AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Marion Zimmer-Bradley (Éditeur scientifique)Anne McCaffrey (Traducteur)
EAN : 9782266064149
317 pages
Éditeur : Pocket (30/11/-1)
3.81/5   48 notes
Résumé :
La romance de Ténébreuse,
Cycle 05 : Les amazones libres,
Tome 01

Sur les grands chemins de Ténébreuse, on les reconnaît à leur costume : bottes souples, culottes de cuir, tuniques de fourrure, vestes à capuchon. Elles ont l'air dur des femmes qui choisissent de faire un travail d'homme et d'adopter une liberté d'homme. Ce sont les Amazones Libres. Elles ont rejeté leur famille, leur clan, leur maison. Vous pouvez les mépriser, elles o... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
meygisan
  16 décembre 2020
Je poursuis ma découverte du monde de Ténébreuse, après l'avoir mis de côté un certain temps, mais c'est avec un grand plaisir que j'y reviens.
Ici avec ces nouvelles, je re découvre le plaisir de plonger au coeur de cet univers, par la plume d'auteures autres que Bradley, à travers le thème des amazones, et ce, dans le contexte bien particulier de Ténébreuse. C'est une surprise agréable que de constater le talent de ces différentes auteures qui traitent ce même thème avec tant de finesse et de diversité. Et qui contribuent de ce fait à développer considérablement l'univers créé par Marion Z Bradley.
J'ai vraiment pris plaisir à découvrir ces différentes nouvelles, ces différents personnages, dont certaines que l'on retrouve d'une nouvelle à l'autre.
Ce tome constitue pour moi une parfaite transition ainsi qu'une introduction idéale à mes prochaines lectures qui viennent dans le cycle, la chaîne brisée, La maison des amazones et la cité mirage.
J'ai choisi de lire ces chroniques avant les trois tomes en question, ce tome pouvant très certainement également se lire après, dans l'objectif de compléter notre lecture.
On peut également, je suppose, choisir de lire toutes les chroniques à la suite, indépendamment du cycle lui même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Malahide75
  11 janvier 2018
L'univers de Ténébreuse fut le monde de mon adolescence : entre 13 et 16 ans, j'ai dévoré tous les tomes, ce qui a influencé par la suite pas mal d'aspects de ma vie.
Retourner à Ténébreuse trente ans après ressemble donc à un voyage nostalgique ! Avec son lot d'espoirs et de déceptions.
J'ai cependant retrouvé avec un plaisir évident les maisons, les castes et les rituels, les Hastur, les Tours et les Amazones Libres, surprise de m'apercevoir que je me souvenais de beaucoup de choses !
M. Z. Bradley a ouvert grand les portes de Ténébreuse, permettant à des auteurs, connus et inconnus, d'en prendre possession et d'apporter chacun sa pierre à l'édifice. Ce recueil de nouvelles est donc centré sur les Renonçantes, celles qui ont franchi le pas et celles qui hésitent encore ; leurs difficultés et leur éthique.
Même si les nouvelles signées de M. Z. Bradley sont d'un ton au-dessus, les autres auteures (puisqu'il ne s'agit que de femmes) ne déméritent pas et l'ensemble est très agréable à lire.
Malgré les trois décennies passées et mon regard d'adulte plus critique, les thématiques abordées dans ce recueil gardent tout leur actualité : l'autonomie, la liberté, l'homosexualité, la place des femmes, le respect des choix de l'autre... Ce qui fait que les textes n'ont quasiment pas pris une ride. Ce fut donc une vraie bonne surprise d'y trouver moins de naïveté que dans certaines productions actuelles.
Seule ombre au tableau : mon exemplaire Pocket SF a mal vieilli et la colle de la tranche a rendu l'âme, me valant de me retrouver avec 50 feuillets épars... dans le métro... au moment de descendre...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Alphaclem
  21 janvier 2016
Les amazones libres ou quand dans une société médiévale dominée par les hommes, quelques femmes, de toutes les origines se rebellent et décident de vivre libre.
Certaines fuient une vie dont elles ne veulent pas et cherchent à s'affirmer, à gagner une place respectable dans la société, d'autres rejoignent la sororité à cause de leurs penchants amoureux... Et chacune essaye de vivre selon les règles de la sororité et surtout avec ses camarades peu importe leurs différences...
Ce livre nous permet de comprendre le combat de ces femmes, la difficulté de ce choix de partir rejoindre les amazones libres, et les combats qu'elles mènent.
Il est rare dans un univers médiéval fantastique de trouver des livres sur ce thème, aussi je le conseille vivement !
Commenter  J’apprécie          20
Tatooa
  29 mai 2013
Les amazones libres faisaient partie de mes personnages préférés du cycle, quand je l'ai lu, il y a très très longtemps !
Commenter  J’apprécie          10
DidierLarepe
  13 mars 2016
Une véritable saga... magnifique jusqu'au bout.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
TatooaTatooa   29 mai 2013
- Je suis venue pour rejoindre les femmes de l'Epée, dit la nouvelle venue. Vous avez une étable pour mes amis ?
Elle était aussi insolite que ses animaux. Impossible de ne pas remarquer sa grossesse. Elle avait tailladé ses cheveux à la diable ; les courtes mèches d'un roux jaunâtre encadraient un visage aux grands yeux en amande de couleur gris-vert, et au nez retroussé couvert de tâches de rousseur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
meygisanmeygisan   14 décembre 2020
Ils la plaquèrent par terre, lui arrachant ses vêtements. Elle se sentait impuissante, simple pion dans une partie qui la dépassait. Tout lui était égal. mais quand une bouche puante se plaqua sur la sienne, elle se rebiffa. Non, ça ne lui était pas égal. Elle ne se soumettrait pas. Une violente colère fulgura dans tout son être. Tous les mouvements se ralentirent. Les visages n'étaient plus que des tâches floues. Les enseignements et l'entraînement de sa jeunesse reprirent le dessus. Elle n'était pas une femme des Domaines, faible et molle, et elle n'était plus la fillette aux grands yeux admiratifs aspirant à l'héroïsme et échouant dans toutes ses tentatives. Elle était Aleta, ni plus ni moins. Et elle ne se laisserait plus bousculer ni manipuler par personne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
meygisanmeygisan   14 décembre 2020
Toute femme est une reine le jour de son mariage.
Commenter  J’apprécie          50
meygisanmeygisan   14 décembre 2020
Pour moi, c'est plus facile de me battre contre des hommes ou des bêtes, que pour la vie d'une femme ou d'un bébé impuissants...
Commenter  J’apprécie          00

Video de Marion Zimmer Bradley (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marion Zimmer Bradley
Coup de cœur | Les dames du lac de Marion Zimmer Bradley Vous aimez les légendes arthuriennes ? Qu’attendez-vous pour vous lancer dans les Dames du Lac ?!
Dans la catégorie : Textes de fictionVoir plus
>Rethorique>recueils de textes appartenant à plus d'une littérature nationale>Textes de fiction (173)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Généalogie Arthurienne selon Marion Zimmer Bradley

Fille de Ygerne et de Gorlois, Duc de Cornouailles, je suis l'enseignement des prêtresses de l'Ile Sacrée d'Avalon pour succéder à ma tante Viviane, la Dame du Lac, je suis (la Fée):

Morgause
Niniane
Elaine
Morgane

14 questions
65 lecteurs ont répondu
Thème : Les Dames du lac, tome 1 de Marion Zimmer BradleyCréer un quiz sur ce livre