AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de fnitter


fnitter
  16 septembre 2013
Le cycle des Amazones libres.
Juste en aparté, on se demande ce que vient faire un archer sur la couverture alors que Ténébreuse a banni toute arme tuant à distance depuis le Pacte (époque des cents royaumes). Et il n'y a donc pas un seul arc dans ce livre...

Cette troisième intégrale est composée des romans suivant :

La chaîne brisé ou la condition féminine, encore...
Roman écrit en 1976, second tome (dans l'ordre chronologique) du cycle redécouverte (ou Empire Terrien) et premier tome du sous-cycle de la trilogie des renonçantes (ou des Amazones Libres).

L'histoire se passe entre 13 et 25 ans après la prise de contact (relatée dans Redécouverte) et met en scène comme personnages principaux les femmes de la Guilde des Amazones Libres, issue de la sororité de l'épée (voir notamment La belle fauconnière) et des prêtresses d'Avarra (voir notamment le Loup des Kilghard).
Le livre est en fait une compilation de trois nouvelles dont le personnage fil rouge est Jaelle'Ha Melora. Dans une première partie on assiste à sa libération, dans une seconde à sa rencontre avec un agent terrien pour la libération (encore d'un autre agent terrien) et dans une dernière partie à l'idylle avec cet agent.

Dans ce roman, dans les villes sèches, les femmes portent des chaînes, littéralement, alors que dans les domaines, elles sont libres mais toujours soumises aux hommes.
La condition féminine, qui ne s'arrange pas au fil de la série, est à nouveau, et c'est récurent dans cette série, le cheval de bataille de l'auteure. On aborde aussi les subtilités du langage et de la traduction et les relations hommes-femmes dans ce monde médiéval. La partie SF de l'empire Terrien est à peine abordée (dans la seconde partie).
Très peu d'action dans ce tome un peu bavard (il faut faire passer le message) mais qui reste agréable à lire.
Un livre très "femme" tant dans les sujets abordés, les personnages mis en scène et leur psychologie travaillée, quoique pour certain un peu primaire, et le sexe de l'auteur. Mais même si je préfère une fantasy plus noire, plus brutale, plus "masculine", j'ai passé un bon moment avec ces Amazones.

Suivi de la maison des Amazones où le choc des cultures.
Roman écrit en 1983, second tome du sous-cycle des Amazones Libres.

Magdalen Lorne ou Margali n'ha Ysabet de son nom Ténébrans a prêté le serment des Amazones Libres et Jaelle n'ha Melora ou Mme Peter Haldane a rejoint la Zone Terrienne pour suivre son nouveau mari (en union libre bien sûr).
Toutes les deux vont devoir apprendre à vivre dans l'environnement de l'autre avec les adaptations qui s'imposent.
Magda dans la maison des Amazones, va retrouver une fraternité qu'elle n'avait jamais connue et Jaelle se retrouve propulsée dans un environnement moderne et technologique, en butte cette fois avec son mari et ses préjugés et/ou aspirations qui ne sont pas forcément les siennes.

C'est un choc des cultures, un choc des civilisations qu'on avait entraperçu dans l'épisode Redécouverte, qui est développé ici plus avant.
Dans ce tome on y développe aussi la doctrine des Amazones Libres et on aborde (en plus de la condition de la femme toujours présente en filigrane) l'homosexualité féminine et les questions existentielles de la femme enceinte.
Ce roman (surtout au début) est ponctué de nombreuses redites du tome précédent. Ce qui était peut-être bienvenue au moment de la parution ( sept ans séparent les deux tomes) mais qui est un peu agaçant dans le cas d'une lecture groupée (notamment dans le cas d'une intégrale). Enfin il est un peu plus épais que la moyenne des tome de cette saga et je lui ai trouvé des longueurs.
Toujours aussi peu d'action et aussi bavard, mais une honnête distraction.

Et enfin La cité mirage où une première quête.
Roman écrit en 1984 et dernier tome du sous-cycle des Amazones Libres.

L'histoire se déroule 7-8 ans après la fin du tome deux. Les échanges de personnels entre la Zone Terrienne et les Amazones Libres sont désormais bien en place, au point qu'une société de la chaîne d'union s'est crée pour les soutenir.
Jaelle et Magda ont eu chacune un enfant.
Lorsqu'une Terrienne de la reco se crashe au delà du Mur autour du Monde, là où tout n'est que désert de glace et réapparait subitement aux portes de la Zone Terrienne, parlant d'une cité mirage, un mystère s'installe. Doit-on dépêcher une expédition ? Et cette sororité secrète (entraperçue dans les tomes précédents), a-t-elle un rôle à jouer ?

On change de registre. Là où les deux premiers opus traitaient de la condition féminine et tout ce qui gravite autour, ce nouveau livre reprend tous les codes de la Fantasy classique : La quête, la fameuse quête, avec un récit qui vaut plus pour le cheminement des engagés que pour l'objet ou le but de la quête elle-même. Un roman plus nerveux, plus rapide, moins bavard.
Une belle ballade au sein des Heller. Et ça caille dans les heller, prenez vos moufles et des grosses chaussettes.
Commenter  J’apprécie          642



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (60)voir plus