AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B08TC9B6VR
Éditeur : J.-C. Lattès (07/04/2021)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Propulsé dans la prêtrise par une tragédie familiale, Odran Yates est empli d’espoir et d’ambition. Lorsqu’il arrive au séminaire de Clonliffe dans les années 1970, les prêtres sont très respectés en Irlande, et Odran pense qu’il va consacrer sa vie au « bien ».
Quarante ans plus tard, la dévotion d’Odran est rattrapée par des révélations qui ébranlent la foi du peuple irlandais. Il voit ses amis jugés, ses collègues emprisonnés, la vie de jeunes paroissiens ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
HQL
  04 avril 2021
Si vous n'avez jamais lu John Boyne, et bien d'abord je suis profondément déçu, mais tout n'est pas perdu, vous avez encore quelques jours pour rattraper ses précédents romans dont L'audacieux Monsieur Swift paru l'an dernier vient de sortir en poche. Immanquable.
Avec Il n'est pire aveugle qui sortira mercredi, l'auteur irlandais nous emmène cette fois dans le tumulte des scandales pédophiles qui secouent l'Église depuis quelques décennies à travers le monde, et dont l'auteur a lui-même souffert pendant sa scolarité. C'est un roman qu'il a publié en 2014 mais qui sort seulement maintenant en France.
On y suit par tranches de certaines années la vie de Odran Yates, jeune garçon timide orienté vers la prêtrise par sa mère après un drame familial. L'homme est plutôt affable et absorbe les évènements de sa vie avec une certaine apathie qui pourrait passer parfois pour de l'indifférence.
Son meilleur ami Tom qu'il a rencontré au séminaire est au coeur d'un scandale pédophile et à cette occasion, Odran refait le film de sa vie à différentes époques en interrogeant sa foi, l'institution qu'il sert et ses rapports avec sa famille et son pays.
C'est un plaisir de lire John Boyne, l'auteur parvient à donner vie à ses personnages et traverser les années avec le père Yates fut un vrai plaisir même si certains choix du personnages m'ont parfois agacé. L'intrigue avance doucement dans cet univers feutré ou le poids du secret et des traditions écrase toute forme de justice, au détriment des victimes. Un roman passionnant, une plume magnifique, un propos qui fait réfléchir : un excellent Boyne !
Chronique partagée depuis le compte Instagram de L'Homme Qui Lit. Service de presse adressé par l'éditeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
alextoutsimplement
  25 avril 2021
Après avoir eu deux coups de coeur avec cette auteur, lourde tâche de faire aussi bien avec ce roman antérieur. Je n'ai pas eu un coup de coeur mais j'ai passé un très bon moment avec John Boyne et le père Yates que l'on suit à différents moments de sa vie. Comment il devient prêtre, son parcours, sa famille, puis la perception changeante de la société vis à vis des prêtres. Ce que j'ai beaucoup apprécié, c'est cette façon d'amener à la fin d'un paragraphe ou d'un chapitre, dans les dernières lignes une idée, un fait auquel je ne m'attendais pas et qui me "sèche". Au deux tiers du roman, j'ai trouvé de petites longueurs mais qui passent vite.
Toujours une belle écriture et un sujet qui m'a fait réfléchir.
Commenter  J’apprécie          50
Philbast
  03 mai 2021
Aveuglément : lorsque l'on ne veut pas voir ce que l'on a sous les yeux.
Le héros s'est construit une vie tranquille au sein de l'église catholique. Il n'a même pas de paroisse et s'occupe d'une bibliothèque.
Mais les réalités du monde vont venir le rejoindre et le forcer à ouvrir les yeux.
Et ce qu'il verra n'est pas joli joli.
En quelques années le pouvoir de l'église d'Irlande s'est beaucoup érodé. Ses compromissions, ses erreurs et ses crimes ont sapé son autorité et son prestige.
Est il trop tard pour faire face ? Pour essayer de comprendre ses erreurs et s'y remédier ?
Le roman se veut en définitive presqu'optimiste après toutes les horreurs cachées brusquement révélées.

Commenter  J’apprécie          00
Lepetitcaillou
  01 mai 2021
Qu'est-on prêt à faire ou ne pas faire pour s'assurer une tranquillité?
Le titre est plutôt parlant me direz-vous et fait effectivement référence à cette phrase biblique prononcée par Jésus:
« Il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ».
Odran est coupable, il est celui qui s'y refuse, le parfait dévot, un lâche exaspérant, contraint d'interroger ses silences afin d'écarter ses oeillères, acculé devant une évidence qui se déroulait sous ses yeux.
Un événement, un homme va heurter ses convictions, son complice, Tom Cardle.
Odran, à travers un récit parsemé de flashbacks, se remémore, la révélation de sa mère qui en regardant « the Late Late Show », le fait rentrer dans les ordres, son parcours spirituel, l'engagement de promouvoir un monde meilleur. Ce qui était la confiance, l'admiration, le respect des gens, deviendra insultes et regards soupçonneux. Une « chasse aux sorcières » est lancée !
En toute naïveté, innocence ou plutôt entêtement, illusion ou couardise, sa vie sera régie par les silences, les confidences, les secrets, le complot de l'Église autour de ces scandales pédophiles.
Ce personnage m'horripilée et je suis à nouveau complètement séduite par la prouesse narrative de cet auteur.
Un excellent moment de lecture !!

Lien : https://blogdelecturelepetit..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AudTe
  16 avril 2021
Le dernier Boyne s'ancre dans une Irlande rigoriste où la religion traditionnaliste et conservatrice domine la vie de chacun. Fervente catholique depuis un drame familial, Mme Yates est persuadée que son fils Odran a la vocation et l'envoie donc au séminaire suivre la voie qui lui a été, semble-t-il, tracée par Dieu. Et c'est la voix d'Odran, narrateur personnage, qui nous guide dans son parcours spirituel et sa mission de religieux retracés de manière fragmentée puisque la chronologie se reconstitue au fil des chapitres qui alternent les époques. Ses certitudes seront ébranlées lorsque l'Eglise sera éclaboussée par les crimes pédophiles volontairement ignorés durant des décennies par les plus hauts représentants du clergé et pas que... C'est cette culpabilité d'être " le pire aveugle", celui qui " n'a pas voulu voir" que Boyne analyse ici mais je dois avouer pour ma part n'avoir ressenti aucune compassion pour les tourments du Père Odran Yates qui s'est caractérisé tout au long du récit par une incroyable lâcheté. Cette propension à nier l'évidence, à se questionner à retardement alors que la vérité crue et terrible était exposée sous ses yeux, cette facilité à" ne pas comprendre" font que ce personnage m'a tout bonnement écoeurée. Alors, c'était sûrement le but recherché par l'auteur qui met en exergue la complicité de celui qui détourne le regard mais j'ai eu beaucoup de mal à écouter ses plaintes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
PhilbastPhilbast   29 avril 2021
Un peu de pluie n'a jamais fait de mal à personne.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de John Boyne (64) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de John Boyne
Commandez les coups de coeur de nos libraires sur filigranes.be !
Les livres dans l'ordre : "Les Fureurs invisibles du coeur" de John Boyne, Éditions le Livre de Poche "L'audacieux Monsieur Swift" de John Boyne, Éditions JC Lattès
autres livres classés : littérature irlandaiseVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le garçon en pyjama rayé

Bruno a quel âge?

13 ans
9 ans
11 ans
8 ans
12 ans

9 questions
212 lecteurs ont répondu
Thème : Le garçon en pyjama rayé de John BoyneCréer un quiz sur ce livre