AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Hélène Hiessler (Traducteur)
EAN : 9782702436264
374 pages
Le Masque (14/09/2011)
4.06/5   54 notes
Résumé :
Après avoir découvert l’intrépide Flavia dans Les Étranges Talents de Flavia de Luce, nous retrouvons notre jeune héroïne au cœur d’une nouvelle affaire de meurtre qui fait trembler le paisible village de Bishop’s Lacey !

Après les aventures qui ont agité, quelques mois plus tôt, le manoir de Buckshaw et révélé ses talents de détective, Flavia pensait en avoir fini avec les enquêtes. Mais voilà que Rupert Porson, un marionnettiste de passage à Bishop'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
4,06

sur 54 notes
5
8 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

Souri7
  23 septembre 2016
Deuxième tome de la série Flavia et deuxième meurtre que notre jeune enquêtrice passionnée de poison doit résoudre. Bon, avant de commencer, je dois corriger une erreur lors de mon avis sur le premier tome : je disais que le récit se déroule à la fin du XIXe… alors qu'en réalité c'est plus 1950. Cette erreur vient du fait que la famille de Luce vit un peu en châtelain dans un petit village et … allez savoir pourquoi… je m'étais mis dans la tête fin XIXe.
Bon côté récit : du vrai Agatha Christie dans le texte et l'enquête !
Des marionnettistes viennent à Bishop Lacey et y organisent un petit spectacle. Lors de cette soirée, le marionnettiste est assassiné en direct devant quasi tout le village (pas nombreux le village soit dit en passant ). Flavia décide de mener l'enquête et très vite elle découvre que ce meurtre est lié au passé d'un membre du village ….
Franchement … rien à dire de négatif sur le livre. Les personnages sont déjantés, voire étranges. Nous avons Flavia qui n'hésite pas à faire des tours à ses soeurs en « arrangeant » les chocolats à la version de Luce (prévoir un masque à gaz!! ) ; les soeurs Ophélia et Daphné qui mettent tout en oeuvre pour se débarrasser de leur petite soeur…un père effacé, une cuisinière qui ne sait pas cuisiner … et mon personnage préféré : Dogger (majordome, homme à tout faire qui est revenu de la guerre changée, mais qui est toujours là pour aider Flavia à sa manière).

L'enquête est dans la droite ligne des Agatha Christie : un meurtre, et une enquêtrice (ici de 10 ans) qui mène l'enquête. Les crimes sont bien élaborés, les motifs sont travaillés… et le rendu final avec l'inspecteur Hewitt écoutant religieusement les constatations de Flavia … un vrai régal. C'est comme retrouvé le duo Hercule Poirot et l'inspecteur Japp.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          880
MyaRosa
  05 novembre 2011
Attention, COUP DE COEUR !
Je ne sais pas par où commencer tant il y a de choses à dire sur ce livre. Il s'agit de la suite des Incroyables talents de Flavia de Luce, mais ce n'est pas vraiment une suite puisque vous pouvez très bien décider de commencer par celui-ci. Chaque tome est une enquête à part entière, le tome précédent est parfois évoqué mais sans spoiler, ou alors juste un petit peu en évoquant quelques noms dont vous ne vous souviendrez plus car il y a pas mal de personnages. Sans avoir lu le premier tome, on cerne parfaitement chacun d'eux, et si on les connait déjà, ça n'a rien de barbant. Ouf ! Quel plaisir de retrouver Flavia et son petit monde de Bishop's Lacey ! J'avais déjà adoré la précédente enquête mais celle-ci dépasse de loin toutes mes espérances. Je me suis régalée, j'ai savouré chaque ligne en prenant tout mon temps car je n'avais pas envie de le terminer. Je n'ai aucun reproche à faire à ce livre, j'ai tout aimé : les personnages, l'époque, l'ambiance, l'intrigue, le rythme et l'écriture. Pour moi il n'y a rien à jeter, rien à modifier, c'est un véritable chef-d'oeuvre de la littérature de jeunesse qui, je l'espère, deviendra un grand classique.
Une petite présentation s'impose. Flavia c'est un petit bout de jeune fille de onze ans extraordinaire. Elle vit à Bishop's Lacey, une petit bourgade anglaise et l'histoire se déroule dans les années cinquante. Les de Luce vivent dans un manoir depuis des générations. Malheureusement, la famille est couverte de dettes et la prestigieuse demeure tombe en ruine... Flavia habite avec son père, ses deux soeurs Ophélia Et Daphné, et Dogger qui est un peu l'homme à tout faire de la maison. Une piètre cuisinière s'occupe également de nourrir tout ce joli petit monde. Flavia est très différente des autres, c'est une solitaire qui vit un peu dans son monde. Elle est passionnée de chimie et passe son temps à lire des manuels sur le sujet ou à faire des tas d'expériences dans son laboratoire. Elle est aussi fascinée par la mort et les poisons. Très intelligente et curieuse, elle est aussi douée pour manipuler son entourage en se faisant passer pour une petite fille de onze ans innocente et naïve. Elle ne s'entend pas du tout avec ses soeurs qui passent leur temps à l'embêter. Elles vont même jusqu'à la persuader que leur mère est morte à cause d'elle et qu'elle a été adoptée... de vraies pestes ! Ophélia passe son temps à s'admirer et à se donner en spectacle tandis que Daphné ne vit que pour les livres. Il arrive toujours de drôles d'aventures à Flavia, des cadavres croisent sa route et armée de sa bicyclette et de son talent inimitable pour faire parler les gens, elle mène l'enquête et arrive, sans difficulté, à devancer les enquêteurs.
Il y a dans les romans d'Alan Bradley un petit côté Agatha Christie. L'enquête avance doucement mais ce qui compte surtout c'est cette atmosphère si particulière qu'il arrive à créer et cette brillante analyse des personnages. On est plongé dans un autre univers aux côtés de Flavia et on n'a plus envie d'en sortir. L'écriture est fabuleuse et les dialogues sont savoureux, brillants et drôles ! Il est difficile de choisir quelques passages à citer car tout est à noter et à retenir. Moi qui ne suis pas du tout scientifique, j'avais peur que les passages consacrés à la chimie soient barbants mais vraiment c'est passionnant ! Flavia est totalement géniale. Elle me fait rire et je la trouve incroyable. C'est un personnage inoubliable qui fait partie de mes préférés en littérature. Il y a de nombreuses références à la littérature et les livres qui parlent de livres, j'adore ! La relation entre Flavia et ses soeurs est jubilatoire bien que parfois un peu cruelle... L'enquête de ce livre m'a encore plus plu que la précédente. Je me suis laissée balader d'un suspect à un autre et j'ai été bluffée par la fin. Je pense que c'est un livre qui peut plaire autant aux enfants qu'aux adultes car ce n'est pas du tout enfantin. Il y a une vraie enquête, un vrai travail de recherche et l'écriture est abordable tout en étant travaillée. C'est une vraie merveille. Je n'ai qu'une envie, relire les deux tomes en attendant le prochain avec impatience...
Lien : http://mya.books.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Z4bou
  12 octobre 2011
Deuxième tome mettant en scène la jeune Flavia, La mort n'est pas un jeu d'enfant nous mène à nouveau au coeur d'une enquête palpitante.
Flavia de Luce, détective en herbe impertinente, malicieuse et intrépide, se lance dans une nouvelle enquête! Rupert Porson, un marionnettiste de passage à Bishop's Lacey, est assassiné en pleine représentation. Qui a pu commettre un tel acte- et pourquoi? Flavia est suffisamment intriguée pour tenter d'éclaircir le mystère, mais elle devra prendre garde à ne pas s'approcher trop près de celui qui tire secrètement les ficelles de cette danse macabre.
Alan Bradley nous offre un chapitre d'ouverture des plus fantasques qui capte l'attention du lecteur dès les premiers mots. Notre héroïne Flavia flâne dans le cimetière et nous entraine à son enterrement, fictif bien sur. le style de l'auteur est à présent posé. Pour ceux qui ne connaissent pas encore le personnage central, cette évasion en montre la personnalité unique de la jeune fille. Les nouveaux protagonistes de cette histoire font rapidement leur entrée dans notre monde. Dans un petit village où l'action est au point mort, l'arrivée d'un marionnettiste est un évènement. Mais les choses dégénèrent et Rupert Porson vient à mourir. L'enquête de la jeune fille commence alors…
Seulement pour en arriver là il va falloir attendre un bon moment car il faut passer plus de cent pages avant que ça s'accélère. Si l'accroche est faite dès le début, il reste plus difficile par la suite de rester ancré dans le récit. L'intrigue manque assez cruellement d'intérêt jusqu'au meurtre.
Le gros point fort du récit, est l'humour de Flavia et surtout son originalité ! Vous voilà dans une enquête pour meurtre loin d'être classique bourré d'humour noir et pleine de punch.
La mort n'est pas un jeu d'enfant est une enquête originale dans un univers unique mais il faut avouer que la mise en place extrêmement longuette pourra en freiner certain. 3/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesLecturesDeCledesol
  27 novembre 2012
Après avoir découvert le premier tome des Aventures de Flavia, il y a peu, et malgré un avis mitigé, j'ai suivi l'enthousiasme de Stéphanie, et je me suis laissée convaincre pour une nouvelle lecture commune avec elle, ainsi qu'Ingrid, pour le tome 2 : La mort n'est pas un jeu d'enfant.
Je dois vous dire que c'est une bonne surprise, j'ai trouvé ce tome bien meilleur que le précédent, pour plusieurs raisons. Tout d'abord l'intrigue elle-même, que j'ai trouvé plus intéressante, vraiment originale et mieux ficelée par l'auteur, j'ai longtemps hésité avant de découvrir le coupable. Ensuite, le fait de déjà connaitre les personnages, est un plus, on va dire que j'ai eu un peu l'impression de retrouver une famille.
J'ai trouvé Flavia beaucoup plus attachante que lors du premier tome, c'est une enfant surdouée certes, mais je l'ai trouvé plus malicieuse, l'accent est également moins mis sur son savoir, on la découvre plus fragile, et l'on devine aisément le manque qu'elle peut ressentir avec une mère qu'elle n'a pas connu, et un père si peu démonstratif, quant à ses soeurs n'en parlons pas, elles passent leur temps à la torturer moralement. Je suis donc complètement tombée sous son charme.
Le contexte historique est décrit plus précisément, le manoir est également un peu plus au centre de l'intrigue. On découvre également un nouveau personnage de la famille de Luce, avec la tante Félicité, personnage qui au premier abord parait détestable, mais qui cache bien son jeu.
L'écriture d'Allan Bradley est agréable, et beaucoup plus facile à lire que dans le premier tome, je l'ai trouvé beaucoup moins rébarbative. C'est toujours Flavia qui nous conte l'histoire, filant aux quatre vents, sur Gladys la bicyclette héritée de sa mère.
En conclusion, je dirai que cette lecture fut un plaisir et que je conte bien découvrir la suite d'ici quelques mois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lacazavent
  24 mai 2016
Cette série est un petit bonheur
Ah, Flavia mais pourquoi injecter dans des chocolats destiné à ta soeur de quoi distiller une délicieuse odeur d' oeufs pourris ?
Second volume des aventures, mésaventures de Flavia de Luce si Les étranges talents de Flavia de Luce était déjà un régal celui -ci est à mon avis encore plus réussi, plus vif, plus pétillant plus de malice et d' humour, une enquête qui bien que de facture toujours très classiques n'en regorge pas moins de surprise et de rebondissement.
À mettre entre toutes les mains...
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
wentworth23wentworth23   24 juillet 2014
A mi-chemin au milieu de la pièce, je m'arrêtai et fis marche arrière. J'avais failli oublier quelque chose. Plongeant la main dans ma poche, j'en ressortis l'enveloppe contenant les timbres perforés que Miss Cool m'avait donnés et et la tendis à Père.
- C'est pour vous. J'espère qu'ils vous plairont, dis-je. Sans même la regarder, Père prit l'enveloppe, son doigt tremblant encore pointé vers la sortie. Je traversai à nouveau la pièce.
A la porte, je marquai une pause...et me retournai.
- Si quelqu'un a besoin de moi..., ajoutai-je, je serai à l'étage. En train de pleurer au fond de mon placard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MyaRosaMyaRosa   05 novembre 2011
Le problème avec les De Luce, décidai-je, c'est que nous sommes parasités par l'histoire comme d'autres le sont par les poux. Les De Luce habitent Buckshaw depuis l'époque où le roi Harold s'est pris une flèche dans l'oeil à la bataille d'Hastings, et la plupart d'entre eux ont été malheureux d'une façon ou d'une autre. Il semble que nous naissions avec, coulant dans nos veines, une part de gloire et une part de mélancolie indissociables. A aucun moment nous ne pouvons être certains de laquelle des deux nous anime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CassyCassy   17 janvier 2014
- Les bâtons de réglisse sont faits pour être partagés avec des amis, n'est-ce pas ?
Elle se trompait lourdement là-dessus : les bâtons de réglisse étaient faits pour être consommés de façon gloutonne dans la solitude la plus totale, de préférence dans une pièce fermée à clé [...]
Commenter  J’apprécie          20
MyaRosaMyaRosa   05 novembre 2011
La plupart du temps, je me sentais comme un imposteur, un enfant substitué à quelqu'un d'autre, le remplaçant en toile grossière d'une fille chérie fauchée par le destin et précipitée du haut d'une montagne dans un pays très lointain.
Commenter  J’apprécie          10
LesLecturesDeCledesolLesLecturesDeCledesol   27 novembre 2012
La plupart du temps, je me sentais comme un imposteur, un enfant substitué à quelqu'un d'autre, le remplaçant en toile grossière d'une fille chérie fauchée par le destin et précipitée du haut d'une montagne dans un pays très lointain.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : humour britanniqueVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
366 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre