AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266146750
Éditeur : Pocket (28/05/2004)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Le Docteur VéraCabral a décidé d'abandonner la routine de son cabinet de psychiatre pour les urgences de nuit, appelées à intervenir dans les situations les plus extrèmes. Des tentatives de suicide aux prises d'otages, elle découvre sur le terrain les aspérités du métier. Sur sa route, elle croise le capitaine Sedan en charge d'une délicate affaire dans les milieux politiques. L'attitude pour le moins équivoque du policier trouble la psychiatre qui entreprend alors ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (4) Ajouter une critique
yuukikoala
  29 avril 2014
Véra Cabral est une psychiatre qui n'agit que pour les cas d'urgences, on suit d'ailleurs plusieurs de ces cas d'urgence, qui semblent pour la plupart reliés ensemble, et se forment en une enquête vraiment intéressante ou j'ai malheureusement immédiatement deviner qui était le coupable. J'ai beaucoup aimé ce livre, parce que même s'il est court, il s'y passe beaucoup de chose, et la façon dont il commence est assez forte. On voit plusieurs genre de détresses et de façon de soigner, et le personnage de Véra est intéressant (puisqu'elle a elle aussi ses mystères, qui n'étaient pas bien dur à déceler, encore une fois, malheureusement). On suit donc tout ça en même temps que d'avoir des nouvelles sur sa graaaaaaaande famille tous assez particuliers et parfois assez pesant (il y en a que j'aimaient, d'autres non). Sa famille est assez sympa, vu que le principe qu'elle soit assez nombreuse rajoute une certaine ambiance, mais j'ai un regret, c'est qu'on ne nous l'aie pas assez présenter, ce qui fait que je me suis longuement perdu tout le long pour savoir qui était qui et pourquoi et comment... A part Karine ou Alexis, j'ai vraiment eut du mal à les reconnaître entre eux, et c'est un regret. J'espère que dans les prochains tomes ça sera un peu mieux expliqué. L'enquête est originale, et se déroule dans univers glauque et gore, mais ça ne m'a finalement pas tellement dérangé, j'ai trouvé ça vraiment cherché et bien trouvé [SPOIL : Et le SM semble beaucoup plus réaliste qu'il ne l'est dans un certain livre qui fait la une en ce moment et que je ne citerais pas......] et certains personnages ne sont pas ce qu'ils semblent être, et même la fin de l'enquête laisse un léger goût étrange, et limite, j'ai envie de savoir la suite (même si je suppose qu'on nous en reparlera plus). L'écriture se tourne à la première personne, mais ce n'est pas du tout un défaut, j'ai beaucoup aimé Véra et sa façon d'agir et de parler. C'était sympa comme tout, et je serais même ravie de lire le second quand ma soeur l'aura acheté et lu. Bref, Tropique du pervers est une bonne découverte, et un bon (voire très bon) roman policier dirigé par une psy (le genre de policier que j'adore quoi) et je le conseille à ceux qui comme moi aiment quand le policier est dirigé par autre chose qu'un policier justement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Maliae
  27 avril 2014
On est tout de suite transporté dans le livre dès la première intervention de Véra qui doit convaincre un homme assis sur un bidon d'essence de relâcher ses otages et de ne pas jouer avec son briquet. J'ai beaucoup apprécié les interventions de Vera, puis on se rend compte que malgré elle (bon même si elle est un peu fouille-merde) elle va se retrouver prise dans une spirale infernale et une sacrée histoire (bien glauque-horrible comme il faut). Et j'ai adoré. J'ai trouvé que c'était assez flippant par moment, et on veut mieux comprendre ce qui est en train de se passer, j'avais des doutes sur certaines choses mais la vérité est vraiment gore. L'écriture est assez bonne, elle nous transporte facilement, même si par moment je me perdais un peu (parfois on est balancé dans un truc sans rien savoir du tout, surtout avec la famille de Vera, au début on ne sait pas qui est qui et c'est assez difficile à suivre, mais on fini par s'y faire). D'ailleurs en parlant de la famille de Vera… Les Cabral sont complètement flingués, ils m'ont bien fait rire (ou parfois grincer des dents) mais en tout cas je les ai adoré. Sa famille est immense, et hyper collante, attaché entre eux par des liens invisibles, c'est assez puissant et j'ai adoré. Ils ont aussi des manières de parler assez drôle (et d'écouter assez nulle !) Chacun y va de son commentaire à propos de Vera, ou à propos de n'importe quoi d'ailleurs, et c'est pas mal. C'est un peu le côté léger du livre, parce que le reste m'a foutu les nerfs à fleur de peau. Je n'exagère pas quand je dis que c'est vraiment affreux. Je me suis sentie révoltée, dégoûtée et je me suis par moment demandée comment Vera faisait pour tenir le coup. La fin n'est pas très joyeuse en plus, elle paraît injuste finalement, et laisse un goût amer dans la bouche. Bref c'est un super livre, court et qui se lit très très vite, mais qui retourne un peu quand même je trouve.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
-Galaxie-
  13 décembre 2014
Le tétard et son père !
Scène mythique avec le père du tétard et son infirmière, j'ai ris à un point. Ce passage est juste énorme (avec le fouet).
J'ai bien aimé l'originalité des personnages que je trouve bien recherché.
Le tome 1 étant mon préféré, l'enquête, les personnages et le dénouement tout m'a plu.
Commenter  J’apprécie          50
Citronnelle64
  20 novembre 2016
Une fois le livre commencé on ne peut plus s'arrêter. Tout est fascinant : l'atmosphère, les personnages qu'on a l'impression de connaître, le suspens…à ne pas manquer !
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (1) Ajouter une citation
art-bsurdeart-bsurde   05 avril 2013
Au fond, j'ai un faible pour les dingues. Les barjots, les cinglés, les mal-cuits, les cinoques, les névrosés, les psychotiques, les fous. C'est peut-être comme ça qu'on devient un bon psy. Ou bien le contraire.
Au début, j'observais mes patients à distance confortable, sans m'investir, comme on dit. J'étais une psy très comme il faut, à part ce vide dans ma poitrine. Aujourd'hui les choses ont un peu évolué. Je travaille sans filet. Quelque part sur l'autoroute du nord, alors que mes yeux scrutent anxieusement les panneaux qui défilent dans la lumière des phares, je me demande ce qu'il est advenu de ce vide minuscule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
autres livres classés : PsychiatresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1182 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre