AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Promesse tenue - tome 1 (19)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Gaoulette
  14 avril 2020
J'ai un drôle de ressenti avec la proposition d'Erika Boyer.
Tout d'abord, je trouve sa trame bien menée pour faire une prévention sur l'inconscience auprès des jeunes. Dés la préface, elle annonce la couleur. Et je l'en félicite car la première rencontre entre Sandy et Danny m'a choqué. Elle m'a fait une scène de tout ce que je déteste avec une new romance. Mais on ne peut pas lui en tenir rigueur puisque cela a un impact sur une des intrigues qu'elle propose.
Mais il y a eu un gros soucis dans ma lecture, en plus des conneries qu'accumule son héros, je n'ai pas aimé le portrait brossé de Sandy. Je suis désolée c'est un anti-héros et je peux comprendre voulu mais je l'ai trouvé très gamin. Franchement, pour moi il ressortait plus avec un âge mental de 16/18 ans que 25 ans. Est-ce voulu par l'auteur ou la plume qui manque de maturité. A côté de cela, il a eu des très beaux messages véhiculés mais pour moi cela fait un flop.
Je suis passée par beaucoup d'émotions en lisant ce roman. Je voulais avant tout comprendre où voulait en venir l'auteure. Des personnages tels que Clément, Lily et même Thomas m'ont plus touchés que Sandy et Danny.
J'ai bien aimé que l'auteure nous partage ses références et son amour de Grease en détournant leur prénom.
Je ne pense pas lire la suite j'ai peur d'être encore déçue. Comme les héros ne m'ont pas convaincue je préfère en rester là et éviter de donner encore une note négative à l'auteure.
Par contre j'ai envie de voir ce que cela donne pour ses autres romans. Il y a du potentiel et des idées à proposer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
LesJoliesLecturesdePapier
  29 mai 2020
Cela faisait un certain temps que le premier tome de Promesse Tenue était sorti et qu'il était dans ma pile à lire. Beaucoup de personnes m'avaient fait pas mal d'éloges au sujet de l'histoire ainsi que sur la plume d'Erika Boyer, il ne me restait donc plus qu'à me lancer.

Le résumé m'avait donné envie de le lire, mais j'avais peur de tomber une fois de plus sur un personnage masculin typiquement bad boy, vulgaire et un peu macho sur les bords. Au final, ma lecture s'est avérée très plaisante et j'ai été agréablement surprise par Sandy, le héros masculin, qui est très loin du personnage que je pensais découvrir.

Ce qui est assez déroutant dans ce premier tome et que je trouve génial, c'est le fait que la narration se fasse uniquement par Sandy. Cette fois, pas de chapitres alternés avec deux points de vue différents ou bien encore une narration exclusivement féminine. Cela aurait pu me déranger si la plume d'Erika Boyer n'était pas parvenue à me faire autant aimer la personnalité de Sandy.

Au premier abord, on pourrait croire sans mal que c'est un délinquant. Avec ses tatouages, sa moto et ses mauvaises habitudes de boire et fumer, on est bien loin du gendre idéal. Pourtant, c'est ce qui fait toute la beauté de l'histoire : il ne faut jamais se fier aux apparences. En effet, en dehors de son attitude arrogante, Sandy est une personne sensible, fragile, attentionnée et très attachante. Il est toujours respectueux envers les personnes qu'il rencontre. de plus, j'ai adoré la façon dont il parlait de ses amis et de sa famille. Il en parle avec une extrême bienveillance et on peut facilement imaginer tout l'amour qu'il porte à sa bande d'amis. Son personnage m'a énormément touchée grâce à la vulnérabilité qu'il dégage tout au long du récit. C'est difficile de rester insensible face aux souffrances et aux incertitudes de Sandy. Il est, pour moi, le plus gros point fort du livre.

J'ai également beaucoup aimé le personnage de Danny. C'est une femme de caractère qui sait ce qu'elle veut et elle ne se laisse pas facilement marcher sur les pieds. Dès le début, j'ai été très intriguée par son personnage. Elle dévoile peu de chose à son sujet, bien que l'on s'aperçoive qu'elle n'a pas eu une enfance facile. Tout comme Sandy, Danny entretient des liens uniques avec ses amis et elle considère ces derniers comme sa famille. Elle donne tout pour les personnes qu'elle aime, ce qui fait de Danny une très belle personne. Maintenant, même si la jeune femme est quelqu'un de bien, il n'en reste pas moins que Danny a ses propres démons à extérioriser et elle ne semble pas vraiment tirer Sandy vers le haut. D'ailleurs, aucun d'entre eux ne se tire mutuellement vers le haut, bien que leur amour soit profond et sincère. Pour le moment, c'est un peu difficile de parler de son personnage étant donné que c'est surtout celui de Sandy qui est mis en avant dans ce premier volet. Il me tarde donc de découvrir le second tome pour pouvoir en découvrir un peu plus la concernant.

En plus de la romance, c'est aussi l'amitié qui est mise en avant dans ce roman. J'ai adoré le fait que les personnages, bien qu'ils ne soient pas forcément de la même famille, puissent créer des liens parfois bien plus forts que des liens familiaux. Chacun accepte l'autre, quelle que soit son orientation sexuelle ou bien encore son apparence physique. Erika Boyer nous offre un très large panel de personnages secondaires tous aussi intéressants les uns que les autres et propose ainsi une belle diversité.

Concernant la plume de l'auteure, vous l'aurez compris, je l'ai tout bonnement adoré. Les sentiments que véhicule l'histoire de Sandy sont bien retranscrits et font ressentir tout un tas d'émotions. Erika Boyer a parfaitement su me convaincre dès les premières pages. Elle a créé des personnages charismatiques qui possèdent chacun son lot d'épreuves, de blessures, de failles… Et ce sont toutes ces imperfections qui les rendent authentiques.

Pour finir, l'intrigue est, quant à elle, bien menée. Elle nous tient en haleine jusqu'à la fin et apporte un intérêt supplémentaire au récit. On se prend facilement au jeu concernant les recherches de Sandy pour retrouver sa soeur, Alysson. On finit par soupçonner toutes les figures féminines qui entourent le jeune homme et à se poser beaucoup de questions sur cette mystérieuse soeur. Est-elle décédée ? Est-elle mariée ? A-t-elle des enfants ? Pourquoi est-elle partie ? Tant de questions qui maintiennent l'envie d'aller toujours plus loin dans le roman.

En conclusion, je suis très heureuse d'avoir découvert le talent d'Erika Boyer grâce à cette histoire, pleine de douceur et de caractère. C'est sans préjugés et avec pas de mal de bienveillance que nous empruntons le chemin tumultueux de Sandy et Danny vers leur quête du bonheur. Désormais, il ne me reste plus qu'à me jeter sur la suite !
Lien : http://lesjolieslecturesdepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
callysse
  21 mars 2020
Voilà un roman pas comme les autres. Erika Boyer n'a pas son pareil pour imaginer des personnages incroyablement humains, vivants, réalistes et attachants. Ce livre est bien plus qu'une romance, c'est une quête de soi et une magnifique ode à l'amitié. Je l'ai adoré et littéralement dévoré. J'attendais sa sortie avec impatience et je n'ai en rien été déçue…

… même si j'avoue avoir été un peu surprise au départ par le mode de vie de Sandy et Danny. Pour oublier leurs problèmes, leur culpabilité ou leur quête, ils sont prêts à beaucoup d'addiction : drogue douce, cigarette, alcool, sexe sans protection, moto sans casque. J'avoue avoir été déstabilisée au début car il n'est pas courant de rencontrer dans les romances contemporaines un couple ayant un comportement aussi dangereux et peu recommandable pendant une bonne partie du récit. En général, l'un des deux est plus sérieux et posé, afin de permettre à l'autre de retrouver un mode de vie plus sain et serein. Pas là. Ni Sandy, ni Danny ne dira à l'autre qu'il choisit une voie qui peut le détruire, que ce qu'il fait à son corps et à son esprit est mal et que ce n'est en rien la solution à son problème. Je n'ai jamais vu une autrice mettre autant en avant ces thématiques dans une romance. Erika Boyer le fait très bien, avec bienveillance, sans aucun jugement. Ce qui fait que je me suis totalement attachée à ses personnages malgré leurs défauts. Leur histoire est crédible et la manière dont ils vont peut-être réussir à s'en sortir n'en est que plus réaliste. Erika Boyer a eu par ailleurs la présence d'esprit de mettre un message d'alerte au début de son roman afin que les lecteurs aient conscience que le comportement de ses personnages peut être dangereux et qu'il n'est pas à reproduire. Je l'en remercie, peu d'auteur pensent à faire ce genre de choses.

J'ai particulièrement apprécié que ce roman soit écrit du point de vue de Sandy. Je me suis attachée à lui de tout mon coeur, de tout mon être même si j'ai détesté sa manière de vivre. Ce n'est pas le genre de mec qui me fait craquer mais c'est tout à fait le type de personne que j'aimerai compter parmi mes amis et à qui serais prête à tendre la main pour l'aider à se sortir de cette spirale infernale qui le perd à petit feu. Sandy est un homme adorable, affectueux, qui ne juge jamais et déborde d'amour pour ses amis. S'il y a bien une seule de ses dépendances qu'il devrait garder c'est celle à l'amitié. Il connait ses potes par coeur et serait incapable de vivre sans eux. Ses amitiés sont réellement très belles et montrent qu'il n'existe aucune barrière d'âge pour être ami. Il y a aussi beaucoup de diversité, tant en termes de couleur de peau qu'en orientation sexuelle. Trop pour être crédible? Honnêtement, qui suis-je pour juger? C'est peut-être moi tout simplement qui vit dans un cercle trop fermé. Ça ne veut pas dire qu'un tel groupe d'amis ne peut exister. Et puis, il a le mérite de mettre en avant des sujets qu'on n'a pas l'habitude de voir dans les romans. En tout cas, j‘ai hâte de rencontrer toute la bande car ils ont l'air d'être tous de magnifiques personnes.

Enfin, ce qui m'a également énormément plu avec Sandy, c'est son côté fan de série. Il y a beaucoup de références aux plus populaires (et aussi à un éternel combat national pour le nom d'une célèbre viennoiserie) et la manière dont elles sont amenées apporte une petite note touchante à sa personnalité. Elles permettent aussi de dédramatiser un peu le récit en apportant une petite touche d'humour.

Pour écrire une histoire d'amour, il faut un couple. Mais comme leur histoire d'amour n'est pas toujours bonne pour eux dans ce tome-là, je ne tiens pas à développer ici mon ressenti concernant Danny. J'ai aimé cette jeune femme mais ce n'était pas elle le sujet de ce premier tome. J'ai hâte de faire réellement sa connaissance dans la suite qui, si j'ai bien compris, sera de son point de vue.

Pour conclure : Erika Boyer m'a brisée le coeur plus d'une fois avec ce roman parce qu'aussi inconscients que sont ses personnages, je me suis attachée à eux et j'ai ressenti leur souffrance. le dernier chapitre m'a bouleversée et l'émotion était bien présente, coincée dans ma gorge. J'ai hâte de retrouver Sandy et Danny qui, j'en suis persuadée, ne pourront être que de meilleures personnes dans le deuxième tome.
Lien : https://callysseblog.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pommerouge
  28 février 2020
Je remercie les éditions Hugo & cie pour cette lecture. Lorsque j'ai vu le programme des sorties de janvier/février chez Hugo & cie, j'ai halluciné en voyant le nom de l'autrice Erika Boyer. J'avais déjà lu un de ces titres auparavant : Hyacinthe et j'avais été charmé par son style d'écriture. Il était impossible que je ne demande pas ce titre, il fallait que je le lise !

Sandy vit sa vie dangereusement. Pourtant, tout va se chambouler dans sa vie. Son père, si violent envers sa mère vient de mourir. Il part enfin les laissant tranquille. Sauf que cela serait trop beau pour être vrai, la vie met sur son chemin un autre problème.

Ça mère a une insuffisance rénale. Elle doit se faire greffer un rein, mais Sandy ne peut lui donner le sien. Elle doit soit attendre sur la liste d'attente, soit… Un espoir, un seul petit espoir est possible pour qu'elle obtienne un rein plus tôt : Alyson, la soeur de Sandy.

Mais Alysson est partie, il y a de cela plus de vingt ans. le laissant lui, Sandy, avec sa mère, face à leur père violent. Il lui en veut. Mais il doit la retrouver. Sa dernière piste ? le Cap Ferret, c'est apparemment ici où elle se trouverait aujourd'hui. Mais le chemin ne va pas seulement le mener à chercher sa soeur, mais également à trouver l'amour. Lui qui ignore tout de ce sentiment et qui se sentait incapable de le ressentir un jour, va devoir affronter ses propres sentiments. Or, il y a beaucoup de rage, de colère et de tristesse qui vit en lui…

J'ai dévoré ce livre en deux jours. J'étais tellement prise dans l'histoire, que je ne pouvais pas m'empêcher de faire mes commentaires en direct par message privé à l'autrice. J'adore son style et sa façon de dénoncer. J'ai adoré l'histoire qu'elle nous a proposé ici, tout me plaisait !

En bref, Erika Boyer est une autrice de talent. Ici, elle dénonce les différents comportements à risque et où cela peut mener. Elle montre la vie sous tous ses aspects et pas parfois les plus beaux. Elle nous propose deux personnages fort attachant, avec chacun leur qualité et leur défaut. Des personnages qui resteront dans mon coeur pour un moment ! 😉
Lien : https://lapommequirougit.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Unehistoire2plume
  12 mai 2020
En chemin nous plonge dans l'histoire de Sandy, un jeune homme qui va partir sur sa moto à la recherche de sa soeur suite à la mort de son père. C'est un jeune homme qui a beaucoup souffert. Pour se sentir vivant, il a besoin de passer par des émotions intenses et il vit avec une intensité saisissante. A la mort de son père, il part en quête de sa soeur pour sauver sa mère.

Sandy est un personnage touchant par bien des aspects, il a ce côté vulnérable qui nous touche, mais aussi ce besoin de vivre intensément et de faire des conneries. Sur sa route, il croisera Danny, une jeune femme qui lui tapera dans l'oeil dès le premier soir.

Dès lors, une descente aux enfers attend nos protagonistes. Car leurs tourments surgiront et l'attirance qui les anime prendra place. Comme si les vices sont ancrés dans leur veine. Ils vont s'aimer à s'en détruire. Entre sexes, drogues et autres addictions, ils ne sont pas au bout de leur surprise. Ils vont se découvrir et trouver un réconfort chez l'autre. Une attirance qui devient une évidence. Mais ça sera compliqué pour les personnages de vivre ce sentiment quand le passé est si présent. le passé, c'est ce qui forge ce que l'on est. Sandy a vécu des choses difficiles par le passé qui le pousse à toujours aller plus loin. Il se sent libre et vivant quand il pousse plus loin. Danny lui ressemble énormément.

Plus qu'une histoire d'amour, nous avons une histoire d'amitié qui est mise en avant. L'amitié est au coeur du roman, Sandy porte un amour fraternel à ses amis. Ce sont ces points d'ancrage et c'est la même chose pour Danny. Ses amis comptent beaucoup pour elle aussi. Les personnages secondaires ne sont jamais en reste dans les romans d'Erika et on prendra plaisir à connaître davantage leur histoire. Clement est sans doute l'un de mes préférés avec Riley. J'ai eu un plus de mal avec Jules et Nicky. Tic-tac quant à lui respire la vie. Les moments de retrouvailles entre les personnages vous réchaufferont le coeur. Car même s'ils évoluent loin les uns des autres, ils forment une grande famille.

Ce qui change dans ce roman, c'est sans doute une noirceur qui provient des personnages. Ces personnages ne sont pas parfaits loin de là, ils portent le fardeau de leur passé. Sandy est loin d'avoir confiance en lui, même s'il parait en faire des tonnes. Il ne reste pas moins fragile. On retrouve cette même fragilité chez Danny. Cette fragilité nous touche et j'ai apprécié cette histoire parce qu'elle diffère de ce que propose Hugo roman tout en s'y inscrivant. Parce que d'un côté, j'ai retrouvé la patte d'Erika et de l'autre, j'ai eu l'impression que cette histoire rentrait dans la ligne éditoriale de Hugo. En effet, elle rentre dans cette ligne éditoriale, car on retrouve des éléments propres à cette maison d'édition (romance qui se déroule assez vite, un côté addictif). de l'autre, on retrouve les personnages complexes que nous offre Erika dans chacun de ses romans. On retrouve un traitement qui est le sien et pas un autre. de plus, les personnages secondaires sont développés et ça c'est la patte d'Erika.

Quoiqu'il en soit, c'est addictif. C'est une histoire de quête, d'amitiés avec une dose d'amour. J'ai hâte de lire le tome suivant pour savoir les choix faits par nos personnages.
Lien : https://unehistoirede.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Camille_Pixie
  16 avril 2020
J'ai commencé avec cette histoire avec une légère appréhension. J'adore les romans de Erika mais je redoutais le sujet de l'addiction. J'ai généralement du mal avec ce genre de personnages mais je voulais malgré tout tenter le coup parce que j'ai une grande confiance en l'autrice.

L'histoire commence le jour où Sandy enterre son père. Quelle frustration de ressentir de la peine pour cet homme qui n'a répandu que de la souffrance dans sa famille. Sandy est particulièrement désolé pour sa mère même si le soulagement n'est pas loin.
Il va malheureusement rapidement apprendre une mauvaise nouvelle qui va devoir l'envoyer à la recherche de sa grande soeur, celle qu'il n'a pas vu depuis 15 ans, celle qui les a abandonnés, lui et sa mère au griffes et aux coups du paternel.

C'est vers Lège-Cap-Ferret que sa moto va le guider, là où Alysson serait partie, aux dernières nouvelles. Sandy n'a pas d'autres informations sur elle... Une quarantaine d'année, un prénom, un nom et c'est tout. Dans sa quête, il va faire des rencontres qui deviendront rapidement des amis, Nicky, Jules, Lily, Tic Tac, Leni. Et puis, il y a surtout Danny, sa belle danseuse, celle qui va l'introduire dans son petit groupe qui représente une vraie famille à ses yeux.

J'ai vraiment eu du mal avec Sandy. J'ai eu l'impression qu'il ne faisait rien d'autre que fumer, boire, se droguer et baiser. Tout le temps. Pendant 200 pages, la quête de la soeur disparue est presque au second plan. Mais peut-être que c'est parce que dans sa tête, c'est un peu le cas. Il est vraiment complètement paumé dans sa vie et ne fonctionne qu'en plongeant dans de nouvelles addictions. Les dernières en date : Danny et Rodrigue, ce gérant d'une librairie accro aux chantages et qui semble en savoir toujours trop.
Heureusement, j'ai tout de même aimé certain de ses aspects comme sa façon de citer des répliques de séries à tout va et de s'indigner lorsque les autres ne comprennent pas les références ^^ Mais surtout, j'ai aimé la force de son amitié. Il tient aux gens qu'il aime de tout son coeur, qu'il s'agisse de sa mère, de ses amis, les anciens comme les nouveaux.

Peut-être parce que Sandy est le seul narrateur, je ne me suis pas vraiment attachée à Danny. Au final, on ne sait pas grand chose d'elle. Il n'y a pas beaucoup d'échanges entre les deux personnages, du moins, pas beaucoup d'échanges de paroles. Elle n'a pas su m'intriguer malgré tout le flou qui l'entoure sur ses origines. Je pense que ce sera plus exploité dans le tome 2 et je suis impatiente de découvrir ça.
Je n'ai pas apprécié la relation entre Sandy et Danny. J'ai vraiment eu le sentiment qu'ils se tiraient vers le bas. C'est assez néfaste, malsain. Peut-être que c'est pour ça aussi que je n'ai pas apprécié la jeune femme, peut-être que j'aurais préféré qu'il rencontre une femme qui le sauverait, ou du moins qui essayerait. Elle est un double de Sandy et comme lui, elle ne jure que par ses amis pour lesquels elle est capable de beaucoup.

J'ai grincé des dents pendant 200 pages, je me suis énervée contre les personnages, j'ai râlé contre leurs choix qui n'étaient jamais les bons. Mais au final, j'ai trouvé que c'était très bien joué de la part de l'autrice, il y avait besoin de tout cela pour amener la suite. J'ai été choquée et attristée par les événements que vivent Danny et ses amis mais en même temps, j'espère que ce n'était pas en vain.

Avec le recul, je me rends compte que j'ai apprécié cette histoire qui m'a fait enrager, qui m'a révoltée par moments. J'ai particulièrement aimé les 150 dernières pages qui ont une ambiance différente, à la fois plus sombre mais aussi porteuse d'espoir, et de rédemption peut-être.

Je regrette ce personnage masculin que je n'ai pu aimer. Où sont Will, Hugo, Alejandro, Ethan, Lucas ou mon chouchou Hyacinthe ? Ces hommes bien et droits qui m'ont fait craquer dans ses autres histoires ? J'espère de tout coeur que Sandy grandira de ces épreuves et s'alignera sur ses prédécesseurs.


Bilan :
Je suis heureuse d'avoir retrouvé la plume d'Erika que je trouve si belle, si envoûtante, si poétique. Elle a une façon de parler des sentiments et des émotions qui me touche beaucoup. Et il y a toujours la petite touche d'humour qui me donne le sourire.
Je suis curieuse de découvrir la suite de cette histoire et la route qu'elle prendra.
Lien : https://ibelieveinpixiedust...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
chrystellemourmes84
  02 avril 2020
J'ai adoré.. Une lecture très additive. Je suis resté en haleine tous le long.. C'est pour ça que le l'ai lu en une journée
Commenter  J’apprécie          10
Readingbooklove
  03 mars 2020
Tout d'abord, c'est cette sublime couverture qui m'a attirée. Je me suis lancée sans réellement m'attarder sur le résumé. ~

J'ai bien aimé ce roman, mais sans que ça en devienne une superbe lecture non plus.
La plume de l'auteure est pourtant fluide et très addictive, car j'ai lu ce roman en une journée. ~

Le personnage masculin, Sandy, n'a pas été très convainquant à mes yeux. Je ne sais pas pourquoi, mais son côté « sombre » qui d'habitude, me plaît énormément, m'a bloqué dans cette lecture, et m'a empêché de m'attacher à lui. ~

Quand au personnage féminin, Danny, je l'ai beaucoup aimé. J'ai bien aimé son caractère ainsi que son humour. ~

Cependant, la relation entre les personnages va beaucoup trop vite. Ils se nouent d'amour en si peu de temps... Et c'est ce qui a gâché le côté « romance ». ~

Néanmoins, j'ai bien aimé le fond de l'histoire. le fait que Sandy soit prêt à tout pour retrouver sa soeur ainsi sauver sa mère. Puis, aussi, j'ai énormément aimé l'implication qu'ont eu les personnages à aider Sandy dans ses recherches. ~

De plus, l'amitié trône dans ce roman. Nous pouvons voir les valeurs qu'ils ont entre eux, ainsi que le respect. Et j'ai adoré cela ! ~
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Kimysmile
  29 février 2020
J'aimais beaucoup la couverture et le résumé, donc il me tardait de le découvrir. Mais, après lecture, j'ose avouer que ça a été une légère déception pour moi, je n'ai pas totalement adhéré à cette histoire.

En fait, j'ai eu beaucoup de mal avec les personnages de cette histoire, que j'ai trouvé plutôt clichés (en tout cas au départ). J'ai été maintes fois agacée par Sandy surtout, le personnage masculin dont on suit le point de vue pendant tout le roman. Ce n'est pas le genre de bookboyfriend qui me plait habituellement disons. Pour ce qui est de Danny, l'héroïne, comme on ne suit jamais sa vision, j'ai eu un peu de mal à m'attacher à elle.

Concernant l'histoire, j'ai trouvé plusieurs (grosses) facilités qui m'ont un peu gêné. Sandy cherche sa soeur, et plusieurs coïncidences vont le mener jusqu'à elle, et ce un peu facilement (et même s'il va demander de l'aide à plusieurs reprises). Et puis, alors que c'est censé être le point central de l'histoire, je trouve que ça devient vite secondaire à mesure que Sandy et Danny se rapprochent (alors qu'il est presque question de vie ou de mort quand même).

Par contre, le style d'Erika Boyer est franchement sympa et ça se lit vraiment bien. Son écriture est fluide, et je n'ai ressenti aucune longueur. Alors oui, je suis déçue mais en même temps, je lirai la suite car l'auteure a tout de même réussi à maintenir mon attention et m'a donné envie de savoir ce qu'il advient de ses personnages !

Plutôt mi-figue, mi-raisin donc, vous l'avez constaté mais j'admets que cette romance possède tout de même les ingrédients que j'aime habituellement. Je pense qu'elle vaut le coup d'être découverte mais quand on lit énormément ce genre, il y a des histoires qui sortent du lot, et d'autres beaucoup moins, voilà tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Luxnbooks
  13 février 2020
J'ai d'abord eu un coup de coeur pour cette sublime couverture, j'avais envie de découvrir l'histoire qui se cachait derrière ce couple et le nom d'Erika Boyer a terminé de me convaincre. J'ai vu de nombreux avis élogieux sur cette autrice et ses précédents romans publiés, mais vous savez sans doute qu'en terme d'autrice française je suis exigeante et très peu trouvent grâce à mes yeux. Je peux déjà vous dire que cette première rencontre est plutôt convaincante, suffisamment pouvoir avoir envie de découvrir la conclusion de cette histoire.

Sandy a grandi après d'un père violent qui a laissé des séquelles sur tous les membres de cette famille. A sa mort, malgré la tristesse de sa mère, il espère pouvoir se reconstruire et oublier cet homme qui a détruit sa mère. Seulement après les obsèques, le jeune homme apprend que sa mère est malade et lui-même ne pouvant lui venir en aide, il fonde tous ses espoirs sur sa soeur Allyson qui a quitté le domicile familiale il y a plusieurs années, sans jamais regarder en arrière. Bien qu'il ne dispose que de peu d'éléments, Sandy se rend à Lège-Cap-Ferret afin de mener son enquête afin de ramener cette soeur disparue. Son voyage va lui apporter bien plus qu'il ne l'imaginait.

Notre héros est un personnage assez chaotique, mais j'ai apprécié le fait qu'il ait des valeurs et bien qu'il renvoie une certaine désinvolture, Sandy est respectueux envers les femmes qu'il fréquente. Sa rencontre avec notre héroïne va faire des étincelles dès le début et rapidement j'ai eu l'impression qu'ils s'étaient trouvés au bon moment. Ils ont un caractère assez similaire et une manière autodestructrice de gérer leur vie. Ce qu'on aurait pu penser être une rencontre due au hasard, va finalement être une évidence quand on voit la taille de la ville et immédiatement le jeune homme va se faire sa place au sein du groupe d'amis de la jeune femme. On apprécie sans mal l'ambiance festive de la bande et j'ai trouvé que l'histoire était assez crédible, j'imaginais assez facilement le décor des soirées d'été, sans peut-être le côté obscur avec la drogue et l'aura de danger qui entoure nos héros.

Mon seul regret provient de la romance qui va beaucoup trop vite, les personnages ont cette connexion qu'on perçoit dès le début et leur caractère fait qu'immédiatement il va se passer un truc qui va les lier malgré eux, c'est d'ailleurs le genre de rencontre qui pourrait arriver dans la réalité. Seulement, en tant que lectrice fan de romance, j'ai besoin de voir les héros entrer en phase de séduction et une part de moi se sent frustrée, si on passe outre l'aspect physique et malgré les non-dits, l'amour est là et je n'ai pas détecté le moment où tout à basculer.

J'aimerais revenir sur plusieurs éléments que j'ai particulièrement apprécié, à commencer par l'histoire qui se situe en France, certaines autrices françaises ont tendance à délocaliser aux états-unis et finalement en lisant ce roman on réalise qu'on a un beau décor dans notre pays. Et enfer l'élément le plus marquant c'est la diversité des personnages, on aborde de manière décomplexé des sujets rarement abordé et on le banalise avec efficacité, car la différence c'est la normalité et ça j'adhère à ces valeurs.

Je félicite l'autrice pour sa culture cinématographique et télévisuelle, vous y retrouverez notamment des références telles que Grease, Les Frères Scott ou encore Game of Thrones. On va pouvoir compter sur notre héros pour apporter une petite touche d'humour et compte tenu du thème assez sombre, ça apporte une forme de légèreté le temps de quelques lignes. Mention spéciale pour l'avant-propos qui met en garde les lecteurs et j'ai aimé l'attention, car moi-même il m'arrive de ne pas apprécier l'image véhiculée par certains récits. Une histoire qui devrait en satisfaire plus d'un, laissez-vous tenter par la quête de Sandy.
Lien : https://wp.me/p4u7Dl-4Qe
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3723 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre