AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Régis Boyer (Éditeur scientifique)
ISBN : 2914777671
Éditeur : Anacharsis (25/09/2010)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :

Pour échapper à un sort funeste, Oddr, descendant d'une lignée de tueurs de monstres, s'en va en quête de renom dans le Bjarmaland, une Atlantide nordique peuplée de sauvages magiciens. Puis viendra le temps des errances vikings, de l'Irlande à Byzance, et de la Russie à l'Aquitaine. Des pérégrinations qui le mèneront jusqu'au Pays des Géants à travers tempêtes, batailles, joutes magiques et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Xian_Moriarty
  30 décembre 2012
Voila donc une nouvelle saga islandaise. Régis Boyer, dans son introduction, la présente fort bien malgré quelques spoilers…A la différence de certaines sagas plus « historiques », celle-ci est fantastique : on y trouve des montres, des trölls (oui, avec un tréma, ce qui est différent de troll), des bersekir (déjà vu dans la Saga de Hrolfr Kraki).
Les deux sagas suivantes, celles de Ketill le Saumon et de Grimr à la joue velue, sont les sagas du père et grand-père d'Oddr. Elles sont très courtes.
Dans ses trois sagas, on trouve aussi beaucoup de vers, récités par les héros. Si la versification est parfois dure à appréhender et à comprendre, ce sont des moments de lecture que j'ai adoré, car cela donnait une sorte d'âme aux personnages et aux récits.
J'avoue avoir eu quelques difficultés à prendre en mains le livre, car le texte est traduit assez littéralement. Ce n'est pas un roman en prose comme on peut lire certains textes anciens (je pense aux Lais de Marie de France que j'ai lu en prose et que je viens d'acheter en vers).
Mais quoi qu'il en soit, une fois dans le bain, la lecture est agréable et intéressante. L'auteur fait de très nombreuses annotations, comme pour indiquer les lieux ou d'autres éléments de la culture scandinave. de plus, l'auteur ne traduit pas tout et choisit de conserver certains mots.
J'aime beaucoup aussi quand il justifie certains termes qu'il utilise pour sa traduction. Surtout que ces notes sont souvent très instructives.

Un livre à ne pas mettre dans toutes les mains cependant. Il faut pouvoir lire et apprécier ce texte qui n'est pas forcément très aisé. Sans compter qu'il faut une vraie passion pour les textes anciens. La forme et le style pourraient en rebuter plus d'un.
Mais pour les amateurs de mythes, de légendes et de récits anciens, ce serait dommage de passer à côté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
nathalie_MarketMarcel
  26 novembre 2017
Très distrayant.
C'est un peu un roman de grosses brutes qui n'aiment rien tant que de se foutre sur la tronche. Oddr n'obéit à personne, tente de déjouer les prévisions d'une sorcière, possède flèches et tunique magique. Il aime se battre et quand il est roi quelque part, il reprend bien vite la mer. Il se bat contre des hommes, mais aussi beaucoup contre des géants et des trolls et des créatures un peu entre les deux. Il explore les rivages de la mer Baltique, va chez les Sames, les Irlandais, les Anglais, les Russes, en Aquitaine ( ?) et jusque dans l'empire Byzantin. Bref, on voit du pays.
Bien sûr, ce genre de texte est dépaysant, d'abord pour ce qui est raconté. En voilà un autre monde ! Les saumons et les dragons sont chassés à la hache, les trolls au gourdin, on s'embarque, on se bat, on se meurt et les légendes courent sur les héros. C'est d'une simplicité et d'une nudité tout à fait réjouissante.
Mais le plaisir de lecture est multiplié grâce aux notes de Régis Boyer. Ce grand connaisseur du monde nordique, traducteur des sagas islandaises et d'Andersen, ne se contente pas de précisions linguistiques. le voilà qui nous signale les pièges tendus par la mythologie romantique sur les vikings et les drakkars, qui traque les interprétations chrétiennes ajoutées au récit ancien et qui nous met en garde contre cette langue si sobre, trop sobre, où « courir assez rapidement » signifie s'enfuir à toute vitesse.
Lien : https://chezmarketmarcel.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
nathalie_MarketMarcelnathalie_MarketMarcel   26 novembre 2017
Les flèches étaient empennées d’or et elles volaient d’elles-mêmes de la corde de l’arc et revenaient, de sorte qu’il n’était pas besoin d’aller les rechercher. « Ces flèches, Ketille le Saumon les a prises à Gusirr, roi des Sâmes. Elles mordent tout ce qui leur est assigné car elles ont été faites par des nains.»
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Régis Boyer (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Régis Boyer
Un extrait de saga lu par Régis Boyer, le grand spécialiste des civilisations de l'Europe du Nord. La revue LEXNEWS a eu l'immense plaisir d'interviewer Régis Boyer (www.lexnews.fr) et le grand spécialiste des littératures nordiques anciennes et modernes a eu la gentillesse de lire un extrait de saga avec toute la verve qu'on lui connait ! (interview à paraître en septembre 2009 sur Lexnews)
autres livres classés : scandinavieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Oyez le parler médiéval !

Un destrier...

une catapulte
un cheval de bataille
un étendard

10 questions
641 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , vocabulaire , littérature , culture générale , challenge , définitions , histoireCréer un quiz sur ce livre