AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de nadiouchka


nadiouchka
  26 août 2017
Après son premier roman « Gravesend » publié en 2016 et couronné de succès, William Boyle, écrivain américain né à Brooklyn, qui vit aujourd'hui dans le Mississipi, revient avec « Tout est brisé » (titre tiré d'une chanson de Bob Dylan : « Everything is broken »).
Il a dédié ce roman à sa mère et il y fait entendre deux voix, celle d'Erica, la mère, et celle de Jimmy, son fils.

Erica, la cinquantaine, est très fatiguée : elle doit s'occuper de son père qui refuse de rester à l'hôpital et elle a beaucoup de soucis à cause de Jimmy, parti sans prévenir et sans donner de ses nouvelles.
Erica est prête à tout pour retrouver son fils, à surmonter tous ses tourments engendrés par ses difficultés financières, sa vie monotone… On assiste à tous ses soucis, ses nombreux chagrins, autant dire une vie brisée.
Mais quand Jimmy se manifeste enfin car il a besoin de secours, Erica n'hésite pas une seconde et prend la route pour le retrouver.
Elle fait tout son possible pour ce fils plongé dans l'alcool, qui éprouve un mal de vivre et qui est homosexuel.

Cela donne un roman plein de suspense quant au dénouement et c'est à lire jusqu'à la fin.
Cette relation mère-fils est très émouvante car c'est également ce lien qui avait été brisé. On guette une lueur d'espoir.

Si le premier livre de William Boyle, « Gravesend » avait été choisi comme numéro 1.000 de la collection Rivages/Noir, c'était un choix symbolique car l'éditeur voulait prouver sa confiance en l'auteur.
A présent, cette confiance continue chez Gallmeister, maison d'éditions qui recherche toujours la qualité.
Et en effet, « Tout est brisé » est une jolie réussite malgré le sujet pas très réjouissant, très mélancolique.

Avec la critique de Rolling Stone : « L'écriture de William Boyle est exceptionnelle », il est parfaitement exact que l'écrivain sait nous happer et nous tenir sous sa coupe, sans avoir besoin de décrire des scènes choquantes. Non, c'est la vie de tous les jours avec ses hauts et ses bas, le combat d'une mère bien courageuse.
C'est donc une belle réussite que ce second roman dans la lignée du premier.
Commenter  J’apprécie          390



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (35)voir plus