AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070650154
Éditeur : Gallimard Jeunesse (30/10/2014)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Barnabé est le fils d'Alistair et d'Eléonore Chevreau. Venu au monde avec le pouvoir de voler, il fait honte à ses parents, qui décident de le laisser s'envoler. Sauvé par le passage d'une montgolfière, le petit garçon découvre le monde, du Brésil à New York en passant par le Canada, l'Irlande et même l'espace.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
sylvicha
  09 janvier 2015
Barnabé n'est pas comme les autres : il flotte dans les airs, la gravité n'a aucune prise sur lui. Malheureusement pour lui, ses parents ne sont pas du tout ouverts d'esprit et ne désirent qu'une chose : que tout soit "normal". La cohabitation va être tendu pendant 8 ans jusqu'à ce jour tragique où ils l'abandonnent. Barnabé va vivre malgré lui de nombreuses aventures et rencontrer sur son chemin de retour des gens formidables qui ont été, eux aussi, rejetés car ils étaient, pour des tas de raisons, "différents".
Un conte à la fois drôle et sensible sur le thème de la différence.
A partir de 9 ans
Commenter  J’apprécie          140
murielan
  30 décembre 2014
Barnabé n'est pas un enfant comme les autres : depuis sa naissance, il flotte dans les airs au lieu d'avoir les pieds sur terre. Exaspérés au plus haut point, ses parents qui ne rêvent que de normalité, l'abandonnent au fil du vent alors qu'il n'a que huit ans. Commence alors pour Barnabé un magnifique voyage fait de rencontres diverses et variées avec des personnes hors normes qui vont l'aider à s'accepter tel qu'il est...
Quel superbe roman plein de poésie pour une belle leçon de vie et de tolérance.
Barnabé est un garçon optimiste, attaché à sa famille malgré ce que ses parents lui ont fait, et qui, au gré de ses aventures rocambolesques, va découvrir que la différence peut revêtir plusieurs formes mais qu'elle est une force pour qui sait en faire un atout en s'acceptant tel qu'il est.
Un roman à lire et à faire lire sans modération !
Commenter  J’apprécie          110
docidf
  06 octobre 2015

Barnabé ou la vie en l'air / Boyne, John –
Traduit de l'anglais par Catherine Gibert
Gallimard Jeunesse – Novembre 2014 - 296 pages
ISBN : 978-2-07-065015-6 - Prix : 13,50 €
Résumé : Monsieur et Madame Chevreau, avocats australiens habitant Sidney, veulent à tous prix paraitre normaux et ont horreur qu'on les remarque et de paraître différents. Leur troisième enfant, Barnabé, a la particularité, dès la naissance, de flotter en l'air. Effrayés d'avoir un enfant dont la différence est aussi voyante et aussi extraordinaire, ils cachent leur fils au voisinage et ne lui permettent pas de sortir de la maison. A quatre ans ils le scolarisent dans un établissement à la pédagogie très coercitive et n'accueillant que des enfants posant des problèmes afin que Barnabé ne se démarque pas. Là, Barnabé se fait un ami, Liam, qui a des crochets en guise de mains. Lorsqu'il a huit ans, il visite le pont le plus célèbre de Sidney et s'envole devant les caméras de télévision. Ses parents ne supportent plus d'être ainsi le centre d'attention du voisinage et de leurs collègues de bureau. Madame Chevreau emmène donc son fils en promenade et au bord de l'océan elle le laisse s'échapper dans le ciel. Barnabé commence alors un périple qui lui permettra de découvrir qu'il y a bien des façons d'être différents.
Mots clés: HANDICAP / DIFFERENCE / TOLERANCE / REUSSITE SOCIALE / APPARENCES / JUGEMENT / RELATION HUMAINE / SECRET / AMOUR PROPRE / ORGUEIL / FAMILLE / AMOUR / INJUSTICE / JUSTICE
Commentaires : Fable philosophique, un peu appuyée, sur l'acceptation - ou pas - de la différence. C'est un conte à la fois cruel, poétique, humoristique et aux péripéties quelques fois farfelues où Barnabé a le chic pour voyager à travers le monde, ne rencontrant que des personnes rejetées par leur famille parce qu'elles sont particulières. Les raisons en sont très variées : handicap physique de naissance (Liam) ou par accident (Charles), don artistique contrevenant aux espoirs de réussite industrielle (Joshua), homosexualité féminine (Ethel et Marjorie), jeune fille non mariée (Palmira) enceinte, personne en fin de vie qui veut profiter de ses derniers moments et refuse d'être raisonnable, etc... On peut regretter que Barnabé ne rencontre pas de personnes handicapées mentales alors que certains personnages souffrent comme lui d'un handicap complètement inventé et que toutes ces différences fassent un peu penser à une liste à la Prévert respectant le politiquement correct. Et puis le récit est un peu trop manichéen : toutes les personnes souffrant d'exclusion sont gentilles et prêtent à pardonner alors que ceux qui excluent sont égoïstes et sans coeur et n'expriment aucune empathie ni souffrance devant le handicap de leur proche. L'histoire est donc un peu trop simplette et légère pour des collégiens, tout en abordant un sujet très douloureux et grave qui peut choquer des primaires n'ayant pas la maturité nécessaire pour lire ce récit au second degré. En effet Barnabé est, dès la naissance, rejeté par ses parents qui n'hésitent pas à l'abandonner à une mort certaine, son handicap devant le faire disparaitre dans l'atmosphère. La défense, par l'auteur, des liens familiaux devient alors incompréhensibles et peu crédible.
Pistes de discussion :
 Pourquoi l'auteur a-t-il choisi ce handicap imaginaire pour Barnabé ?
 Comprenez-vous la gêne des parents de Barnabé ?
 Peut-on trouver une excuse aux parents de Barnabé qui le font volontairement s'envoler ?
 Pourquoi Barnabé veut-il revoir sa famille ?
 Croyez-vous que les personnes qui souffrent d'être différents ou handicapés sont toujours gentilles ?
 Existe-t-il vraiment des gens « normaux » et des gens « différents » ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
orbe
  18 décembre 2014
Barnabé n'a pas les pieds sur Terre.

Depuis sa naissance il flotte littéralement au grand dam de ses parents qui ont tellement peur du regard des autres qu'ils décident de l'abandonner.

Commence pour lui un périple autour du monde où il va se retrouver confronter à toutes sortes de différences. Son voyage va l'amener du Brésil aux Etats-Unis, de l'Europe à l'Afrique pour dessiner paradoxalement un itinéraire intérieur.

Réflexion philosophique, fable ou encore roman d'aventure, l'auteur, une fois de plus efface les frontières du genre et des gens pour esquisser un rêve d'humanité où la richesse vient de la rencontre et de la différence.

Un beau parcours, qui évoque le périple humaniste, qui donne envie de lire et de relire le livre.
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
Commenter  J’apprécie          160
Laviniaa
  25 mars 2015
Barnabé est né avec une petite particularité: il vole! Tout le temps, sans interruption. Pour ses parents parfaitement normaux qui veulent une vie parfaitement normale avec des enfants parfaitement normaux.. quelle déception! À un tel point qu'ils décident de l'abandonner alors que Barnabé n'a que huit ans. Celui-ci s'envole loin de tout.. et fait une rencontre étonnante, la première d'une longue série. Ces aventures lui apprendront que la normalité n'est peut-être pas aussi souhaitable qu'on pourrait l'imaginer..

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre avec ce roman, je dois même dire que je n'étais pas super enthousiaste à l'idée de le lire, va savoir pourquoi. Heureusement, le destin vous offre parfois de jolies surprises car ce roman.. c'est une petite merveille, vraiment.
J'ai grandi en lisant Roald Dahl, il a forgé mon imagination et m'a fait partir dans des mondes totalement surréalistes. J'ai regardé James s'envoler avec sa pêche et Mathilda changer la vie de sa maîtresse et de ses camarades grâce à ses tours de magie. John Boyne, Barnabé et son grand voyage m'ont véritablement fait penser à cet auteur que j'aime terriblement et qui a marqué mon enfance. L'histoire se situe dans un monde tout à fait normal - le nôtre à vrai dire - dans lequel des choses fantastiques se passent sans que les gens soient plus étonnés que ça. Ca m'a fait sourire, cette manière d'accepter les choses comme elles sont.. ça donne un petit côté magique.
Mais outre cet aspect léger du récit, il y a également une facette bien plus sérieuse et un message bien plus profond que l'auteur passe à ses lecteurs, un message sur les différences et la normalité. Barnabé aimerait être normal ou en tout cas être comme ses parents le souhaitent, malheureusement il a beau essayer, il est ce qu'il est. Et puis, qui sont-ils pour décider de ce qui est normal? Personne ne devrait se sentir différent, un message universel mais qui est donné ici d'une manière féérique et plutôt bouleversante. Je me suis énormément attachée à Barnabé mais aussi à tous les gens qu'il rencontre dans son périple pleins de rebondissements. C'est toute une galerie de personnages hauts en couleur qui défile devant nous, des gens qui apporteront énormément à Barnabé et puis à nous aussi finalement.
Dans ce livre, il n'y a pas que le texte qui compte, il y a aussi les illustrations fantastiques d'Oliver Jeffers. Des dessins drôles et mignons qui collent juste parfaitement à cette histoire.
Alors voilà, je vous conseille de tout coeur de découvrir Barnabé et de l'accompagner dans son grand voyage initiatique. C'est beau, c'est touchant.. ça fait du bien, tout simplement.

Lien : http://mamantitou.blogspot.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (2)
HistoiresSansFin   02 avril 2015
Tout ce qu'on peut vous dire, catégoriquement, c'est que Barnabé ou la vie en l'air est indispensable !
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Ricochet   12 février 2015
La majorité des personnages (y compris les parents du héros) ont un passé commun : tous ont été rejetés à un moment ou à un autre de leur existence par leurs parents. Fort de ce constat, l'auteur propose différentes pistes. A chacun-e d'explorer celle qui lui convient ! Barnabé, quant à lui, a choisi son camp ! Un magnifique roman qui donne des ailes !
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AndreaBaladenpageAndreaBaladenpage   05 novembre 2015
Il se fit la réflexion qu’être normal n’était peut-être pas aussi formidable qu’on le disait. Combien de garçons prétendument normaux avaient vécu les mêmes aventures que les siennes, rencontré les mêmes gens que lui ? Combien d’entre eux avaient parcouru le monde et aidé autant de gens en chemin ?

Et pourquoi serait-il celui qui n’était pas normal ? Était-il normal de percer un trou dans un sac à dos et d’expédier un garçon de huit ans on ne sait où ? Était-il même normal de vouloir à tout prix être si normal ? […]

Il comprit alors qu’il aimait être différent. Après tout, c’était ainsi qu’il était né, ainsi qu’il était censé être. In ne pouvait permettre qu’on change cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CielvariableCielvariable   31 janvier 2019
Votre fils vole, Mme Chevreau, dit-il, horrifié, incapable désormais d'appeler Eleonore par son prénom. Il flotte?

-Ah bon? s'étonna-t-elle en levant les yeux comme si c'était une surprise.

-Vous le savez très bien. Vous le tenez en laisse! Est-ce donc ça que nous nous acheminons, madame Chevreau? Sont-ce les abîmes au-fond desquels Sydney, la plus belle ville du monde a sombré?

Eleonore ouvrit la bouche pour se défendre mais ne trouva pas les mots pour expliquer le comportement de son fils.

[...]-Ton comportement est inadmissible! cria-t-elle en agitant le doigt. (Elle lui en voulait tellement au petit garçon que de mauvaises idées lui venaient à l'esprit.) Je ne le permettrai pas, Barnabé Chevreau! Tu m'entends? Je suis ta mère et je t'intime l'ordre de cesser de flotter sur-le-champ. Descends!

-Mais je ne peux pas, répondit Barnabé d'une voix triste.

-Descends! hurla-t-elle, le visage conditionné par la rage.

-Je ne sais pas comment faire, dit Barnabé. Je suis comme ça, c'est tout.

-Alors, je regrette, lâcha-t-elle en secouant la tête et en baissant la voix, mais je n'aime pas beaucoup ce que tu es.

Sur ces paroles, elle partit à la cuisine, ferma la porte derrière elle et n'adressa plus la parole à personne le reste de l'après-midi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
orbeorbe   15 décembre 2014
ce n'est pas parce qu'on a une idée de la normalité qui n'est pas celle des autres qu'on n'est pas normal pour autant.
Commenter  J’apprécie          130
musymusy   30 novembre 2015

« Car Barnabé Chevreau, le troisième enfant de la famille la plus normale ayant jamais vécu dans l’hémisphère Sud, apportait déjà la preuve qu’il n’avait rien de normal en refusant d’obéir à la loi la plus fondamentale de toutes –celle de la gravité »

Commenter  J’apprécie          10
Videos de John Boyne (59) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Boyne
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Les fureurs invisibles du coeur de John Boyne aux éditions JC Lattès https://www.lagriffenoire.com/121254-divers-litterature-les-fureurs-invisibles-du-coeur.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
autres livres classés : différenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le garçon en pyjama rayé

Bruno a quel âge?

13 ans
9 ans
11 ans
8 ans
12 ans

9 questions
168 lecteurs ont répondu
Thème : Le garçon en pyjama rayé de John BoyneCréer un quiz sur ce livre
.. ..