuve de l’implantation scandinave en profondeur dans cette province. Mais c’est oublier que le fief de Rollon fut l’objet d’invasions saxonnes un bon demi-millénaire avant l’implantation viking. Or le vieux saxon et l’ancien scandinave, tous deux langues germaniques, n’étaient pas encore radicalement différents au Xe siècle, d’où l’impossibilité de décider que tel toponyme est décidément nordique, et non saxon ! La philologie ne peut être retenue que lorsque d’autres témoins viennent corroborer ses conclusions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
colimassoncolimasson   14 octobre 2018
Même s’il dure encore, par flambées brèves et éparses, jusqu’au milieu du 12e siècle, on peut considérer que le phénomène viking proprement dit s’achève vers 1030 sur certains points, 1050 au mieux. La conquête de l’Angleterre par Guillaume le Bâtard, que certains auteurs tiennent pour le terme ultime de cette aventure, n’est plus un phénomène viking ou scandinave.
Commenter  J’apprécie          20
colimassoncolimasson   11 octobre 2018
[A propos des Danois]

Peu aventuriers, l’arrière-plan de leurs entreprises est souvent politiques : elles visent à renforcer leur richesse et donc leur pouvoir à leur retour chez eux.
Commenter  J’apprécie          50
colimassoncolimasson   09 octobre 2018
Le départ [du mouvement viking] est conventionnellement donné par le raid mené contre l’abbaye de Lindisfarne (Northumberland) où se trouvait la châsse de saint Cuthbert, le 8 juin 793. […]
J’ai dit : conventionnellement, parce que nous décelons de nombreux signes d’activité bien avant 793 […]. Si les historiens retiennent cette date, c’est qu’ils sont bien informés sur les événements de Lindisfarne, grâce à cinq lettres écrites à ce propos par Alcuin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Régis Boyer (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Régis Boyer
Un extrait de saga lu par Régis Boyer, le grand spécialiste des civilisations de l'Europe du Nord. La revue LEXNEWS a eu l'immense plaisir d'interviewer Régis Boyer (www.lexnews.fr) et le grand spécialiste des littératures nordiques anciennes et modernes a eu la gentillesse de lire un extrait de saga avec toute la verve qu'on lui connait ! (interview à paraître en septembre 2009 sur Lexnews)
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Histoire de l'Europe>Histoire de l'Europe du Nord (17)
autres livres classés : histoireVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1415 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre