AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Anne McCaffrey (Traducteur)
EAN : 9782266066020
414 pages
Éditeur : Pocket (16/03/1998)
4.11/5   64 notes
Résumé :
La romance de Ténébreuse
Cycle 07 : L'âge de Régis Hastur
Tome 06 : La chanson de l'exil

Après l'exil de la déesse Sharra, Lew Alton a quitté Ténébreuse en compagnie de Margaret, la fille que lui a donné Thyra. Une fille qui ne l'aime guère, et qui d'ailleurs se tient à l'écart de tous.
À quinze ans, Margaret arrive sur Ténébreuse pour participer à une enquête ethnomusicologique. Elle est très surprise d'être traitée en fille nob... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,11

sur 64 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Shenandoah
  02 décembre 2014
J'attaque la dernière ligne droite de ma relecture avec ce roman, ainsi que les romans plus récents et polémiques de la série.
Polémiques car, à l'instar de Redécouverte, publié en collaboration avec Mercedes Lackey, celui-ci et les suivants ont été écrits avec l'aide d'Adrienne Martine-Barnes. le problème est que Marion Zimmer Bradley avait été victime d'une attaque cérébrale en 1989, et un doute demeure sur la participation réelle de Bradley à l'écriture de ces romans, que certains assimilent à de la fanfiction. Difficile de dire ce qu'il en est vraiment, mais pour ma part j'ai adoré ces livres à l'époque, et j'ai beaucoup apprécié cette relecture.
Margaret, fille de Lew Alton, est devenue musicologue à l'Université. En froid avec son père, elle ne connaît rien de son passé, et c'est en revenant sur Ténébreuse dans le cadre d'une étude sur les musiques folkloriques qu'elle va apprendre qui elle est, et découvrir ses pouvoirs.
Bien que l'histoire du natif de Ténébreuse qui revient sur la planète et découvre ses origines soit un grand classique de la saga, les raisons de ce retour ont au moins ici le mérite d'être originales.
En revanche, je dois bien admettre que si j'avais adoré cette héroïne à l'époque, je l'ai trouvé cette fois-ci un peu trop parfaite pour être complètement crédible. Mais elle est malgré tout très attachante, et assez différente des héroïnes que la saga nous a présenté jusque là grâce à son éducation universitaire. Cela lui permet de voir les Ténébrans et leur coutume d'un oeil critique, ce qui provoque des situations intéressantes.
Et surtout, j'aime beaucoup sa relation avec son père. Je trouve que voir ces deux quasi étrangers réapprendre à se connaître et à se comprendre est vraiment émouvant, et j'ai beaucoup apprécié que cette relation soit plus mise en avant que l'inévitable histoire d'amour.
D'ailleurs, les relations parents-enfants sont vraiment au centre de ce roman puisque nous avons également droit à une relation conflictuelle entre Régis Hastur et son héritier désigné, Mikhail.
Concernant l'intrigue, on ne peut pas dire que ce tome soit particulièrement riche en action, mais je le trouve en revanche très bien construit. le parcours de Margaret nous entraîne dans des lieux variés et différents de ceux que l'on a vus jusque là, et les diverses péripéties sont agréables à suivre. Certes, beaucoup d'entre elles consistent simplement en de longues conversations, mais les scènes d'action sont vraiment bien écrites et prenantes.
Dommage du coup que l'auteur étire parfois l'histoire avec des personnages qui attendent dix chapitres avant de poser des questions qui feraient avancer l'intrigue malgré des insinuations de moins en moins subtiles...
En conclusion, j'ai tout de même passé un très bon moment de lecture. Les liens avec les tomes précédents donnent une impression de continuité et d'unité qui manque parfois dans le reste de la saga, et il est toujours agréable de retrouver des personnages familiers. du coup, je suis un peu triste de me dire qu'il ne me reste plus que deux livres à lire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
FeyGirl
  31 juillet 2021
Deux décennies après la rébellion de Sharra, Margarida Alton — la fille de Lew — arrive sur ténébreuse dans le cadre de ses recherches universitaires sur les musiques traditionnelles. Ayant de mauvaises relations avec son père qu'elle n'a pas vu depuis des années, elle se retrouve sur une planète natale qu'elle connaît mal et où tout le monde la considère avec déférence à cause de son nom, ce qui la met mal à l'aise.
Très rapidement, elle est l'objet des attentions et des calculs des Comyn, à son corps défendant, puisqu'elle est l'héritière Alton. Ayant grandi dans l'Empire Terrien, elle est indépendante et n'entend pas laisser ces inconnus — tous des parents à des degrés divers — lui dicter sa conduite et décider de son avenir. Elle ne souhaite même pas rester sur ténébreuse ; quand soudain elle est victime d'une maladie virulente.
Ce volume introduit la saga de Margarida Alton, tout en faisant le lien avec les tomes précédents et en clôturant quelques points restés en suspens. Par les yeux de la protagoniste, le lecteur mesure l'écart avec la civilisation terrienne, notamment le poids des traditions aristocratiques et la misogynie de cet univers contraint de s'adapter au contact des Terriens. Dans une période charnière de la planète, Margarida, au fort caractère, redécouvre sa famille et sa culture, tout en bénéficiant des libertés et de l'instruction refusée à la plupart des Ténébrans.
Ce roman se lit avec beaucoup de plaisir, même si la conclusion est un peu trop positive, comme d'autres romans de l'auteure. Je regrette surtout le revirement apparent du caractère de Lew et des relations avec sa fille : le changement est radical et sans nuance.
Malgré tout, un bon moment de lecture, et un roman qui reste sur quelques questions et incite à découvrir très vite la suite.

Lien : https://feygirl.home.blog/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
mauriceandre
  20 avril 2020
Salut les Babelionautes
Je continu malgré quelques réserves dans la Saga Ténébreuse de Marion Zimmer Bradley.
Après l'exil de la déesse Sharra, Lew Alton a quitté Ténébreuse et représente sa planète au Sénat Galactique, dans ce tome nous faisons connaissance avec Margaret, la fille que lui a donné Thyra.
Elle est devenue musicologue, et elle va revenir sur Ténébreuse pour ce quelle croit être une simple mission.
Mais tout va s'emballer autour d'elle et comme dans beaucoup de tomes elle va développer ses pouvoirs PSI.
Je ne sais pas ce que me réserve la suite, mais je n'aime pas trop laisser en inachevé une oeuvre Donc je vais surement aller au bout de Ténébreuse.
Contrairement a ce qui est écrit en haut de cette fiche ce n'est pas Anne McCaffrey mais toujours Simone Hilling qui a traduit ce roman pour que nous autres, qui ne lisons que la langue de Molière, puissions parcourir Ténébreuse
Commenter  J’apprécie          70
FloraLalix
  22 avril 2021
Margarida Alton est ténébrane, mais elle a été élevée dans la fédération terrienne. Elle revient sur sa planète d'origine et se découvre télépathe.
Ce livre est la suite de l'exil de Sharra, d'une manière classique dans la saga. Ici nous apprenons en effet ce qui arrive à Margarida, la fille de Lew, le héros de l'Exil de Sharra. D'ailleurs il lui était arrivé une aventure qui était restée mystérieuse à la fin de l'Exil de Sharra et qui trouve son explication.
Ici nous redécouvrons Ténébreuse par les yeux de Marguerida universitaire terrienne pour l'essentiel bien qu'elle soit née sur Ténébreuse. Dans la deuxième partie, nous suivons également une histoire d'amour et des rapports familiaux complexes.
J'ai lu ce roman d'une traite et en entrant directement dedans car c'est la suite de l'exil de Sharra. J'ai fait la connaissance avec plaisir de cette jeune femme passionnée par ses études qu'est devenue Marguerida, la fille de Lew Alton. Elle n'est d'ailleurs pas très différente d'une jeune femme actuelle. Cela permet de s'identifier à elle et d'entrer rapidement dans l'histoire. Naturellement, étant d'origine Ténébrane, Marguerida s'adapte très rapidement à la planète. le lecteur qui aurait lu les volumes précédents n'a pas besoin de s'adapter et il retrouve avec joie certains personnages comme Lew Alton, Régis Hastur et bien d'autres.
Il suit facilement les problèmes familiaux, culturels et amoureux suscités par l'arrivée de Margarida.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Vermer
  16 avril 2021
Un livre qui commence très bien sur le modèle classique de Bradley ou une femme revient sur sa planète d'origine dont elle ne connait rien et découvre ses pouvoirs ainsi que la société Ténébrane. Ici l'héroïne est une universitaire spécialiste de la musique.
Le début est très réussi, avec l'arrivé sur la planète et des évènements dramatiques et des rencontres fortes. Hélas, après 200 de pages, l'histoire se recentre sur les états d'âme de l'héroïne. Les éléments du début de l'histoire (sa mission universitaire ou encore la crise qu'elle traverse face à une étrange présence dans le surmonde) ne semblent plus vraiment important par rapport au questionnement de l'héroïne : est-ce que je veux me marier et à qui ? La place des femmes dans la société ? La révolte contre un patriarcat caricatural etc. Des questions trop classiques d'un part mais surtout aux réponses et aux arguments bien trop mièvres, manichéens et éculés. Cela s'aggrave encore après 300 pages ou cela devient un soap opéra familial, avec toujours les mêmes questions à l'eau de rose et des pseudo conflits familiaux qui semblent artificiels. Cela devient tellement pénible que j'abandonne page 330 ne pouvant même pas finir les 80 dernières pages.
C'est vraiment dommage, un livre mal construit et mal développé qui avait pourtant de très bonne prémices.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
TatooaTatooa   14 mars 2014
- Je crois que je ne comprends pas encore très bien cette histoire de "laran". C'est plus que de la télépathie, non ? Istvana Ridenow m'a dit que son Don était l'empathie, et, tout en comprenant ce que c'est intellectuellement, je n'en ai aucune compréhension émotionnelle.
- Oui, c'est plus que la télépathie, ma cousine. Chaque famille des Domaines a un Don. Le Don des Alton est celui de rapports forcés, c'est à dire qu'ils peuvent entrer dans l'esprit de quiconque, télépathe ou non, qu'il le veuille ou non. C'est pour cette raison que les autres Domaines se sont toujours un peu méfiés de nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TatooaTatooa   29 mai 2013
Elle aperçut le miroir du coin de l'oeil, et il y avait quelque chose dedans, comme l'esquisse d'un visage. Mais c'était un visage terrifiant et elle détourna vivement les yeux.
Puis un grand poids tomba sur sa poitrine. Une énorme main se referma sur son coeur et serra. Chancelante, elle s'appuya contre la table de coupe, tandis qu'un long tunnel s'ouvrait devant elle. "Tombe, tombe !" Et elle s'abîma dans un tourbillon de ténèbres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Video de Marion Zimmer Bradley (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Marion Zimmer Bradley
Coup de cœur | Les dames du lac de Marion Zimmer Bradley Vous aimez les légendes arthuriennes ? Qu’attendez-vous pour vous lancer dans les Dames du Lac ?!
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Généalogie Arthurienne selon Marion Zimmer Bradley

Fille de Ygerne et de Gorlois, Duc de Cornouailles, je suis l'enseignement des prêtresses de l'Ile Sacrée d'Avalon pour succéder à ma tante Viviane, la Dame du Lac, je suis (la Fée):

Morgause
Niniane
Elaine
Morgane

14 questions
69 lecteurs ont répondu
Thème : Les Dames du lac, tome 1 de Marion Zimmer BradleyCréer un quiz sur ce livre