AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266106863
476 pages
Éditeur : Pocket (07/09/2000)
4.11/5   84 notes
Résumé :
Régis Hastur a quinze ans. Héritier d'une grande famille, il deviendra l'un des maîtres de Ténébreuse. Seulement il ne révèle aucun des pouvoirs psi héréditaires. Il est comme un infirme. Alors il veut partir, voyager dans les étoiles.
Il voit surtout son malheur à lui, son choix à lui. Pourtant les signes se multiplient. Les pouvoirs se font rares, les dynasties s'éteignent.
Et Régis devient cadet dans la Garde Comyn. Il a beaucoup à découvrir. Les jo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Shenandoah
  16 octobre 2014
J'ai presque sauté de joie en attaquant ma lecture. En effet, il se trouve que ce livre, décrit par le magazine américain Locus comme le meilleur roman de Marion Zimmer Bradley, est l'une des principales raisons qui m'a poussé à relire cette saga. Évidemment, je redoutais que mes souvenirs aient embelli ce livre, mais je l'ai en fait trouvé encore meilleur, certaines subtilités m'ayant échappé à l'époque.
Nous faisons dans ce roman connaissance avec deux personnages très importants, qui seront présents d'une manière ou d'une autre dans tous les romans restants (et traduits en français) de la saga : Régis Hastur, héritier légitime de la dynastie Hastur mais dont le laran est étrangement bloqué, et Lew Alton, fils de Kennard Alton (rencontré dans L'Étoile du Danger) et d'une terrienne, et donc mal accepté par les Comyns. Tous deux sont déchirés entre leur devoir et leurs rêves, et tentent de trouver leur voie tandis qu'une révolte gronde contre l'autorité des Comyns et la puissance des Terriens.
Si certains des romans précédents souffraient d'un scénario assez gentillet, ce n'est absolument pas le cas ici. le ton est sombre, voire tragique, et les problématiques abordées (harcèlement sexuel dans l'armée par exemple) sont dures et malheureusement réalistes. Même la fin du livre est bien différente de ce à quoi on aurait pu s'attendre.
Contrairement à la majorité des romans de la saga qui se concentrent sur un seul personnage, nous avons ici deux personnages principaux, ce qui permet au roman de conserver un rythme soutenu du début à la fin. Pour ne rien gâcher, nos deux héros possèdent une psychologie particulièrement bien travaillée.
Du coup, bien que Lew soit écrit à la première personne et que ça nous le rende automatiquement plus proche et attachant, Régis est un personnage si intéressant et riche que la narration à la troisième personne ne nuit absolument pas à l'affection que nous éprouvons pour lui. Il est très facile de se mettre à la place des personnages et de croire à leurs rêves. On a envie de les voir réussir, et même si la narration ne fait pas mystère du fait que les choses vont mal tourner, on est vraiment bouleversés lorsque ça arrive.
Au niveau du scénario, ce roman est d'une richesse incroyable, et mon résumé (de même que la quatrième de couverture) ne fait qu'en effleurer la surface. Politique interne, relations avec les terriens, fonctionnement et utilisation du laran, réactions des personnages, tout est crédible et nous permet de nous sentir complètement impliqués dans l'histoire. Ce roman est véritablement épique et "adulte", à tel point que je n'avais absolument pas compris certains sous-entendus (notamment la raison des problèmes de laran de Régis) ou certaines conséquences lorsque j'étais ado.
Bref, je vais m'arrêter là, et simplement vous conseiller de lire ce livre qui n'usurpe pas sa réputation. À la limite, si vous ne devez lire qu'un seul livre de la saga, c'est celui-ci. Il faut cependant savoir que, bien qu'il soit assez complet pour être lu seul, il faudra lire L'Exil de Sharra pour connaître la fin de l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
FeyGirl
  15 août 2021
Régis, l'héritier des Hastur qui dirigent Ténébreuse, est un jeune homme dépourvu du laran qui rêve de voir les autres planètes de l'Empire Terrien. Mais sur son monde, il est prisonnier de son statut et souffre de devoir suivre le chemin déjà tracé de sa vie. Lew, quant à lui, est un mi-Comyn, mi-Terrien, méprisé par sa caste, que son père a imposé comme son héritier pour son Domaine. Amis d'enfance, ils ont pour point commun de ne pas aimer leur vie.
Alors que Régis doit faire ses années dans la Garde Comyn, Lew, plus âgé, est envoyé par son père enquêter sur ses cousins Aldaran qui semblent le pas respecter le Pacte — ce principe de Ténébreuse qui interdit l'utilisation de toute arme à distance — et trop proches des Terriens.
Ce roman à deux voix ressemble à première vue à un roman d'apprentissage, mais il est aussi l'un des plus sombres de la saga. Il est étonnant de voir des adolescents privilégiés dans le monde de Ténébreuse se plaindre de leurs sorts, cependant l'auteure nous montre des aspects dangereux du laran ; notamment avec le personnage de Danilo, cet ami de Régis qui souffrira des manipulations d'un de ses aînés. le sujet du harcèlement sexuel et de la honte de la jeune victime est ouvertement traité dans ce tome. L'injustice de la société ténébrane, où les non-Comyns sont sacrifiés, est aussi mis en lumière.
Le récit n'est pas exempt de quelques défauts, comme voir l'héritier des Hastur partir sans protection dans une région dangereuse, ou des passages de bavardages de l'auteure (MZB aime les bavardages). Il n'en reste pas moins une histoire plus mature que d'autres tomes avec une fin sombre… mais ce sont deux personnages que nous retrouverons dans la saga !

Lien : https://feygirl.home.blog/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
mauriceandre
  18 avril 2020
Salut les Babelionautes
Même si ce n'est pas une lecture que j'adore je continue ma lecture de la Saga "Ténébreuse de Marion Zimmer Bradley.
J'en suis au quinzième tome si on suit l'ordre chronologique du récit, et mon ressentie est que c'est trop long, j'espérais a tort une vraie évolution dans L Histoire.
On suit encore une fois un personnage qui sera mêlé au réveil d'une entité ivre de rage et de fureur, Sharra, Déesse du feu emprisonnée dans une matrice.
Comme dans ses autres tomes, l'Auteure se complaît dans les turpitudes sexuelles, ce qui a la longue devient gavant.
Je vais continué ma lecture en prenant le temps de savourer une autre lecture, que pour l'instant je n'ai pas choisi, il faut que je trouve une pépite dans ma PAL qui est gigantesque.
Merci a Simone Hilling pour la traduction.
Commenter  J’apprécie          60
Ubikson
  13 janvier 2013
Un épisode intéressant et assez particulier de l'univers de Ténébreuse.
En effet, alors que le lecteur part à la découverte du personnage de Regis Hastur, suffisamment important pour donner son nom à l'age qui couvre neuf tomes de la chronologie ténébrane, l'auteur va nous placer dans une situation plus que particuliere, celle des relations homosexuelles dans le cadre de l'armée, notamment les relations forcées entre officiers et supérieurs.
Ecornant sans répit la règle du "don't ask, don't tell" si chère et si décriée par l'armée américaine, Zimmer Bradley place au coeur de son récit un viol, un outrage multiplié par les pouvoirs psychiques des habitants de Ténébreuse.
Je ne m'attendais pas à cette vision de l'amée ténébrane, et la complémentarité de cette histoire avec le récit initiatique du jeune Régis qui découvre son rôle et ses pouvoirs, offre au final un roman assez mature comparé à d'autres du même cycle.
En bref, un tome presque indispensable pour découvrir Ténébreuse !
Commenter  J’apprécie          40
FloraLalix
  01 mai 2021
Une fois n'est pas coutume dans la saga, ce roman a deux personnages principaux.
Nous découvrons l'adolescence de Régis Hastur et Lew Alton, les deux personnages les plus importants de la fin de la saga.
Outre les affres de l'adolescence, le roman aborde l'engagement militaire, les relations homosexuelles, l'insertion sociale lorsque nos origines ne répondent pas tout à fait aux normes.
Il aborde véritablement un nouveau chapitre de la saga. J'ai bien aimé ce volume, mais j'ai trouvé la fin très sombre.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
TatooaTatooa   20 avril 2013
Il existe une coutume dans les Gardes, concernant les cadets de première année. On nous entraîne au combat à mains nues et nous sommes censés être constamment sur le qui-vive ; aussi, pendant notre première saison, n’importe quel supérieur peut nous attaquer par surprise, s’il le peut, dans la salle de garde et à l’armurerie, et nous jeter à terre. C’est un bon entraînement. Après quelques semaines d’attaques inopinées suivies de chutes sur les dalles de pierre, on finit par avoir des yeux derrière la tête. Généralement, la lutte est amicale, et bien que le jeu soit brutal et qu’on y ramasse beaucoup de bleus, personne ne s’en offusque vraiment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Video de Marion Zimmer Bradley (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marion Zimmer Bradley
Coup de cœur | Les dames du lac de Marion Zimmer Bradley Vous aimez les légendes arthuriennes ? Qu’attendez-vous pour vous lancer dans les Dames du Lac ?!
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Généalogie Arthurienne selon Marion Zimmer Bradley

Fille de Ygerne et de Gorlois, Duc de Cornouailles, je suis l'enseignement des prêtresses de l'Ile Sacrée d'Avalon pour succéder à ma tante Viviane, la Dame du Lac, je suis (la Fée):

Morgause
Niniane
Elaine
Morgane

14 questions
69 lecteurs ont répondu
Thème : Les Dames du lac, tome 1 de Marion Zimmer BradleyCréer un quiz sur ce livre