AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Charles Bernard-Derosne (Traducteur)
EAN : 9782702497555
503 pages
Éditeur : Le Masque (05/11/2003)

Note moyenne : 2.62/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Étrange destin que celui de la jeune Eleanor Vanes. Après des années d'enfance particulièrement heureuses passées dans la maison de son père, elle ne supportera pas d'apprendre que celui-ci s'est suicidé. Elle a compris qu'un mystérieux individu était seul responsable de la mort de sa mort et elle jure devant Dieu de le venger...

Commence pour Eleanor, transformée en véritable détective amateur, une quête âpre et difficile qui s'accomplit en parallèl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Philios
  06 décembre 2020
A condition d'accepter les conventions du « roman feuilleton », notamment la survenue de coïncidences invraisemblables, vous apprécierez ce « page-turner » victorien, qui entraîne le lecteur entre la France et l'Angleterre du milieu du XIXe siècle. Eleanor Vanes est une toute jeune fille, belle et intègre, qui retrouve à Paris son père adoré, prête à vivre avec lui de belles années, malgré les revers de fortune liés à la prodigalité de celui-ci, qui vont les obliger à mener leur existence dans la pauvreté. le bonheur envisagé ne sera hélas que de courte durée et Eleanor n'aura en tête que de se venger de ceux qui ont détruit ses espérances. Contrairement à « Aurora Floyd », le rythme est ici serré, sans digression, et chaque nouveau chapitre nous apporte son lot de surprises, tenant en haleine jusqu'à la fin le lecteur. Mary Elizabeth Braddon manie bien la plume, utilise humour et ironie, décoche des traits aussi piquants que définitifs sur ses compatriotes ou sur les Français, nous livre quelques tableaux vivants du Paris de l'époque Napoléon III. Et nous apprend que la capitale française était alors la ville la plus gaie du monde. Rien dans ce roman ne semble daté ou pire, poussiéreux, tout y est au contraire délicieusement suranné et plutôt moderne dans le ton. Bien que la « sensation novel » obéisse aux règles du genre (péripéties feuilletonesques, héritage souvent à la clef…), l'auteure sait surprendre par ses personnages, attachants, vivants, jamais linéaires. Tout comme Aurora Floyd, Eleanor Vane est foncièrement estimable, mais peut révéler des aspects plus froids, moins sympathiques. le dénouement déjoue ce qui avait été envisagé, y gagnant en humanité. On regrette, cependant, mais ce n'est pas unique à Mary Elizabeth Braddon, une fin trop rapide, après nous être « installés » dans cette histoire. Un bon moment d'immersion-évasion victorien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
steph5977
  24 mai 2020
Aimant les histoires de vengeance, le résumé de ce livre était très tentant. Malgré des chapitres courts, j'ai eu souvent l'impression de piétiner, attendant que quelque chose de palpitant se produise. On devine un peu trop facilement la fin mais ça reste un roman agréable.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
PhiliosPhilios   06 décembre 2020
Elle trouva tout calme, extrêmement calme. C’est chose étrange que la rapidité avec laquelle l’absence d’une personne se fait sentir dans la maison qu’elle habite, quelque paisibles que soient les habitudes de cette personne absente.
Commenter  J’apprécie          00
PhiliosPhilios   06 décembre 2020
Ce n'est pas que je croie aux revenants, vous savez, je ne suis pas enfant à ce point ; je ne crois pas qu'ils existent et je n'ai pas peur d'eux, mais je ne les aime pas.
Commenter  J’apprécie          00
PhiliosPhilios   06 décembre 2020
Eleanor conduisant le Major, qui lui était à peu près aussi utile qu’un aveugle l’est à son chien…
Commenter  J’apprécie          00

Video de Mary Elizabeth Braddon (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mary Elizabeth Braddon

La chronique de Gérard Collard - La Trace du serpent
La Trace du serpent de Isabelle Viéville-Degeorges, Mary Elizabeth Braddon et Charles Bernard-Derosne aux éditions de l'Archipel le jeune Richard Marwood est injustement accusé du meurtre...
autres livres classés : époque victorienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2080 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre