AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2016264926
Éditeur : BMR (02/03/2018)

Note moyenne : 4.54/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Ils se sont rencontrés dans le noir.Captifs d'un groupe terroriste, ils ont partagé la même cellule et, par sécurité, utilisé des faux noms.Elle était Jessi. Lui, Woody. Au milieu de l'enfer, sans jamais se voir, ils se sont chamaillés, désirés. Et il l'a sauvée au péril de sa vie. Presque trois ans plus tard, Alyssandra travaille au sein des forces spéciales de la Navy, le Black Squadron.Elle croit son Woody mort.Leur histoire, fantasmée.Leur passé, enterré. Jusqu'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
Missnefer13500
  15 mars 2018
Je remercie les Editions BMR et Loraline Bradern pour ce SP. Connaissant la plume de l'auteure pour la suivre sur Wattpad et avoir lu les premiers chapitres de ce roman,dans une version bien moins élaborée, j'étais persuadée que la lecture serait plaisante.
Vais-je vous donner mon sentiment dès à présent, ou comme Loraline fais-je durer le suspens ? Je penche pour 2e choix.
L'aventure débute en Somalie donc et le lecteur fait connaissance de nos 2 protagonistes durant leur internement dans cette sombre geôle aux mains de dangereux terroristes. Leur avenir est incertain et Jessi fait une demande surprenante à cet inconnu avec lequel elle partage sa cellule. Nous attendons donc LA scène et...
Damned !
L'auteure nous catapulte 2 ans plus tard dans une base militaire en Virginie. le lecteur découvre la profession de notre héroïne qu'elle s'est efforcée, durant sa captivité, de cacher à ses geôliers y compris à Woody. Très rapidement entre en scène Benjamin le nouvel amour de sa vie. L'on pourrait penser que Jessi a tourné la page, et me voilà dressant des plans sur la comète. Mais Loraline Bradern va envoyer bouler toutes mes suppositions.
Oui Woody n'est pas mort , le résumé nous en informe, mais Jessi/Sandy est convaincue du contraire. C'est à travers ses souvenirs que le lecteur découvre les événements qui se sont produits et les impacts sur la vie de la jeune femme.
Donc Woody est vivant et une fois encore au fil des chapitres le lecteur se fait son petit film. Quelle mission va-t-elle les mettre en présence l'un de l'autre ? Que va-t-il se passer ? Si l'on s'imagine que ce rapprochement va être rapide, eh bien encore une supposition erronée.
L'auteur maîtrise l'art du suspens, les effets de chute, les rebondissements. Elle nous tient en haleine, sous sa coupe en nous baladant dans l'univers militaire. Elle nous présente les divers escadrons, les membres, nous parle de certaines de leurs missions passées qui les ont ébranlés et les ont changés à jamais. Un rapport avec la Somalie ? Euh a moins de connaitre la géographie sur le bout des doigts le nom de certaines villes,( celles-ci n'évoqueront rien pour pour moi), au point d'envisager un rapprochement quelconque, tout au moins au début de l'histoire. le lecteur se demande quand même si un des membres des Seals pourrait être Woody, mais l'étrangeté de la situation déboussole le lecteur et ébranle ses convictions. Ne devraient-ils pas se reconnaître malgré tout ?
En attendant de nous faire découvrir LA rencontre, l'auteure brosse un tableau précis de l'univers de l'armée et particulièrement de cette unité d'élite Les Seals. Loraline Bradern est pointilleuse. Elle nous offre des scènes de combat, de préparatifs, des armes utilisées détaillées de l'organisation. A croire qu'elle travaille dans ce milieu alors qu'il n'en est rien. On ne peut donc qu'admirer son travail de recherche dont elle fait preuve pour nous offrir une toile de fond réaliste, crédible, sans que pour autant alourdir le récit.
Quant aux personnages charismatiques et attachants, elle en brosse des portraits aux personnalités bien campées qui ne pourront que séduire le lecteur, et ce quelque soit le protagoniste principal ou secondaire.
Un des plus grands talents de cette auteur est celui de mettre en place des saynetes très visuelles, particulièrement les scènes de combat. le lecteur a l'impression de suivre un film d'aventure. C'est précis, réaliste et particulièrement bien détaillé. Quant à la construction de l'intrigue est simplement géniale, bien plus élaborée que j'aurai pu l' imaginer, inattendue, maintenant le lecteur en haleine, addictif jusqu'au dénouement et c'est sans s'en apercevoir que l'on y parvient. Pour moi d'une traite.
Un roman donc qui fait référence à un des plus grand corps d'élite du monde, donc avec de la testosterone à gogo, du sexisme et un peu de harcèlement aussi. L'auteure s'attache à nous en expliquer le fonctionnement, les interactions avec d'autres corpuscules comme la CIA entre autres. Fonctionnement complexe qui pourrait perdre le lecteur si Loraline ne maîtrisait pas son sujet et n'ajoutait pas des notes explicatives à toutes ses abréviations. Cependant les protagonistes sont nombreux et je me suis un peu perdue entre les noms de codes, les vrais noms, les prénoms, surnoms (rien que 3 pour l'héroïne) que l'auteure utilise alternativement, par moment je ne savais plus de qui on parlait. Mais en fin de roman Loraline Bradern nous offre un petit récapitulatif, peut-être le mettre au début aurait été plus judicieux ? Enfin ce n'est que mon humble avis, perso il m'aurait peut-être permis de me les approprier plus facilement, parce que j'avoue avoir vraiment eu du mal par moments.
Je voudrais aussi souligner quelques petits points de détails qui m'ont titillé, désolée je suis tatillonne :
Est-il vraiment crédible que 1 homme et 1 femme soient enfermés ensemble alors que Jessi est séparée de ses compagnes ?
Est-il possible que les membres des différents groupes ne se connaissent pas alors qu'ils interviennent parfois de concert sur certaines missions ? de plus ici ils se retrouve à l'hôpital à un moment à visage découvert. Bon ce n'est qu'une broutille bien sur.
Quant à l''enquête de Zora et Shana elle est cousu de fil blanc et semble un peu énorme et combien de chance que le membre du Seal recherché soit justement dans cette base. A moins que tous les Seals soient basés en cet endroit ?
Bon peu importe finalement ce ne sont que les questionnements d'une lectrice pointilleuse, et l'aventure est particulièrement addicitive.
J'en viens donc au terme de ma chronique et je conclurais en disant que cette romance est superbe, tant elle est complète. Un gros coup de coeur pour moi pour le style, la plume, l'originalité et les émotions ressenties, malgré toutes les réserves précédemment citées.
Mais Cerise sur le gâteau Loraline Bradren a répondu à mes questions. Yeh!
Vous ne connaissez pas cette auteure dont c'est le premier roman ? N'attendez plus! Découvrez cette histoire très légèrement teintée d'érotisme qui séduira toutes les amatrices de romances.
Merci encore à BMR et Loreline. Maitenant il ne reste plus qu'à patienter pour le tome 2 et les autres à venir.
A quand une version papier ? Cette série le mérite et je les veux dans ma biblio et dédicacés j'espèr
Lien : http://missneferlectures.ekl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
Gaoulette
  15 mars 2018
Je regrette cette notation mais je suis désolée je me suis perdue en cours de route.
Je tenais d'abord à féliciter l'auteure pour cette qualité d'écriture et de recherches. Elle n'aurait pas eu cette plume parfaite, j'aurais abandonné.
Unité d'élite est une romance un peu plus aventureuse. L'héroïne Allyssandra est une SEAL et lors d'une mission elle se retrouvera en cellule avec un reporter de Guerre Woody. Seuls dans le noir, une confiance aveugle va s'installer et une seule va bouleverser l'univers d'Allyssandra.
Parlons de la scène phare en Somalie. Même si la trame et l'idée est originale et très bonne, j'ai eu beaucoup de mal à y croire. Mais nous sommes dans une fiction, tout est permis. Et Loraline Bradern maitrise le sujet militaire sur le bout de doigts.
Mais la suite des événements m'a noyée dans la masse. Je me suis perdue avec tous ces personnages, ces roulages de pelle en boite de nuit, les acronymes pour différencier les corps de métier, ces missions détaillées.... J'en ai perdu l'attrait que j'avais pour l'héroïne.
D'ailleurs parlons en d'Allyssandra. Un personnage à la limite du double face. Elle est capable de s'affirmer au travail, de n'avoir peur de rien et de forcer le respect. Et quand il s'agit de sa vie intime j'en suis restée perplexe. J'ai arrêté de compter le nombre de pelotage et roulage de pelle. J'ai compris la séquence pari mais.....
Et le mystère Woody... L'auteure joue avec nos nerfs et c'est une très bonne idée. Je l'en félicite pour ce jeu de pistes. Je le reconnais que j'ai eu un doute mais elle nous installe un élément perturbateur. Elément d'ailleurs je pense qu'il y a des incohérences. J'ai regretté de lire sur ma liseuse car j'aurais pu faire machine arrière avec un format papier et repositionner certaines scènes dans ma tête.
La conclusion je le regrette de ma lecture c'est sur le "trop" (personnages, informations, pistes). Malgré cette masse d'informations, j'ai envie de continuer car Loraline Bradern nous garde captive.
Si j'ai un conseil à donner, lisez ce roman en format papier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          135
Beli_LivreSaVie
  08 mars 2018
Ce titre m'a interpellé dès que j'ai lu le résumé, j'aime ces romances qui se passent dans le milieu militaire. Qui plus est, l'idée même que les personnages principaux aient pu se connaitre lors d'une captivité sans même savoir qui était l'autre constituait un point de départ très intéressant.
Avec cette romance, nous sommes en immersion totale au coeur même des forces spéciales de la Navy. L'auteure nous donne beaucoup de détails sur les opérations, les équipes, les stratégies, les différents corps de métier, ce qui rend le récit assez intéressant mais parfois je m'y suis un peu perdue. Entre les véritables identités, les pseudos, les différentes équipes, les informations s'accumulent et parfois se mélangent. C'est le genre de livre que je préférerai lire en papier, pour avoir plus facilement accès aux informations que l'auteure nous donne, là-dessus aucun problème, elles sont disponibles, c'est juste une question pratique que le numérique offre moins. En tout cas, cela n'a en rien enlevé mon intérêt pour ce roman, dans lequel nous plongeons totalement pour mieux découvrir cette histoire.
La narration se fait à la troisième personne, ce que j'ai trouvé assez judicieux, permettant de laisser planer un mystère sur l'identité des uns et des autres dans la recherche de la véritable identité de Woody. Au départ, nous faisons la connaissance de Jessi et Woody, qui sont tous deux captifs aux mains de terroristes. La proximité de la cellule, l'obscurité, la peur les a rapproché, et ils ont pu compter l'un sur l'autre durant ces quelques jours de captivité. le récit nous conte alors les moments de peurs, ceux où ils prendront des décisions par rapport à ce qui pourrait leur arriver, les moments où la torture prend le pas sur l'espérance de s'en sortir. Mais aussi le fait qu'ils aient pu se rapprocher l'un de l'autre et que cela a constitué leur bouée de sauvetage. Ce huit-clos angoissant marquera un tournant certain dans leur vie. C'est ainsi que nous apprenons à les connaitre, l'auteure aborde aussi quelques flash-backs de Jessi sur son départ, son passé et sa famille et ce avant de faire un bon dans le temps deux ans plus tard.
Nous retrouvons alors Jessi (je préfère parler ce personnage avec ce pseudo que de vous perdre avec différentes identités) qui vient de déménager pour un nouveau job, un nouvel appart, une nouvelle vie. Toujours très proche de sa famille, ils sont et restent son point d'encrage suite à sa captivité. L'expérience qu'elle a vécu, les souvenirs, les remords, la culpabilité, elle est hantée par tellement de sentiments, elle n'a jamais réussi à s'en remettre complètement. Nous découvrons une jeune femme, qui maitrisent les compétences d'un Navy et qui a l'intelligence requise pour avoir sa place au coeur même de cette équipe composée principalement d'hommes dans son domaine. On décèle en elle une part de vulnérabilité suite à ce qu'elle a vécu mais en aucun cas celle-ci n'a engendré de problème au sein de son activité personnelle. La Jessi d'aujourd'hui est forte bien que sa vie soit toujours plus ou moins en suspens depuis deux ans.
Au delà de découvrir son présent et son état d'esprit du moment, nous appréhendons aussi comment sa captivité a pris fin et ce qu'elle a pu apprendre de Woody. Tout tourne principalement autour d'elle, de ce qu'elle est, ce qu'elle a été et de ce qu'elle cherche à être dans le présent. Et pourtant Woody, bien qu'absent semble toujours être présent et reste ce second personnage principal de façon assez intéressante d'ailleurs. J'ai aimé les subtilités et la façon dont l'auteure a fait en sorte qu'il tienne une place importante dans le récit au présent, cela semble très étrange la façon dont j'en parle mais en dire plus serait trop en dévoiler.
L'auteure nous introduit au sein même d'une équipe, de plusieurs en fait, mais qui sont amenées à travailler ensemble. Des hommes et des femmes dans leur quotidien professionnel, lors d'entrainement et des missions mais aussi sur leurs moments de détente où ils relâchent tout. Nous apprenons ainsi à connaitre les trois femmes que forment le trio de Jessi avec ses deux nouvelles collègues et amies mais aussi tous les hommes autour d'elles. Des hommes de la Navy, des hommes des forces spéciales au sex-appeal incontestable, bourrés de testostérone. La drague est de mise, ils veulent profiter du moindre moment qu'ils ont de libre sans penser au lendemain.
Un récit qui se lit tout seul, l'action se déroule, les éléments se dévoilent et nous sommes vraiment en immersion totale dans ce monde des forces spéciales. L'auteure a su jouer de ses nombreux personnages masculins et des multiples possibilités pour semer le doute, pour nous perdre un peu aussi pour que les secrets cachés ne soient dévoilés qu'au moment opportun. J'ai bien apprécié découvrir chacun d'eux, de voir une petite partie de leur personnalité dévoilée, ce souvent avec beaucoup d'humour et de dérision. Il est important de noter aussi qu'en dehors de ces moments de détente où ils se lâchent, ils forment une famille soudée et ils seraient prêt à tout pour l'un des leurs.
Il s'agit là d'un premier tome, je ne le savais pas au moment de ma lecture, maintenant c'est précisé sur les plateformes de vente. Plus j'approchais de la fin, plus je me disais "zut ça risque d'être vite expédié les révélations sur la fin"... mais non il y a bien une suite ! Même si quand j'ai commencé ce roman je m'attendais à un oneshot, aux vues du déroulement de l'histoire, il ne pouvait pas en être un, j'aurai juste aimé le savoir dès le début. La fin est très belle, elle m'a touchée, j'ai hâte de lire la suite, de voir comment cela va évoluer car nous sentons bien que derrière cette affaire se cache des actions qui sont tournées contre Jessi. le second tome risque d'être très intéressant, en tout cas celui-ci m'a beaucoup plu, j'ai vraiment passé un bon moment.
Lien : http://www.livresavie.com/un..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mariecaki
  08 avril 2018
J'avais sélectionné ce roman car je trouvais le résumé très attrayant et je n'ai pas été déçu, du tout, du tout.
L'histoire se déroule au sein même des SEAL qui sont la principale force spéciale de la marine de guerre des États-Unis. Lors d'une mission Alyssandra alias Jessy puis Phenix est faite prisonnière en Somalie, pendant sa captivité elle va partager sa cellule avec un certain Woody qu'elle ne verra jamais à la lumière du jour. Ces deux là sont enfermés dans le noir absolu, malgré la méfiance qu'ils éprouvent au début l'un pour l'autre, ils vont finir par se serrer les coudes et se soutenir moralement, cependant ils ne se donnent pas leur vrai identité étant tous les deux en mission. Un lien très fort va se créer entre eux mais malheureusement après leurs sauvetage, ils se croient morts réciproquement.
Après deux ans, Alyssandra est mutée au sein du Black Squadron et recommence une nouvelle vie. Elle va devoir faire sa place et prouver qu'elle est à la hauteur des exigences du Seal puisque le poste qu'elle occupe est habituellement occupé par des hommes.
Au début du roman, j'ai été déstabilisé par les nombreux noms à retenir puisque chaque individu appartenant au squadron porte son nom pour les collègues et un pseudo pour les autres squadrons puisqu'ils doivent garder leur anonymat. Etant donné qu'il y a plusieurs squadrons, je vous laisse deviner le nombre de collègue d'Alyssandra.
Heureusement au fil des pages on identifie mieux les personnages et cela dit pour nous aider au début du roman il y a la liste des personnages et leur fonction dans l'armée.
Alyssandra est une femme très intelligente, qui maîtrise le combat et les armes, fille d'un colonel de l'US Marine Corps, ce dernier lui a appris à se défendre suite à une mésaventure qu'elle a vécu en étant adolescente.
Woody fait lui aussi parti des Seals mais dans le Blue squadron.
J'ai aimé le fait que le récit se déroule au sein de l'armée car cela apporte un suspense supplémentaire à l'histoire avec tout un tas de codes et de secrets à respecter. Loraline Bradern a su nous faire plonger dans l'univers des missions de terrain et je me suis complètement laissée emporter là-dedans en oubliant le côté romance pour être captivée par l'action.
La plume de l'auteure est très agréable, on est tout de suite dans l'histoire qui s'avère pleine d'émotion, d'action et avec beaucoup d'humour également.
J'ai adoré ce roman et j'ai été très surprise de découvrir qu'il y avait une suite. L'auteure m'a gentillement confié que le second tome serait plus axé sur la romance, sa sortie est prévue pour le 25 Mai 2018, j'ai hâte de lire la suite.
Lien : http://ligneapresligne.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
EGaudin
  25 mars 2018
J'ai complètement craqué pour cette histoire qui sort des sentiers battus. Pas de bad boy, pas de psychopathe, pas de cliché, ça change agréablement de ce que l'on voit un peu trop ces derniers mois un peu partout en matière de romance. Une intrigue prenante qui mêle suspens et action. Avec tout un panel de sentiments : culpabilité, colère, tendresse, amitié, désir, amour. Je l'ai dévoré, tellement à fond dans l'histoire que j'en ai oublié de faire à manger... Un livre complètement addictif, au point que j'étais dégoutée quand j'ai tourné la dernière page sur ma liseuse. Vivement le tome 2 ! Ca va être dur d'attendre heureusement qu'il arrive dans pas longtemps parait il ! Moi qui adore les military romances comme KGI, j'ai été soufflée par la maîtrise du sujet de l'auteur. le level est même nettement au dessus de celui de Maya Banks. Et puis c'est tellement bien écris qu'on a l'impression d'y être, de vivre les missions avec les personnages. J'espère que cette auteur fera une série complète avec tous les personnages et qu'on pourra les acheter en format papier car c'est le genre d'histoire à lire et relire. Bref unité d'Elite est un véritable petit bijou que je vous recommande très fortement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Gwen04Gwen04   03 mars 2018
À bout de souffle, il s’immobilisa, le visage toujours blotti contre son cou. Alyssandra trembla sous la douceur de ses gestes quand il lâcha ses hanches et fit remonter ses mains le long de ses flancs, de ses seins, avant de les enfouir dans ses cheveux. Vidée de toute énergie, elle savoura la sensation et se laissa aller. Ses bras glissèrent le long du dos musclé avant de retomber mollement contre ses flancs. Ses jambes étaient parcourues d’un irrépressible tremblement, contrecoup de la décharge sensitive qu’elle venait de connaître.
— C’était… c’était… oh ! souffla-t-elle, incapable d’articuler quoi que ce soit de plus cohérent.
— Ouais, grogna Woody. Je sais.
Au bout de quelques minutes, une fois que leurs respirations se furent normalisées, Woody frotta son nez contre le sien et l’embrassa légèrement sur les paupières, le front, les joues avant de mordiller ses lèvres et de prendre possession de sa bouche pour un nouveau baiser aussi intense que bref.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LoraBLoraB   01 mars 2018
Progressivement, elle prit conscience de la chaleur bienfaisante qui l’enveloppait, de la pression des bras autour de son corps, de la fermeté du torse sur lequel elle s’appuyait. Puis vint la sensation de la barbe qui griffait sa tempe, du souffle calme dans ses cheveux et enfin de l’odeur de la peau de son compagnon d’infortune. Malgré la captivité et ce qu’il avait subi, Woody ne sentait pas mauvais. Il dégageait des effluves divers qu’elle avait du mal à isoler, mais qui se combinaient en une odeur chaude, enivrante, un peu âcre et boisée. Mélange improbable de sang, de transpiration, de musc, de girofle et de cèdre, mais qui n’était pas désagréable. Une fragrance qui la troublait profondément. C’était insensé ! Être avec ce type la fragilisait et la réconfortait en même temps. Avec lui, elle baissait sa garde et devenait beaucoup plus sensible à son environnement. Elle avait l’impression qu’elle réagissait avec plus d’intensité. Et elle devenait plus vulnérable alors que, paradoxalement, elle se sentait protégée dans ses bras.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LoraBLoraB   01 mars 2018
Elle tressaillit quand elle l’entendit marmonner :
— Merde, une femme !
Alyssandra grimaça. Il avait compris qu’il avait affaire à une femme. Il pouvait donc être tenté d’utiliser sa force contre elle, mais il risquait aussi de la sous-estimer… Elle devait le laisser prendre l’initiative pour pouvoir réagir en conséquence.
Les deux captifs restèrent ainsi dans le noir et le silence pendant de très longues minutes. Au bout d’un moment, l’homme s’adressa à elle :
— Qui êtes-vous ? Que faites-vous ici ?
— Et vous ?
— Pourquoi ne me répondez-vous pas ?
— Pourquoi devrais-je vous répondre ?
— Nous nous retrouvons tous les deux dans une prison au fin fond de je ne sais quel bled de Somalie et vous préférez qu’on reste là à se regarder en chiens de faïence ?
La surprise, mais aussi une touche d’énervement étaient perceptibles dans la voix de l’inconnu.
— Vu l’obscurité qui règne ici, nous aurions du mal à nous regarder. Vous ne croyez pas ?
— Bordel, c’est bien ma veine ! Il a fallu que je tombe sur une pimbêche qui essaie de faire de l’humour ! maugréa l’homme.
— Vous vous prenez pour qui ? Qu’est-ce qui vous donne le droit de m’insulter ?
— Désolé, je ne voulais pas vous insulter. C’est votre faute ! Si vous ne faisiez pas la snob et me répondiez quand je vous parle, nous n’en serions pas là !
— On ne se connaît pas et je devrais vous faire la conversation ?
— Je ne vous comprends pas ! Nous sommes tous les deux prisonniers dans ce trou infâme et vous ne voulez pas qu’on essaie de s’entraider ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EGaudinEGaudin   27 mars 2018
Spontanément, la jeune femme noua ses mains autour de son cou. Ses doigts jouèrent avec les cheveux courts du journaliste puis elle caressa ses épaules avant de glisser dans son dos. Alyssandra sentait sous ses paumes sa crispation. Ses muscles étaient tendus à l’extrême. Comme prêts à se rompre. Sa respiration était heurtée. Son rythme cardiaque, irrégulier. Elle sentait contre ses seins, les battements désordonnés de son cœur dans sa large poitrine. Woody était visiblement en proie à une grande tension, une vive excitation mais il restait aussi figé qu’une statue. Qu’attendait-il ? Un carton d’invitation ? Peut-être devait-elle lui faire comprendre qu’il pouvait continuer ? L’embrasser pour l’encourager à terminer ce qu’il avait commencé ? Elle souleva la tête pour chercher sa bouche, mais ses lèvres rencontrèrent sa mâchoire contractée. La barbe du reporter griffa leur pulpe tendre et Alyssandra tressaillit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EppupuceEppupuce   02 octobre 2018
Elle tressaillit quand elle l’entendit marmonner :
- Merde, une femme !
Alyssandra grimaça. Il avait compris qu’il avait affaire à une femme. Il pouvait donc être tenté d’utiliser sa force contre elle, mais il risquait aussi de la sous-estimer… Elle devait le laisser prendre l’initiative pour pouvoir réagir en conséquence.
Les deux captifs restèrent ainsi dans le noir et le silence pendant de très longues minutes. Au bout d’un moment, l’homme s’adressa à elle :
- Qui êtes-vous ? Que faites-vous ici ?
- Et vous ?
- Pourquoi ne me répondez-vous pas ?
- Pourquoi devrais-je vous répondre ?
- Nous nous retrouvons tous les deux dans une prison au fin fond de je ne sais quel bled de Somalie et vous préférez qu’on reste là à se regarder en chiens de faïence ?
La surprise, mais aussi une touche d’énervement étaient perceptibles dans la voix de l’inconnu.
- Vu l’obscurité qui règne ici, nous aurions du mal à nous regarder. Vous ne croyez pas ?
- Bordel, c’est bien ma veine ! Il a fallu que je tombe sur une pimbêche qui essaie de faire de l’humour ! maugréa l’homme.
- Vous vous prenez pour qui ? Qu’est-ce qui vous donne le droit de m’insulter ?
- Désolé, je ne voulais pas vous insulter. C’est votre faute ! Si vous ne faisiez pas la snob et me répondiez quand je vous parle, nous n’en serions pas là !
- On ne se connaît pas et je devrais vous faire la conversation ?
- Je ne vous comprends pas ! Nous sommes tous les deux prisonniers dans ce trou infâme et vous ne voulez pas qu’on essaie de s’entraider ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3442 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..