AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2914777892
Éditeur : Anacharsis (23/08/2012)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 8 notes)
Résumé :
De Sigurðr, le célébrissime meurtrier du dragon Fáfnir de la Saga des Völsungar, en passant par l’histoire tragique de Hrólfr kraki et de ses champions ou les voyages aux pays des Géants d’Oddr aux Flèches, ce recueil des sagas légendaires islandaises les plus étincelantes rassemble toute la matière des mondes magiques scandinaves.

Confrontés le plus souvent à une funeste destinée, les héros de ces récits hauts en couleur affrontent trölls, sorciers, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Danieljean
  30 mai 2016
Un livre qui nous plonge dans les sagas qui ont - en partie - inspiré Tolkien. de superbes textes étayés par des explications/notes toujours pertinentes pour découvrir un autre monde et une autre littérature.
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
laulauttelaulautte   27 août 2017
Il en va de cette saga comme de maintes autres : tout le monde ne s'exprime pas de la même manière, mais il est plus d'un homme qui voyage en divers lieux et l'un entend ce que l'autre n'entend pas, et pourtant, l'un et l'autre peuvent dire vrai même si aucun des deux n'a vu toute la vérité. Que l'on ne s'émerveille pas si, autrefois, des hommes ont été plus extraordinaires par la taille et la force que maintenant. Il est vrai qu'ils n'avaient pas à remonter loin pour récapituler leur lignage jusqu'aux géants. A présent, comme les espèces se mélangent, les gens sont nivelés. Il est probable que beaucoup de petits hommes aient péri sous les coups d'hommes de grande taille, leurs armes étant si lourdes que des hommes de moindre force parvenaient à peine à les lever de terre. On peut comprendre que de petits hommes n'aient pu résister quand les autres frappaient par grande force avec des armes acérées, tout ce qui se trouvait devant étant mutilé, même si les armes ne mordaient pas. Il me semblerait plus convenable de ne rien trouver à redire à moins que l'on soit capable d'améliorer ces récits. Que ce soit vrai ou non, que celui-là trouve plaisir à cette histoire qui le pourra, pour les autres, ils n'ont qu'à chercher un autre divertissement qui lui paraîtra meilleur.
Nous terminons ici la saga du roi Hrólfr Gautreksson.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          73
finitysendfinitysend   30 août 2012
Le vieil islandais ou vieux norois représente la branche nordique des langues germaniques . À ce titre , il obéit à toutes les lois qui régissent cette famille linguistique . Étant donné son âge .... , il a conservé des structures archaiques qui , toutefois , n'ont pas évoluées en mille ans puisque l'islandais moderne n'offre strictement aucun changement sur ce qu'il était il y a un millénaire ! Comprenez que un enfant de douze ans , à Reykjavik , aujourd'hui , lit sans effort un texte du XIII e siècle pour peu que celui ci soit rédigé en orthographe normalisée .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          154
laulauttelaulautte   31 juillet 2017
[Brynhildr à Sigurdr] Conduis-toi bien envers tes parents et ne tire pas grande vengeance des offenses qu’ils commettent contre toi, supporte-les avec patience, tu en retireras durable louange. Garde-toi de mauvaises choses, tant pour l’amour d’une vierge que pour celui d’une femme. Souvent, cela est cause de mal. Ne te mets pas en désaccord avec les hommes insensés dans les assemblés nombreuses. Ils parlent souvent plus mal qu’ils ne savent, de peur d’être appelé couard, pense que tu es justement accusé. Tue-le un autre jour et revaux-lui ainsi ses propos de haine. Si tu prends le chemin où habitent les mauvais esprits, prends garde à toi. Ne prends pas tes quartiers près de la route, même si tu es surpris par la nuit, souvent habitent là de mauvais esprits, ils égarent les hommes. Ne laisse pas de belles femmes te séduire bien que tu sois au banquet, et que cela t’empêche de dormir ou que tu en aies l’esprit égaré. Ne les séduis pas par baiser ou caresses. Et si tu entends de stupides propos d’hommes ivres, ne te querelle pas avec ceux qui sont pris de vin et perdent leur bon sens. Cela est objet de chagrin pour beaucoup, ou mène à la mort. Combats tes ennemis à ciel ouvert plutôt que d’être brûlé dans ta maison. Et ne fais pas de faux serments, car cruelle vengeance suit parjure ; agis honnêtement envers les morts, morts de maladie, morts en mer ou morts par les armes. Ensevelis soigneusement leurs cadavres. Et ne fais pas confiance à celui dont tu as abattu le père ou le frère ou un autre proche parent, même s’il est jeune. Souvent loup grandit dans jeune fils. Prends soigneusement garde aux traîtres conseils de tes amis […].
[Saga des Völsungar – chapitre 21. Des sains conseils de Brynhildr]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DanieljeanDanieljean   30 mai 2016
Le début de cette saga, c’est que mon père s’appelait Hreiðmarr, un homme grand et riche. Son fils s’appelait Fáfnir, le second, Otr [« Loutre »] et j’étais le troisième, le plus petit pour l’accomplissement et l’honneur.

Je savais travailler le fer et l’argent et l’or, et de chaque chose je faisais quelque objet utile.

Otr, mon frère, avait d’autres industries et une autre nature. C’était un grand pêcheur, et plus éminent que les autres hommes, il avait l’apparence d’une loutre pendant le jour et était constamment dans la rivière, remontant du poisson dans sa gueule. Il rapportait ses prises à son père, ce qui lui était d’un grand secours. Il avait tout à fait l’apparence d’une loutre, rentrait tard le soir et mangeait les yeux fermés et tout seul, car en terre sèche, il ne pouvait voir.

Fáfnir était de beaucoup le plus grand et le plus cruel et il voulait que toutes choses lui fussent déférées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
laulauttelaulautte   01 août 2017
Ne sois pas envieux d'autrui, ne te conduis pas avec arrogance, car cela est mauvais pour la réputation, mais défends-toi si l'on t'attaque, car il généreux de ne pas se vanter, mais d'accomplir grand exploit si tu es mis à l'épreuve.

[Saga de Hrolf Kraki - Dit de Svipdagr - chapitre 18. Svipdagr vient de chez le roi Adils]
Commenter  J’apprécie          611
Videos de Régis Boyer (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Régis Boyer
Un extrait de saga lu par Régis Boyer, le grand spécialiste des civilisations de l'Europe du Nord. La revue LEXNEWS a eu l'immense plaisir d'interviewer Régis Boyer (www.lexnews.fr) et le grand spécialiste des littératures nordiques anciennes et modernes a eu la gentillesse de lire un extrait de saga avec toute la verve qu'on lui connait ! (interview à paraître en septembre 2009 sur Lexnews)
autres livres classés : islandeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1125 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre